Un étudiant s’immole devant le CROUS de Lyon pour protester contre la précarité

Mis a jour : le samedi 9 novembre 2019 à 23:43

Mot-clefs:
Lieux:

Vendredi 8 novembre, un étudiant s’est immolé devant le bâtiment du CROUS, il dénonce dans ce geste la politique néolibérale, et le fascisme ambiant. Nous publions ici sa lettre expliquant ce geste ainsi que le communiqué de son syndicat. Toute nos pensées à ses proches.

Img_20191109_093007-medium

Texte publié par le camarade avant son acte

Bonjour

Aujourd’hui, je vais commettre l’irréparable. si je vise donc le bâtiment du CROUS à Lyon. ce n’est pas par hasard, je vise un lieu politique, le ministère de l’enseignement supérieur et la recherche et par extension, le gouvermement.

Cette année, faisant une troisième l2, je n’avais pas de bourses, et même quand j’en avais, 450€/mois, est ce suffisant pour vivre ?
J’ai eu de la chance d’avoir des personnes formidables autour de moi, ma famille et mon syndicat, mais doit-on continuer à survivre comme nous le faisons aujourd’hui ?
Et après ces études, combien de temps devrons nous travailler, cotiser, pour une retraite décente ? Pourrons nous cotiser avec un chômage de masse ?

Je reprends donc une revendication de ma fédération de syndicats aujourd’hui, avec le salaire étudiant et d’une manière plus générale, le salaire à vie, pour qu’on ne perde pas notre vie à la gagner.
Passons à 32 heures de travail par semaine, pour ne plus avoir d’incertitudes vis à vis du chômage, qui conduit des centaines de personnes comme moi chaque année à ma situation, et qui meurent dans le silence le plus complet.

Luttons contre la montée du fascisme, qui ne fait que nous diviser et créer , et du libéralisme qui crée des inégalités.
J’accuse Macron, Hollande, Sarkozy et l’UE de m’avoir tué, en créant des incertitudes sur l’avenir de tous-tes, j’accuse aussi le Pen et les éditorialistes d’avoir créé des peurs plus que secondaires.

Mon demier souhait, c’est aussi que mes camarades continuent de lutter, pour en finir définitivement avec tout ça.

Vive le socialisme, vive l’autogestion, vive la secu.
Et désolé pour l’épreuve que c’est.
Au revoir

Link_go https://rebellyon.info/Un-etudiant-s-immole-devant-le-CROUS-21331

Commentaire(s)

> La précarité détruit nos vies

Nous partageons la tristesse et la colère des camarades de Solidaires Étudiant.es. Nous espérons te revoir très vite, camarade, avec qui certain.es avaient milité.es à la CGA.

.................

Communiqué de Solidaires Etudiant.e.s Lyon : La précarité détruit nos vies

Depuis hier après-midi, un de nos camarades et ami est entre la vie et la mort, à l’hôpital. En grande précarité financière, privé de bourse, désespéré, il s'est immolé par le feu devant le bâtiment du CROUS de Lyon. Nous n'avons pas suffisamment de mots pour crier notre douleur et notre tristesse.

Notre dégoût, aussi, à l'égard de ces institutions qui l'ont poussé à l'irréparable, comme il l'a expliqué dans un message poignant. Car ce sont bien ces institutions inhumaines, cette précarité, cette violence trop commune que l'Etat et l'Université exercent contre les étudiant-e-s dans l'indifférence générale qui ont guidé son geste, profondément politique, acte désespéré mais aussi et surtout geste de lutte contre un système fascisant et raciste qui broie. Elles sont à ce titre responsables et coupables.

Nous pensons à lui et à ses proches, ami-e-s et sa famille. Nous attendons et espérons sa rémission, pour retrouver, parmi nous et dans nos luttes, ce camarade et son sourire, syndicaliste impliqué, toujours prêt à aider les autres, chaleureux, humain.

Pour reprendre son message "Vive le socialisme, vive l'autogestion, vive la sécu".

Nous t'aimons.

> Rassemblements devant tous les CROUS dès le 12 novembre

#LaPrecariteTue

Dès mardi 12 novembre, rassemblements devant les CROUS et tous les bâtiments universitaires, PARTOUT EN FRANCE !

