L'ex zad de notre dame des landes ... et ses colonies de vacances

Mis a jour : le lundi 5 avril 2021 à 12:00

Mot-clefs: Education Resistances contrôle social aéroport notre-dame-des-landes / -ismes en tout genres (anarch-fémin…) précarité exclusion chômage
Lieux: nddl ZAD

 

Même dans les pires cauchemards, quand on imaginait ce que la zad pourrait devenir, on avait pas pensé à ça.

 

Depuis le texte visionnaire « ça y est on a gagné (1) » au dessin de cet ancien habitant (2)

Beaucoup de ses cauchemards s'étaient réalisés, ainsi on avait vu s'installer, traversant sans pudeur nos lieux de vie, les sentiers balisés, pour les zad-fari, l'office du tourisme et son phare pour éclairer la zad, les produits estampillé zad vendus pour noël par les gentilles zartisantes.

Et des cagettes tellement déter' qu'elles se font sur le dos d'une lutte contre un aéroport en assimilant à fond le monde qui va avec. Depuis 2018, il y a un nombre impressionnant de dalles béton et de racket (appelés crowdfounding ou fond de dotation). C'est bien simple, ils ne savent plus rien faire sans béton, sans le sous, sans l'Etat, les flics, les merdia et la DDE et l'assentiment de la préfete.

 

Mais aujourd’hui, les temps sont durs et leur marché s’étend aux enfants. Voila un nouveau crowdfounding pour construire une école « des tritons » sans pudeur une fois encore, sur un lieu de la lutte symbolique mais aussi chargé d’une histoire concrète de lutte contre ce monde, du début de l’occupation, en mode radicale anti-autoritaire, les Planchettes, une maison d’accueil avant 2012 et en résistance à la négociation en 2018.

Et puis ces jolies colonies de vacances (merci maman merci papa), tout est bon pour se faire un job et tirer des sous dans cette ex-zad aux couleurx du monde de l’aéroport.

N'ayant pas peur des mots, ces séjours sont appelés green zad washing  ou « échappée verte » !

Rassurez vous, ils se déroulent sur un lieu pacifié, comme on peut le lire sur le site de la bidouillerie, organisateur de cette colo :

« Ce territoire chargé d'histoires est aujourd'hui pacifié et regorge d'une multitude d'activités artisanales et agricoles (boulangerie, forge, atelier de travail du cuir, potager collectif...) On te donne rendez-vous pour découvrir cette zone humide préservée grâce à une autre manière de vivre ensemble. »

Chargée d'histoire en effet, laissez-moi vous en compter une autre version :

car peut on dire d'un lieu qu'il est pacifié quand la gentille directrice de la colo et ses hôtes, un gentil éleveur et une gentille apicultrice, ont conquit ce lieu à force de coup bas, de pacification et de gentrification.

 

Pour celleux qui ne connaissent pas l'histoire, elle se déroule au Rosier.

Pour la faire courte et écarter moult détails sordides, voici un résumé, (libre aux lecteurs de lire le foisonnement de textes, brochures et de questionner les nombreux témoins).(3)

Le Rosier (premier squatt de la zad) dont les habitants squatteurs ont appris, bien tard dans la phase des négociations (que certaines avaient engagées avec l’État, avant, pendant et après la destruction d'une grande partie de la zad au printemps 2018) que leur chers voisins du lieu appelé la Riottière avaient déposé auprès de la préfecture une fiche sur... les Rosiers. Sans leur en parler et alors que les habitantes s'étaient clairement positionnées contre les négociations avec l'Etat et avaient décidé, comme tant d'autres, de ne pas faire de fiches sur le lieu. Fiches qui comprenait entre autres une clause s'engageant à dénoncer toutes personnes y vivant en cabane ou habitat mobile.

