Ça les reprend !

Mis a jour : le vendredi 22 mars 2019 à 16:29

Mot-clefs: -ismes en tout genres (anarch-fémin…)
Lieux:

Un billet de Floréal

 

Ça les reprend !

20 mars 2019 par Floréal

Ça recommence ! C'est cyclique. Revoilà les tenants de la grande fusion des libertaires saisis par la fièvre unitaire. Depuis un an, des discussions ont été entreprises entre représentants d'Alternative libertaire (AL) et de la Coordination des groupes anarchistes (CGA) afin d'aboutir, si possible, à la création d'une nouvelle organisation communiste-libertaire. Dans la foulée, et dans l'euphorie des premiers moments d'un amour naissant, ces deux organisations ont lancé un appel à les rejoindre, dans un communiqué commun, à tous les militants révolutionnaires libertaires, y compris au sein de la Fédération anarchiste.


Ce que ne dit pas clairement cet appel, c'est que cette magnifique « unité » commence par exclure. Pour nos admirables apôtres de l'unitarisme, l'utilisation répétée de la stupide expression « anarchistes sociaux » n'est en effet là que pour signifier aux courants dits individualiste et éducationniste que l'entrée dans la nouvelle organisation leur est interdite, comme elle l'est dans certains établissements si l'on n'a pas la tenue correcte exigée. Et la « tenue correcte exigée » ici est l'allégeance au seul critère de la lutte des classes, ce qui d'emblée tourne le dos aux principes premiers de la philosophie anarchiste. Non que celle-ci nie l'existence de la lutte des classes, mais tout simplement parce qu'elle n'en fait évidemment pas le seul moteur de l'évolution ni le seul aiguillon d'une transformation sociale souhaitable.


Sans être dans le secret des tractations, gageons que nos lutteurs de classe fusionnels exalteront la responsabilité collective et l'obligation pour les minoritaires de se plier à la volonté du plus grand nombre, entre autres dispositions qui ont invariablement mené leurs adeptes au caporalisme et à l'échec. Sans doute sera-t-il permis également, dans cette opération de léger renforcement d'Alternative libertaire, d'épouser les luttes en vogue comme le soutien à certaines formes de communautarisme, qui nous a le plus souvent confronté à la difficulté de distinguer AL du NPA.


Cet abandon d'un b.a.ba théorique indispensable comme cette prétention à vouloir jouer le rôle de l'organisation qui va tout casser en faisant oublier les « poussiéreux » n'a rien de nouveau. Les militants de ma génération ont déjà connu pareilles tentatives avec ces organisations - l'ORA, l'UTCL, l'OCL, Alternative libertaire, et j'en passe - créées le plus souvent par des militants ayant quitté la Fédération anarchiste en claquant la porte et en promettant qu'on allait voir ce qu'on allait voir. Et puis on a vu.


Et ce qu'on a vu ne fut guère brillant. Des caporaux communistes-libertaires se disputant le commandement et passant leur temps à morceler ces structures en carton-pâte qu'ils croyaient avoir bétonnées. Pendant ce temps, les « poussiéreux » mettaient sur pied une librairie, des éditions, une publication hebdomadaire et une radio libre.


Bon vent, camarades ! Et vive la poussière !

https://florealanar.wordpress.com/2019/03/20/ca-les-reprend/

Commentaire(s)

> Commentaires cachés

Effectivement on a caché les commentaires. Pas parce que l'auteur serait un pote, on ne le connait pas, simplement parce qu'ils ne faisaient que troller. Et du coup on les passe en modé à priori, peut-être que ça incitera à écrire des commentaires un peu plus argumentés.