damande d'aide

Mot-clefs: Archives
Lieux:

Association est - elle en faute ?
1 - Mon entrée dans l'association du DIJ










Je suis rentrée dans cette association le 26 juin 2004.
J'étais accompagnée de mon éducatrice Melle B. A.. C'est là que j'ai rencontré madame XXXX pour la première fois Dans l'appartement qu'on avait mis à ma disposition jusqu'à mes 18 ans.
Cet appartement se trouvait 15 rue Léon S. à Nantes.
A l'entrée de l'appartement quand il ma expliqué comment ça marchais je lui annoncé que j'était enceinte, mais que je ne savait pas encore la décision que j'allais prendre. Dès qu'elle la sue elle ma bien expliqué que si je décidais de le garder elle serais dans l'obligation de m'envoyer dans une structure qui serait plus adéquate pour cette situation.
A la fin de la discussion nous avions prévus de nous voir une fois par semaine pour qu'on puisse faire le point sur ma situation ainsi que pour me donner l'argent d'entretien. J'ai fait l'état des lieu et je leur est donner 80 euros de caution que je pouvais récupéré a mes 18 ans ou avant si partait de l'association.







2 - La recherche d'un travaille

Au début quand je suis arrivé au DIJ je ne travaillait pas. Je venait juste d'apprendre que j'étais enceinte et je voulais le gardé donc je me suis dit que ça ne servait pas à grand-chose de chercher un travaille juste pour deux mois. De ce fait de juillet à août je n'ai pas travaillé. Puis au mois d'août j'ai décidé d'avorter. Après je me suis mis à la recherche d'une formation avec la mission locale. Au mois de septembre j'ai donc débuté une formation (à la découverte du métier d'auxiliaire de puériculture). Malgré des problèmes de santé j'ai du arrreter la formation. Après cela de novembre à décembre j'ai chercher du travaille mais rien n'aboutissait. A cause de cela je reçois chez moi un courrier du DIJ en me disant que j'avais un rendez- vous avec Mme XXXX et Mr YYYY pour faire le point sur ma situation. A cet entretien il me disent que j'ai une obligation de travaillé jusqu'à ma majorité et donc du fait que soit disant je ne recherchait pas il m'ont trouver un endroit ou travailler pendant deux semaines avant les vacance de noël. Je devait aller travailler au Grésilière en cuisine et en services amis que par contre j'aurais tout mes après midi de libre pour faire de la recherche. Mes horaires était de 10 heures à 16h30 de l'après - midi en sachant que j'habitait a la Beaujoire et que je n'arrivait pas avant 17h30 - 18h chez moi. Comment voulez- vous que je puisse rechercher du travaille a cet heure là ? J'ai donc décidé de ne pas y aller et à la place je me levais a8 h pour commencer les recherches. J'ai eu pendant 2 semaines 3 à 4 entretien pour du boulot mais cela n'a rien donné car le problème c'est que je suis mineure. Mais au mois de janvier j'ai enfin eu une réponse positif pour du travaille.


