Réponse à une lettre de racistes

Mis a jour : le samedi 14 novembre 2020 à 12:12

Mot-clefs: Médias Racisme antifascisme
Lieux:

Suite à notre letre ouverte à Nantes Révoltée, nous avons reçu une réponse sur Indymedia et nous y répondons à notre tour ici. Quand le racisme le plus décomplexé s'affiche aussi ouvertement, c'est se rendre complice que de ne pas le combattre! A bon entendeur...

125054517_1060532017750339_3578818388037578392_n-medium

???? Haine raciste et sexiste : Nantes Révoltée, vous êtes des minables, odieux et pitoyables (en plus d'être racistes) ! ????

- Analyse d'une lettre de racistes -

Nous avons adressé hier une lettre ouverte au média et groupe politique Nantes Révoltée, pour leur demander de se ressaisir sur leur islamophobie et leur sensationnalisme qui fait énormément de dégâts et alimentent le climat actuel de haine, de confusionnisme et de violence. Nous avons reçu une réponse de leur part sur Indymedia : une réponse complètement raciste et non signée (donc même pas assumée), mais qui leur ressemble et ne nous étonne finalement pas ! Ce texte, intitulé "Réponse autonome et automnale au groupe raciste de Nantes nommé « Racine » (comme les fafs - ce qu'ielles sont)" - et déjà qui utilise des termes comme "réponse autonome et automnale" ? - est donc la réponse à notre lettre ouverte : un torchon d'attaques racistes et de stratégies détestables pour nous insulter et ne pas répondre sur le fond à ce que nous leur avons dit. Nous sommes au comble de l'indignation, et allons décortiquer ci-dessous point par point.

Voici le lien de leur réponse : https://nantes.indymedia.org/articles/51667

Alors déjà quand on se prétend militant-e, on a le courage de ses idées : prenons donc encore une fois le temps d'admirer la lâcheté extraordinaire de Nantes Révoltée qui non seulement n'a pas le courage de signer sa réponse, mais en plus essaie de se faire passer pour quelqu'un-e d'autre (procédé dont ielles sont coutumiers/ères, avec les faux comptes de racisé-e-s pour venir discréditer les anti-racistes, et les raids sur les pages dès que leur nom est prononcé)

Les passages de la lettre que nous reprenons sont entre ? :


?« Vous essentialisez un groupe politique gauchiste par sa supposée couleur de peau (blanche) alors que des personnes racisé.e.s y militent (ceci vous aurait déjà été signalé ). Les personnes « Blanches » sont donc pour vous, et ceci hors de toute réalité de mélanine, d'ethnie ou de nationalité : toutes personnes opposé.e.s à votre ligne politico-raciste ! » ?

Bien, on entame le bingo raciste :

1) L'accusation de racisme anti-blanc. Pour rappel, c'est un argumentaire d'extrême-droite créé par le FN/RN qui a depuis été abondamment dénoncé et expliqué.
Rappel sur le privilège blanc : Nantes Révoltée, dans votre composition blanche, vous êtes privilégié-e-s sur le plan racial et social, car vous vivez dans une France raciste et coloniale qui assigne encore arbitrairement les personnes non blanches/racisées à des catégories raciales, afin de mieux les assujettir, les exploiter, les stigmatiser et les représenter comme inférieures et non civilisé-e-s par rapport aux populations blanches, dites de souche. Vous êtes donc épargné-e-s par les violences et les discriminations racistes, que vous pouvez vous permettre de nier, ignorer et instrumentaliser car vous n'êtes ni les cibles ni les victimes du racisme ! Les personnes blanches peuvent être discriminées sur tout (genre, orientation sexuelle, état de santé, classe sociale...) sauf sur la race, parce que dans ce rapport-là ce sont elleux les dominant-es.

