Appel important à soutien ! Suite à l’action violente d’une milice contre l’occupation du projet de Surf Park Samedi 20/07

Mis a jour : le jeudi 25 juillet 2019 à 23:04

Mot-clefs: Ecologie antifascisme
Lieux:

Appel important à soutien ! (voir plus bas pour les détails : appel à témoignages et/ou plaintes, appel à
soutien physique et matériel sur place, actions à venir, etc…)

Ferme-du-pin-dimanche-21-juillet-1--medium

Une milice est venu, armée de tracteurs avec tonnes à lisiers et de marteaux, piquets et autres objets contondants pour casser du zadiste et détruire le matériel du festival militant que nous organisions samedi 20 Juillet contre le projet de Surf Park  !
Tandis que nous étions présent-e-s pour protéger les terres agricoles d’un projet privé de Surf Park prévu dans quelques mois (dépôt du permis de construire prévu cet automne ) !
Et que dire de la complicité des gendarmes qui ne sont intervenus que lorsque nous avons commencé à
défendre le matériel et les personnes décidées à rester tandis qu’ils nous assuraient en début de matinée qu’ils éviteraient que les agris et miliciens rentrent sur le site nous déloger !
Et que dire du Maire qui soutient encore aujourd’hui l’opération violente menée samedi, qu’il a encouragée précédemment par ses déclarations (un membre du conseil municipal était ainsi présent en soutien aux miliciens) !
Ce n’est plus dans une commune que nous étions, mais au Far West, avec un shérif qui envoi ses miliciens faire le sale boulot pour un privé sous le regard complice des autorités !

Un communiqué de presse relatant les faits de manière complète en les re-contextualisant avec les menaces que nous avions reçu auparavant sera bientôt publié.
Nous ne laisserons pas le fascisme et leur monde mortifère s’installer dans le Pays de Retz, mais pour cela nous avons besoin de vous !

Plus d’informations sur ce qui s’est passé samedi et le projet de Surf Park sur notre blog et notre page facebook : 
https://www.facebook.com/terrescommunesretz/

Au passage, un grand, grand merci pour tout le soutien déjà apporté lors de la délocalisation forcée du
festival sur une des fermes d’un membre du collectif !


En attendant la publication de notre communiqué complet et des actions que nous allons mener très
prochainement (rassemblement pour dénoncer la haine et la milice réactionnaire encouragée par la mairie, prévu samedi 27 Juillet à Saint Père en Retz à 14h30 place de la mairie, on compte sur votre solidarité !) nous vous appelons à relayer massivement cet appel qui tient en plusieurs points :
• De multiples menaces d’occupation ou d’incendie des fermes de deux membres du collectif Terres Communes ont eu lieu durant l’opération de la milice. Connaissant maintenant leur organisation et leur détermination (ou plutôt devrait-on dire bêtise collective à la limite du
fascisme), nous ne pouvons laisser les camarades seuls qui ont déjà subi des menaces de mort.
C’est pourquoi un relais est organisé sur leurs deux fermes pour les soutenir et soutenir les camarades qui étaient prêts à occuper la ZAD qui se sont réfugiés dans une des fermes. La résistance s’organise sur place sous un hangar, merci d’avance de votre soutien ! Contactez-nous à
terrescommunesretz@gmail.com pour nous dire quand vous pouvez venir apporter votre soutien sur la ferme, que ce soit pour une ou plusieurs journées.
• Un des paysans menacés par rapport à sa ferme : Yoann Morice (et qui a déjà reçu une menace de
mort) sera normalement également convoqué par la gendarmerie prochainement avec comme motif retenu :
« occupation illégale d’un terrain ». Il a également été prévenu par une capitaine de gendarmerie que d’autres motifs pourraient être retenus contre lui dont : « rassemblement en bande armée ». Au niveau du préfet, l’ordre est clairement de trouver un bouc émissaire à une lutte collective ! Tout soutien qui lui sera apporté est le bienvenu, mais d’autres convocations peuvent également tomber, c’est pourquoi nous avons commencé à créer un groupe legal team en soutien.
• En parallèle, nous appelons toute personne pouvant témoigner de ce qu’il s’est passé samedi à le faire, et à celles qui le peuvent à porter plainte (des menaces de mort ont été proférés par des miliciens qui faisaient des rondes dans Saint Père en Retz contre l’arrivée de nouveaux manifestant-e-s, au moins une fouille de véhicule de militant-e-s a été effectuée par des miliciens et des véhicules de miliciens bloquaient également des axes ! On vous le dit, c’était le far west à Saint Père en Retz !).
• Si vous craigniez de porter plainte à la gendarmerie, vous pouvez envoyer la plainte en lettre recommandée au procureur de la république et être assisté par un avocat pour la rédiger.


