Angers : l'ouest toujours antifasciste

Mis a jour : le lundi 24 septembre 2018 à 10:09

Mot-clefs: Resistances antifascisme
Lieux: Angers

Depuis des mois, les idées d'extrême droite se banalisent. Des chroniqueurs racistes occupent à longueur de journée les plateaux de télévision. Des ministres multiplient les surenchères contre les réfugiés. Les mouvements étudiants sont attaqués par des groupes néo-nazis généralement impunis. Ce climat se conjugue avec une stratégie de «conquête territoriale» : l'extrême droite la plus radicale tente de s'implanter en ouvrant des locaux dans différentes villes, générant à nouveau des agressions. Dans l'ouest, c'est à Angers que des néo-fascistes ont choisi d'ouvrir un lieu qu'ils ont baptisé « L'Alvarium ». C'est contre l'implantation de l'extrême droite dans les médias, au pouvoir et dans nos villes, qu'une manifestation régionale était organisée à Angers, samedi 22 septembre. L'évènement venait clôturer une semaine de débats sur différents sujets d'actualité.

1-medium

2-medium

3-medium

4-medium

5-medium

6-medium

7-medium

8-medium

9-medium

10-medium

11-medium

12-medium

13-medium

14-medium

15-medium

16-medium

Autour de 14H, plus de 500 manifestants s'élancent à un rythme tranquille dans le centre-ville, en chantant des slogans. Le défilé semble bien reçu par les angevins : un commerçant aide un jeune à coller un autocollant antifasciste en hauteur. Plus tard, les participants à une cérémonie de mariage salueront cordialement le défilé. Quelques passants se joignent au cortège. Dès le début du parcours, une banque est déménagée dans une ambiance relativement calme, mais inattendue et inhabituelle pour la ville. La manifestation peine à garder le rythme. Des tags fleurissent sur les murs. Le défilé continue, en déviant parfois sa trajectoire à cause des forces de l'ordre. Quelques vitrines de banques sont esquintées à nouveau.

Peu après, les organisateurs appellent à la dissolution du cortège devant l’hôtel de ville. Un parcours qui semble trop court pour environ 200 manifestants qui continuent en direction du local fasciste, après avoir construit des ébauches de barricades. La présence policière se fait alors plus visible. Arrivé dans la rue de « L'Alvarium », le cortège est bloqué par une imposante ligne de gendarmes, mais recule sans heurts. Plus tard, des véhicules de police reçoivent des projectiles. Alors que la plupart des manifestants sont dispersés, quelques banques sont à nouveau prises pour cibles. De la fumée s'échappe d'une vitrine. La police mène alors une chasse à l'homme dans le centre-ville, et 7 personnes sont arrêtées.

Des confrontations auraient eu lieu en parallèle. Un journaliste évoque le passage à tabac d'une personne reconnue comme « antifa » par un groupe d'extrême droite, en terrasse d'un bar. Par ailleurs, la soirée festive qui devait conclure la journée est malheureusement annulée.

La même après-midi, plus de 2000 personnes manifestaient à Nantes pour un accueil inconditionnel des exilés, et contre les expulsions. Un défilé massif, quelques jours après l'évacuation du square Daviais par les forces de l'ordre. La mobilisation dynamique à Angers et le défilé populaire à Nantes démontrent qu'il n'y a pas de place pour les pratiques d'extrême droite dans l'ouest. La vigilance et le combat continuent.

Link_go source

Commentaire(s)

> Retour sur la Manif Antifaschiste à Angers - 22.09.2018

A l'heure où l'extrême droite monte en puissance partout en Europe, il est urgent d'éveiller les consciences.
Le 22 septembre 2018 à l'appel du Réseau Angevin Antifasciste, plusieurs centaines de personnes se sont élancées dans les rues d'Angers.

Alors certes, le mot d'ordre de cette manif était avant tout antifaschiste mais on ne va pleurer ou s'émouvoir devant quelques vitrines de banques capitalistes cassées.
Il n'y a eu aucune atteinte aux individus et aux biens personnels.

Les médias, évidemment, s'en sont donnés à coeur joie et ne retiendront que ça (la brève AFP ayant été reprise par le Parisien, le Figaro, Ouest France, Courrier de l'Ouest, 20 minutes, BFM, France 3... et même le torchon valeurs actuelles).
Les nazillons angevins aussi, il n' y a qu'à scruter leur facebook.

On s'étonne quand même de la passivité de la police/gendarmerie/crs, la cavalerie arrivant toujours avec plusieurs trains de retard. Bah oui à Angers ils n'ont pas l'habitude... On remarquera également le fait que l'alvarium était surprotégé, contrairement aux banques...

Car oui n'en doutez pas, les faf à Angers sont bien présents, que ce soit dans les rues, dans leur local avenue Pasteur, dans les médias, sur les réseaux sociaux, au pouvoir... protégés par la police et la mairie.
Ne vous trompez pas de cible.

Une pensée au copain frappé à la terrasse d'un bar après la manif et soutien aux copaines arrêtées.

#Angers #Antifa tant qu'il le faudra !

