H&M, négrophobie, exploitation

Mis a jour : le mardi 12 mars 2019 à 12:09

Mot-clefs: Racisme Répression Resistances antifascisme
Lieux:

Concernant les nouveaux débats autour de H&M et la pub raciste illustrée par l’image de cet article, j’ai envie d’insister sur deux points :

Capture-medium

 je crois que ce n’est pas seulement l’enfant noir avec le pull « le singe le plus cool de la jungle » qu’il faut montrer, mais la comparaison avec l’enfant blanc qui porte le t shirt « expert en survie ». Le parallèle entre les deux est édifiant…Si l’animalisation est un des piliers de la négrophobie, et en particulier la comparaison avec les singes (c’est quand même quelque chose de très connu, incroyable d’imaginer que personne dans la com de H&M n’y ai pensé ?!), on ne peut pas manquer de remarquer que l’idée du « blanc sauveur » (white savior) est aussi un lieu commun de la pensée coloniale. C’est tout aussi grave, surtout quand on rapproche les deux. Parce que le racisme est un rapport social, la valorisation et le profit des uns, se construit sur la dévalorisation et l’exploitation des Autres. Je remercie donc la camarade sur les réseaux sociaux qui a pris soin de mettre ensemble les deux images.

???? maintenant, n’oublions pas, qu’en tant que multinationales, le problème ce n’est pas et ne devra jamais se limiter à une affaire de pub raciste : les multinationales sont en soi nocives, qu’importe les façons qu’elles ont de communiquer et construire leur image. De par l’exploitation massive qu’elle pratique, en particulier dans les pays du Sud, H&M, comme tant d’autres aussi, a du sang sur les mains. On peut notamment rappeler le triste drame au Bangladesh en 2013 : un bâtiment délabré s’était effondré tuant plus de 1000 ouvrier-e-s qui travaillaient pour des marques occidentales (H&M, Zara, Auchan…) dans des conditions affreuses.

https://iaata.info/H-M-negrophobie-exploitation-3206.html

Commentaire(s)

> anthropo embrouilles

Les animaux n'ont rien demandé !

Laissez les en dehors de vos histoires de vêtements cacapipitalistes

> ----

Cela révèle beaucoup de l'inconscient (de tou-te-s)

> Négrophobie des « Lumières »

« Les Blancs sont supérieurs à ces Nègres, comme les Nègres le sont aux singes, et comme les singes le sont aux huîtres. » « Leurs yeux ronds, leur nez épaté, leurs lèvres toujours grosses, leurs oreilles différemment figurées, la laine de leur tête, la mesure même de leur intelligence, mettent entre eux et les autres espèces d’hommes des différences prodigieuses.

Et ce qui démontre qu’ils doivent point cette différence à leur climat, c’est que des Nègres et des Négresses transportés dans les pays les plus froids y produisent toujours des animaux de leur espèce, et que les mulâtres ne sont qu’une race bâtarde d’un noir et d’une blanche, ou d’un blanc et d’une noire. » « La nature a subordonné à ce principe ces différents degrés et ces caractères des nations, qu’on voit si rarement se changer. C’est par là que les Nègres sont les esclaves des autres hommes. On les achète sur les côtes d’Afrique comme des bêtes. »

« La race des Nègres est une espèce d’hommes différente de la nôtre [...] on peut dire que si leur intelligence n’est pas d’une autre espèce que notre entendement, elle est très inférieure. Ils ne sont pas capables d’une grande attention, ils combinent peu et ne paraissent faits ni pour les avantages, ni pour les abus de notre philosophie. Ils sont originaires de cette partie de l’Afrique comme les éléphants et les singes ; ils se croient nés en Guinée pour être vendus aux Blancs et pour les servir. »

Voltaire (1694-1778, écrivain et philosophe, Essai sur les moeurs)

« On ne peut se mettre dans l’idée que Dieu, qui est un être sage, ait mis une âme, surtout une âme bonne, dans un corps tout noir. (...) Il est impossible que nous supposions que ces gens-là soient des hommes, on commencerait à croire que nous ne sommes pas nous mêmes chrétiens. »

Montesquieu (1689-1755, L’esprit des Lois).

« Le Noir africain est guidé par la fantaisie ; l’homme européen est guidé par les coutumes. »

Carl von Linné (1707-1778, naturaliste, fondateur de la systématique moderne, Systema naturae).