Contactez-nous si vous voulez pour tout ce qui touche aux témoignages anonymes ou non, plaintes,
convocations et éventuelles poursuites sur le mail de la legal team lié à ce samedi 20 : terrescommunesretz@riseup.net

  • Pour maintenir un espace de résistance collectif sur la durée, poursuivre les actions contre le projet de Surf Park et maintenant contre le fascisme qui s’est exprimé à Saint Père en Retz et couvert par l’état et les autorités locales, nous appelons à un soutien également matériel.

Nous aurons besoin de :
• matériel de cuisine/couverts (surtout fourchettes et couteaux)
• vélos + de quoi les réparer
• nourriture
• matos de construction + visserie/clous + outils avec batterie
• cuve à eau
• tout pour le dodo
• pour l’autonomie énergétique
• abris


Enfin, nous ne pouvons pas laisser passer ce qui s’est passé de grave et d’inédit en France (mais pour combien de temps…) ce samedi 20 Juillet 2019 à Saint Père en Retz !
Une manifestation est ainsi prévu ce samedi 27 Juillet contre la vague de haine et de violence privée soutenu par les autorités publiques qui a déferlé sur Saint Père en Retz et qu’il ne faut pas laisser passer.

https://www.facebook.com/events/2358123584270450/


Nous en appellerons également à la démission du maire et du conseil municipal, complice des exactions de la milice dans leur commune (un adjoint au maire ayant déclaré qu’il n’y avait pas d’autre solution et
le maire ne regrettant en rien l’intervention de la milice samedi !)
Concernant la ZAP contre le projet de Surf Park, nous ne lâchons pas le morceau malgré les menaces et agressions ! Il s’agit de notre avenir commun, il s’agit de l’avenir de nos enfants !

Remise au point rapide du contexte :


A l’heure actuelle, la Société « Nouvelle Vague » loue la parcelle à un exploitant agricole qui en a donc la gestion et l’exploitation jusqu’à fin 2019.
L’agriculteur en question est donc en total accord avec ce projet, de plus il a accepté une promesse de terres (au moins le double) de la part de la Mairie en compensation a sa fin de location… Un dessous de table pour montrer le soutien communale au projet et inciter le l’exploitant agricole à ne pas s’opposer au projet. C’est à visage découvert que la coalition s’est créer entre les acteurs publics (Mairie) et privés (Nouvelle Vague).
Nous n’étions donc pas samedi en train d’occuper un terrain agricole et de gêner le travail de l’exploitant mais d’exprimer une opposition à un projet absurde.
Le permis de construire doit être déposé à l’automne, les travaux sont prévus en 2020, allons-nous
attendre la destruction des terres pour résister sur place aux travaux ? Pour nous, ce serait déjà une défaite !
La résistance s’organise sur place pour lutter activement contre ce projet sortis de l’absurde ! Chaque petit coup de main est le bienvenu, nous avons tous du savoir faire, du matériel, du temps ou plus encore à apporter pour protéger notre avenir !
Si vous souhaitez nous apporter du matériel quel qu’il soit, vous pouvez nous contacter sur le blog ou la page Facebook de Terre Communes, vous pouvez aussi nous appeler directement au 0753621720.

Vous pouvez nous rejoindre directement à la Ferme du Pin ou un point information est disponible, vous pouvez bien entendu rester sur place et/ou non loin sur des lieux prévu pour vous accueillir !
En attendant de vous voir arrivez, nous vous disons à bientôt les copains et les copines et on ne lâche rien !