--------------------------------------------------------------------
Plus d'infos sur l'extrême droite angevine :
- site du RAAF : https://raaf.noblogs.org/
- "Extrême Droite Angevine : 2012 - 2017" : https://www.youtube.com/watch?v=Ol5dw8B4G_0
- "La complaisance de la Mairie d'Angers à l'égard de l'extrême-droite" : https://www.youtube.com/watch?v=wPkX--YYZCQ
--------------------------------------------------------------------
Vidéo : sources images :Angers Info, Nico M., par ci par là sur le web, Nantes Révoltée à qui on a piqué l'intro et quelques photos.
Musique : "Hors Controle - Résistance antifasciste"
--------
source : https://www.facebook.com/nuitdebout.angers/videos/266345977553412/

> dissociation ?

C'est quoi ce communiqué dès le samedi soir :
"(...)Suite aux actions menées par d’autres après notre manifestation(...)"

https://raaf.noblogs.org/post/2018/09/22/annulation-de-la-soiree/

pas un mot sur la répression

> Angers, France : La manif antifasciste régénère – 22 septembre 2018

Angers, France : La manif antifasciste régénère – 22 septembre 2018
Posted on 2018/09/23 by Sans_Attendre

Ce samedi 22 septembre en début d’après-midi était prévue une « manifestation festive » contre l’extrême-droite et leur QG, « L’Alvarium », dans le cadre d’un festival intitulé « A l’Ouest mais toujours antifasciste » et organisé par le Réseau Angevin Antifasciste (RAAF). Cette manif fut donc festive, sauvage même, régénérant un peu l’antifascisme de ces derniers temps.

Entre 200 et 300 personnes cagoulées ou cachées par des parapluies, ont pris la tête du cortège. Dès le début, de nombreux tags, faisant notamment écho à l’assassinat de Clément Méric, fleurissent sur les murs, tandis que plusieurs agences bancaires sont attaquées: les vitres du Crédit agricole, boulevard Saint-Michel, sont brisées. Même sort pour deux autres agences de la Société Générale et de la Caisse d’Epargne. Un départ de feu dans une agence de la BNP Paribas, ainsi que des affrontements avec la flicaille, illumine même la fin de manif. Plusieurs véhicules de police se font caillasser. Six personnes auraient été interpellées.

On notera la distanciation du collectif antifasciste local à travers un communiqué publié le soir même et qui, par la même occasion, décide d’annuler les rendez-vous restants du festival.

Il semblerait que le tumulte angevin se soit poursuivi jusque tard dans la nuit puisque le local des fachos a été la cible d’un incendie. Deux personnes auraient malheureusement été interpellées. Lors de la manif, les flics avaient barré la route au cortège qui tentaient de se rendre devant l’Alvarium. Rappelons que mi-juillet, ce même repaire de fascistes avait déjà été incendié.

> oulala

viens regenérer mon antifascisme au quotidien oh toi grand maitre de la grandiloquence emeutieres.

> L'antifascisme n'est pas affaire de balances

Le Raaf, qui chiale pour des vitrines au lieu d'essayer de gérer au mieux la manif et d'aller, comme prévu à l'alvarium au lieu d'annuler après 20 min de marche (cimer aux camarades venus de l'autre bout de la France, ils ont apprécié),

le Raaf qui, dès qu'une banque se fait défonce (stratégiquement pas le plus futé mais on ne peut fuckin jamais "contrôler" toutes les individualités d'une manif) se retire de la tête, laissant de fait un point de fixation devant ladite banque au lieu d'avancer... faisant un creux au milieu de la manif, et laissant aux gens venus d'ailleurs (j'emploie ce terme puisque ces poucaves du Raaf l'ont employé dans la presse) le soin de se démerder de savoir où aller...

Le Raaf qui annule la soirée de concerts, manquant de respect aux groupes et signant là une défaite politique énorme face aux fafs sans même un coup de pression des autorités (fallait le faire), alors que leur manif n'était même pas déclaré.

Le Raaf qui parle d'une manif festive sans s'en donner les moyens... (à moins que d'autres devaient se taper le taf?)

Bref si des gens "d'autres villes" se prennent de la répression à cause de vos ouin-ouineries poucavesques dans la presse bande de marshmallows qui ne connaît, et ne connaitra jamais la répression, y'aura des retours, notez-le.

> Un peu étonnée

Je me vois très surprise de la communication du RAAF. Que des personnes soient agacées voire dèg de la façon et du moment où les vitrines ont été brisées, je veux bien, je comprends qu'on ne soit pas forcément toutes et tous d'accord sur les gestes à porter selon les circonstances et les lieux. En revanche, je trouve extrêmement problématique que les organisations angevines qui ont appelé à cette manifestation, et qui, il me semble en tout cas, ne sont pas vraiment des soc-dem, ne se prononcent pas sur les affirmation de la presse autour des "blacks blocks", d'où ils viennent etc. En ne réagissant pas à cette façon de voir les choses, les organisations ayant prévu la manif valident, quelque part, ce discours nauséabond sur l'ultra-gauche ultra-violente, sur les casseurs, qui ne seraient pas des bons manifestants. Dans une lutte, si le combat contre les répressions n'est pas mené par toutes et tous, on a déjà perdu. Et ce combat passe, outre soutenir les personnes inculpées et blessées, par une déconstruction du discours dominant que l'Etat utilise pour diviser et pour frapper une partie des personnes qui luttent. Ne pas remettre en cause le discours autour des casseurs venus d'ailleurs sous politiques violents et stupides, est une forme d'acceptation de l'idéologie sécuritaire qui imprègne notre époque. La moindre des choses est quand même de construire un récit et un discours qui viennent trancher avec celui de l'Etat.

