Solidarité avec les toulousain.e.s emprisonné.e.s !

Mis a jour : le mardi 29 septembre 2020 à 15:35

Mot-clefs: prisons anti-repression
Lieux: toulouse

7 personnes emprisonnées pour des tags et des affiches : solidarité !

Sans_titre_1-medium

Sans_titre_2-medium


A Toulouse le 15 septembre, 7 personnes ont été interpellées puis placées en détention pour avoir tagué et collé des affiches dans la rue. Les affiches, representaient des slogans anticapitalistes ou contre l'état. Après 48h de garde-a-vue, ils et elles etaient condamné.e.s à deux mois de prison ferme en comparution immédiate pour "dégradation aggravée en réunion", "identité imaginaire" et "refus de signalétique et d'ADN. (https://nantes.indymedia.org/articles/51080)

Aujourd'hui, on peut donc aller en prison pour des affiches et des tags considérés comme offensants envers les representants de l'etat. Pour de la colle et de la peinture. Pour avoir exprimé son desaccord avec les politiques repressives des institutions.

Ces affiches, nous les reproduisons, nous les recollons.

Contre la repression, reprenons la rue !

--> Les affiches à imprimer et à coller sans modération sont ici : https://nantes.indymedia.org/articles/51084

--> pour écrire aux dites-personnes actuellement en prison :

5 des 7 personnes sont ok pour que leur numéro d'écrou soit rendus publics. En sachant que la plupart d'entre eux préfèrent pour l'instant qu'on ne leur envoie pas des trucs contre les prisons et contre les maton-ne-s.

Pour leur écrire:

Marius Lahaye n°45677 (MAH)
Zoé Van Bryck n°45678 (MAF)
Lucie Gomez n°45679 (MAF)
Brice Poirson n°45681 (MAH)
Simon Duval n°45682 (MAH)

MAF: Maison d'arrêt des Femmes
MAH : Maison d'arrêt des Hommes

Sur la lettre :

Nom et numéro d'écrou
MAF ou MAH de Seysses
10 rue Danielle Casanova
31600 SEYSSES

C'est bien de leur mettre des enveloppes + timbres avec :)

Commentaire(s)

> Petite précision

Pour ne pas tomber dans la confusion générale et ne pas faire de raccourcis qui n'aideront personne : n'oublions pas que c'est tout de même pas mal l'accusation d'identité imaginaire qui a légitimé leur incarcération. Non, on ne peut pas conclure après cette histoire que l'on va en prison pour de la colle et de la peinture, c'est faux. Même pour cette histoire, c'est bien le cumul de plusieurs choses qui ont amené à cette condamnation (comme le fait de ne rien déclarer, de refuser empreintes et adn, de ne pas jouer sur un profil, le contenu des affiches et tags...).

> chais pas si ça précise

je sais rien d'autre que ce qui a été dit sur ce site, mais je trouve ca un peu ouf de dire des trucs comme "n'oublions pas que c'est tout de même pas mal l'accusation d'identité imaginaire qui a légitimé leur incarcération"... je trouve que ça revient a dire que si les gens s'etaient mieux tenu-e-s face aux flics, illes seraient pas en taule...

y a pas l'air d'avoir d'accusation d'usage de faux, du coup ca a l'air de reposer uniquement sur les declarations des gens, et de memoire, les juges s'enerv(ai)ent surtout en cas d'usurpation (faire un truc illegal sous le nom d'autrui), et pas quand tu sor(tai)s un nom bidon, simplement parce que retrouver l'identité d'une personne qui a vecu toute sa vie en france, c'est assez trivial de nos jours (surtout dans un milieu surveillé depuis que la police existe), le controle d'identité prolongé de 4h sert d'ailleurs exactement à ça (si il fallait plus t'inquiète qu'ils l'auraient déjà réclamé et obtenu).

du coup je doute que l'identité imaginaire ait "légitimé" quoi que ce soit, meme si ça a servi de pretexte a les foutre en taule. comme y a 15 ans, le refus de prelevement ADN se transformait magiquement en 2 mois de sursis en correctionnel meme si le chef d'accusation initial tombait: pour les mechants, c'est bonus, c'est gratuit, ça mange pas de pain, ça fait chier les anargauchos, ça epuise nos avocats en procedures debiles, ça nous occupe, et 2-3 mois ferme c'est juste assez pour etre chiant et pas (plus) assez pour valoir le coup de faire appel... en 2 mois, dehors, t'as juste le temps de t'agiter, à gratter de la thune pour les cantines, à harceler l'avocat qui trouve qu'il a d'autres trucs plus urgent a faire qu'a sortir tes potes de la, à faire des demande de parloir qui de toutes facons vont mettre des semaines a etre validées, et dedans, les potes se retrouvent isolées, les cantines leurs servent a rien a cause des delais pour avoir la thune, puis pour avoir ce qu'illes cantinent, et illes ressortent avant qu'un veritable soutien pour elleux soit possible de l'exterieur.

je pense que les ordures preferent des dizaines d'anonymes qui tombent 2 mois (et se tapent le controle social special taule qui suit a la sortie), en quelques procès en correctionnels baclés qui coutent rien, que des martyrs qu risquent 15 ans, des enquetes interminables avec de gros proces mediatique et chefs d'inculpations dopés a l'association de malfaiteurs et terrorisme, qui finissent en eau de boudin toute pourrie et ils sont ridicules au JT. c'est moins ouf en terme de comm, mais pour ce qui est de nous pourrir la vie c'est plus efficace que de planquer des mois devant une epicerie de la creuse.

et pour finir, si, bien sûr qu'on peut conclure que "des gens sont en taule pour de la colle et de la peinture". si vraiment tu veut cumuler, ajoute pas les reactions des gens, t'étais pas la, ton avis vaut pas plus que celui du juge. si tu veux cumuler, ajoute que ce qui justifie cette condamnation, c'est leurs opinions politiques (les consequences de ces opinions dans leurs propres decisions, ici, a moins de sens que la vision et les fantasmes qu'en ont les flics et les juges qu'illes ont eut a croiser dans cette histoire).

bref je leur souhaite bien du courage ainsi qu'a leurs proches, et j'ai bien peur que ça soit pas fini.

> Allez faire la conversation devant un thé au salon

Fermez vos gueules ! Non mais dans quel monde on vit ? le ou la première qui fait un commentaire de merde, parce que SI, on peut aller en taule pour des tags et collage d'affiches à visée politique ! des gilets jaunes ont eu des comparutions immédiates pour juste avoir des masques, serum phy, dans leur sac ! et le ou la seconde qui répond autant de la merde en ponctuant que l'histoire n'est certainement pas finie ! comme presque s'il le souhaitait ! cette réflexion merdique vient parfaitement napper la réflexion précédente tout aussi merdique !
Fermez vos gueules ! ils vont tous sortir bientôt, on les aime, et on vous emmerde. Allez discuter au salon autour d'un thé... TOUT MON MEPRIS.

> bah en fait j'étais pas précis

en écrivant "et j'ai bien peur que ça soit pas fini" je parlais pas des gens concerné-e-s de près ou de loin par cette histoire, que je ne connais pas du reste, mais du fait que des juges des flics et toute leur clique mettent des ami-e-s en taule ou autre, pour plus ou moins longtemps et à la moindre occasion. c'est certainement pas mon souhait, plutot un constat qu'on vit une periode bien merdique (avec probablement une bonne dose d'apitoiement et de découragement en prime, je veux bien le reconnaitre).
à la relecture je me rends bien compte que ça a pu etre mal pris, désolé...