S'en suivront de nombreux épisodes les deux dernières années : de pressions, de vol de caravane, d'installation de leur pote en plein milieu du lieu, de coup de poing et de hache, de vol des plombs qui coupe l’électricité en plein hiver... de destruction par le feu de l'une des cabanes, de harcèlement, pour finir par dégager manumilitari le dernier habitant (en lui volant ses affaires et les déposant sur une air d'autoroute lors du premier confinement) après avoir dégoûté toutes les précédentes.

 

Ironie des mots, un enfant dans une colo, on appelle ça un colon...

Mais pour le coup les marmots n'y sont pour rien.

On ne peut pas en dire autant de la directrice.

Car autant savoir à qui sont confiés les enfants. Cette personne donc, amie de la gentille apicultrice qui fait du miel pour la préfecture et du gentil éleveur, a déjà tenté de s'installer au Rosier avant les expulsions, alors qu'elle s'organisait à la Riottiere, finissant par poser sans leur accord sa caravane sur le lieu. On la retrouve ensuite sur une, chef de file du coup de pressions pour virer les derniers habitants du lieu, enfin elle fait la maline en criant partout, à qui veut bien l'entendre, son dernier exploit au Rosier...

Alors quand je lis : « l'apprentissage d'une autre manière de vivre ensemble », ça me fait peur

pareil pour les « forums avec tous les enfants et les adultes de la colo  » où « Tu décideras du programme de chaque journée selon les envies de chacun-e. » on nous l'a déjà fait.

 

Je pense connaître quelques enfants que ça démange d'aller s'inscrire à ce séjour, à cette échappée verte, aseptisée, pour faire savoir qu'il est un peu tôt et que l'ex zad n'est peut être pas encore si pacifiée que ça …et qu'elle regorge encore de leurs cris et de leurs chuchotements, de leurs baignades en culotte (et sans surveillant de baignade habilité jeunesse et sport), de leurs lieux secrets, alors certes les cabanes ont pour la plupart été détruites (ou réhabilitées) mais il reste quelques arbres, quelques fossés, et de vieux vélo déglingués du temps ou les routes rendues impraticables aux bagnoles appartenaient aux chiens et aux gamins aux vélos sans frein...

 

Allez, un petite cagnotte pour envoyer les  sauvageons (5)  en terre conquise(6) ?

 

  1. On a gagné : https://zad.nadir.org/spip.php?article6143

  2. zad du turfu: https://zad.nadir.org/spip.php?article5121

  3. le rosier petite histoire d'une zone a défendre : https://infokiosques.net/spip.php?article1586

  4. rosier cherche épines : https://fr.squat.net/2018/10/06/notre-dame-des-landes-rosier-cherche-epines/

  5. terme employer par Blanquer pour désigner les enfants déscolarisés

  6. en référence au documantaire, nddl la reconquête, (https://www.youtube.com/watch?v=NTDygyO5jBU) qui montre, malgré lui, les signatures pendant les expulsions, les invitation à la préfète et le demontage de barricades en pleines expulsions...

 

 

 

Commentaire(s)

> dv

C'est un concours à qui racontera le plus de mensonges ce texte ?

> @DV

ton commentaire est facile et faux, tu conteste quoi précisément ?

donc non ce texte n'est pas un concourt de mensonges mais bien seulement du testé et éprouvé, dans nos chairs !

> De 10 à 14 ans ~ A partir de 425€

http://www.labidouillerie.fr/sejours/echappee-verte

Hélas, les séjours sont complets !

> Contact

1 rue d'Uppsala
35 000 RENNES

contact@labidouillerie.fr

06.59.50.81.66

> ami.e.s sur la ZAD, expliquez vous

c'est quoi ce truc de ouf !?

la zad organise des stages d'une semaine métiers anciens à 425 boules

c'est déprimant cet aspect de la zad

c'est quoi la prochaine étape ? EELV qui y organise son meeting pour 2022 ?