> ah les beaux geurrier-e-s

Je ne suis ps du raaf mais je les soutiens.
Pour pas qu'il y est de hiatus, j'étais à la manif. Mes gamins et de leurs copains aussi.

Je suis un syndicaliste angevin, je milite à visage découvert. Auprès de mes collègues, je porte les idées autogestionnaires, le refus du replis identitaire, le féminisme, c'est ingrat, c'est long, mais c'est parfois payant. Cetes on est loin des matins du grand soirs. Et je suis pas un bureaucrate. Ah oui, nous (des syndicalistes) aussi, on le fait plus, mais on a ouvert des réquisitions pour les gens à la rue et c'est pas légal. (je me justifie par avance) Ah oui, je suis pas à la fac payé par papa/maman. Désolé, comme vous, je provoque.

Vous vous dites plus ou moins anars en général, je n'y vois que du marxisme-léninisme à la petite semaine. Vous agissez comme une prétendu avant-garde. Qui sait tout sur tout et refuse d'autres méthodes. Où est la prétendu ""pluralité des luttes"".
Désolé, mais pour moi tous ces insurrectionnalistes qui agissent ainsi, sans respecter le mot d'ordre et parasitent en s'appropriant une manif, non pas de jugeotte individuelle ni collective.
Vous êtes dans le confusionnisme politique : "regéneration antifaf'' ça fait un peu années 30, non ? Mais bon.

Enfin, vite fait, il y aurait tant à dire, ça me gonfle votre avis sur les manifs, pas de différences entre violences offensives et défensives ; pas de différence avec la violence spontanée liée à la colère ; là c'était pas de violence dans l'appel, une manif festive. Sans doute un peu court, un peu con pour les grand-e-s philosophe-s- et grand-e-s poète émeutier que vous êtes.

Être solidaires avec vous ? Plus Jamais. Vous vous êtes comporté comme des parasites et des débiles. Ah oui, je ne suis pas un habitué de vos reseaux sociaux où je sais pas comment vous appelez ça, mais quand je vois un commentaire qui glorifie la tentative d'incendie de l'alvarium, avec des habitations au-dessus !! Bravo pour la débilité. Mais quand plus, pour rajouter une couche, il semblerai que l'un deux arrêté se soit rendu tout seul au comico ; finalement les totos se rendent tout seul, pas besoin de la balancer.... Ah oui, j'oubliais le petit plus, le bois mouillé avec un briquet ça brûle pas. Jusqu'au boutiste va !

J'ai vu aussi, pas de respect pour celles et ceux qui se déplacé de loin. Ah les pauvres choux ! resté chez vous à bosser, à votre façon, elle est tout a fait entendable !

Les petites menaces distillés dans un message plus haut, sur le fait que ça se payera. Ah houais, faites moi plaisir, venez ! On discutera sur le mode que vous désirez. Moi je crois beaucoup à la violence défensive :) ....

En conclusion : pour la pluralité des luttes oui, mais faudrait assumer.
Une petite marge entre la manif pantoufle et la manif débile ?

C'est un peu mêle, mais vous foutez les nerfs, et c'est un camarade qui m'a montrez vos message et sur des sites de totos

> Merci pour ce moment

En réponse à certains commentaires plus haut, je suis heureux d'apprendre qu'à Angers "on ne connaîtra jamais la répression". C'est la parfaite illustration d'un dédain et d'une méconnaissance du terrain local. Qui plus est vous connaissez même pas ce qui avait été convenu pour cette manif qui ne devait pas passer par l'alvarium.

Mais bien sûr en bon marxistes-léninistes la plupart d'entre-vous vous moquez bien de l'avant et de l'après manifestation. Vous avez montré-e-s que vous êtes de fin-e-s tacticien-ne-s avec une organisation militaire bien réglées. Par contre niveau stratégie, c'est proche de zéro.

Je fais partie des gens qui ont participé de près à cette manif'. Je fais partie des gens qui avait prévu collectivement une action qui n'a pas pu se faire parce que la vision du/de la touriste émeutier-e prime sur celle de l'habitant-e. C'est sans doute ça le diversité d'action ? Notre antifascisme est libertaire, il s'agit de rappeler que l'antifascisme c'est l'affaire de tou-te-s et qu'il est possible de se joindre à nous. J'ai vu beaucoup de pratiques autoritaires samedi auxquelles il n'était pas possible de se joindre. Et les militant-e-s locaux n'ont de leçons de radicalité à recevoir de personne. Et la radicalité ne se mesure pas face à une vitrine de banque que personne ne va pleurer.

En plus certain-e-s veulent nous casser la gueule ? Belle démonstration qu'être en désaccord avec vous signifie être contre vous.

