Emeutes estivales à Nantes : Un habitant de Rennes arrêté à son domicile et inculpé à cause de vidéos prises en manif – 3 octobre 2019

Mis a jour : le mardi 19 novembre 2019 à 20:30

Mot-clefs: Répression contrôle social actions directes
Lieux:

On apprend avec retard qu’un habitant de Rennes a été arrêté à son domicile jeudi 3 octobre 2019 par les policiers du Groupe judiciaire de voie publique (GJVP). Les flics le soupçonnent d’avoir commis des attaques incendiaires lors de deux émeutes à Nantes. Le travail des enquêteurs reposent uniquement sur des vidéos prises en manif et publiées sur internet.

Nantes_gj1409_4-300x225-medium

l est non seulement accusé d’avoir mis le feu au restaurant McDonald’s du Carré Feydeau et d’avoir commis « des violences sur un policier » le 3 août 2019, lors d’une journée en hommage à Steve Maia Caniço, mais aussi d’avoir incendié une armoire électrique le 14 septembre 2019. L’activité économique dans le secteur du quartier Bouffay avait été sérieusement ralentie la semaine suivante.

Il devait être jugé le lendemain dans la soirée en comparution immédiate. On ignore le verdict.

Filmer en manif envoie une fois de plus un révolté devant les tribunaux et très certainement en taule. Même quand ces images ne sont pas rendues publiques, elles restent exploitables par les flics en cas d’arrestation.

[A partir d’un article d’Ouest-France]

Link_go https://sansattendre.noblogs.org/post/2019/11/19/emeutes-estivales-a-nantes-un-habitant-de-rennes-arrete-a-son-domicile-et-inculpe-a-cause-de-videos-prises-en-manif-3-octobre-2019/#more-10130

Commentaire(s)