>  attention c'est peut être pacifiste que ça !

quand aux ados ielles doivent carrément payer pour bosser...
l'arnaque : De 14 à 17 ans ~ A partir de 525€
pour retaper une yourte mongol et la ???
le lieu reste énigmatique : "Notre camp sera installé dans une prairie entourée d'un espace boisé où émergera prochainement la Crapouillerie, une petite cousine de la Bidouillerie, sur le territoire de l'ancienne lutte contre un aéroport de Notre Dame des Landes aujourd'hui pacifié."
attention: "en t'y inscrivant tu t'engages à participer à 15h par semaine de temps de chantiers"
http://www.labidouillerie.fr/sejours/colo-chantier-ado

attention c'est peut être pacifiste que ça !

c'est pas des "crapouilles" c'est des salaud ces gens là !

> Beurk

C'est souvent difficile de se faire une idée précise et éclairée de la tournure que prend la zad en lisant les divers textes publiés sur internet (souvent empreints de haine et de rengaines, mais parfois justifiées je pense) mais alors là il suffit d'aller voir le site de la bidouillerie pour être fixé, c'est sans ambiguïté... vraiment à gerber, on croirait que ça sort des agents marketings de pierre&vacances, comment est-ce possible d'avoir pu laissé des ordures pareilles détruire la zad? Et pour couronner le tout, la semaine à 425e... j'ai vraiment cru à un poisson d'avril mais je crains que non... et le tout sponsorisé par la caf... ça parait tellement loin la zone de liberté (et des prix libres) que j'ai pu fréquenter.
En tous cas ça vaudrait le coup d'organiser des actions de sabotage pour ruiner ce "projet" puant (en faisant bien attention à ne pas nuire aux enfants sur place de quelque manière que ce soit). J'ai toujours l'espoir que cette zone soit libérée un jour et réoccupée de manière saine, mais en voyant ce genre de désastres c'est dur de trouver la motivation de s'y rendre...

> Aux ancien-ne-s soutiens

EELV a tenté discrètement (raté) de recruter et d’enrôler sur l'ex zad de nddl où certaines des portes leurs sont ouvertes...

> EELV ou d'autres...

Ou "Nantes en commun" ou une bonne brochette de bureaucrates syndicaux ou l'association des commerçants du centre ville de Nantes et son président Olivier Dardé et presque tous les partis politiques de gôche. Tout çà c'est de notoriété publique...

> dépité

c'est même plus de la pacification sociale là, c'est du zèle pro-gouvernemental, du lèche-bottisme républicain

à quand l'incubateur de startups ? des stages retour à l'emploi écolo-citoyens validés pour les TIG, le SNU, Pole-Emploi ?

le confort de vivre dans une bulle pacifiée privatisée l'a emporté sur tout le reste

je doute que les habitant.e.s sur zone trouvent cool la bidouillerie ... juste ils/elles ont laché l'affaire il y a longtemps avec les luttes et veulent vivre en paix, éventuellement en poussant toujours un peu plus loin les compromissions (et en faisant encore un peu semblant avec des séminaires universitaires et conférences littéraires en recherche de caution radicale)

perso, je leur souhaite une bonne retraite mais qu'ils viennent pas pleurer quand le prochain gouvernement de droite transformera ça en camp scoot d'écologie intégrale parce que il y a moyen que même leurs derniers soutiens les trouvent ridicules et leur disent pas trop méchamment d'aller se faire foutre

> -

Il y a déjà eu des scouts ( belges ) sur la zone

> <

quand ça devient impossible de différencier :

-le site web d'un cabinet d'assurance
-le tract d'un parti politique de droite
-une association citoyenne alter bobo-bio

voilà où on en est

> Et la vérification des infos ?

Bonjour,

Si le fait de faire des colos sur un lieu de lutte est critiquable il faut tout de fois un peu nuancer les propos en allant chercher les infos sur le site de l'asso...
Ils ne sont pas directement subventionnés par la CAF mais font parti d'un dispositif de la caf pour accueillir des jeunes qui n'ont pas les moyens pendant leurs colos, ce qui permet à des gamins de quartier de partir en vacances avec elleux.

Nb : j'ai pas trouvé de cagnotte, je sais pas de quoi ils parlent dans l'article en parlant de crowdfunding..
Les prix ne sont pas sur des colos d'une semaine mais entre 10 et 14 jours.

