ALERTE : État d’urgence déclaré à bord

Mis a jour : le dimanche 5 juillet 2020 à 20:51

Mot-clefs: immigration
Lieux:

Chers amis,

Nous vous informons que ce vendredi 3 juillet l’Ocean Viking a été déclaré en état d’urgence : la situation à bord s’étant détériorée au point que la sécurité des 180 rescapés – dont 25 mineurs et une femme enceinte – et de l’équipage ne peut plus être garantie. Un débarquement immédiat est requis.

Arton7957-1751e-medium

Cette étape inédite dans l’histoire de SOS MEDITERRANEE a été provoquée par la détérioration rapide de l’état psychique de certains rescapés à bord.

A 12h33, ce jour, une évacuation médicale a été sollicitée par l’équipage pour un groupe de 44 personnes dans un état de détresse psychologique aigüe, manifestant l’intention de porter atteinte à leur intégrité physique ou à celle d’autres personnes à bord, y compris des membres d’équipage. Pour l’instant, cette demande est restée sans réponse.

Hier, deux hommes ont sauté par-dessus bord de l’Ocean Viking avant d’être secourus en mer par nos marins-sauveteurs. Tôt ce matin, un homme est passé à l’acte en tentant de se pendre alors qu’au même moment deux autres personnes désespérées ont entamé une grève de la faim. Des bagarres ont également éclaté sur le pont et nous dénombrons six tentatives de suicide en moins de 24h.

Outre la détresse psychologique aigüe de certains rescapés, les conditions météorologiques se détériorent ce qui constitue une menace supplémentaire pour la vie des personnes qui pourraient se jeter à la mer depuis l’Ocean Viking afin d’atteindre les côtes à la nage.

Cette situation d’urgence est la conséquence directe d’un blocage long et inutile en mer et de l’absence d’une solution de débarquement dans un lieu sûr.

Le droit maritime est clair : un sauvetage n’est finalisé que lorsque les rescapés ont atteint un lieu sûr, et celui-ci doit être désigné par les autorités maritimes compétentes. La première demande d’un lieu sûr où débarquer les rescapés a été envoyée il y a une semaine aux autorités maritimes italiennes et maltaises. Cette requête a été réitérée à six reprises mais seules des réponses négatives nous ont été adressées. Aucune indication de solution n’a été proposée.

Nous répétons notre appel aux autorités compétentes et à l’ensemble des Etats membres de l’Union européenne, de se mobiliser urgemment et de se coordonner pour offrir une solution aux 180 rescapés à bord de l’Ocean Viking. Leur sécurité et celle de notre équipage en dépend.

Merci d’être à nos côtés,

L’équipe de SOS MEDITERRANEE

#TousSauveteurs

https://www.sosmediterranee.fr/journal-de-bord/declaration-03-07-2020

Commentaire(s)