2) L'argument « Je ne suis pas raciste, j'ai un-e ami-e - noir-e/musulman-e/asiatique/arabe... selon les besoins - »
En termes techniques cela s'appelle l'argument de "la caution": se dédouaner de tout racisme au prétexte qu'on aurait pas que des blanc-hes dans son entourage. Alors pour rappel, c'est pas parce que, quand vous voyez une personne racisée, vous ne ressentez pas le besoin de l'agresser, que vous n'êtes pas racistes, ça c'est juste que vous ne ressentez pas le besoin de manifester votre racisme de cette façon. On va utiliser un exemple très simple: au gouvernement Macron il y a des femmes et des racisé-es, selon votre logique le gouvernement Macron n'est donc ni raciste ni sexiste ? (c'est "marrant" il nous semble bien vous avoir vu dire régulièrement le contraire, comme quoi c'est quand vous voulez).
Par ailleurs, cette stratégie de la caution est pour le coup totalement essentialisante (et raciste) car elle consiste à ne considérer les personnes que selon leur racisation (et ce que ça peut vous apporter) et non pas selon leurs idées. Il y a des racisé-es d'extrême-droite, il y a des racisé-es qui ne sont pas anti-racistes: racisé-es signifie "qui a subi un processus d'assignation à une race appelé racisation, et donc subit du racisme" ça veut pas dire que c'est une masse informe de gens qui sont interchangeables et sans personnalités (encore une vision raciste d'ailleurs). Nous, lorsque nous utilisons ce mot, nous faisons référence à une discrimination que nous subissons et contre laquelle nous luttons, vous visiblement, vous faites carrément référence à la couleur de peau et donc vous frôlez la race biologique là.

Et si vraiment vous avez des racisé-es parmi vous, on ne les félicite pas d'entretenir avec vigueur votre privilège blanc.

3) L'argument « Vous considérez les blanc-he-s comme vos ennemi-e-s »
Argumentaire typique des réactionnaires face aux anti-racistes et aux féministes, l'accusation de haïr tous/tes les blanc-he-s (les hommes dans le cas des féministes) et de vouloir se venger d'elles-eux. Il semblerait en tout cas que Nantes Révoltée ait des problèmes de lecture, puisqu'il nous semble bien avoir écrit "vous devriez être des allié-e-s". Donc pour l'ennemi on repassera, par contre on peut souligner à la teneur de cette réponse lamentable, que visiblement Nantes Révoltée considère les anti-racistes comme des ennemi-es (en plus d'avoir peur des Musulman-e-s).

Wow dès le premier paragraphe, trois points du bingo, triplé gagnant, bravo !!!


?« Votre agenda politique à vous est donc d'être raciste et fasciste. »?

4) L'argument « Vous parlez de race, c'est donc vous les racistes ! »
Pareil, argumentaire typique de l'extrême-droite, et de la gauche républicaine, qui correspond à ce qu'on appelle l'idéologie colourblind, c'est à dire le refus de "voir les couleurs". Comprenez "le refus de voir le racisme et les oppressions qui lui sont liées".

Le racisme est un système d'organisation et de hiérarchisation de la société basé sur la race: en gros on prend des catégories de personnes et on leur assigne une race selon différents critères (modifiables et qui évoluent dans le temps). La construction du racisme actuel découle largement des théorisations des scientifiques français du XIXe siècle, qui ont établi une liste de critères pour justifier l'existence des races par la biologie. Ce système d'organisation de la société a longtemps été ouvertement accepté, avant que finalement la décolonisation ne le fasse éclater. Cependant, on est loin d'avoir éliminé toutes traces de ce fonctionnement actuellement en France: de nombreuses études ont montré que le biais raciste perdure, que ce soit lors des contrôles policiers, la recherche de travail, de logement...Par conséquent, comme pour combattre quelque chose, il faut pouvoir le nommer, nous continuerons à employer cette terminologie tant que le racisme perdurera n'en déplaise aux sensibilités des racistes qui veulent prétendre ne pas l'être.