La suite ici :

https://blogs.mediapart.fr/jecmaus/blog/131113/franceafriquefrancafrique-negrophobie-des-lumieres-bougnoulosophe

> contresens total

"""""« On ne peut se mettre dans l’idée que Dieu, qui est un être sage, ait mis une âme, surtout une âme bonne, dans un corps tout noir. (...) Il est impossible que nous supposions que ces gens-là soient des hommes, on commencerait à croire que nous ne sommes pas nous mêmes chrétiens. » """"
Montesquieu (1689-1755, L’esprit des Lois).

c'est un classique de l'étude des lettres en seconde ce texte de Montesquieu . on y passe bien deux heures à le disséquer de fond en comble,plus personne ne le prend au pied de la lettre(sauf les cancres)
En fait c 'est tellement énorme que c 'est une évidence que le contenu est totalement ironique,forçant le trait jusqu'à l'absurde.
faudrait apprendre à bien lire .

> Contresens pour qui a intérêt à y croire

Des générations de jeunes Français ont étudié ce texte en classe de première. Ce passage plus célèbre de Montesquieu est tiré de L’Esprit des lois (1748). Pour avoir une bonne note au baccalauréat de français, il faut dire à l’examinateur que l’auteur n’y fait qu’ironiser et que c’est en réalité un réquisitoire implacable contre l’esclavage et donc contre le racisme qui le sous-tend.

D’autres textes de Montesquieu, qui s’accommodent du système esclavagiste, laisseraient plutôt penser qu’il faut au contraire prendre tout ou partie de celui-là au 1er degré.

Celui-ci, par exemple, tiré du même ouvrage : « Il y a des pays où la chaleur énerve le corps et affaiblit si fort le courage, que les hommes ne sont portés à un devoir pénible que par crainte du châtiment : l’esclavage y choque donc moins la raison. »

Donc, à part ça, peut être as-tu d’autres critiques à faire sur le reste du texte, ou bien le problème de la négrophobie ne t’intéresse pas ?

> savoir lire

"" Pour avoir une bonne note au baccalauréat de français, il faut dire à l’examinateur que l’auteur n’y fait qu’ironiser et que c’est en réalité un réquisitoire implacable contre l’esclavage et donc contre le racisme qui le sous-tend.""

Tout faux :texte n'était pas au bac,pas du tout. et jamais un prof n' a dit qu'il fallait dire que Montesquieu était contre l'exclavage pour avoir une bonne note,certainement pas . C'est l'analyse du texte qui seule conduit à cette explication de l'ironie,je ne vais pas le citer ,trop long mais je recommande à tous de le lire,vraiment lisez le ne vous laissez pas manoeuvrer ni par moi,ni paar personne !!
Etrange que cette idée reçue marche encore,car m^me un esprit de gamin de 15 ans le comprenait à mon époque, c 'était m^me un classique de voir comment une lecture peut être totalement fausse de premierabord et tellemet mais tellement caricaturale(exercice du prof ecrire un texte aussi laid sur les blancs, ) qu' apres 10 minutes touls ls eleves se rendaient compte du procédé.
je recommende donc tres fort la lecture de ce texte ,jugez par vous m^mes

> Je sais lire, merci

« Tout faux :texte n'était pas au bac,pas du tout. et jamais un prof n' a dit qu'il fallait dire que Montesquieu était contre l'exclavage pour avoir une bonne note,certainement pas . »

C’est une blague ? Tu prétends savoir ce que les profs ont dit ou pas dit et savoir si le texte était ou n’était pas au bac sur une période de plusieurs générations ? T’es vraiment trop fort !

Le texte de Montesquieu n’a pas fait scandale au moment de sa publication. Bien au contraire. Or s’il avait été ironique, il aurait mis en cause ce qui assurait le fondement même de la prospérité française d’alors, et il y aurait eu une levée de boucliers.

De plus, on n’a aucun texte de Montesquieu condamnant l’esclavage, alors ironie mon cul !

C’est drôle, on l’impression que tu t’acharnes sur ce truc pour qu’on ne parle pas de la négrophobie non ironique et bien réelle, ou je me trompe ?

> lire mais comprendre ?

blague,non le texte n 'était pas à mon epoque au bac,toi tu dis oui,et apres tu affirmes que c 'est tropf fort de savoir s sur plusieurs générations il était au bac….alors c 'est toi le trop fort,faut savoir au bac ou pas ,c 'est toi qui as commencé à le dire façon generalite ,oais trop fort !! mais illogique et faux pour mon époque.
tu généralises super !! trop fort ! oui !

le texte n 'a pas fait scandale ? ah bon d'apres qui? et en plus comme les racistes ont comme toi pris le texte au pied de la lettre,evidemment ils n'ont pas hurlé. mais est ce que tu te positionnes en fonction des autres sur un texte ? pas moi.
Montesquieu affirme que l'esclavage est contre nature,il l'ecrit noir sur blanc,il aurait pu le dire autrement mais,mais c 'est un fait,un ecrit cela suffit comme preuve pour moi. le dire des centaines de fois ,oui cela aurait était mieux ,mais moi une fois me suffit.
je ne dévie rien et encore moins pour refuser de condamner la negrpobie,ton procédé est lamentable.
attaquer la personne ,comme argument,on dirait un bon stal !