Link_go Blog du collectif Terres Communes

Email Email de contact: terrescommunesretz_AT_gmail.com

Commentaire(s)

> Appel à soutien de Yoann

http://terres-communes.zici.fr/alerte-et-appel-a-soutien-face-aux-menaces-de-mort-et-dincendies-qui-saccroissent-contre-yoann-sa-famille-et-sa-ferme-et-contre-les-zapistes-accueillis-sur-la-ferme-surf-park-jo2024-hai/

Témoignage à retrouver également sur la page facebook de notre collectif @Terrescommunesretz et la page facebook de la ZAP @zaplavague

Témoignage de Yoann retranscrit ici que nous vous invitons à partager largement autour de vous :

#surfpark #JO2024 #haine anti-écolo #violences #menaces de mort

Alerte ! et demande de partage autour de vous ! : Menaces de mort et menaces d’occuper ou d’incendier ma ferme samedi 20 et sur le net depuis (cela s’accentue depuis ce week-end dans des commentaires sur nombre de publis!) , agressions verbales envers mes grands parents dans Saint Père en Retz et d’autres personnes, diffamation de coup porté sur l’exploitant des terres du projet qui se répand sur moi dans le Pays de Retz avec envie de se venger sur moi de la part de nombre de personnes, la peur commence à m’envahir et j’en appel à votre soutien ! Voir également l’appel à soutien écrit au niveau du collectif Terres Communes qui est toujours brûlant d’actualité (vous êtes plus que les bienvenu-e-s sur la ferme chaque jour de la semaine, ne serait-ce qu’en passage où s’organise un lieu collectif de résistance au projet de Surf park avec les zapistes et des soutiens !) :http://terres-communes.zici.fr/appel-important-a-soutien-et-temoignages-suite-a-laction-violente-dune-milice-contre-loccupation-du-projet-de-surf-park-a-saint-pere-en-retz-samedi-20-juillet/
Etre zadiste ou écolo aujourd’hui, c’est comme être une femme avec une jupe ou être arabe ou être noir, si tu te fais agressé, c’est que tu as provoqué ! Et non tes agresseurs qui sont violents par intolérance, peur d’autrui, haine, etc… !Oui je suis provoc, mais c’est ce à quoi j’assiste et ce que vivent de plus en plus de militants écolos en France (multiples cas d’agressions violentes qui s’accroissent par le simple fait d’être identifié comme un « zadiste ») !Quasiment en même temps que l’opération de milice du 20, dans le marais poitevin des agris ont foncé avec des tracteurs avec fourche à l’avant sur un rassemblement… finissant par embrocher une voiture de journaliste et non une personne heureusement !https://www.facebook.com/search/top/?q=mauz%27zad%20info&ref=eyJzaWQiOiIwLjA4NjUzODI2NjEzNDcyMDcxIiwicXMiOiJKVFZDSlRJeWJXRjFlaWQ2WVdRbE1qQnBibVp2SlRJeUpUVkUiLCJndiI6ImJlZTA5ZjkzZmE3MzJjZmE1OWExY2I2ZDlmNDUwZDM4OTI0MjRlNDkiLCJlbnRfaWRzIjpbXSwiYnNpZCI6IjAyZjA4ZTQyY2Y5ZmI1Mjk1ZDA0NzA4NjFjYjJjMzY3IiwicHJlbG9hZGVkX2VudGl0eV9pZHMiOm51bGwsInByZWxvYWRlZF9lbnRpdHlfdHlwZSI6bnVsbCwicmVmIjoiYnJfdGYiLCJjc2lkIjpudWxsLCJoaWdoX2NvbmZpZGVuY2VfYXJndW1lbnQiOm51bGwsImNsaWVudF90aW1lX21zIjoxNTY0Mzc3NjExNDgzfQ&epa=SEARCH_BOX
Je suis encore choqué de ce qui s’est passé samedi 20 Juillet comme nombre d’autres gens qui ont fait face à une police privée avec préméditation de violence et décidée à nous briser, avec l’appui de la mairie de Saint Père en Retz et la complicité de la gendarmerie qui a laissé passer la milice d’agris et riverains (plus d’une trentaine de personnes) avec leurs trois gros tracteurs avec tonnes à lisier et autres armes !
Très vite médias et autorités nous ont fait passer pour des violents (tandis que les médias n’étaient pas sur place au moment de l’altercation!), idem de la part d’un communiqué écœurant de l’association Pays de Retz Environnement avec qui nous luttions pourtant ensemble contre le projet de Surf Park mais qui s’est désolidarisé de nous alors que nous avons été victimes et que nous avons besoin de soutien !