Par ailleurs, on voit pas ce que le fascisme vient faire ici: le fascisme est une idéologie politique de régénération de la nation en la purifiant de ses éléments qui ont causé sa dégénération pour retrouver un peuple pur des origines, c'est donc un projet d'épuration ethnique qui vise expressément les personnes non blanches et les personnes non valides. Nous on a dit "arrêtez de jeter de l'huile sur le feu en validant les éléments de langage et l'argumentaire des islamophobes". Quel rapport avec le fascisme ?


?« Vous reprochez le sensationnalisme à ce groupe qui milite au travers de médias alors que vous utilisez et médiatisez des concepts racistes en vous prétendant de gauche ou anti-raciste... en terme de sensationnalisme, vous voilà dos à dos ! Votre « sensationnalisme » est raciste ! »?

5) L'argument « C'est c'lui qui l'dit qu'y est ! »
Bon, c'était déjà le cas avec les autres points, c'est la même logique, mais puisqu'on parle de logique, admirons la défaillance de celle-ci : le sensationnalisme que nous avons reproché à Nantes Révoltée, consistant à jouer sur la corde des émotions négatives en livrant une version hautement exagérée et alarmiste des faits (définition du sensationnalisme), ça devient "Racines vous êtes sensationnalistes aussi car vous médiatisez des concepts racistes"... Heu il est où le rapport avec le sensationnalisme ? Quand on sait pas définir ses mots on ferait mieux de ne pas essayer de les utiliser, Nantes Révoltée (ce qui rejoint ce qu'on vous a dit à propos de votre utilisation abusive des termes comme "djihad" "islamisme" etc...).


?« Personne n'est d'accord sur les mots et les concepts mêmes avec des définitions précises. Ainsi, même avec votre échafaudage théorique, nous ne sommes pas d'accord avec vous et vos concepts indigéno-postco-postmo et vous considérons comme de sales racistes. »?

6) L'argument by Blanquer « L'intersectionnalité et les idéologies décoloniales mènent aux pires ! »
Parce que des termes sont controversés et portent à débat, vous décidez donc d'utiliser, sans vigilance ni nuance, la même rhétorique que celle du gouvernement et de l'extrême-droite ? Mais si vous vous en fichez, c'est tout simplement parce qu'aucune conséquence de ces discours ne vous touchera vous !
Comme Blanquer, vous disqualifiez l'antiracisme politique et le féminisme intersectionnel et décolonial, dans ses propos acclamés et revendiqués par l'extrême-droite, le ministre de l'Education Nationale tenait l'intersectionnalité comme responsable du terrorisme ! En bon-ne-s universitaires blanc-he-s que vous êtes, avez-vous donc signé la tribune intitulée « Manifeste des cents » qui rend responsables « les idéologies indigénistes, racialistes et décoloniales » de nourrir « une haine des « Blancs » et de la France » ?