Bref, pas besoin de beaucoup de recherches pour trouver des infos, il me semblait que l'esprit critique se basait sur la recherche d'infos et pas seulement sur croire à tout ce qu'on trouve sur les sites militants. Sinon on est autant aliéné que en regardant la TV.

Perso, des colos qui se passe sur zone et accessible à des gamins de quartier ça me semble chouette. Les prix et le pourquoi de ces prix je pense qu'on pourrait leur demander. Le prix libre à ses limites et on en est tous conscient.es je pense.

Puis quand on voit des personnes qui appelle au sabotage je trouve ça très chaud. On parle d'accueil de gamins, si tu sabote en amont leur colo en fait tu ne sais pas qui tu privé de vacances et d'expérience. Alors c'est très limite je pense. On parle d'enfants quand même.
Et puis on retombe dans le monde des militants qui se tirent dans les pattes. Chacun sa façon de militer, allez prendre la tête aux gens qui font rien surtout.

> Nicolol, tu te fous de qui ?

lol... ou comment on est passé de

la zad ça devient n'importe quoi avec des stages à 500 balles la semaine

à

vous empêchez potentiellement des gamins de quartier de partir en vacances
(ça se voit que ce sont des gamins de roubaix ou d'aubervilliers sur les photos)

t'as honte de rien toi

pour info, c'est justement parce-qu'on a été sur labidouillerie.fr qu'il y a les prix, les coordonnées, les infos sur les sponsors, les photos, les extraits sur le discours utilisés, l'esthétique du site

donc les infos sont bien vérifiées

ton argument sur les militants qui se tirent dans les pattes est usé jusqu'à la moelle... tu sais eugénie bastié doit se prendre aussi pour une militante... toi aussi peut-être ? et alors ?

si tu crois que ton petit numéro marche ici, tu t'es planté

> Confirmation

Effectivement, lors du festival "la tête dans l' bocage" organisé durant l'été 2019, des scouts et éclaireuses (de Belgique) ont participé (avec diverses troupes de cirque et théâtre dits modernes) à l'organisation.

Ils et elles ont vécu à la Wardine en recevant des handicapé-e-s subventionné-e-s à grand frais par le grand Bruxelles et la communauté wallonne.

ça se passe de conclusion

> caution jeune de téci !!

apres la caution de "on fournit des cagettes aux squats de nantes et on acueil des refugiés (en fait c'etait 1 squat et tres peu de legumes et les refugiés sont autant virés que accueillis c'est a l'envie des bons princes)
maintenant la caution du gamin de quartier et de sa colo payé par les bons caf... les caf paie plus ou moins selon le departement d'origine et cette colo est plutot chers en vrai, d'autant qu'elle ne compte pas de transport (ce qui est un reel cout pour les colo) et ne propose que des activités gratuites elles (pour l'organisateur). c'est donc tout benef !

quand aux prix libre il a la limite qu'on veut bien lui infligé... (petit rappel en prix libre c'est toujours les riches qui proportionnellement a leur revenus paient le moins). Des dizaines de gamins ont passé des vacances sur la zad, gratos et autrement libre que se que propose cette dangereuse directrice ...

> pfffff

sérieux faut leur envoyer des ados pour les troller, en mode quoi y a pas d'atelier coffrage c'est un scandale, bon délire ;)

> La ZAD de NDDL: un éco-lieu comme un autre

mais qui se prétend encore être une ZAD et qui capte le fric de pas mal de monde, sans un donner un copeq aux luttes et à l'anti rèp. qui en auraient besoin pour ses petits projets rangés tout en prétendant être radicaux !

https://encommun.eco/faq

" Quel est le montant que vous souhaitez rassembler ? Où en est la collecte ?
Il est difficile pour le moment d’évaluer précisément les sommes nécessaires car nous manquons de visibilité sur ce qui va être vendu, quand et à quel prix… A 1600 € minimum l'hectare de terre agricole dans la région, avec les bâtis, notre estimation est de 3 millions d'euros à moyen terme et de 1.5 millions d'euros dès le début 2020. "

