ST Nazaire: occupation en cours, appel à soutien

Mis a jour : le samedi 19 septembre 2020 à 20:31

Mot-clefs: logement
Lieux:

Actuellement en occupation 33 rue Emile LITTRE a SAINT NAZAIRE .Nous faisons un appel de soutient a nous rejoindre sur place pour lancer l assignation au tribunal.

119728785_179372717024662_7884697633430347182_o-medium

INFOSQUAT : INTIMIDATION POLICIÈRE EN PLEINE NUIT DANS UN BÂTIMENT OCCUPÉ.

Le collectif Résistance à pour vocation de venir en aide aux plus défavorisés qu'importe la nationalité, la classe sociale ect.

La réquisition de lieux abandonnés ou laissés à l'appétit gargantuesque de la gentrification, ou tout simplement non utilisés par des propriétaires ou des mairies alors que tant de personnes dorment à la rue est une nécessité absolue.

Surtout durant ces périodes de troubles sanitaire et monétaire. (Covid-19, crise du logement, revenu revu à la baisse, réforme des apl ect).

Étant dans les lieux depuis Lundi, les occupant.e.s ont été surpris.e.s de recevoir la visite plutôt intimidante des forces de police, de la Brigade Anti Criminalité, ainsi que la Brigade Cynophile et deux gradés tard dans la nuit sur les coups de 2:00 du matin.

Ces derniers ont cru que nous avions enfermé.es des résident.e.s alors que les locaux sont vides depuis 2017/2018.

Rejoignez nous à la Maison Geronimo avec le Collectif la Résistance au 33 rue Émile Littre, 44600 Saint Nazaire.

Photos : Lampe torche des forces de police.

Contexte : On sorties une valise avec de l'outillage d'ouverture (hache ect).

Mise à jour le 19/09/20 à 10:43 :
Retour des forces de l'ordre, moins oppressifs et néanmoins accompagnés d'un huissier et possiblement la propriétaire ou du moins une personne assermenté par le propriétaire du bâtiment qui découvre notre existence et notre installation depuis au moins Lundi, preuve à l'appui.

#SquatYourWorld

Commentaire(s)

> À Saint-Nazaire, un immeuble HLM de la rue Littré transformé en squat

Depuis une semaine, un groupe venu de la Maison du peuple occupe le bâtiment de quatre étages situé derrière la médiathèque.

Menacés depuis le 16 septembre par une procédure d’expulsion, les occupants de la « Maison du peuple », rue Albert-De-Mun, à Saint-Nazaire, cherchent des solutions.

Plusieurs d’entre eux en ont trouvé une depuis une semaine en occupant illégalement l’immeuble situé 13, rue Émile-Littré derrière la médiathèque. « Cela nous protège avant l’hiver, témoigne d’un des nouveaux occupants. C ar s’ils veulent nous expulser de nouveau, ils vont devoir lancer une nouvelle procédure. »

Des Gilets jaunes, des SDF, des familles...

Après l’occupation d’un bâtiment du boulevard de Maupertuis (novembre 2018), puis du 37, rue Albert-De-Mun (novembre 2019), c’est le troisième lieu à Saint-Nazaire que s’approprient des Gilets jaunes.

« Il n’y a pas que des Gilets jaunes, nuance l’un d’eux. Il y a aussi parmi nous des familles, des SDF, des anarchistes ou des gens qui travaillent. »

Le groupe annonce avoir des projets « pour les huit appartements, notamment d’accueillir les personnes sans solutions qui contactent le 115. »

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/saint-nazaire-44600/saint-nazaire-rue-littre-l-immeuble-devient-squat-6981213

> News de la Maison Geronimo

Maison Geronimo :
Découverte :
Aujourd'hui, quelques personnes du collectif Résistance et habitant.e.s de la Maison Geronimo ont décidé de faire le tour du bâtiment et de nettoyer les alentours.
Au détour d'un bosquet, iels ont eu la désagréable surprise de tomber nez à nez avec des seringues usagées.
Après avoir pris quelques précautions, elles ont été placés dans le seul conteneur que nous avions à portée de main puis apporté à la pharmacie la plus proche.