Pour rappel : l'intersectionnalité est un outil de lutte antiraciste et antisexiste, aux origines afroféministes, qui permet l'analyse des réalités de personnes non blanches, par l'imbrication et l'articulation des oppressions de race, classe et genre, à cela s'ajoute des éléments comme le handicap. Et lorsque nous parlons de "race", nous nous référons à une construction sociale, politique et historique, concrète et qui a des conséquences sur les conditions de vie et d'existence des populations dites racisées, il n'est pas question de "race biologique/naturelle" comme vous le concevez vous ! Notre antiracisme vise justement à la fin de la classification et de la hiérarchisation en race !
Au passage : "indigéno-postco-postmo" ca veut absolument rien dire: "indigéno" on suppose que vous faites allusion au Parti des Indigènes de la République, "postco", c'est quoi ,les études post-coloniales ? "postmo" vous faites sans doute référence au "postmodernisme" ? Alors pour votre parfaite information et parce qu'il serait dommage de vous laisser plus longtemps patauger dans votre ignorance, le postmodernisme, c'est un courant philosophique datant des années 60 qui s'oppose au "modernisme" c'est-à-dire en France, à la rationalité des Lumières et à une vision totalisante de l'Histoire et du Monde, qui auraient une rationalité, un sens et fonctionneraient selon des règles définies. Les philosophes "post-modernes" s'opposent à cette vision qu'ielles jugent essentialistes, et veulent étudier la façon dont la société est construite, à ce titre ielles considèrent que genre, race et classe sociale sont des constructions, mais ne sont pas spécialement anti-racistes. Cela dit c'est très fort de votre part, que de nous accuser d'être "essentialistes" et "postmodernistes" dans le même texte alors que ce sont justement deux courants qui s'opposent l'un à l'autre. Mais bon on a déjà noté que c'est pas la cohérence qui prédomine chez vous. Par ailleurs, les études post-coloniales, inspirées par les oeuvres de Frantz Fanon et d'Edward Saïd (deux grandes références pour l'anti-racisme), qui ont donné les Identity politics et l'intersectionnalité aux Etats-Unis, sont des bases de l'anti-colonialisme que soit-disant vous soutenez. Quant au PIR, on ne voit pas bien ce qu'il vient faire là, nous sommes intersectionnelles à Racines. Quoi qu'il en soit, de 1) votre amalgame de notions sans queue ni tête n'est même pas une insulte, de 2) vous avez typiquement le discours de l'extrême-droite qui amalgame tous les courants de l'anti-racisme et traite tout groupe anti-raciste d'indigéniste même quand ce groupe n'a aucun rapport avec le PIR, et de 3) cela ne fait rien de plus que montrer votre parfaite ignorance du sujet. En fait tout ce que montre ce balancement de grands mots pour essayer d'impressionner et de se donner l'air savant, c'est qui vous êtes vraiment : car là nous invitons notre lectorat à bien y penser , QUI exactement utilise ce genre de mots ? Réponse: la gauche blanche universitaire raciste et universaliste.

Même l'Extrême-droite n'empilerait pas les mots ainsi, en général elle se contente de sortir l'accusation "indigéniste" et ça suffit.

Du coup, on peut même dire dans votre cas que l'argument à la Blanquer vous a effectivement mené au PIR (qui ne vous a rien demandé au passage) !


?« Vous semblez ignorer ou invisibiliser ou silencer que des religieu.ses.x sont d'extrême-droite. A quelle propagande («alarmiste et mensongère») fasciste participez vous en agissant ainsi ? » ?

5) Nous faire dire ce qu'on a pas dit : à quel moment dans notre lettre disons-nous qu'il n'y a pas de musulman-e-s d'extrême-droite et qu'ielles sont tous/tes d'extrême-gauche ???? (là c'est tellement n'importe quoi qu'il n'y a rien de plus à dire)


?« Si les médias dominants ou l'extrême-droite dise que la terre tourne autour du soleil, vous êtes forcément contre ?! »?

6) Le dérailing avec une bonne petite dose d'ad hominem (ou si vous préférez l'argument stupide par excellence) : Il s'agit de faire dévier le sujet vers quelque chose qui n'a aucun rapport, tout en s'attaquant à la personne pour ne pas répondre à ce qu'elle dit.
Là, on voit clairement pas le rapport avec ce qu'on a dit. Voyez la splendide absence d'arguments qui pousse à essayer de nous entraîner sur un terrain qui n'a non seulement rien à voir, mais qui en plus n'a aucun sens. Notez au passage la belle défense de l'extrême-droite : nous, on n'a vu que les militant-e-s du FN/RN dire "si Marine dit que le ciel est bleu vous allez être contre par principe ?" pour discréditer les vrai-e-s antifascistes et faire passer l'idée que le FN/RN "dit pas que des conneries" et finalement ce serait un parti comme un autre. Bravo de souscrire à cette rhétorique vous êtes admirables !!!!