Ici vous laissez du monde dans la merde jusqu'au cou. Où étiez-vous lorsqu'il s'agissait de coller 500 affiches depuis 6 semaines ? Es-tu une des personnes qui a pourri à de nombreuses reprises l'alvarium sous l'oeil des caméras ? Traînes-tu à Savary pour nouer des liens avec les habitants du quartier qui subi l'alvarium ? Etes-vous aujourd'hui au procès des fafs en appel à Angers ? Es-tu de ceux/celles qui ouvrent des immeubles pour les Rroms et les réfugié-e-s à Angers ? Serez-vous présent-e-s le 19 oct quand une réu de fafs et de réacs se tiendra à 20 m de L'Etincelle ?

La fête est finie mais c'est pas vous qui vous cognez le ménage.

Je crois bien que c'est à certain-e-s d'entre-vous d'apporter des justifications. En tous cas l'antifascisme dégénéré (puisque vous ne comprenez la politique qu'en terme d'opposition militaire binaire) vous salue-bien bas !

> C'est pas un mal d'être débilE

Tout d'abord, il serait bon que les critiques ne se basent pas sur une prétendue débilité des personnes visées. Il ne me semble pas qu'être débile soit spécialement condamnable. C'est important de faire un peu attention au vocabulaire utilisé.
Ensuite, vous semblez opposer les personnes qui ont participé à l'organisation de la manif et les personnes qui ont brisé des vitrines. Je pense que c'est une erreur de raisonner de cette façon. Les flics disent souvent cela: "les casseurs, en marge de la manifestation, qui ne respectent pas les pacifistes qui ont appelé à la manif". Ce n'est évidemment pas le cas dans la vie réelle, c'est plus complexe et fort heureusement.
Par ailleurs, il faut dissocier les faits en eux-mêmes et le récit que l'on souhaite en faire. Sur les faits, ça m'ennuie d'en discuter sur un site que regarde la police, j'ai peur qu'une phrase soit interprétée de sa part comme un élément significatif pour l'enquête (oui, peu importe ce que je pense des faits, je n'ai aucune envie que qui que ce soit se fasse condamner pour dégradations; en outre ce n'est pas parce qu'une personne se fait condamner qu'elle a commis les faits qui lui sont reprochés). En revanche, si on a des divergences sur la question des moyens d'action, selon les lieux et les moments, on devrait pouvoir s'entendre sur le fait que le discours étatique qui vise à séparer bon et mauvais manifestant, qui utilise un vocabulaire du type "casseurs", "ultra-gauche", "black block" voire qui développe un vocabulaire de guerre pour pouvoir user à son gré de mesures de coercition, doit être hors de nos luttes. Ne traitez pas des gens de marxistes-léninistes (pardon mais ça m'a vraiment trop trop fait rire!!) si vous n'êtes pas fichus de sortir un autre discours que celui de ceux contre qui on se bat. Je ne vous demande pas d'approuver les bris de vitrines tout le temps, mais seulement de ne pas puiser dans le réservoir des immondices sécuritaires pour parler d'une manif.

> Délation

Certains commentaires sont hallucinants là. On se demande bien qui est visé par les Angevins, quand ils répètent "vous" "vous" "vous". "Vous" les "totos" ? "Vous" les "black blocs du grand ouest" ? On se demande bien pourquoi vous appelez à une "manif régionale" si vous ne supportez pas la présence d'autres personnes, d'autres pratiques ...

D'ailleurs, puisqu'on en est à ce niveau d'étalage public de rancœur, on en parle de l'absence totale de mobilisation locale ? C'est bien beau de clasher les gens venus en soutien d'autres villes, encore faut il mobiliser un minimum chez soi.

Désabusée, tu écris : "En ne réagissant pas à cette façon de voir les choses, les organisations ayant prévu la manif valident, quelque part, ce discours nauséabond"

Au contraire, le RAAF n'est pas resté silencieux, il a réagit immédiatement, par des Tweets appelant en temps réel à la dissolution de la manif (dans les évènements syndicaux, ce moment là est généralement le signal donnés aux keufs pour attaquer) et des communiqués dénonçant les "autres" venus d'ailleurs. Ça fait trois jours que le RAAF répond à la presse en accusant explicitement les gens des "autres villes".

On a même aujourd'hui dans le journal Le Courrier de l'Ouest un article intitulé "Angers Violences en ville samedi : qui sont les casseurs ?" qui commence ainsi : "Organisateurs du festival antifasciste angevin et policiers s'accordent sur ce point : les initiateurs des débordements de samedi, à l'intérieur et en marge du défilé organisé en centre-ville, ne sont pas d'Angers."

La messe est dite.

> Un angevin qui a honte du RAAF

Quelques bris de vitrines et ça balance aux keufs,
quand est-ce qu'on fait le ménage dans nos milieux?!
La question ici n'est pas pour ou contre péter des vitrines le 22 septembre, mais bine de parler aux journaflics et aux flcis, le RAAF doit s'excuser publiquement.

L'article du courrier de l'ouest est à vomir, vous nous faites honte!

> @Laurent beaumont et valérie

Oui on a compris vous n'aimez pas la casse, mais ça n'est pas ça le problème, vous l'éluder mais le PROBLÈME c'est:
LA PUTAIN DE DÉLATION DU RAAF QUI BAVE DANS LES MÉDIAS!!

