» Suicidez-vous ! «

Mis a jour : le mardi 23 avril 2019 à 20:22

Mot-clefs: gilets_jaunes
Lieux: france

Tout ce que le mouvement des gilets jaunes compte de petits porte-paroles autoproclamés connus et pas encore grillée (de ceux avec qui Matthieu Burnel signe des pétitions), vient pour la première fois de signer un texte commun à l’unisson du ministère de l’Intérieur.

Landiv2-e1556027376684-medium

Img_27851-4200382-e1556022283722-medium

C’est un précédent qu’on ne peut que souligner. Avait-ce été le cas par exemple lors du saccage de l’arc de triomphe, de l’incendie du fouquet’s, des propos d’un antisémite tenus contre un philosophe réac, ou d’une banque en flammes avec les images spectaculaires d’une mère en pleurs habitant au dessus ? Non, ils n’étaient tombés dans aucun piège grossier tendu par un Etat friand d’anecdotes pour disqualifier ce mouvement de révolte. Cette fois c’est le cas, ils ont franchi le Rubicon. Et à quelle occasion, me direz-vous ?, eh bien à propos du « policiers suicidez-vous » lancé par une partie des manifestants place de la République à Paris samedi dernier (slogan qui était lui-même en réaction à celui lancé par une autre partie des manifestants, de « ne vous suicidez pas, rejoignez-nous »). Il est donc intéressant de voir que là est la limite sacrée de tout ce beau monde, ayant déclenchée un texte de distanciation de certaines pratiques ou slogans (une première), que c’est sur cette anecdote-là qu’ils ont choisi de mettre tout leur petit pouvoir dans la balance pour tenter de redresser la barre des « débordements » en cours.

 

Le nom des signataires : Priscillia ludosky, Laetitia Dewalle, Julie Castin, Élodie Crisias (95), Faouzy Lellouche, Benoit Le Cam (Chartres), Maxime Nicolle, Philippe Pascot, Nathanaël Ramphft (Lille), Éric Drouet, Juan Branco, François Boulo (Rouen), Hakim Lowe, Maxime Souque (Le vrai débat), Jérôme Rodrigues.

Voici le début de leur prose pourrie :  » Nous dénonçons avec vigueur les propos invitant les policiers à se suicider, entendus très marginalement et pour la première fois lors de l’acte XXIII des Gilets Jaunes, après plus de cinq mois de mobilisation. Nous apportons notre soutien total aux familles des vingt-huit policiers et des deux gendarmes qui ont mis fin à leurs jours depuis le début de l’année. Notre solidarité et notre compassion vont aux fonctionnaires qui subissent, comme nous, au quotidien, les politiques de destruction du service public. Macron et son gouvernement, dont la légitimé ne tient plus qu’à un fil, au service d’une oligarchie qui spolie chaque jour un peu plus l’honnête travail des Français, instrumentalise sans vergogne des forces de l’ordre déjà mises à rude épreuve. »

On notera le « avec vigueur » de la dénonciation, le « total » du soutien et surtout le « compassion » & « solidarité » avec les flics éborgneurs et assassins. Ainsi que ce très pétaino-cégétiste « honnête travail des Français ». Le texte en entier, sorti dès le dimanche 21 avril alors que Castaner dénonçait une « ignominie » et qu’une enquête a été ouverte, est là : hxxps://www.facebook.com/lafamillejerome/posts/338038616854295
En découvrant cette prose, on ne peut que penser très fort aux compagnons qui proposent qu’une manière anarchiste de contribuer au mouvement de révolte serait par exemple de s’occuper de ses petits leaders et récupérateurs…

Heureusement, tout le monde ne partage pas cet abject sentiment de « solidarité » avec la flicaille, et certains tiennent même à le faire savoir. En témoignent ces tags contre la caserne de gendarmerie de Landivisiau (Finistère), dans la nuit de dimanche 21 au lundi 22 avril 2019  : « Flics suicidé à moitié pardonnés », « suicidez-vous », « la police vous protège sa crève les yeux », ACAB, (A) cerclé. Ou encore ce gilet jaune de 69 ans placé en garde à vue lundi soir à la gendarmerie de Caussade (Tarn-et-Garonne) pour avoir apposé sur sa camionnette le slogan « flic suicidé, à moitié pardonné ».

Link_go Source:

Commentaire(s)

> pas la peine d'afficher des positions maximalistes

Les deux slogans « Ne vous suicidez pas ! Rejoignez-nous ! » et « Suicidez-vous ! » disent la même chose, simplement l'un d'eux joue sur l'ironie, et d'ailleurs les mêmes personnes ont utilisé les deux.

Voir : https://nantes.indymedia.org/articles/45375

> Les proto fascistes JAUNES tombent les masques

"Le nom des signataires : Priscillia ludosky, Laetitia Dewalle, Julie Castin, Élodie Crisias (95), Faouzy Lellouche, Benoit Le Cam (Chartres), Maxime Nicolle, Philippe Pascot, Nathanaël Ramphft (Lille), Éric Drouet, Juan Branco, François Boulo (Rouen), Hakim Lowe, Maxime Souque (Le vrai débat), Jérôme Rodrigues".