?« Le langage comme le vocabulaire, ont leur fait dire plein de chose très différentes suivant les gens, les nuances, les oppositions... vous surinterprétez, généraliser et réduisez pour capillotracter vos minables analyses racistes. On vous voit ! »?

7) L'argument « Bon, finalement qu'est-ce que la normalité ? » (en prenant un air inspiré sinon ça marche pas)
Argumentaire pourri par excellence qui consiste à essayer de garder le sens des mots vagues pour pouvoir leur faire dire ce qu'on veut : nous précisément dans notre lettre nous avons reproché le manque de précisions dans l'usage des mots, et le manque d'explications du sens que Nantes Révoltée met derrière, qui fait que d'office le lectorat va se référer au sens communément admis et diffusé par les médias mainstream. C'est la base de la base du travail militant que de travailler sur les mots et d'en saisir l'importance, de pouvoir se le ré-approprier, et d'en dénoncer les pièges ! Nous, nous définissons nos mots et disons toujours clairement de quoi on parle, Nantes Révoltée si vous êtes en désaccord avec le sens que nous donnons aux mots, venez en discuter loyalement au lieu de vous planquer derrière des notions vagues et vides de sens ! Précisément parce que le sens des mots évolue, peut dépendre du contexte, de la personne qui l'utilise... il faut rendre très clair le dit contexte, et c'est bien ce que nous vous avons dit dans notre lettre : NOUS définissons nos mots, VOUS ne les définissez pas pour dissimuler ce que vous mettez derrière (et qu'on voit clairement ici, le racisme le plus décomplexé).


?« D'après vous la « minorité musulmane de France, dont les droits et les libertés sont déjà bafoués » Belle empilement de termes problématiques auxquelles nous ne croyons pas ; mais peut être êtes vous des républicainEs inconscientEs ? Nous, dont certainEs sont de cette même religion, nous ne partageons pas votre pseudo-analyse essentialiste. De quelles droits et libertés parlez vous ? De ce que nos ennemiEs les islamistes revendiquent ! Vous ne savez pas reconnaître ou nommer l'islamisme. Ainsi, les associations « dissoutes » par le gouvernement du gang nommé république de fRance sont elles islamistes ou simplement des associations ((gentilles et mignonnnes)) musulmanes ? »?

8) Hé bien Nantes Révoltée, allez-y dites-nous, quels sont les termes problématiques utilisés ici et en quoi le sont-ils ?
C'est "droits" ou "libertés" que vous n'aimez pas ? D'ailleurs si vous ne croyez pas aux droits et à la liberté, mais qu'est-ce que vous faites ici en fait ? Vous vous battez pour quoi ? Nous, nous croyons que nous n'avons pas nos droits ni nos libertés en tant que racisé-e-s en France, et du coup nous nous battons pour les avoir. Et vous alors, vous vous battez pour quoi au juste ? Du haut de vos privilèges raciaux et sociaux vous avez déjà tout finalement, donc si vous luttez c'est pour quoi ?
Et ne parlons même pas du reste de votre paragraphe qui n'a absolument aucun sens, vous parlez de quoi et de qui là exactement ? Du CCIF et Barakacity (dont vous n'avez même pas dénoncé le projet de dissolution par le gouvernement) ? Et elle sert à quoi votre question ? Au passage notons la splendide dépolitisation du problème "sont-elles gentilles ou mignonnes" on s'en fiche en fait, de savoir si des gens sont "gentils" ce qui nous importe c'est de savoir ce qu'ielles défendent et où ielles se placent politiquement. Pour votre parfaite information (encore une fois) à vous gens qui pensez tout savoir mais visiblement ne savez rien, le CCIF par exemple est une organisation de soutien juridique qui entend agir dans le cadre de la loi française contre les discriminations subies par les personnes musulmanes, tandis que Barakacity fait de l'aide humanitaire. En gros, ce sont deux organisations qui n'ont aucun lien avec le terrorisme et voilà pourquoi nous contestons leur dissolution forcée. Absolument rien à voir avec la gentillesse des gens, c'est pas la question.