3 - Les difficultés avec Mme XXXX


Les deux premier mois tout c'est passé puis au mois de septembre les rapports avec elle ont été très conflictuels à partir du moment que j'ai du arrêté la formation. A plusieurs reprises Mme XXXX se permettait d'appeler ma mère 2 minutes après que je sois partit des entretiens pour lui dire tout ce que j'avais pu lui dire. Pendant plusieurs mois les relations avec ma mère ont été très difficiles.
En six mois j'ai manqué qu'un seul rendez - vous car avec mon ami nous avions décidez de partir à Clermont - Ferrand du fait que c'était un week - end de quatre jours. J'ai appelé pour ma ère pour lui demandé l'autorisation et elle ma répondu qu'il n'y avait pas de soucis ma que je devait l'appelé tout les jours pour lui donner de mes nouvelles. Le lendemain je devait avoir rendez - vous avec Mme XXXX je l'ai appelé pour lui dire que j'était partit et que je ne pouvais être là. Je lui es laissé un message que soit disant elle n'a jamais reçu. Lors de mon retours j'ai repris contacte avec elle pour m'excusé. Ce qu'elle ma répondu lors de cet entretien c'est que j'avais bien réussis mon coup du fait que j'avais prévenu ma mère et qu'elle était au courant et qu'elle ne pouvait rie dire car c'est ma mère qui à l'autorisation parentale. Depuis ce jours chaque entretien les contacte ont été très dur. Depuis j'ai le droit d'avoir des réflexions de la sorte que je me sers du Dij juste pour l'argent. Elle à même appelé ma mère pour le lui dire et que pour l'appartement il allait ma l'enlever car je n'y était jamais et que les seules fois que j'y allais c'était avec mon ami. Ce que je ne comprends pas c'est qu'elle a toujours su que je ne pouvais pas être toute seule de l'appartement et que mon ami était toujours là quand j'y allais. La seule chose ce qu'elle ne voulait pas c'est qu'il y a ses affaires dans cet appartement car celui-ci était à ma disposition et non à la sienne. Sur le point de vue de l'argent je suis venu plus de deux fois par semaine car Mme XXXX voulait qu'on fasse le point et non me donner de l'argent. Au mois de janvier j'ai pris rendez - avec elle pour pouvoir m'excuser de mon manque de coopération et pour lui parler des problèmes que j'avais en ce moments.
Dès que je suis rentré dans son bureau elle ma demandé ce que je voulais. Je lui es répondu que c'était pour m'excuser. La seule chose qu'elle ma répondu a été
- « Tu travaille ? »
- « Non, mais je suis toujours à la recherche »
- « Donc je n'ai rien à faire avec toi. Tu peux t'en allé ».
Une semaines après je reçois un courrier pour me dire que j'ai rendez - vous avec Mr YYYY et Mme XXXX pour parler de ma situation. Cela était le 19 janvier 2005. Lors de l'entretien je leur est signaler que j'avais trouver un emploi en restauration à la gare en C.D.D pour 3 mois en vue d'un C.D.I. Suite à la
Discussion j'apprends qu'il faut que je parte de l'appartement car ils doivent accueillir une fille en urgence et que cela ne devrait pas me déranger du fait que je n'y étais jamais. Je leur ai demandé ou es ce que j'irais et je devais emménagé dans l'appartement du deuxième étage dans un appartement en collocation.
Puis après ils m'annonce que je devait partir le soir même car la fille devait aménagé le lendemain a 8 heure en sachant que je travaillais de 10h à 16h30 et que mon ami reprenais le travaille à 18h. Quand je leur es dit que cela allait être dur de tout pouvoir faire le soir même il m'on dit que ça n'était pas leur problème mais que de toute façons il fallait qu'il soit vide. L'après - midi après le travaille mon ami est venu me cherché et on a commencé à faire tous les cartons mais le problème c'est qu'il ne m'avait pas donner les clefs du deuxième appartement et on a du donc tout emmener chez ses parents. Quand j'ai prévenu ma mère de ce qui se passait elle n'était pas au courant. Mme XXXX ainsi que Mr YYYY ne lui avait pas téléphoné pour la mettre au courant de cela. Une semaines après je l'ai au téléphone et elle m'annonce qu'il a un état des lieu le mercredi d'après afin qu'elle puisse me donner les clefs et de signer les papiers de l'état des lieu. Cela devait être a 9h du matin a la Beaujoire en sachant qu'à 9h30 je devait être au travaille. Je lui es donc dit que je ne pouvait pas car je risquait d'être en retard et que du fait que je tenait a ce boulot je ne viendrait pas. Elle ma répondu que c'était pas son problème et que je devait y être. Je n'y suis pas allé. Plus tard je lui téléphone car j'avais besoin d'argent pour des tenues de travail et que cela faisait un mois que je n'avais pas reçu mon argent et je lui suis demandé pourquoi. Elle m'a dit que du fait que maintenant que je travaillais je pouvais attendre mon salaire qui était de 320 euro. Je lui suis dit que je ne pouvais pas attendre deux semaines car j'en avais besoin très rapidement et que en plus j'avais des problèmes avec mon compte donc je n'allais pas les recevoir en fin de mois.