> zad NDDL un ecolieu bien pire que les autres

tous les éco lieu ne se fond pas le job sur une terre de lutte, et surtout tous ne le fond pas en virant les habitants squatteurs...
même si c'est vrai que ça a tendance a se répandre ses pratique degeu, ya qu'a voir a La Borie, squat sur une terre gagnée sur un projet de barrage vaincu et les tentatives d'occupation par une personne de mèche avec la mairie pour un eco lieu bobo payant...
enfin la zad c'est quand même du haut level, destruction des chicanes et des cabanes avant même l'arrivé des flics, négociation avec le préfète avant , PENDANT et après les expulsions, mise aux normes et puçages anticipés, ouverture des barricades qui laisse passé les flics, mensonges et pressions sur les soutiens pour ne pas qu'ils interviennent, ou qu'ils repartent rapidement et bien pire encore ...

et des vacances payantes pour les mômes,dirigées par une "directrice" dangereuse !

> ok la ZAD fait pas rêver... so what ?

la ZAD aujourd'hui est un terrain de luttes pour les orgas et les soutiens qu'on retrouve, par exemple, sur l'appel à occupation des terre du 14 mars 2021 ou l'appel à une 3ème vague d'actions pour le 17 avril 2021

donc typiquement du genre de :

Solidaires Attac XR Désob YFC DAL Lentillères ANV-COP21 LongoMaï SortirDuNucléaire GreenPeace Alternatiba Tanneries UCL ConfPaysanne ...

pourquoi donc des anarchistes s'indignent encore sur indy nantes à propos de la ZAD ? pourquoi chaque article sert de défouloir pour déverser son amertume ?

il n'y a là-bas rien de plus ou de moins que dans le reste de la France

un État qui insuffle ses idées sur le progrès, le business, le travail dans une sauce green-compatible

des gauchistes pleins de bonnes intentions, autosatisfaits, qui mêment des combats isolés, pas bien méchants

et dont personne n'entend parler mais un peu plus quand même que vos brochures et vos coups de pression incompréhensibles

ok la ZAD fait pas rêver... so what ?

va falloir passer à autre chose

> au cas où

non non, les brochures circulent encore pas mal, et beaucoup ont entendues ou lu d'autres versions que la belle histoire officielle qui est plutot degueu en réalité
bref puisque "un-bon-gros-goulu-blorb" trouve qu'elles n'ont pas assez circulé, en voici quelques unes:

- Récits des dix premières années du squat du Rosier - août 2018
https://infokiosques.net/spip.php?article1586

- «Le mouvement est mort, vive la réforme. Une critique de la composition et de ses élites» - novembre 2017
https://infokiosques.net/spip.php?article1530

- ZADissidences 3, 2 & 1 (janvier-juin 2018) - Des voix off de la ZAD - abandon du projet d’aéroport, puis 1ère et 2e vagues d’expulsions de 2018
https://infokiosques.net/spip.php?article1599
https://infokiosques.net/spip.php?article1598
https://infokiosques.net/spip.php?article1549

- «Le milieu est pavé de bonnes intentions» - Quelques textes qui viennent déterrer les rôles d’intermédiaires sur (feu) la zad de Notre-Dame-des-Landes (et plus largement) - octobre 2019
https://infokiosques.net/spip.php?article1707

- «Que reste-t-il du champ des possibles ouvert par la zad?» juin 2019
https://infokiosques.net/spip.php?article1678

- «Des dynamiques inhérentes aux mouvements de contestation» mars 2018
https://infokiosques.net/spip.php?article1575

- «À NDDL comme ailleurs, seul un territoire en lutte peut s'opposer à la normalisation industrielle agricole» (février 2018) et «Appel pour retrouver un sens politique à la lutte qui se mène aujourd'hui sur la ZAD» (mai 2018) du Collectif contre les normes
https://zad.nadir.org/spip.php?article5107
https://nantes.indymedia.org/articles/41490

bonne lecture

on se retrouve ici ou là !