?« Là est votre propagande (langagière) et votre inscription fasciste ! On voit où vous vous placez comme de nombreu.ses.x gauchistes islamophiles ou plus. Nous, nous disons islamo-gauchistes sans vos petites pudeurs et vos erreurs logiques de censure (ça vient d'ici ou de là) ; car nous savons que cela existe pour l'avoir vécu, observé ! Contre tous les êtats et contre toustes les fascistes religieu.ses.x ; allez encore un effort pour sortir de vos postures gauchistes et dérives islamistes et devenir antifascistes ! »?

9) Encore une fois on ne VOIT PAS LE LIEN avec le fascisme !
Le fascisme (on le répétera autant de fois qu'il le faudra) est un projet de société basé sur la conception d'un "peuple pur des origines", c'est donc un projet de société entièrement raciste. Quant à la suite de votre phrase (bien qu'on peine à en discerner le sens tellement votre argumentaire manque de logique), en gros elle valide l'existence de l'islamo-gauchisme, qui viendrait "d'ici ou de là" dites-vous. Hé bien rassurez-vous, nous on peut vous dire d'où ça vient, ça vient de l'extrême-droite. Bravo encore une fois de démontrer jusqu'où va votre vide idéologique (jusqu'à l'extrême-droite). Concluons votre brillant paragraphe digne du FN/RN par notre ébahissement devant votre témoignage "nous avons vu des islamo-gauchistes!" Ah bon ben allez donc témoigner sur CNEWS, Zemmour sera ravi de vous interviewer.

"L'islamo-gauchisme" est un terme créé par l'extrême-droite pour désigner les "traîtres-ses" à la nation issu-es de la gauche blanche, qui dans la théorie du choc des civilisations (en gros l'Occident chrétien serait menacé et devrait se défendre face à la menace musulmane), se placeraient du côté des Musulman-es et les soutiendraient. Le sens a un peu évolué depuis, on peut aussi entendre par là "les Musulman-es de gauche" puisque par exemple Blanquer lorsqu'il utilise ce mot, fait référence à la vice-présidente portant le foulard de l'UNEF (bon l'UNEF n'est pas spécialement de gauche en soit, mais par rapport à Blanquer on suppose qu'elle peut l'être). Du coup on voit pas bien comment on peut "vivre l'islamo-gauchisme" mais on peut dire que c'est clairement une notion issue des esprits tordus du FN/RN et de leurs partisans.


?« Si vous refusez de vous dissocier des extrêmes-droites musulman.e.s vous êtes nos ennemiEs ! On a combattu les islamistes en Algérie, au Kurdistan... internationalistes, nous vous combattrons en fRance ! »?

10) L'argument « Condamnez, désolidarisez-vous, sinon vous êtes complices du terrorisme ! »
Où est-ce qu'on a appelé à une union avec les musulman-e-s d'extrême-droite, dites-nous ? On n'a pas arrêter de vous alarmer sur le risque fasciste et on incite à comprendre les phénomènes des attentats en prenant le problème à la racine ! Pour vous, le problème ce serait l'islam, alors que le problème de fond c'est l'orientation politique des personnes : l'islam n'est pas la source des violences, c'est avant tout l'extrême-droite, et c'est le même problème quelle que soit la religion et également chez les athé-e-s. On ne parle pas de "catholicisme politique et radical" à propos de la Manif pour tous, par exemple, tout le monde dit "l'extrême-droite". Il n'y a donc que pour les musulman-e-s où on met l'accent sur la religion. Cela montre bien qu'il s'agit d'islamophobie !

