Quoi qu’il en coûte. Le virus, l’État et nous

Mis a jour : le mercredi 6 mai 2020 à 14:01

Mot-clefs: coronavirus
Lieux:

Que le président de la République rédige un tweet qui, à quelques jours près, aurait pu être signé par un groupe anarchiste individualiste particulièrement radical a de quoi surprendre. C’est que le coronavirus qui frappe le monde met à mal certaines de nos convictions. Nous met mal à l’aise. Comment réagir dans le jeu à trois bandes réunissant l’État, la population (y compris le prolétariat) et l’épidémie ? Comment y trouver une place ? Faut-il d’ailleurs y trouver une place ? Faut-il rester chez soi ? Que faire ? Quelle solidarité, quelle « résistance », mettre en place ?

LIRE LA SUITE ICI

Pièces jointes

Report Quoi qu’il en coûte. Le virus, l’État et nous

Link_go https://ddt21.noblogs.org/?page_id=2774

Commentaire(s)

> brk

ce texte pourrait être intéressant, s'il n'était pas rempli d'insultes, de mépris, de suffisance..

> Article en débat.

Je le met en débat parce qu'une grande partie du texte n'est en fait qu'une façon de taper sur des "concurrent.e.s", en distordant leur propos, en allant même jusqu'à les mettre au même niveau que des "nostalgiques de l'état islamique". Des procédés qui pour moi s'apparent plus à du trollage qu'autre chose. A voire ce qu'en pense les autres modos.

> ..

deux poids deux mesures : https://nantes.indymedia.org/articles/49819

Le modo d'Indy protege ses petits copains parisiens.

> La bonne blague

Adopter un ton polémique contre certaines positions inconséquentes dont le milieu à la secret c'est donc du "trollage" qui vaut de tomber dans les oubliettes de la catégorie "En débat" ?

> questios

Est-il prévu danss la charte d'Indymedia qu'un article soupçonné d'utiliser par endroit un ton suffisant et méprisant doit être refusé? (puisque la lecture de l'article montre qu'il n'y a pas d'insultes)

Mais si la modération s'effectue en fonction de la perception qu'on a du "ton" d'un texte (forcément différent d'un lecteur à l'autre) ou des supposés sous-entendus objectifs d'un texte, des intentions cachées (non écrites mais décelées par le modérateur)est-ce que ça ne va pas devenir un peu compliqué?

> Ben ptet bien

En tout cas il y a un passage sur le trollage, et le ton adopté par cet article y ressemble beaucoup.

Tu/vous pensiez amener quelle type de débat dans le milieu révolutionnaire avec les raccourcis proférés dans le passage "Viva la muerte !… y la libertad" de votre texte ? Faire de la provoque à deux balles pourquoi pas, mais alors autant reconnaitre qu'il s'agit de troller, et ici on est pas trop intéressé à publier ce genre de chose, on en a un peu assez des trolls. Et c'est dans la charte.

> wahouuuuu....

Mais tu te prend pour qui modo ? C'est pas ton site indymedia en fait....

> Charognes

" Il faut jeter bas les pyramides, les tumulus, les tombeaux ; il faut passer la charrue dans le clos des cimetières afin de débarrasser l’humanité de ce que l’on appelle le respect des morts, de ce qui est le culte de la charogne. "

A. Libertad

https://www.infokiosques.net/lire.php?id_article=1201

> indépendance

C'est vrai que le texte met en lumière notre dependence vis à vis l'Etat.C'est triste.
Mais heureusement il y a des exceptions comme le commentateur "Un" qui sont indépendants "de l'Etat", ne reçoivent rien de lui, refusent toute forme d'alloc et ne paient aucun impôt, surtout pas la TVA. Le quotidien ne doit pas être simple mais au moins on ne participe pas au financement de l'armée et de la police.

> molo modo

Il semble que "au moins" la fin du passage "Viva la muerte !… y la libertad" permet d'amener quelques débats pas sans intérêt pour le "milieu révolutionnaire", non? :

Qu’en serait-il dans une société(« communiste » ou « anarchiste ») où, depuis longtemps, auraient été abolis les classes et l’État? Elle ne serait évidemment pas exempte de conflits ou de drames (une épidémie par exemple), mais qu’en sera-t-il de l’autorité ou des phénomènes de dépendance? Comment s’effectueront les choix individuels et s’équilibreront conscience individuelle et conscience sociale, notamment en cas de crise? Serons-nous « libres »? Nous sommes certains d’une chose : le cadre pour en débattre sera bien plus adapté et agréable.

> Qui est le troll

Je ne comprends pas non plus le débat autour du troll, le texte me semble soulever des points intéressants (oui, ça peut piquer un peu parfois).

Quand on voit ce qui sort ici parfois sur la ZAD, pourquoi ne pas publier ceci ?

> 1 mois et demi de débat !

Alors les modos, il avance ce débat ? Où vous êtes juste hypocrites ?

> savoir?

Oui, c'est vrai qu'on peut se poser la question. Est-ce que cela fait un mois et demi que les modérateurs d'Indy Nantes discutent de ce texte sans arriver à se mettre d'accord? Ou bien est-ce qu'il a été oublié?

> Histoire de prendre des nouvelles

Ça va, vous vous en sortez la modé ? Les débats sont pas trop houleux ?

> Aux modérateurs

Mais en fait comment ça se déroule la discussion sur la modération ? Est-ce uniquement par des échanges sur internet où bien y a t il des réunion régulières en présentiel dans les locaux de l'association ? Si oui est-ce qu'elles sont ouvertes ou bien seulement réservés aux adhérents d'Indymedia ?

MErci de votre réponse.

> 3 mois de débat, ça se fête !

3 mois de débat, ça se fête !

> Allo les modos?

Un article reste 5 mois caché dans la catégorie en débat parce que une bande de bolosses s'est approprié un instrumnt collectif comme Indy et l'utilise pour ses gueguerres!!!! Pitoyable!!!

> les loosers

Trkl la modération c'est vrai pourquoi publier un texte intéressant quand indy croûle sous les débats de ressentis et shitstorms dont on se bat les ovaires? Arrêtez de vous cacher svp, assumez de rejeter un article ou publiez-le. Même pas pour un semblant de débat mais au moins pour qu'on ait la possibilité de lire autre chose sur la situation politique actuelle que des débats de pol

> Alors...

... ça va le débat avance bien ?

> .

le débat est un peu trop vif..