> lol

hahahahaha je vous aime tant mes cher revelateur de vérité mes cher porte étendard de la révolution.lanceur d'alerte et autre minisnowden

Mais je me demande souvent qui êtes vous pourquoi jamais de signature auriez vous peur de devoir les assumer.
je lis des choses incroyable ( dans le sens ou l’on ne peut le croire car c'est faux) et je sais de quoi je parle je vis aux rosier. pourquoi il n'est pas mentionne que la pauvre personne virer pendant le confinement n’était autre qu'un mec violent qui fut virer après que sa compagne vienne dans ma caravane avec un œil poche un hématome de la taille d'un œuf sur l'arcade droite et le poignet gauche casse. si l'on me reproche d'avoir virer un mec avec des comportent violent envers sa compagne alors oui j'assume complétement et je le referai avec plaisir.
Pourquoi ne pas mentionnez le fait que lors des expulsion de 2018 les habitants du rosier n’était juste pas là, qu'ils ont préférer partir la veille en secret laissant des personne ayant des oqtf tout seul.
et pourquoi vous mes cher lanceur d'alerte milice de la bonne pensée ne parlez vous pas des habitant de la gréé qui ont appelle la gendarmerie encore pour dénoncer un personne ayant une fiche de recherche ou comment vous m’expliquez que lors de mon passage a la gendarmerie de blain le capitou me demanda comment ça se passait a la grée car ils recevait souvent des appelles de ce lieu pour gérer leur problème ( une dizaine d'appels depuis 2ans).

Et sinon vous faîtes quoi dans votre vie. montrer moi, quel projet utile faites vous, avec quel collectif association aidez vous votre prochain, quel terre protégez vous par votre activités. quel source de revenu utilisez vous pour vos projets.

bref, Vous m'avez compris, je vous emmerde tellement tas de rageux, jaloux de n'avoir jamais su faire des chose par vous même. je connais certainement une bonne partie d'entre vous.
Et si vous, vous me connaissez pas c'est que vous ne savez même pas de quoi vous parlez.

Moi c'est jean-gui je vis au rosier et je vous attend

> voleur et menteur

ben si t'es jg alors c'est toi qui est venu habiter dans une caravanne en plein milieu du rosier sans l'accord des habitants et en lieu et place d'une caravanne volé par l'eleveur de mouton de la riotiere !
tu est donc aussi celui qui menace avec ue hache !

tu ments en disant que les habitants du rosier son partie la veille des expulsions de 2018 là tu ment tellement ils restait bel et bien des habitants aux rosiers et pas que sans papier et le rosier a été des le premier jour un lieu d'accueil d'autres habitant squatteur dont les cabanes ont été detruite certaines des le premier jours... une personnes avait decider de partir pas tous les habitants.

et toi était tu dans ton lieu ou refugié a bellevue ?

quand a la derniere personne viré il s'agit d'un habitant de la derniere années pas violent du tout, pas du mec de passage !
et toi t'es pas violent comme mec au fait ? et ben si !
c'est l'hopital qui se moque de la charité

et les enfants de la colonie vont sejourner pres de toi !
ben ouha c'est hyper dangereux pour elleux

voila quand a la grée ce n'etait pas le sujet de l'article mais tu peux ecrire un texte, mais bon avec le nombre de mensonges que tu débite ça va être difficile a te croire

quand a ton couplet sur "montrer moi, quel projet utile faites vous, avec quel collectif association aidez vous votre prochain, quel terre protégez vous par votre activités. quel source de revenu utilisez vous pour vos projets." toi on sait tu utilise l'accaparement des terres de luttes, les coup de pression et accaparrement des lieux d'habitation de tes voisins, la négociation avec les prefets, le croxfounding.
si tu veux preciser que tu utilise pas le rsa, bravo ! ça c'est fortiche avec tes amis collabo t'en a pas besoin, chapeau bas. tres mignon ton discours de droite !
et sinon tu va souvent dans les commisariat ?