L'extrême-droite est notre adversaire quelles que soit les spécificités de la personne qui soutient cette idéologie, quel que soit son genre, classe, religion, nationalité... et ce n'est donc pas étonnant qu'entre courants d'extrême-droite, ielles arrivent à s'entendre. La preuve que le fond commun qui doit être combattu, c'est leur idéologie d'extrême-droite, et pas leurs spécificités.
Franchement, on dirait les nombreuses injonctions islamophobes faites aux musulman-e-s à se sentir responsables des attentats et à les condamner fermement (et à ne plus se dire musulman-e-s), faute de quoi, ielles seraient complices et terroristes ! Vous êtes tellement graves, qu'on vous dit simplement de faire attention à votre islamophobie, et vous nous réduisez à des "fascistes islamistes à combattre en France", vous êtes sérieux-ses ? Mais qui, à part l'Etat français, avec Macron en tête, et l'extrême-droite, font de tels raccourcis racistes ?!!

Votre racisme décomplexé dans vos rapports aux racisé-e-s et à nos luttes et votre envie belliciste de violence font déjà de vous des adversaires politiques !

Petit Aparté, Nantes Révoltée vous avez "combattu les islamistes en Algérie, au Kurdistan..." ? Wow c'est que c'est quelque chose l'entrainement militaire chez vous (ah non pardon c'est juste un gros mytho) !


?« CertainEs se demandent encore pourquoi le « milieu nantais » se divise et que certainEs s'organisent hors de vos lieux (bar mon oncle, université, B17, le talus ou la dérive). Ainsi nous, femmes kurdes, syriennes, irakiennes, koweitiennes, yéménites, somaliennes, anciennes combattantes, nous serons toujours vos mauvaises consciences sur lesquelles vous n'aurez ni prise ni influence avec vos théories moisies ! On voit avec qui vous réseauter. Attendez vous à voir des femmes voilées battre ou tuer d'autres femmes voilées ! »?

11) L'argument « Vous divisez ! »
Vous nous rendez responsable de la division du milieu militant nantais et vous énumérez tous les lieux, tenu-e-s par des blanc-he-s, où Nantes Révoltée n'est pas le bienvenu, du fait de votre fonctionnement violent, oppressif et mafieux ! Nous serions donc les terribles "séparatistes islamiques et racialistes" combattu-e-s par le gouvernement, qui seraient responsables de tous vos maux ? Mais c'est bien vous qui divisez, excluez et usez de la violence pour intimider et prendre du pouvoir sur des dominé-e-s ! Sans compter que Racines existe depuis 2 ans, vous allez faire genre ça date d'à peine 2 ans la division du milieu militant nantais ? Après nous avoir accusé en 2019 d'avoir "fait échouer la révolution mondiale en empêchant la construction d'un mouvement étudiant" (qui a pourtant bien eu lieu, mais sans vous) voilà que vous nous rendez maintenant responsables de la vieille division des milieux militants, qui n'est pas nouvelle et ne date pas d'hier. Clairement ça s'appelle la rhétorique du bouc émissaire et on voit bien QUI vous sert de bouc émissaire (les racisé-es). Vous reprendrez bien un peu de racisme ? Hey les blanc-he-s, vous en avez pas marre à un moment de nous rendre responsables de tous vos maux ?

C'est vous qui créez un fanatisme autour de Nantes Révoltée, qui serait intouchable, que l'on devrait craindre et qui aurait le monopole de toutes les luttes ! Vous allez jusqu'à interdire qu'on prononce votre nom sous peine de représailles, nous n'avons jamais rien vu de plus ahurissant que les militant-e-s qui baissent la voix pour nous parler de "Vous-savez-qui" (qui ça, Voldemort ?) Mais Nantes Révoltée, vous n'êtes ni sacré ni digne de notre considération ! Vous vous prenez pour super radicaux/cales, super indispensables, mais visiblement, vous n'êtes qu'une bande de blanc-he-s bourgeois-e-s, apeuré-e-s, trouillard-e-s et lâches, qui se défoulent sur les racisé-e-s, tout en ayant super peur d'elles-eux !