Hashtag et appel à relayer massivement

> Rassemblement contre la Précarité étudiante

Comme vous le savez sans doute, un camarade de Solidaire étudiant-e-s Lyon a tenté de s'immoler par le feu devant le bâtiment du Crous ce vendredi 18h en début d'après-midi.

Cet acte désespéré et surtout politique alerte sur ces conditions précaires d'étudiant sans bourse. redoublant, dans un système universitaire de plus en plus concurrentiel. Ce constat, Solidaires étudiant-e-s, le partage, de nombreux.ses étudiant.es se retrouvent dans des conditions intenables, manque de bourses, ou montants pas assez élevés, logements Crous insalubres et insuffisants, les villes étudiantes ayant souvent des loyers exorbitants, sélection en permanence, créant des situation de stress, de surmenage, alors que la moitié d'entre nous doivent cumuler avec un travail salarié.

Pour dénoncer cette précarité, Solidaire étudiant-e-s appelle nationalement à des rassemblements sur nos lieux d'études, d'institutions gouvernementales de l'ESR, des Crous ... le mardi 12 Novembre à partir de 10h.

A Lyon, nous vous invitions à 10h, 59 rue de la Madeleine, siège social du Crous Lyon Saint-étienne, lieu où notre camarade a commis cet acte politique, pour nous retrouver ensemble, rester souder, et créer des solidarités et pour lutter contre nos conditions de vie déplorables.
Toutes organisations qui luttent contre la précarisation de la vie étudiante, et même du monde du travail, en général, contre ce gouvernement et sa politique néo-libérale, sont les bienvenues.

Nous vous attendons nombreux.ses, et pour reprendre les mots de notre camarade hospitalisé: "Vive l'autogestion, vive le socialisme!" Vive la lutte!

source : https://www.facebook.com/events/464465874428575/

> Rassemblements du 12 novembre #LaPrecariteTue

- A Lille à 13h devant le CROUS, 74 rue de cambrai
- A Rennes à 18h mardi devant le CROUS place Hoche
- A Lyon à 10h devant le CROUS (Lyon 7)
- A Clermon-Ferrand à 18h devant le CROUS Dolet, 25 rue Etienne Dolet

> Rasemblements 12 novembre (suite)

- A Montpellier à 14h devant l'administration du CROUS Montpellier Occitanie, 2 Rue Monteil
- A Limoges à 12h devant le crous (campus Vanteaux)
- A Nantes à 12h devant le pôle étudiant (campus Tertre)

> Rassemblements 12 novembre (suite)

- A Amiens à 10h devant le CROUS Amiens Picardie
- A Metz à 13h30 devant l’accueil du Crous de Lorraine sur l’île du Saulcy

> Rassemblements 12 novembre (suite)

- A la Rochelle à 13H sur le parvis de la FLASH/BU

> Rassemblements 12 novembre (suite)

- A Pau à 12h30 devant le bâtiment du clous

> Rassemblements 12 novembre (suite)

- A Avignon à 13h devant le nouveau bâtiment du campus Hannah Arendt

> Rassemblements 12 novembre (suite)

- A Paris à 18h devant le Crous Port Royal

> Rassemblements 12 novembre (suite)

- A Bordeaux à 12h30 sur le parvis de l'université Bordeaux Montaigne

> Rassemblements 12 novembre (suite)

- A Tours à 18h devant la résidence CROUS des Tanneurs, au 5 rue du docteur Bretonneau

> Rassemblements 12 novembre (suite)

- A Niort à 17h devant le CROUS

> Rassemblements 12 novembre (suite)

- A Toulouse à 12h30 au RU de la fac du Mirail ET à 14h devant le CROUS de Toulouse situé dans la cour de l’ENSAV rue du Taur

> Rassemblements 12 novembre (suite)

- A Saint-Etienne à 10h devant le crous Tréfilerie

> Retrouvez tous les rassemblements

#LaPrécaritéTue

Retrouvez la liste des rassemblements sur le site de Solidaires étudiant·e·s

https://www.solidaires-etudiant.org/blog/2019/11/10/appel-a-se-rassembler-mardi-12-novembre-dans-toute-la-france/

> pertinence du geste ?

Salut,

Est-ce que quelqu'un s'est renseigné sur l'histoire de ce geste ? Je serai assez mal à l'aide de soutenir si il s'agissait de réappropriation culturelle, même si bien sur on ne peut que être affecté par la douleur de ce camarade.