sans refaire une analyse voici cela qui peut aider à comprendre le texte:

Lorsqu'on relit ce texte célèbre, on est tenté de se demander tout d'abord comment des pratiques aussi iniques que la traite et l'esclavage des noirs ont pu se développer et durer, et cet étonnement scandalisé que nous éprouvons, c'est celui que Montesquieu a voulu communiquer à ses contemporains en prêtant à son esclavagiste des arguments aussi cyniques et aussi ineptes. mais, en même temps qu'il nous invite à nous poser cette question, le texte de Montesquieu nous fournit les éléments nécessaires pour y répondre. Car, si ce prétendu plaidoyer est volontairement maladroit, si certains arguments (comme ceux des peuples d'Asie qui font des eunuques et des Egyptiens qui faisaient mourir tous les hommes roux) sont encore plus grotesques qu'ils ne sont odieux, si ce texte est donc une charge, il n'en constitue pas moins, en même temps, un catalogue des divers arguments réellement utilisés par les milieux esclavagistes et que Montesquieu parfois ne reprend qu'en les déformant très légèrement. Il aurait pu ne prêter à son esclavagiste que des arguments parfaitement absurdes et extravagants; il aurait pu, nous l'avons vu, souligner plus nettement le caractère vicieux de certains raisonnements; il aurait pu déformer davantage certains propos qu'on devait entendre presque quotidiennement à la table de certains armateurs bordelais. Il a préféré chercher un équilibre particulièrement subtil entre la caricature et l'exactitude, et prêter à son esclavagiste, en dépit de sa balourdise, une indéniable habileté que manifeste notamment, le plan, volontairement dissimulé, de son argumentation. Si donc Montesquieu a choisi un procédé plus complexe qu'il ne semble tout d'abord, c'est, bien sûr, parce qu'il a voulu laisser à la subtilité de ses lecteurs le soin de découvrir toute la stupidité de certaines justifications; c'est parce qu'il a voulu ridiculiser les arguments réellement utilisés par les esclavagistes, en les reprenant presque textuellement et en les mettant sur le même plan que d'autres inventés de toutes pièces pour être d'une insigne ineptie; c'est surtout parce qu'il a voulu montrer non seulement l'extrême faiblesse de la position des esclavagistes sur le plan du droit, mais aussi la force des intérêts et des préjugés sur lesquels ils s'appuient. Car ce texte, mieux qu'aucun autre peut-être, montre comment l'intérêt et la sottise se coalisent pour soutenir l'injustice. Il montre comment il y a une solidarité des intérêts : l'intérêt des consommateurs de sucre rejoint celui des négriers. Il montre comment il y a une solidarité des sottises : les préjugés de toute sorte, raciaux, politiques et religieux, se soutiennent les uns les autres. Il montre enfin comment il y a une solidarité des injustices : les injustices dont ont été victimes les peuples d'Amérique exterminés par les Européens, les hommes transformés en eunuques par les peuples d'Asie et les hommes roux tués par les Egyptiens, servent toutes à justifier celles que l'on a faites aux Africains.""


"

> ne pas faire semblant de ne pas comprendre

ça t’arrive de lire ce qui est écrit ? iL ne s’agit pas de ton époque ni de la mienne, il s’agit de ce qui a été enseigné pendant des générations dans les lycées ou ailleurs. Et si à l’époque de Montesquieu personne n’a hurlé, c’est bien que la société était raciste et y trouvait son compte.

Maintenant, chacun l’interprète comme il veut, il y a eu des polémiques sur cette citation pendant deux siècles, je peux t’en citer des tas moi aussi, mais je constate que c’est ce seul truc qui t’a fait intervenir sur l’article, rien d’autre ne t’a paru digne de commentaire.

Au fait, et les autres citations, c’était aussi de l’ironie ou bien du raciste ?

