NDDL: Les pratiques que le conseil départemental ne pourra empêcher demain dans le bocage

Mis a jour : le jeudi 2 mai 2019 à 22:47

Mot-clefs: Ecologie aéroport notre-dame-des-landes
Lieux: Notre-Dame-des-Landes ZAD

Publié par le groupe: Groupzad NDDL

Haies arrachées et prairie passée au glyphosate en bordure de zad.

Zk_71_haie_incendiee_chavagne-grande_noe-1c2c7-medium

Zk_14_prairie_orange_glyphosate_grande_noe-1cb28-medium

Comme nous le soulignons dans un communiqué envoyé en début de semaine, le conseil départemental n’a pas souhaité se donner les moyens, lors de la signature d’une première série de baux agricoles, d’empêcher des formes d’agriculture qui dégradent le bocage de Notre-Dame-des-Landes.

Il suffit de se promener à l’est de la zad ces derniers jours et d’observer les pratiques de certains des membres de l’Amelaza - association des agriculteurs qui avaient vendu leurs terres à l’Etat et qui ont profité de l’abandon pour s’agrandir - pour voir à quel point nos craintes sont malheureusement fondées. Comme en témoignent ces phot os prise s entre la Grande Noé et Chavagnes (côté nord de la route Boissière-Curette), un membre éminent de cette association a par exemple détruit au manitou puis incendié une haie et en a drastiquement réduit une autre sur une parcelle (ZK71) située en bordure de zad et ce en pleine période de nidification. Au niveau de l’ex-barreau routier, il a aussi passé au glyphosate une prairie (parcelle ZK 14) qui irradie maintenant d’un orange caractéristique. Les parcelles 14 et 71 sont mitoyennes du secteur 17 « le ruisseau de curette », considéré à enjeu fort dans le diagnostic agro-environnemental. Elles sont situées sur la trame verte et bleue du PLU actuel de Treillères. Les intrants chimiques vont vers le ruisseau.

Nous réaffirmons avec d’autant plus de force que toute nouvelle attribution de terres doit être accompagnée d’un bail à clauses environnementales de niveau 2 (respectant a minima une agriculture biologique). Cela doit être le cas non seulement pour les nouvelles installations qui suivraient des départs en retraites mais aussi sur l’ensemble des « terres non historiques » sur lesquelles pourront être signées demain des baux. Si le CD44 n’accompagne pas cette évolution, nous continuerons à le faire par nous-mêmes, comme c’est le cas depuis des années, avec le mouvement pour une terre en commun sur le territoire de la zad.

Ce que nous tentons de construire ici résonne pour nous avec l’ensemble des luttes face à un monde en voie d’être détruit par la folie économique et par l’instrumentalisation morbide de notre rapport au vivant. Depuis l’expérience de la zad, nous appelons donc à rejoindre la grève mondiale pour le climat du 24 mai à Nantes pour montrer qu’il faut répondre à la crise planétaire entre autre par une évolution concrète des pratiques agricoles à côté de chez nous. Nous continuerons à défendre sur la zad une agriculture paysanne et un territoire habité où l’on puisse réellement prendre soin de la biodiversité et des enjeux sociaux qui y sont liés.

Link_go https://zad.nadir.org/spip.php?article6498

Commentaire(s)

> non mais regardez vous

pour celleux qui ne connaisent pas encore l'histoire, ça peux encore paraitre joli les communiqués émanant de la zad...
mais franchement quand on a assisté a des réu ou ces mêmes personnes voulaient (et on fini par le faire de force) ratiboisser les haies de la route des fosses et curer les fossé en pleine période de nidification l'année avant expulsion...c'est désolant !

et les entendre finir leurs pitch par "Nous continuerons à défendre sur la zad une agriculture paysanne et un territoire habité où l’on puisse réellement prendre soin de la biodiversité et des enjeux sociaux qui y sont liés."

on pourrai faire le compte des bétonnages, des dalles et nouveaux hangars en agglo depuis qu'ils ont décidér de s'approprier les terres de la zad !!! comme le nouvel hangars de la riotiere au rossier, mais pas que...

quand a défendre "un territoire habité" par leurs négociations avec l'etat qui ont conduit a la destructions de la plupart des lieux de vie, cherchez l'erreur...
aujourd'hui, les enfichés rachetent la zad (comme le lieu squatté qu'était la rolendiere, confié aux zadistes par les anciens habitants qui resiste,) hic ! avec l'argents de leurs riches amies.
ils beneficient aussi de nouveaux baux de 9 ans ! sur les terres défendus par tous depuis si longtemps, ils acceuille seulement sous conditions et ont privatiser tous les lieux collectifs.
l'etats a detruit les cabanes maisse sont eux qui ont fait partir les occupants a force de pressions, ecoeurement, menaces...

allez bonnes installations les faillots,et au boulot, même le lunid matin!
car oui si aujourd'hui l'etat cedent quelques choses c'est qu'il n'a rien a craindre ...car on voit bien avec toutes les luttes aujourd'hui que même acculé il ne cede rien !

et arretez de venir nous abreuver de vos ecrits sur votre prétendue victoire. occupez vous donc de vos moutons et faites vous petits petits, parce que nous on est pas pres d'oublier...

