Le prisonnier palestinien Sami Abu Diak meurt suite à des négligences médicales

Mis a jour : le mercredi 27 novembre 2019 à 12:03

Mot-clefs: prisons libérations nationales
Lieux:

Dans la matinée du mardi 26 novembre 2019, l’administration pénitentiaire israélienne a annoncé la mort de Sami Abu Diak des suites de négligences médicales à l’âge de 36 ans.

Prisonnier palestinien condamné à une peine d’emprisonnement à perpétuité, il était détenu depuis le 17 juillet 2002. Il souffrait d’un cancer et d’une insuffisance rénale provoqués suite à la politique de négligence et de torture des autorités coloniales israéliennes.

C’est la deuxième fois qu’un prisonnier palestinien meurt des suites de négligences médicales en quelques mois. Et cela porte à 222 le nombre de martyrs du mouvement des prisonniers palestiniens dans les prisons de l’occupation israélienne.

L’ensemble des factions palestiniennes ont dénoncé ce nouveau crime de l’occupation. Le Front Populaire pour la Libération de la Palestine (FPLP) a appelé « les masses populaires à manifester leur colère, à condamner la peine de mort prononcée contre le prisonnier héroïque Abu Diak et à soutenir le mouvement des prisonniers, soumis à une attaque frénétique dans toutes les prisons par les sionistes. »

Link_go Collectif Palestine Vaincra

Commentaire(s)

> /

Pour perdre une humanité encore faut qu’elle en ait eu. Israël est un Etat colonial dans la pire acception du terme. Il ne faut rien attendre d’une telle société et d’un tel Etat fondé sur le force et l’arbitraire. Quant aux réactions de l’Ocident, si prompt à se prévaloir des valeurs de démocratie et de liberté il ne faut rien en attendre non plus. Le comportement de la grande Démocratie américaine est suffisamment parlant à ce titre. Pour Trump et les américains qui le soutiennent il n’y a que deux valeurs qui comptent : la force et les dolars.

Voir : La mort de Sami Abu Diak remet au premier plan la question des prisonniers politiques palestiniens et de leurs soins médicaux

http://www.france-palestine.org/Ensemble-contre-toutes-les-formes-de-racisme-et-pour-le-respect-du-Droit

> contre le nationalisme sélectif

Il ne faut rien attendre d’aucun État, jamais; états qui sont tous fondés sur le force et l’arbitraire !

> trollage ordinaire et répétitif

On voit pas bien ce que le nationalisme quel qu’il soit aurait à voir avec les crimes et le nettoyage ethnique d’un Etat fasciste. Sauf évidemment quand on veut troller et invisibiliser les crimes contre l’humanité.

Pendant ce temps, les antifascistes ne restent pas les bras croisés. Quatre cents manifestants européens étaient présents devant la Cour Pénale Internationale (CPI) vendredi, à l’occasion de la Journée Internationale de Solidarité avec la Palestine, pour dénoncer son inaction face aux criminels de guerre israéliens.

Parmi celles-ci, les interventions de Ziad Medoukh (Gaza) et Haitham Khatib (Bi’lin, Cisjordanie) pour la Palestine, d’Anne Jellman pour les Pays-Bas, de Mustapha Awad et Hamdan AL Damiri pour la Belgique, du Pr. Christophe Oberlin, Mohamed Salem, Sarah Katz, Jacques-Marie Bourget, Nicolas Shahshahani et Olivia Zémor pour la France, de John Tymon et Beleigh Jbara pour l’Angleterre, de Peter Leuenberger pour la Suisse, et de George Rashmawi pour l’Allemagne.

Une délégation de deux personnes a été reçue à la CPI, mais les subordonnées qui les ont reçues, n’ont pas été en mesure de répondre à la moindre question.

Voir : https://paris.demosphere.net/rv/73521