C'est bon c'est compris là?
Vous "libertaires" autoproclamé-e-s on ne vous a jamais appris le b-a-ba quand on se dit révolutionnaire libertaire vis à vis des flics et de leurs auxiliaires, visiblement....

SE LA FERMER!

> aux insurrectionnalistes, aux touristes émeutiers

Quand des insurrectionnalistes menacent des camarades, oui je ne resterai pas silencieux et oui je suis prêt à assumer physiquement. Vous n'en parlez pas.

Quand des camarades, parlent à différentes personnes extérieures, des objectifs de la manif, de la forme de la manif, etc. la veille, le jour même... et qu'ils disent ouioui vous inquiétez pas ! ÇA S'APPELLE DU MENSONGE ET FAUT ASSUMER.

À l'angevin-e, qui dit faut faire le ménage. très bien, mais à aucun moment tu n'as fait partie de l'organisation, pas plus que moi !, mais moi je me suis mis au service des organisateurs. En allant fouillé le probable bacceux du départ par exemple. Donc si tu es vraiment angevin-e, tu dois pouvoir me retrouver très vite, pour faire le ménage où pourquoi pas à discuter ; à ton choix.

Faut pas se diviser ! Faut faire front commun, et patati patata. Très bien, oui avec des camarades, même opposé sur la tactique ou la finalité proche ou lointaine. Avec des gens qui délibérément mentent, le choix de la séparation a été fait, pas par moi. Par vous. Qui ne nous traite pas en ami, ne sera pas traité en ami.

Dissociation, oui, parfaitement. Ce n'est pas une position collective. Dans mon syndicat, tout comme comme dans mon union syndicale, je bataillerai, non pas contre les bris de vitrines, mais sur les pratiques avant-gardistes; les manipulateurs, y compris celles et ceux comme vous qui prétendent être proche. Je continuerai à batailler contre celles et ceux qui oblige à faire et subir des choses qu'ils et elles n'ont pas choisi alors que ce sont eux qui ont fait le taf.
Si on a des ennemis commun, j'ai vu ce week-end que vous n'étiez ni des ami-e-s ni des camarades, ni des compagnons. Pour faire une comparaison : vous être comme le parti socialiste ou le POI pour moi dorénavant.

Le Raaf, mon syndicat comme d'autres qui soutenu l’événement ont des critiques, certes. De vous avoir cru sur parole, en est une énorme de connerie.
Nous avons malheureusement l'expérience, dans plein de villes de france, qu'avec le tourisme émeutier, avec la poésie de l'instant de vie de destruction (en vous paraphrasant), que ce sont vos méthodes. Mes camarades, et d'autres collectifs angevins, ont été naïfs. C'est un fait.

Que reste -il à faire avec vos méthodes de parasites, au sens de la définition : qui profite des autres, qui vit sur le dos des autres. Faire des SO à la CGT // FO avec des gros beaufs sexistes voire racistes ?

Vous râlez, vous insultez vous aussi, certains font des menaces contre le RAAF, voire d'autres. J'espère qu'ils (et l'Etincelle aussi qui n'avait rien à voir d'ailleurs) pondront un communiqué où VOS responsabilités seront clairement établi.
Car c'est eux qui vont se coltiner le retour de mandale politique.

Vous pleurnichez parce qu'ils se désolidarisent de vous dans la "presse" locale ? La belle affaire. Soyez honnête. Ce n'est pas tant le cas que ça. Ça serait moi, je serai beaucoup plus clair, ce que je fais ici. Les journaleux, les flics, les fachos doivent pas lire ce site public ??? Faut peut être arrêter de vous regarder le nombril.
La communication, ami de la poésie, faut en tenir compte, que vous le vouliez ou pas, Ouest france, courrier de l'ouest et tout ça ont des sources partout : les flics, la préfecture, dans les syndicats, les partis mais chez les totos aussi et sur le net, pas besoin du raaf.

> Juste une ou deux questions

Quand on accuse les personnes venues d'autres villes de ne pas se tapper le taf avant et après la manif peut être peut on s'interroger sur :
- quel numéro de legal team a circulé sur la manif ?
- qui sont les personnes qui ont attendu les interpellé.e.s à leur sortie du commico ?
- qui va continuer à accompagner ses personnes s'il y a des suites juridiques ?
- qui a cherché des solutions pour les personnes venues de loin qui se retrouvaient dans les rues où les flics tournaient puisque la soirée prévue a été annulée ?
Alors merci mais vos leçons vous pouvez vous les garder !

> a x

je ne reproches pas aux gens exterieurs de ne pas s'etre tapé le boulot en fait, mais de ne pas respecter le boulot des autres.