ça devient vraiment préoccupant la situation de ces colonies de vacances sur un territoire pas du tout pacifié !!!

> Territoire pacifié ?!

Un territoire « aujourd'hui pacifié ». Mais de qui se moque-t'on ? Quel orgueil, quelle arrogance ! Comme je me réjouis de n'avoir pas suivi cette fusion de bouffons présomptueux, sans laquelle il n'y a jamais que de l'arrogance d'une part et de la subalternité de l'autre… Comme ils sont pitoyables. Comme ils sont petits. Comme ils sont devenus tout ce contre quoi nous nous sommes battus pendant toutes ces années. Quelle tristesse…

Donc pour répondre à cette grossière déviation de notre « sculpteur » : nous agissons autrement aujourd'hui. Nous construisons d'autres choses, avec d'autres gens, loin, très loin de vous. Tellement loin de cette hostilité qui vous anime toujours. Vois-tu, Jean-Guy, nous avons compris quelque chose, c'est que la carte n'était pas le territoire : "la ZAD est juste une étincelle", ai-je peut-être un jour écrit sur une barricade… Mais c'était en 2015.

Aujourd'hui, je le sais : ce qu'on appelait la zad fut plus qu'une étincelle, mais une étincelle pour nos cœurs et nos esprits, une étincelle qui brillait, qui brille et qui brillera encore et encore bien au-delà des frontières de vos égoïsmes refermés sur vous-mêmes. Vous avez préféré « l'ouverture »… mais c'était pour mieux vous enfermer. Alors que notre rôle à toutes et tous étaient, bien au contraire, d'essaimer au-delà plutôt que de vouloir à tout prix rassembler au-dedans, dans un entre-soi stérile et destructeur.

Merci donc pour l'invitation mais, non, je ne viendrai pas me salir les mains au Rozier. Je n'en ai guère le temps car, de toute évidence, il y a tant à faire et tant à construire… tout autour de vous.

> Aaaah ce Jean-guy...

S'il n'existait pas, on ne l'inventerait pas, histoire d'ête tranquille...

Ce même Jean-guy qui ne supportait pas que des personnes se nourissent de la récup', parce que voyez-vous, ça donnait une mauvaise image au voisinage... Il faut se montrer respectaaaable. Les punks, les zonard.e.s, c'est sale, ça dessert la Cause (toujours).

Ce bon vieux mépris de classe habituel quoi...

Il s'est mis bien le Jean-Guignol, il a récup une ferme constructible, sur le dos de personnes parties harcelées et dégoutées.

> merci pour l'invite,

Jean Guy,mais tu vas certainement déchanter quand tu me verras. Faut réfléchir avant de jouer les caïds, mais maintenant c'est trop tard tu m'a invité.
J'ai essuyé beaucoup de vos accusations mensongère et je ne suis pas le seul...
Qui suis je ? Voici un petit pendu. I _ _ Y

PS:j'vous es pas oublié, surtout le p'tit chef du moulin et des "insoumis"...à très bientôt

> A lire aussi

- Réflexions à propos de la ZAD : une autre histoire
Un regard en arrière un an après les expulsions

« J’ai écrit ce texte au printemps 2019. Il était en anglais, pour un public anglophone, parce qu’il n’y avait presque pas d’information disponible, et j’étais fatiguée de répondre toujours cette même question : "Mais merde, qu’est-ce qu’il s’est passé ?". C’était aussi douloureux d’en parler, il me semblait plus simple d’avoir quelque chose d’écrit et partageable. »

Sommaire :

- Introduction de CrimethInc
- Toile de fond
- ZAD 2010
- Qu’est-il arrivé à la ZAD ?
- Les tensions au sein du mouvement
- Les expulsions d’avril 2018
- Depuis les expulsions d’avril-mai 2018
- Forces et faiblesses
- Tactiques autoritaires
- Regards en arrière

https://infokiosques.net/spip.php?article1734