Et on vous reconnaît bien là, dans votre façon tordue et violente de présenter les choses ! Toutes ces femmes racisées, que vous prétendez avoir à vos côtés, ne sont HEUREUSEMENT pas dans Nantes Révoltée !

Notez au passage l'effort de compensation du blanc / de la blanche essayant de se faire passer pour non-blanc-he, cet empilement incroyable de nationalités (qui au passage montre bien l'idéologie du "y'a des bon-ne-s racisé-e-s et y'a des mauvais-e-s et c'est nous qui validons qui est quoi" typique de la gauche blanche raciste). Toujours pour votre parfaite information, personne ne fait ça sauf les blanc-he-s qui essaient de se cacher (et derrière de faux comptes aussi d'ailleurs, on vous a vu sur Indymedia avec votre "Hagra religieuse" terme que vous êtes bien les seul-e-s à employer).

Quoiqu'il en soit Nantes Révoltée, si "certain-e-s" se demandent pourquoi le milieu nantais est aussi divisé, n'hésitez pas à les renvoyer vers nous on leur expliquera (tout votre comportement bien dans les détails).


?« Vous êtes avec du sensationnalisme et de l'irationnel, un groupe fasciste et raciste de plus ! »?

Là c'est sensé être le coup final, sauf que on le répète : on ne voit toujours par le rapport avec le fascisme (idéologie du peuple pur des origines toussa toussa). Quant au fait qu'on soit "avec du sensationnalisme et de l'irrationnel" déjà ça veut rien dire et ensuite, encore et toujours pour votre parfaite information, ce qui fait d'un groupe un groupe fasciste, c'est son adhésion à une idéologie fasciste, et ce qui fait d'un groupe, un groupe raciste, c'est son adhésion à une idéologie raciste : donc ce n'est pas le sensationnalisme ni l'irrationnel, le sensationnalisme c'est un moyen, l'irrationnel c'est à la rigueur un état d'esprit ou une manière de raisonner.


???? Bref, concluons : Nantes Révoltée, vous êtes des minables, et quiconque vous soutiendra cautionnera donc les idées d'extrême-droite qui imprègnent ce texte. Vous avez en tout cas magnifiquement démontré ce que nous vous disions, que ne pas tenir une ligne idéologique ferme à gauche mène à la droite voire à l'extrême-droite. On finit même par se demander si ce n'est pas la ligne que vous avez en fait toujours eu et que vous avez dissimulée pendant des années à grand renfort de propagande (oui pour dissimuler ses vraies positions politiques c'est mieux de détenir le média principal et de diffuser sa version des mots et des positions politiques), mais on vous voit de plus en plus : une bande de privilégié-e-s à l'ego sur-dimensionné incapables de recevoir la moindre remarque, qui défendent en vrai des idées tout droit venues de l'extrême-droite dans le but de préserver leur position sociale, et qui se font leur beurre sur le dos des luttes. Nous rendons donc cela clair, vous n'avez aucun droit à vous revendiquer de gauche, alors que vous répandez des torrents de haine racistes et validez les théories de l'extrême-droite française. Les élections de 2022 se profilent à l'horizon et voilà qui prétend lutter contre le FN/RN ? Celleux-là mêmes qui auront largement répandu ses idées grâce à leur page soit-disant militante ?

Nous en appelons donc aux militant-e-s qui se prétendent encore de gauche et contre le racisme et le fascisme, ainsi qu'aux ancien-ne-s membres de Nantes Révoltée qui les ont côtoyé pendant des années : vous cautionnez ça ? Réagissez, c'est votre responsabilité ! ????

 

Commentaire(s)

> validation

On valide ce texte, parce qu'au moins par rapport à celui auquel il répond celui-ci argumente, même s'il est très probablement dans l'erreur de penser que Nantes Révolté soit l'auteur du texte auquel il répond. C'est plus probablement le fait du/de la troll qui sévit de temps en temps par ici.

Pour éviter encore le déchainement de commentaires dégueux on les a passé en modération à priori.