4 - Mon contrat avec le Dij



Au mois de septembre j'ai signer un contrat qui stipulait que j'avais une obligation de travaille avant mes 18 ans car si par la suite je voulais faire une demande de contrat jeunes majeurs il fallait que je remplisse cette obligation. Ce que je fais au jour d'aujourd'hui du fait que je travaille à la gare.
Le fait que je ne sois pas dans mon appartement ce n'était pas un problème car je n'était pas la seule dans ce cas là mais qu'au moins le jours ou il aurait un problème que j'ai un pied à terre. Qu'au niveau de l'argent il allais me baissé mon argent alimentation car il ne voyant pas pourquoi il me donnerais le maximum alors que moi je faisait le minimum. Suite à cela l'argent se faisait par virement mais l'argent vestiaire restait toujours le même et que une fois que je travaillerais l'argent alimentation serais remis comme au début.










5 Ma situation actuelle.



Suite au fait que je n'ai plus d'appartement depuis deux mois j'ai été hébergé chez mes beaux - parents et nous avons avec mon amis un appartement. Nous habitons depuis le 19 février là dedans. Au niveau du travaille, je travaille toujours à la gare et je devrait signer mon contrat en C.D.I mi - mars. Tout ce passe bien mais au niveau de mes salaires je n'ai toujours rien reçu donc avec un salaire c'est un peu dur. Au niveau du D.I.J depuis le mois de janvier je n'ai toujours pas reçu de l'argent. Cela fais maintenant trois mois que je n'ai pas d'argents faute de leur avoir demandés. Depuis mi - janvier je n'ai reçu aucun coup de fils de Mme XXXX. Depuis l'audience avec Madame le juge j'ai reçu un coup de téléphone du directeur du D.I.J qui me disait qu'il ne comprenait pas ce que j'avais pu dire lors de cette audience et qu'il trouvait ça inadmissible. Il m'a fixer un rendez pour qu'on s'explique sur tout ça. Je lui es dit que je ne voulais pas car de toute façon avec eux ce qui es sur ce sera moi la menteuse et que tout ce qui pourra être dit à cet entretien ne servirais à rien et que je préférais attendre la deuxième audiences pour m'expliquer avec eux et qu'il y es des témoins.
La réflexion que j'ai eue par Mme XXXX a été que de toute façon entre moi et eux il ne me croirons pas car je faisais que de mentir et qu'entre une fille placée et une association il n'y avait pas photo.

Email Email de contact: goichon1_AT_voila.fr

Commentaire(s)

> > damande d'aide

Cette contribution a été modifiée. Nous avons en effet anonymisé cette contribution qui citait a plusieurs reprises nomément une personne. Voila pour ce qui est de la moderation.

> > damande d'aide

visiblement, on sent que des problèmes de communication sont en jeu entre les deux parties puisque c'est bien de cela qu'il s'agit, d'un conflit. je crois qu'il serait important d'entendre les "deux sons de cloche" même si je ne remet pas ce récit en question. il est évident que des dysfonctionnements existent dans ces institutions mais j'ai du mal à comprendre quel intérêt a un dispositif d'insertion à mettre des bâtons dans les roues aux jeunes qui signent des contrats avec eux. cette notion de contrat est d'ailleurs importante à prendre en compte car elle génère souvent des conflits : mauvaise comprehension des termes qui engagent les deux parties, consentement "plus ou moins" éclairé... les clauses sont souvent strictes et les jeunes signent plus par manque de choix, parce que c'est la suite logique d'une prise en charge parfois déjà longue.

le fait de continuer ce commentaire se résumerai à emettre de pures hypothèses dans le sens où tous les éléments ne sont pas réunis. en tout cas bonne chance pour la suite.