Nous sommes en train de rassembler toutes les preuves montrant ce jour là que nous avons cherché dans la panique à défendre nos vies et le matériel à plusieurs milliers d’euros présent pour le festival tandis que la gendarmerie nous avait assuré notre sécurité plus tôt dans la matinée (nous ne serons plus jamais naïfs…) et que nous avons donc chercher à bloquer les tracteurs et la milice à un portail au milieu du grand champ du projet du Surf Park pour éviter qu’ils se dispersent sur le site où nous étions en train de préparer le festival et qu’il arrive alors un accident (tout en interpellant les gendarmes en allant vers les agris pour qu’ils interviennent, gendarmes qui nous répondent alors : « démerdez-vous » « on va laisser vous débrouiller » et qui regarderont impassibles l’altercation se dérouler jusqu’à intervenir lorsque cela dégénérera 5 ou 10 minutes plus tard… en marchant tranquillement vers nous) ! Deux d’entre nous avant l’affrontement ont pourtant failli se faire écraser par un des tracteurs, il y aurait un mort de notre côté l’histoire n’aurait pas été la même, mais comme je le disais : si t’es zadiste ou écolo aujourd’hui t’es celui qui l’a cherché !Nous nous attendions à une décision de justice d’expulsion et à une opération des forces de l’ordre, mais pas à une opération privée violente en nombre digne du far west !On se demande du coup à quoi servent les gendarmes, à part maintenant à appuyer et sécuriser des exactions privées !
J’ai pourtant été convoqué Jeudi 25 Juillet à la gendarmerie pour rassemblement illicite sur terrain d’autrui en vue d’une habitation (sic), dégradation légère (une barrière, sic), mais plus grave pour violence avec arme sur Mr Rouaud avec 5 jours d’ITT !On tient à me faire porter la responsabilité de ce qui s’est passé le jour là, peut-être parce que je parle un peu plus publiquement que les autres ami-e-s du collectif Terres Communes mais aussi parce qu »il est toujours plus facile de briser une personne qu’un collectif !
Je vais déjà rétablir une chose : pas une seule fois je n’ai frappé quelqu’un ce jour-là !
Mr Rouaud, l’exploitant locataire des terres du Surf Park (dont la société Nouvelle Vague portant le Surf Park est propriétaire) est pourtant en train de me diffamer avec ses soutiens dans tout Saint Père en Retz en disant que je l’ai frappé !Mais Mr Rouaud n’a qu’à bien se tenir, nous avons toutes les preuves vidéo montrant que je ne l’ai pas frappé et cette semaine je vais porter plainte pour diffamation et faux témoignage !Nous avons également la vidéo montrant Mr Evain, adjoint au maire ! avouant que l’objectif de la milice ce jour-là était bien « d’empêcher une ZAD » et que des agriculteurs étaient venu pour en découdre avec nous, préméditation donc de violences à notre encontre, ce qui ne nous étonnait guère samedi au vu des menaces reçues auparavant et de ce que nous avons vu en face de nous.La vidéo avec Mr Evain ici (à partir de la 8ème minute) :https://www.facebook.com/Vecu.giletjaune/videos/331537294451362/
Ce qui est le plus grave, c’est que Mr Rouaud et la FNSEA sont tellement surs d’eux qu’ils se contredisent et avoue que je ne suis pas responsable du coup qui lui a été porté dans le dernier bulletin de la chambre d’agriculture (dirigé par la FNSEA), qu’il a porté plainte contre moi par ce qu’il pense que je suis le responsable du collectif Terres Communes, sauf que Mr Rouaud pendant ce temps la plainte est bien dirigée contre moi comme si j’avais porté le coup (et de plus avec arme (sic), il n’y a pas eu de coup avec arme des quelques camarades qui se sont défendus ce jour là !). Sauf que Mr Rouaud, du coup dans tout le Pays de Retz je suis considéré comme celui qui vous a porté le coup et que des vélliétés de vengeance privée montent en force contre moi, avec des élu-e-s de Saint Père en Retz qui appuient cela en propageant également cette version des faits !!!