> iels continuent

à nous prendre pour des imbéciles. Iels n'ont toujours pas compris que nous (celleux qui sommes parti-es écoeuré-es de toutes leurs crasses et manipulation à répétition accumulées depuis toutes ses années) ont n'est trop au courant. La zad ne représente plus rien et vous qui vous estimez si légitime à défendre ses terre et bien démerdez vous et arrêtez de chouigner que l'étât et les agris conventionnel sont trop méchants. Vous avez tout fait pour en arriver là. N'avez vous pas arraché des haies pour cette fumisterie du planté de bâton ? Des chênes centenaire avec abracadabois ? Tronçonnage des haie pour trimballer une charpente jusque dans le champs des fosses noirs qui devait soit disant reconstruire gourbi.Quant aux enjeu sociaux lié à défendre ce que vous appelez encore la zad (parce que vous faite votre beurre sur des années de lutte pour sauver vos gueules ) on a vu vos enjeux « sociaux », toutes celleux dont les cabanes ont été détruite et qui n'avait nulle part d'autre où aller, chouette enjeu sociale que cette solidarité là …
Iels se glorifient de l'enjeu de devenir des agris bio, pfff pathétique, partout en france il y a des agri qui ont des projets d'installation, qui sont honnête intellectuellement et dont beaucoup font parti de collectif contre les normes, le puçage des animaux, la répression administrative de la DDTM, solidaires les uns des autres qu'iels sont. Et les néoruraux de la zad, les pseudo zadist  eux pucent leurs brebis ah ah repathétique. Ah elle est belle la zad mère de toute les zad, vous savez quoi vos terres elles ont le gôut de la traitrise et du sang versé par tout-es celleux qui y ont été blessées. Et arrêtez d'appeler à quoi que ce soit, vous ne représentez que dale et les gentes ne sont pas des moutons à suivre vos pseudo appels, les gentes sont libre de penser et de réfléchir par eux même, même face à des « élites », et oui : la gerbe sur la stèle de ta gueule de collabo (lu sur indy et c 'que ça fait du bien) . Tout à fait ok avec ça , on est pas prêt d'oublier, nous faisons parti de la mémoire de cette luttes, hors contrôle (salut les potos) et hors discours officiel.

> "cherchez l'erreur"

"quand a défendre "un territoire habité" par leurs négociations avec l'etat qui ont conduit a la destructions de la plupart des lieux de vie, cherchez l'erreur... "

Ben à ma connaissance, ça a d'abord été destruction de la moitié des lieux de vie PUIS négociation. Du coup j'ai cherché l'erreur comme t'as dit, et j'ai trouvé : c'est pas les négociations qui ont mené aux destructions, mais l'inverse. Mais c'est un détail...

> @ chercher l'erreur

j'avoue avoir des doutes si tu es bien au courant et que tu essaie encore de mettre le doute au lecteurs, ou si vraiment ta connaissance est completement a coté de la plaque.

sache a lors que les "négaications ont commencé bien avant la treve...on en connait qui avait la prefecture et le bureau de la prefete assez souvent avant la destruction
et c'etais pas pour défendre les cabannes visées par la destruction (tous le monde a toujours su que se serait partielle, on est pas des devins tout se savait)

si tu veux sincerement etayer "tes connaissances" lie les brochures sortie pendant et apres les expuslions...
tu y apprendra que certains ont vendu la route des chicanes en dehors de decision de l'ag du mouvement, que les premieres cabanne detruites l'ont été par les gens du cmdo, leurs amis et les pacificateurs de tout poil
que la route a été "nettoyé" par elleux et a pemris de crée un boulevard a blindé... que si ça suffisait pas ielles ouvraint les barricades eux mêmes a l'insu des gens concerné par les destructions (je parle pas des flics
que les tracteurs vigilents étaient positionné autour des fosses noires, lieux pas susceptible d'être detruit !!!
que les négociations portaient sur leurs fifiches pas sur la non destruction des cabanes !! enfin tellement tellement d'autre dégueulasseries que bon faut avoir de la merde dans les yeux ou pas du tous s'interesser a la question pour en savoir aussi peu
oui les destructions ont servit aux négociateurs (ou devrais-je dire négociant!!)

bien avant les destructions, les négociateurs avaient pour mandat de : se retirer si il y avait expulsions !! si il y avait pas de moratoire, s'il n'y avait pas d'armistice...
marrant non ?

> ce n'est pas la moitié qui a survecu au carnage

ce n'est pas la moitié des lieux de vie qui a été detruite mais bien bien d'avantage,retrouve la liste sur zad nadir (feu le site des occupantes). ça démontre bien ton ignorance de la zad, mais certains habitants de l'ouest étaient autant ignorants que toi...

aujourd'hui il reste un lieu en dur squater par des invendues, la grée,
un lieu sous fiches-des-voisins qui resistent avec ses épines (le rosier), car non les nombreux et différents habitants du rosier (premier squat de la zad n'ont pas déposé de fiche ! ce sont les gentes de la riotiere qui l'ont fait a l'insu de leur voisins, mais au su des autres enfichés, car sur cette parcelle il y a une dalle bien pratique pour déposer un permis de construire contrairement a la leur!!)
deux ou trois cabannes épargnées, car se trouvant surement sur d'autres fiches...et deux ou trois bout oubliés.
ah oui et le squatt du limimbout, qui ne dit pas tout haut
sa position, car elle est des plus merdique au milieu de tout ce merdier...(en tout cas ielles participérent au porte ouverte, comme la wardine...)

tout le reste est enfiché ou en demande de l'être, certain achetent, certain appellent a mettre la main au pot commun, certain mettent les geneurs dans des coffres, certains réecrivent l'histroire et tous mentent et tirent une gueule de six metres de long tellement c'est dur de se regarder matin!

et nous ? bah on oubli pas !

> C'est quand-même un cas pathologique

Accepter de signer des fifiches avec un système, après l'avoir décortiqué, analysé, critiqué, .... Et se plaindre qu'il soit, ce qu'il a toujours été !!??
C'est au delà de la schizophrénie, je sais pas si ça a déjà été analysé ?

> Commentaire supprimé

Un commentaire insultant qui nommait individuellement des gens a été masqué.