Je peux entendre qu'il ne convient pas, plein d'autres critiques aussi. Mais je ne peux entendre les menaces sur des camarades, le ton condescendants sur les ploucs (c'est comme ça que pls personnes le prennent), que nous sommes car ''on a pas du faire beaucoup de manifs" avec des bris de vitrines ; pas eu à subir la repression (pas de bol là aussi, on milité ailleurs aussi on malheureusement eu aussi qqs soucis).
Que ça vous plaise ou non, par rapport à ici, à Angers, il y a un bilan que vous aussi vous devez tirer, ceux que j'appelle les touristes émeutiers. : vous vous coupez de personnes (moi par ex, mais pas seulement) ; vos attaques et vos menaces sont exaspérantes ; vos logiques de bandes ne sont pas celles de bcp de gens ; vos accusations envers le raaf et autres doivent également être mis en parallèle avec les objectifs. Pour parler gentiment : quel est le gain politique pour la lutte antifasciste locale ? Qu'est ce que ça nous apporter ici à ANgers ? Rien. Au contraire, on en une journée, on a reculé de plusieurs années.

vous demander donc au raaf de gerer un mode d'action qu'ils n'ont pas choisi (commissariat, procès probable, etc)? Moi aussi je suis surpris. Mais de cette idée, mais qui ne me surprend pas, que je ressens de votre fonctionnement. Je trouve ça enfantin. Désolé.

legal team, etc. ben, oui, on est pas à Paris, Nantes, rennes, toulouse ; ça fonctionne pas comme cela ici. Et des militant-e-s si bien aguerris à ce genre de pratique et qui importe ce genre de pratique, et même les impose, ne devrait-ils-elles pas le prévoir aussi ?

Vous vous dites libertaires. TRès bien, dans l'idéalje le suis aussi. On a sans doute pas la même vision de l'anarchisme, mais peut importe. Est ce que nous, le raaf, les orgas et individus qui les ont soutenus et vons, j'espère continuer à les soutenir, ont imposé un unique mode d'action. Non. Vous pouviez très bein, respecter ce qui était prévu, puis ensuite faire ce qu'il vous semblait juste de faire. Ça c'est pas autoritaire. Vous vous avez imposé un unique mode d'action. Ça c'est autoritaire (le côte avant-garde marxiste leniniste dont je parlais dans un autre message). Vous osez parler libertaire de pacotilles, de manque de solidarité, etc.? Sérieux. Evidemment, je ne serais pas solidaire, je n'irai pas crier avec les loups lors du procès de vos copains, amis, camarades; etc. Mais je ne les soutiendrai pas.

> questions

avant d'aller au pieux.

J'aimerai, si vos invectives sont finis, et que vous voulez causer politiques, sans grands mots, que je pige bien tout : que vous répondiez aux questions que j'ai pu poser dans mes différents messages.

> @ Laurent

Laurent tu es d'une mauvaise foi...
tu t'adresses à celles et ceux qui ont écrit des coms comme si iels avaient revendiqué d'avoir éclaté les vitrines, or personne ne l'a fait ici...

Le problème soulevé n'est pas là, d'ailleurs la plupart des coms ne trouve pas ça judicieux d'avoir fait ça...
Non ce qui est pointé c'est que le Raaf a fait plusieurs erreurs dans la gestion de la manif, d'avoir parlé aux médias et surtout aux flics.
Dans le courrier de l'ouest daté de lundi il y a cette phrase hallucinante venant du Raaf:
"On a trouvé bizarre de ne pas être contacté par les renseignements territoriaux. Ce n'est pas vraiment la tradition rétorque-t-on au Raaf"...
OK donc le Raaf collabore avec les flics depuis un moment comme ça au moins c'est clair, ce genre de pratique n'est pas très "anarchisme" friendly Laurent tu en conviendra...Ni balancer ses petits camarades "venant d'autres villes", ça va mettre en danger des personnes déjà ciblées par la répression, et si tu ne le sais pas, la justice punira celles et ceux qu'elle pourra alpaguer en premier, la culpabilité n'a pas vraiment d'importance pour elle dans une société de classe, mais ça, en tant qu'anarchiste, tu dois déjà le savoir. Donc faire le boulot de la police et de la répression...hum comment dire.

Que des gens qui viennent dire tout le bien qu'iels pensent de certaines vitrines en manif ça arrive souvent, et partout et ça le sera de plus en plus, l'époque n'est plus aux manifs "balades familiales", désolé mais c'est un fait pas un avis, les jeunes n'en peuvent plus et leur colère (légitime) passe par la mise à bas de cibles jugées comme responsable du désastre.

Le Raaf, au lieu de lâcher en pâture ces "étrangers venus d'autres villes" (on sent le relent xénophobe dégueulasse désolé Laurent mais remplace certains termes par d'autres c'est saississant) aurait dû mieux gérer sa com...déclarant que c'était regrettable mais pas étonnant au vu de la situation sociale, cela aurait été plus judicieux et plus propre...

En restant à l'avant de la banderole ils auraient aussi pu limiter les dégâts, parler avec les jeunes pour expliquer leur point de vue, c'était une manif régionale comment savoir quand tu viens de loin ce que veulent/ne veulent pas les orgas?! Avancer plus vite aussi à l'avant pour éviter que tout le monde restent devant la banque etc...mais ça c'est un manque cruel de pratique dans ce genre de situation je dirais, chose à laquelle bien des camarades dans d'autres villes sont rompus.

Pour conclure, qu'on le veuille ou non il faut savoir faire avec les bris de vitres, la politique classique est un désastre qui ne dupe plus personne, les structures traditionnelles comme les syndicats ne sont plus à même d'apporter une riposte sociale à la hauteur,les jeunes ne se reconnaissent plus là dedans (quand iels ont la chance d'avoir un emploi...) et donc les modes d'actions changent, et c'est à nous toutes et tous, organisateurs ou pas, de savoir s'adapter en conséquence et de rester souder sans jouer le jeu des autorités qui ne seront jamais de notre côté, séduisont à notre gauche pas à notre droite!