Plus bas dans le post je vous dirais pourquoi l’exploitant blessé a tout intérêt également à ce que le projet se fasse et pourquoi il a motivé ses potes agris à venir en nombre nous expulser violemment !Il y a d’ailleurs eu préméditation avec l’appui de la FNSEA, puisque l’opération privée d’expulsion a été préparée avec ce syndicat agricole (voir aussi ce tweet écoeurant du secrétaire de la FNSEA 44 :https://twitter.com/franguyo/status/1154717886721798145
Voir déjà les vidéos et témoignages sur ZAP la vague et Terres Communes
Mes grands-parents sont ainsi agressés verbalement dans les rues de Saint Père en Retz en disant que je suis violent, un élu d’opposition craint aussi de sortir de chez lui par rapport au climat de haine qui est présent dans Saint Père en Retz (pour rappel samedi 20 Juillet dans les rues de Saint Père, des miliciens menaçaient de mort des manifestant-e-s souhaitant nous rejoindre, ont effectué au moins une fouille de véhicule et bloquaient des accès, une police privée à la place de la police (comme sur le terrain du projet) et ce cautionné par la mairie qui entretient toujours aujourd’hui ce climat de haine et de violence et qui donne confiance aux miliciens à persévérer !).Voir également la haine et la recherche de violence présente lors de notre rassemblement du 27 Juillet sur la page ZAP la vague !J’ai également encore reçu une menace de mort implicite hier matin sur Messenger » Est-ce que tu marche sur l’eau ? » par un habitant de Saint Brévin après celle reçu il y a un peu plus d’un mois également sur Messenger par un chasseur de Saint Père en Retz : » Tu vien Dan nos terrains c fini pour vous » (sic)
Rétablissons les faits par rapport à l’exploitant des terres du #SurfPark :
Au début de la lutte contre le Surf Park (en Janvier 2019), Mr Rouaud avait déclaré dans la presse qu’il avait reçu une promesse du double de terres agricoles par la mairie en échange de l’éviction qu’il a accepté lorsque les travaux seront lancés.Il y a déjà collusion public/privé ! De plus, normalement lorsque des terres agricoles changent de nature (depuis décembre 2018 et le vote du PLUI, les terres du projet ne sont plus classées en zone agricole mais en zone de loisir) un paysan locataire ne reçoit pas de terres en compensation, simplement de faibles indemnités de compensation, or là la promesse est alléchante pour Mr Rouaud qui a été ainsi mis en porte à faux par la mairie par rapport au fait qu’il a tout intérêt à ce que ses terres soient détruites par le projet ! Sans parler du fait que la société Nouvelle Vague lui aurait également promis des indemnités en plus des indemnités de compensation…
Mr Rouaud, lors d’une réunion publique organisé par l’association PRE – Pays de Retz Environnement il y a deux mois environ (puisque la mairie n’a jamais organisé de réunion publique à propos de ce projet !), a exprimé son opposition à une occupation du site en vue de défendre les terres agricoles de leur destruction. Je lui avais alors dit gentiment qu’il ne pouvait pas à la fois être contre une occupation visant à protéger ses terres de la bétonnisation et à la fois accepter le projet et voir ainsi ses terres de prairie être détruites par le béton en 2020 !Par la suite, le PRE a demandé à ce que je rencontre Mr Rouaud, ce que j’ai fais avec deux autres membres de l’association il y a un peu plus d’un mois sur sa ferme en présence d’un ancien associé à lui.Je lui ai rappelé ce que je lui avais dit lors de la réunion publique, que nous étions prêt-e-s à l’aider si cela l’impactait le temps que les