Hérésie numéro 3

Mis a jour : le samedi 27 avril 2019 à 11:56

Mot-clefs: -ismes en tout genres (anarch-fémin…) individualisme hérésie
Lieux:

Hérésie numéro 3

25/04/2019

Couverture : https://diomedea.noblogs.org/files/2019/04/couv_3.png

 

Ceci est le troisième numéro d'Hérésie. Pour simplifier, le sous-titre est « réflexions individualistes », mais la revue n'est pas enfermée dans cette définition, et de temps en temps les différents textes publiés peuvent même se contredire entre eux. La raison d'être d'Hérésie est de contribuer à des débats parmi les anarchistes, de ressortir des oubliettes des vieux textes qui n'ont pas perdu du sens aujourd'hui, et de traduire des textes qui selon moi méritent d'être diffusées dans l'aire francophone.

Tant que mon pessimisme ne me fera pas abdiquer sur l'envie et le besoin de m'adresser à ceux/celles qui partagent des désirs, des angoisses, des rages et des réflexions similaires, Hérésie existera, et sera publiée de façon plus ou moins régulière.

Sommaire :

• Introduction

• Prélude, Benjamin de Casseres

• Du pessimisme, Neti

• Mon individualisme libertaire, D. Giraud

• Lettre d'une lycéenne à ses parents

• Vagabond, Apio Ludd

• La Louve, L.

• Au-delà du Mouvement, DMP

• Drogue, M.V.

• Ne cesse jamais de chercher, Une Assemblée d'Anarchistes Anonymes

La proposition de contributions, de dialogue, reste toujours ouverte. Et les retours, critiques, remarques sont toujours bienvenus.

Comme pour les numéros précédents, Hérésie n'est pas disponible sur la toile virtuelle, il suffit donc d'envoyer un mail à diomedea(arobase)riseup(point)net pour la recevoir sur papier dans sa boîte aux lettres.

 

via Attaque via Sans Attendre via Dioemedea https://diomedea.noblogs.org/post/2019/04/25/heresie-numero-3/

 

Commentaire(s)

> Les idées et... l'histoire !

Cette revue aurait été plus intéressante si elle avait été réalisée avec un peu plus de "travail" historique, qui aurait permis de comprendre que les pacifistes éducateurs des milieux libres de la belle époque et les illégalistes ne partagent pas exactement les mêmes perspectives, bien qu'ils se réclament tous de l'individualisme anarchiste. Ici l'amalgame ne se fait pas par un choix politique de synthesisme des individualismes (facon FA) mais par méconnaissance si l'on en croit l'introduction des deux premiers numéros que je me suis d'ailleurs procuré auprès de la FA.

> .

Hérésie est déposée à la librairie Publico, mais n'est pas diffusé par la FA ... il y a quand même une nuance.
Et la revue étant théorique, effectivement les textes proposés sont écrits par des individus très différents, et c'est tout à fait assumé, vu qu'il s'agit de "réflexions individualistes". Il ne s'agit pas de présenter l'histoire de l'individualisme, bien trop divers, et dont certains aspects ne sont pas du tout intéressants d'ailleurs. Ce n'est pas une revue d'histoire.

Les fameux "amour-libristes" étaient souvent complètement homophobes dans leurs écrits, tandis que dans les années 30 des individualistes allemands qui reéditaient Stirner publiaient aussi des journaux ou des romans dans lesquels ils parlaient ouvertement de leur homosexualité ... on voit là à quel point l'individualisme peut être divers et complexe, et la volonté d'Hérésie c'est de présenter une variété de textes qui parlent à l'auteure de la revue. Rien de plus.