Soyons uni-e-s face à la répression est primordiale et essentiel, faisons front, n'ayons plus peur, la peur est notre plus grand ennemie.

Jean-Marc

> Honte à vous!!

Appeler des gens d'autres villes et leur demander de vous suivre comme des toutous parce que vous êtes les boss de la manif, c'est pas marxiste léniniste, c'est pas autoritaire?! Bande d'appelistes!

> sortir du discours sécuritaire, ça urge!

Laurent, mais sans doute d'autres aussi: est-ce que tu es sincèrement convaincu que toutes les personnes "venues d'ailleurs" ont brisé des vitrines? Est-ce que tu es sincèrement convaincu que tou-te-s les angevin-e-s ont été sages comme des images? Est-ce que tu estimes que les personnes qui brisent des vitrines sont de dangereux blacks blocs? Est-ce que tu acceptes les termes d'ultra-gauche et de casseurs?
Vu que tu n'as pas répondu à mes remarques au sujet de la communication du RAAF (et peut-être d'autres, je n'ai pas pris le temps de regarder j'avoue), je me permets de poser des questions plus précises.
Au sujet des personnes qui pourraient passer en procès, accusées d'une infraction commise au cours de la manif: affirmer d'emblée une absence de soutien, c'est considérer la personne comme coupable. La présomption de culpabilité, appliquée dans les milieux militants...libertaires? Et après tu oses insulter des camarades de membres du POI ou de marxistes-léninistes? Il va d'ailleurs falloir m'expliquer en quoi le fait de casser des vitrines est marxiste-léniniste... Bref, en refusant a priori de soutenir qui que ce soit qui passe ne procès, tu désignes des coupables. C'est bête, imagine que c'est un-e angevin-e impliqué-e dans l'orga? Oups. Il serait grand temps que les protagonistes des mouvements sociaux se défassent de l'idée préconçue selon laquelle la police arrête et la justice condamne pour des faits allant à l'encontre de la loi, et ce après une enquête objective, avec une recherche objective des preuves, et un total respect des droits de la défense. Non. La police et la justice poursuivent des ennemis. Et ils condamnent selon l'idée qu'ils se font d'un coupable. La preuve ne leur importe que très peu; ou plutôt leurs preuves ne sont évidemment pas objectives. L'outil principal de la police et de la justice, c'est la colle, non la preuve: il s'agit pour eux de trouver la bonne colle pour coller le morceau "gardé-à-vue" et "infraction". Se désolidariser par avance, c'est valider les rôles de la police et de la justice. Si la police et la justice ne sont pas vos ennemis, il va falloir m'expliquer pourquoi vous vous dites libertaires. Si vous acceptez le fait même que des personnes soient condamnées, tout ça parce que vous n'êtes pas content-e-s de la manif, alors je me demande bien comment vous pouvez vous dire libertaire.
Contre toutes les répressions.

> stop totos svp

J'ai complètement oublié de faire une dernière remarque: la tendance des organisations libertaires à parler de "totos" chaque fois que des choses ne vous conviennent pas est vraiment fatigante. Si votre seul crédo est de dire que les totos font pas de taf politique et qu'ils ne savent faire que de l'émeute, et que les organisations (à statuts déposés j'entends) elles font un vrai travail, et ben votre vision du monde est vraiment à côte de la plaque. Et cela montre que vous ne connaissez rien à l'histoire libertaire. On peut discuter de pourquoi on choisit telle ou telle forme d'organisation, en revanche se cracher dessus via des pseudos insultes qui figurent très certainement dans le dictionnaire de la bassesse politique, c'est assez lamentable.

> encore et toujours :)

Vous m'excuserez je ne peux répondre à tout le monde sur tout, de manière précise. Puisqu'une discussion s'amorce OK. J'ai des horaires variables et j'aime pas trop internet, donc...

Sur les medias.
Le raaf, si je n'en suis pas membre, j'en suis proche. Autrement j'assumerai soyez en assuré. Je ne peux répondre à tout, surtout à leur place.
Je trouve que vous, sur ce site comme sur d'autres, vous leur en mettez plein dans la gueule. Cependant, je vous trouve un peu rapide à les menacer, tel le pseudo Marcelle Crampons.

Ils parlent aux medias, etc, etc. Sans doute, oui, c'est une façon de faire de la politique Essayer de faire passer des messages, des sites confidentiels, deux trois tracts ne suffisent pas. Contrôlez ce qu'on dit au maximum, ça oui. De là à "vous" bavez dessus, vous êtes rapide. Je n'aurai pas eu cette pudeur.
Cependant pas besoin des camarades du RAAF pour savoir qui était là samedi : suffisait d'être juste présent. Là c'est lié à mon âge, je l'admet, j'ai plus 20 ans depuis un bout de temps, cependant ça me dépasse cette mise en scène du spectacle de la manif qu'elle soit émeutière, offensive, violente ou pas. "Ça" se filme, "ça" se photographie, c'est dingue. Je pense par exemple à la photo d'une groupe antifa qui se met en scène dans un jardin public d'angers et qui est repris par la presse... C'est pas le RAAF qui en parle. La presse était là, évidement, alors si vous êtes si contre pourquoi ne pas les jeter, tout comme celui qui était suspect d'être un flic cagoulé...

