Y a-t-il des lobbies plus respectables que d'autres ?

Mis a jour : le dimanche 18 octobre 2020 à 17:45

Mot-clefs: Racisme Répression Resistances contrôle social
Lieux:

Ce ou cet(te) article a été refusé d'après la charte. Un commentaire explique les raisons de ce refus.

« toi même tu sais, sur les questions de modé imcnantes(at)riseup.net, pas en article »
https://nantes.indymedia.org/articles/51385


Et toi même tu sais très bien que imcnantes(at)riseup.net  c’est qu’un autre moyen de censurer mais sans laisser de traces et sans que personne soit au courant. Normalement, les commentaires n’ont pas à être publiés en article, saut évidemment si les commentaires sont interdits. C’est ce qui se passe ici. 

Un article est mis « en débat » [sic], mais sans autre débatteurs que des modos et un comparse.
https://nantes.indymedia.org/articles/51300

Le problème, c’est pas un problème de modération, c’est le fait de ne pas pouvoir commenter en commentaire et d’être obligé de commenter en article. Tout simplement parce que pour des trucs comme le CRIF il y a un nombre impressionnant de personnes et d’orgas qui disent la même chose que nous, et qu’on ne peut pas accuser d’antisémitisme. Alors, on aimerait bien qu’une opinion différente d’Indy Nantes puisse s’exprimer, c’est ce qu’on attend en principe d’un Indymedia.

C’est bien expliqué ici : https://nantes.indymedia.org/articles/51385

Indy Nantes, en niant le rôle de lobby du CRIF, revient à dire que le lobbying n’existe pas et qu’aucun lobby n’a jamais pu influencer aucun Etat ! Parce que si le lobbying existe, on ne comprend pas pourquoi Indy Nantes ferait une exception pour le CRIF !

Regardez la définition de lobbying et osez nous dire que ça ne concerne pas le CRIF  :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Lobby

Alors laissez la parole à celles et ceux qui ne supportent pas qu’une seule organisation communautariste d’extrême droite bénéficie d’une exception, surtout sur Indymedia, et il n’y aura pas besoin de le faire en article.

Le Crif, ambassadeur bis d’Israël, nous attaque !

Ainsi la lettre adressée aux membres de la communauté juive de Strasbourg par M. Pierre Haas, délégué du CRIF Alsace, pour annoncer une conférence donnée par « le Président national de la commission de lutte contre le BDS du Bnai Brith » est précise : il s’agit d’« apprendre à combattre ce mouvement ». Leur affiche cible en gras le BDS.

Cette attaque du CRIF Alsace/Bnai Brith fait partie d’un plan général, d’une campagne coordonnée, pilotée par le gouvernement d’Israël et son ambassade bis qu’est le CRIF en France :

 - Conférence d’ELNET contre la campagne BDS du 9 au 11 novembre 

 - Résolution Maillard à l’Assemblée Nationale -  et, toujours en novembre, convention nationale du Crif le 17, dont une grande partie vise la défense de la politique d’Israël et… la lutte contre « la délégitimisation d’Israël » et le mouvement BDS. Ceci en présence d’une large palette de responsables politiques (Jean-Michel Blanquer, Valérie Pécresse, Martin Hirsch, Anne Hidalgo, etc.), de journalistes et de personnalités diverses.

Il s’agit là d’une attaque contre la liberté d’expression dans notre pays visant à faire taire les critiques de ce régime criminel et les moyens de lutte pour la justice, le BDS. Et, au-delà, elle ouvre la porte à d’autres attaques contre nos libertés.

Depuis des années les sionistes nous parlent de « l’importation du conflit israélo-palestinien » quand nous dénonçons l’agression du peuple palestinien par Israël. Aujourd’hui c’est bien l’Etat d’Israël qui intervient à nouveau directement en France, avec l’aide active de notre gouvernement. A l’heure où Israël bombarde et tue à Gaza, cette aide officielle de nos gouvernants est encore plus choquante.

A nous de continuer à défendre nos libertés et à lutter contre toutes les formes de racisme, tout comme pour les droits du peuple palestinien, le droit international et la campagne BDS très active en France et dans le monde [*].

 UJFP Alsace

Commentaire(s)

> Article refusé.

nous écrire à imcnantes(at)riseup.net pour les questions de modération

Les commentaires ne sont pas autorisés pour article.