> ne pas faire semblant de comprendre

d'abord,sur le bac, c'est toi qui affirmes,moi je réponds que non personne ne demande (le prof?) de dire que Montesquieu ironise pour avoir une bonne note. de plus il existe des profs qui disent comme toi,montesquieu est raciste.

des générations ont enseigné que M ironise? ha bon ? et tous ? pas de contradicteurs chez les profs? pitié !! comment peut on inventer comme ça !! non la majorité a bien compris l'ironie ,je dis la majorité ,il y eut bien des profs qui ont appris le contraire .
donc le eleves ont eu le choix ,on leur a pas plus conseillé de dire blanc ou noir pour avoir une bonne note au bac,c 'est pas comme ça que j'ai eu mes cours de philo,jamais !!
même chôse our Voltaire,kant ou marx !!
ce texte fut bien reçu dis tu,je te dis que c 'est version,moi je ne sais . comment était reçu un tel texte dans la société de lettrés du 17 eme? tu affirmes que la socété était raciste DONC que Montesquieu l'était !!
pas mal la logique !! la société ne comprend pas l'ironie d'un texte,DONC le texte est validé tel que les sots le comprennent !!
la logique ,et l'analyse d'un texte te 'sont vraiment totalement étrangéres.

je te rappelle qu'on discute sur le racisme(l'esclavagisme en fait) supposé de Montesquieu,sur un de ses textes ,PAS de la société de l'époque.. tu saisis la nuance?
hé oui chacun interpréte .. ,et il est dommage que tu insultes en insinuant que ne disant rien sur l' article en question,j 'approuve le contraire !! crétinerie encore !!

je répondais sur le texte de Montesquieu car c 'est une scie depuis deux siecles,un truc tellement enervant,un contresens si violent et evident ,un texte que j'ai lu,tout le livre,hein , et plutôt deux fois q'une que je voulais signaler cette faute ,cette erreur que tout le monde répéte sans avoir juste lu,et analyser.
alors voila,que tu insultes encore en laissant entendre que les autres affirmations seraient aussi par moi défendues avec l'explication de l'ironie,he non ,pas du tout,c 'est du racisme pur jus. parceque justement je lis tous les textes en en plus je les analyse et les comprends.
pas d'analyse différentes sur les phrases en question,sur Montesquieu en revanche différence totale d'avis ,totale.
et là faut lire et comprendre,et apres chacun son analyse.

lisez,lisez tout et n'insultez pas,c 'est pas trop difficile? bon Week end

> dialogue de sourds

Tu sais ce que les profs ont dit ou n'ont pas dit sur Montesquieu, t'es trop fort, tout le monde n'a pas ta chance.

On s'intéresse pas aux mêmes trucs, toi c'est la réabilitatiion de Montesquieu, moi c'est l'esclavage et la négritude, on parle pas de la même chose ni du même article.

> dialogues sur un texte

tu dis:
""Tu sais ce que les profs ont dit ou n'ont pas dit sur Montesquieu, t'es trop fort, tout le monde n'a pas ta chance.""
ben non pas trop fort,c 'est LA discussion classique depuis deux siecles, d'un coté le pro Montesquieu et de l'aautre les antis. Tout le monde quia fait philo (et pas qu'eux) le savent.

tu rajoutes:
"On s'intéresse pas aux mêmes trucs, toi c'est la réabilitatiion de Montesquieu, moi c'est l'esclavage et la négritude, on parle pas de la même chose ni du même article.""

on discute d'une controverse d'un texte depuis deux siecles. et je ne réhabilite pas Montesquieu car il n'a pas à l'être .
Mntesquieu condamne l'esclavage ,comme moi . et o n parle bien de ce texte toi et moi,sinon de quoi on parle depuis jours?
et du m^me article,enfin ….puisqque tu cites cela comme preuve de l'esclavagisme de PMontesquieu.

je suis antiraciste totalement cela m'est insupportable le racisme,j'ai lutté toute ma vie contre le racisme quel qu'il soit,c 'est un fondement de mon engagement humain. oui je suis absolument horrifié par l'esclavagisme.
Alors un peu de reflexion. pourquoi moi qui suis totalement antiraciste je condamne absolument ,totalement le "code noir" grosso,modo de la même epoque que Montesquieu et pourquoi j'affirme que ce texte de Montesquieu n 'est pas un soutient à l'esclavagisme?
alors que les phrases sont tout aussi insupportables ,en apparence. oui pourquoi et pas que moi,on est revulsé par le code noir et pas par Montesquieu?

Serait on si incohérent,si sot ? antiraciste un jour sur deux?
non ,tout simplement parce qu'on sait comprendre ce moyen de dire blanc et écrivant noir,l'ironie.
je joins cette analyse magnifique ,c 'est un peu long,cela demande une attention ,un effort intellectuel,mais je recommande,c 'est une vraie joie intellectuelle, de lire cette analyse du texte de Montesqieu, un régal.

comme la majorite de ma classe j'avais condamné Montesqieu,apres l'analyse de notre peof,il y eut un revirment remarquable. ce qui n'a JAMAIS lieu avec le code noir.
lisez cela:http://rene.pommier.free.fr/Montesquieu.htm