travaux se fassent, ce qu’il a refusé catégoriquement.Il a fini par me dire » si je ne fais rien pour empêcher l’occupation, on pensera que j’ai accepté l’implantation d’une ZAD sur mon terrain ! » (pour rappel la société Nouvelle Vague, porteuse du projet de Surf Park est maintenant propriétaire des terres qu’exploite Mr Rouaud, le bail a ainsi changé de nature et est devenu un bail non agricole précaire jusqu’à exécution des travaux ! )Je lui ait alors répondu : » si vous faites cela, ce sera grave et vous serez décrédibilisés auprès de la presse et de la population » (j’étais naïf puisque c’est nous qui passons pour des violents…) et apparemment Mr Rouaud aurait pris cela comme une menace ! (sic)
Il y aurait bien d’autres choses à raconter sur ce qui s’est passé avant, pendant et après le samedi 20 Juillet, mais cela viendra dans un communiqué relatant tous les faits (et comme nous sommes débordés on manque de temps pour le finir).
Une chose est sûr c’est qu’il y a de gros intérêts en jeu dans ce projet de Surf Park perdu dans la campagne du Pays de Retz et à 10km de l’océan ! Car ce projet est en bonne place pour être un des bassins accueillant les entraînements des équipes de Surf pour les JO2024 en France et il y a surement une histoire de très gros sous derrière avec gros sponsors, investisseurs internationaux, etc… ! Que le projet a été envisagé ne durer que 5 ans comme l’évoque Mr Evain dans la vidéo (comme nombre d’infrastructures à travers le monde construites pour des JO) et qu’il soit alors aux frais de la communauté de communes et donc des habitant-e-s de le racheter et de le détruire, ça on se gardera bien de le dire aux habitant-e-s, hein Mr le maire et les promoteurs ?!Ce qui expliquerait surement pourquoi la mairie soutient avec force et cautionne la violence et la haine actuelle envers nous, que l’exploitant a monté une milice avec la FNSEA pour nous virer illégalement avec violence et armes (oui les tracteurs dans cette situation sont des armes qui peuvent tuer !), que la préfecture laisse les choses dégénérer pour que nous passions pour des violents ce qui a justifié l’expulsion par la gendarmerie mobile par la suite dans la journée du 20 Juillet quasi main dans la main avec la milice qui avançait avec eux !
En attendant, je vis dans la peur d’être agressé (voire pire) et je ne suis pas le seul, je vis dans la peur de voir ma ferme être incendié (surtout avec la sécheresse qui règne actuellement), je vis dans la peur de voir ma famille et camarades être agressés et malgré le fait que je ne lâcherais pas le combat contre le Surf Park et son monde, comme tous les camarades !, notre champ d’action est maintenant limité par un climat de haine et de violence cautionné et porté par les autorités locales et l’état !
J’en appel donc à votre soutien, en espérant que vous partagiez le plus possible cet appel, car je pense également et malheureusement que cela ne sera pas la première histoire de violence par une milice agricole et de riverains que nous vivrons en France…Et il faut donc en parler, se mobiliser et être solidaires pour ne pas que ce monde de mort gagne avec l’appui de la violence de quelques uns !Nous nous battons pour l’avenir commun, ils se battent contre nous pour l’intérêt privé de quelques uns !
Ne lâchons rien ! Merci d’avance de votre soutien !
Plus d’infos sur les pages facebook Terres Communes et ZAP la vague (page des zapistes) et sur le blog du collectif Terres Communes : http://terres-communes.zici.fr/

> euh non!

"Etre zadiste ou écolo aujourd’hui, c’est comme être une femme avec une jupe ou être arabe ou être noir, si tu te fais agressé, c’est que tu as provoqué !"

ça serait peut être bien de ne pas comparer ce qui n'est pas comparable, merci