Mise à jour du bâtiment :

- L'aménagement du lieu continu.
Divers meubles arrivent petit à petit, malgré les besoins constant de la Maison, l'aménagement se poursuit tranquillement.

Une liste de divers besoins matériels et autres sera bientôt dressé si vous souhaitez nous aider.

- L' organisation et les projets :

Les appartements ont trouvé une nouvelle vie après deux ans d'innocupation, certains abriterons un sleeping, nous permettant de recueillir en urgence les demandes pour un hébergement de nuit.

Des habitant.e.s de Saint-Nazaire nous contactent régulièrement pour nous demander une place pour une personne qu'iels ont croisé dans la rue, ou comme le 115, une personne qu'iels ne peuvent placer dans une structure officielle faute de places.

D'autres serviront à loger des personnes du collectif Résistance n'ayant pas de domicile, d'anciens habitants de la Maison du Peuple de Saint-Nazaire.

Un centre Medic, une salle de réunion pour différentes orgas et associations, un espace atelier, un espace de stockage, un accueil de jour où vous pourrez boire un café, un chocolat, un thé, un espace bibliothèque, un lieu d'étude pour des cours de Français ect sont à venir prochainement.

> Fermeture de la MDP, vive la Maison Geronimo

Fermeture de la MDP :
Ce matin, les Occupant.e.s de la Maison du Peuple de Saint-Nazaire et alentours ont eu la visite des agents de police pour finaliser l'expulsion et la fermeture de la Maison situé rue Albert Demun.
Ce lieu innocupé depuis 2011 avait été réquisitionnés par les Gilets Jaunes de Saint Nazaire, les Amajaunes, des Anarchistes, des zadistes, le Collectif Résistance ect afin d'aider les plus démunis, faire de l'éducation populaire, proposé des ateliers et des événements culturels entre autres.

Maison Geronimo et les Agents de sécurité :
La silène qui emploi une entreprise de sécurité, est actuellement en train de taper sur les doigts des agents car à leur yeux ils n'auraient pas fait leur travail convenablement.
Suspension de salaire, et autres sanctions voir même un ou des licenciement sont sans doute à prévoir.
A savoir que l'équipe Ninja d'occupation à dû user de milles et unes astuces pour déjouer la sécurité et permettre cette réquisition.
Les agents de sécurité ont fait le job, mais comme au jeu du chat et de la souris, il faut forcément que l'un des deux s'en sorte.
La silène demande aux agents de sécurité de faire un travail sans pour autant leur donner les moyens de le faire, leur "taper" dessus et leur faire payer, voilà la seule réponse donnée.
Prolétaires souleve toi !
Ils ont besoin de toi, tu n'a pas besoin d'eux.

Liste des besoins à Geronimo :
- Bidons d'eau (Suite à la coupure d'eau)
- Source d'énergie (Suite à la coupure d'électricité)
- Denrées alimentaires (non périssable)
- Meubles (tout genre, armoire ect)
- Literie (Matelas, couverture, draps ect)
- Outillage (Toutes sortes)
- Produits d'entretien et outils (Eau de javel, balai ect)

Détermination :
De très nombreux bâtiments restent innocupés un peu partout en France et ailleurs, alors que des personnes toujours plus nombreuses dorment dehors, familles et enfants seuls parfois, alors que des nantis possèdent de nombreux bien immobilier totalement vide de tout occupant.e.s.
Il est inadmissible de laisser ces bâtiments en l'état actuel des choses, surtout durant ces temps de crise financière et sanitaire.

La résistance s'organise, ancrons là !
#Geronimo

Collectif Résistance.
Maison Geronimo, 33 rue Émile Littre.
44600 Saint Nazaire.