Les proto fascistes JAUNES tombent les masques

Philippe Pascot compagnon de route de longue haleine des fascistes complotistes Etienne Chouard, Sylvain Baron et la bande du Cercle des Volontaires et des ex de l'agence info libre qui magouillent maintenant avec la clique à Poutine de RT fRANCE

DEGAGEZ BANDES DE BALNAVES

> Faut évoluer

Je propose comme slogan:
''Flic pas suicidé, pas pardonné !''

> Pas mal aussi le BUSINESS JAUNE

Pas mal aussi le BUSINESS JAUNE entre Rodriges qui vends des palettes entiéres de badges et de gilet jaunes "La Famille"

Le Tee Shirt "Officiel" Gilets Jaunes à tête de mort Jaune 10 a 12 neuros - question qui les imprime et ou va la thune parce que c'est pas du Do It Yoursel à prix libre

Sans oublier les répugnants tee shirts gilets jaunes "Quenelliers" du néo nazi Dieudonné porté sur pas mal de rond points

On pige mieux pourquoi les leaders autoproclamés de ce mouvement poujadiste 2.0 comme les Drouet, Nicolle,Ludowski, Branco, Rodriges, leurs copains de l'UPR et Dieudonné ont intérêt a faire perdurer et fructifier leurs juteuses petites affaires capitalisto jaunasse

> Trolls macronistes (de gauche) toujours aussi inventifs

On a compris que les Gilets Jaunes sont fascistes (ou proto fascistes :-))) ! ), antisémites, petits-bourgeois, homophobes, rouges-bruns, dieudonistes, complotistes, reptiliens ?

Sauf que les exemples (soigneusement) choisis ne représentent absolument pas les Gilets Jaunes, dont la particularité est justement de n’avoir ni chefs ni leaders. C’est d’ailleurs ce qui exaspère les trolls, encore un mouvement populaire qu’ils n’ont aucune chance de récupérer.

Heureusement qu’il n’y a pas que des trolls sur Indymedia :

1er mai : Les Gilets jaunes prennent la tête de cortège

https://nantes.indymedia.org/articles/45390

> confusionnisme total

faudrait savoir : c’est les gilets jaunes ou les flics qui devraient se suicider ?

parce que ce texte débile rassemble tous les clichés anti-gilets, les flics ne sont là que pour la beauté du titre et faire passer le reste

vu ce vous pensez des gilets jaunes, vous auriez du titrer :

"gilets jaunes, suicidez-vous !"

> anti confusionnisme

ce texte pas débile reproduit au contraire la liste des porte-paroles autoproclamés qui tentent de s'opposer aux débordements, et propose même de les dégager suite à leur communiqué de solidarité avec les flics. Il n'est jamais question des gilets jaunes en général, parce que ça n'existe pas, vu leur diversité.

et il propose même d'appuyer la tendance anti-flic présente au sein du mouvement, en terminant par l'exemple de ces tags anarchistes ou de ce papy de 69 ans qui lui a eu autrement plus de courage public que ces aspirants-leaders qui se sont grillés tous seuls sur un point fondamental.

sûr que la position campiste est bien plus simple, alors que la question est bien comme d'habitude celle de l'intervention révolutionnaire avec et dans les mouvements de révolte.

> oui, oui, oui ....

sauf qu’il y a une volonté de ne parler QUE des leaders, qui qui ne sont pourtant reconnus par personne, pour donner une vision péjorative des gilets jaunes

et il est complètement faux de dire : « slogan qui était lui-même en réaction à celui lancé par une autre partie des manifestants, de « ne vous suicidez pas, rejoignez-nous »

c’était pas en réaction à « une autre partie des manifestants », c’était les mêmes manifestants qui sont passés du stade ironique à un stade supérieur quand la répression s’est accentuée, et je peux le dire, j’y étais et j’ai utilisé les deux slogans

que les médias aient joué là dessus pour ne retenir qu’un seul slogan ne devrait pourtant pas nous surprendre et tomber nous-mêmes dans le piège qui est démonté plus honnêtement par acrimed : https://nantes.indymedia.org/articles/45375

> Commentaires supprimés

Trois commentaires ont été caché, un pour une attaque perso et deux qui tenaient des propos cryptiques que je n'ai pas compris.

> À Toulouse, des gilets jaunes organisent une opération « métro gratuit » au centre-ville

Toujours mobilisés, le collectif Y’a pas d’arrangement et des gilets jaunes toulousains ont organisé, jeudi 25 avril 2019, une opération « métro gratuit » dans la Ville rose.

« Métro gratuit » à l’heure de pointe

À 18 heures, soit au même moment où le président Emmanuel Macron présentait ses annonces suite au Grand débat national, quelques dizaines de personnes se sont retrouvées au métro Jean-Jaurès, à Toulouse, laissant passer les usagers des lignes A et B du métro « gratuitement », à une heure où même en période de vacances scolaires, les Toulousains sont nombreux à emprunter les transports en commun.