[Univ. Nantes] 300 pers. en AG - Le calendrier de mobilisation

Mis a jour : le vendredi 30 novembre 2018 à 03:59

Mot-clefs: Resistances luttes salariales / lutte étudiant-e-s lycéen-ne-s mouvement
Lieux: Nantes

Plus de 300 étudiant.e.s se sont réuni.e.s ce midi afin de se mobiliser contre la hausse des frais d'inscriptions pour les étudiant.e.s. étranger.ère.s. Plusieurs prises de paroles de représentants d'associations d'étudiant.e.s étranger.ères ont exposés la réalité : certain.e.s en France devront quitter leurs études, et d'autres encore dans leurs pays, et d'autre y renonceront tout simplement. Intolérable. Des étudiant.e.s des Beaux Arts sont également intervenu.e.s pour rappeler que chez eux l'augmentation drastique des coût d'inscriptions a été décidé en catimini l'année dernière.

47051601_2231670970438776_6857081636442341376_o-medium

Puis a été évoqué la mobilisation des gilets jaunes, et l'idée de les rejoindre à fait consensus. Le tournant social de la lutte dans la région à Saint-Nazaire et Nantes ne fait aucun doute. Il faut faire front contre toutes les attaques anti-sociales et racistes du gouvernement Macron. La,mobilisation doit être éclaire, massive et déterminée. Rejoignez le mouvement, la journée de samedi est déterminante.

Le calendrier de mobilisation est le suivant :

VENDREDI :

12H Foyer (C011 et C015) Censive sur la fac ? atelier banderoles

SAMEDI :

8H : RDV Pirmil pour rejoindre les gilets jaunes à l'aéroport -

9H : Blocage de l'aéroport avec les gilets jaunes

11H : RDV devant la préfecture pour manifester contre la hausse des frais d'inscriptions pour les étudiant.e.s étranger.ère.s -

13H : Appel de la jeunesse à rejoindre les gilets jaunes devant la préfecture -

LUNDI :

12H AG : Blocus de la hausse des frais d'inscriptions

Link_go source

Commentaire(s)

> stop au racisme

Clairement, nos universités sont racistes. Savez-vous que les statistiques montrent que les professeurs donnent moins la parole aux étudiants étrangers en classe ? Qu'ils leur donnent de plus mauvaises notes ? Exactement comme pour les femmes.

Il faut en finir avec les universités racistes et instaurer des universitaires populaires en non-mixité et racialisées.