Un calme lourd et pesant règne ce lundi à la MDP

Mis a jour : le mardi 30 mars 2021 à 12:19

Mot-clefs: squat logement
Lieux: Nantes

C'est le cœur lourd que nous nous réveillons ce matin après le départ de nos camarades du Carnet. Leur présence ces derniers jours dans nos murs fut merveilleuse et enrichissante. Nous leurs souhaitons le meilleur pour la suite de leurs aventures et les remercions pour ce moment d'échange et de fraternité. Ils vont beaucoup nous manquer.

Mais c'est aussi sous une pression pesante que nous nous sommes réveillés. La présence de nos camarades n'a pas fait que des heureux, notamment auprès des autorités qui nous ont mis une pression inouïe avec des contrôles quasi permanent autour de la Maison du Peuple ce week-end. Mais ça ne s'arrête pas là. Aujourd'hui, des rumeurs d'expulsion de la Maison rodent dans la ville.

Beaucoup de monde, et notamment par le relai de certains journalistes, se sont empressés de parler des nuisances occasionnées par le grand nombre de personnes présentes à la MdP. L'appel du sensationnel médiatique pour attiser les passions ?

Tout ce tumulte est un mépris à l'endroit des familles et des migrants. De plus en plus nombreux à la rue, nous en avons accueilli pendant cette même période une vingtaine au bas mot. Les camarades partis faire le tour des commerçants et des voisins pour s'excuser de la gêne occasionnée ont reçu un très bon accueil. Nous avons été témoin d'élans de solidarité de la part de nos camarades, n'hésitant pas à emmener une jeune femme enceinte de 18 ans aux urgences en pleine nuit, à participer à la distribution de vêtements et de nourriture auprès des plus démunis. Pendant ce temps là, les cours de français, les ateliers d'aide administratif se poursuivent dans le calme retrouvé. Nous sommes abasourdis, sachant que de nombreux journalistes sont passés nous rencontrer pour le constater.

Nous sommes aussi déçus par certaines associations et collectifs qui nous ont tourné le dos pendant cette période. Si demain l'aventure de la MdP devait se terminer, ils seront pour part responsables de ce funeste destin. Mais nous savons aussi compter sur ceux qui nous ont soutenu malgré la pression ambiante.
Plus que jamais, nous vous invitons à nous rejoindre pour construire un monde meilleur face à ce système capitaliste hypocrite et sans cœur. Car tout seul on va plus vite mais ensemble on va plus loin