Toujours est-il que dès le début de la manif, alors que je ne suis pas un grand virulent, des camarades jeunes d'ici et d'ailleurs qui me connaissent, de vos milieux pour la plupart, beaucoup de monde disait qui étaient d'où. Les parapluies était principalement de tel endroit, les banderoles renforcées de là; etc.

Pour des gens hyper critiques sur les medias, je trouve que êtes quand même un peu rapide pour prendre tout pour argent comptant.

Sans doute ont-ils commis des erreurs ; mon syndicat aussi qui a appelé ; car on aurait dû prêter attention à la video qui circulait sur le net. Nous aurions peut-être, je ne sais pas, retirer notre soutien ; tant c'est éloigné de nos modes d'actions, d'organisations. Sans doute aurait-ils dû le faire ? L'ont-ils faits, je ne sais pas.

Plusieurs dizaines de personnes, ça j'en suis sûr, ont refusé de venir dans la manif et sont partis rapidement.

J'y étais. Je l'ai dis. Je trouve qu'ils ont eu raison de se mettre en retrait à partir du moment où ce n'était pas ce qu'ils voulaient faire dès la première vitrine cassée. Ils ne chialent probablement pas sur les vitrines de banques, moi non plus.
Pour Yellowman, par exemple, c'est un renversement de la réalité tes propos. C'est le RAAF qui avant-gardiste parce qu'ils souhaite faire une manif bon enfant et qu'ils refusent de rester devant quand la façon de faire n'est plus respecté ? Ça rejoint, vous n'aimez pas ça visiblement et je peux le comprendre, ce que je disais quand j'affirme que ce mode d'action "On fait ce qu'on veut quand on veut", "on s'est déplacé de loin" est du parasitisme. En gros à part ce mode d'action de violence symbolique, rien n'est possible ? Ce n'était pas possible d'attendre la fin de la manif et celles et ceux qui voulaient faire ce qu'ils voulaient d'essayer d'aller plus loin ?
Vous ne répondez pas non plus à mes questions, que quand même, sur ce sujet précis de manif "officielle" du raaf, le mot d'ordre était clair : festif et que ça été dit à plusieurs reprises ; et non forcément pas à tous et toutes. Pourquoi refuser par principe, si on a un ennemi voire des ennemis communs, de faire une partie classique et que vous fassiez ce que vous vouliez après ? Ah oui, et ici sur ce site, repris d'une autre site on parle bien de d'antifascisme regeneré par ce genre d'actions. Je suis certains que non, ce n'est pas mon avis.

Je souhaite répondre aussi, imparfaitement, je sais, mais par clavier c'est laborieux ; à la critique parfois agressive sur l'annulation du concert et du débat au local autogéré. Le RAAF n'est pas adhérent à ce local. Ils ont pris une décision qui me semble rationnelle et également pour protéger ce local. POITIERS, ça c'est pas fini par plein d'arrestations le soir justement ? Vous semblez bien affirmatif, vous aussi, pour certain-e-s que c'est un manque de respect dû aux groupes ? Il me semble avoir compris que certains, suite aux événements de l'après-midi n'aurait pas joué. Si la police avaient fait une rafle, l'étincelle fermée administrativement ça aurait été le top, ça aurait été des vrai de chez durs ? Ce n'est pas, vous vous en doutez, ma façon de voir les choses.

Pour Jean-Marc en particulier, je te trouve bien affirmatif, sur les jeunes qui ne croient pas à la politique, aux syndicats. Sur la politique, malheureusement, sans doute oui, enfin peut être. Mais en tout cas à droite, ils me semble quand même bien nombreux (voire chez les macronistes). Mais je ne me sens pas très concerné par les orgas libertaire. Pour le syndicat, je pense que malgré tout, même si c'est imparfait, qu'il y a pleins de bureaucrates, qu'il y a plein de magouilles (le canard enchaîné de cette semaine), ça n'empêche que c'est pour l'instant, le principal outil de résistance au quotidien. Ce sont bien les syndicats qui mettent des dizaines de milliers de gens dans la rue ; et pas une manif "d'autonomiste" [ :) dans le Courrier de l'ouest de mémoire, ça aussi c'est le raaf ?]. Que tu, ou d'autres aussi, je trouve que vous ne pretez pas vraiment à la construction "de masse", de grand nombre et que vous faites peu de cas des gens extérieurs au milieu militant. Je pense que vous avez tort là aussi. Qu'après la mode dans certaines grandes villes soit au cortège de tête...

Vous oubliez tous et toutes, que vous avez importez un style de manif qui n'existe pas Angers. Il peut y avoir des explosions de colères, donc de violences ; mais pas préparé à l'avance. Jean-Marc, ce n'est pas un fait. Dans la grande majorité des villes ce ne sont pas "des émeutes" qu'il y a à chaque manif.
À je ne sais plus qui, je ne dis pas que des angevin-e-s n'ont pas suivi, participé. En tout cas ils et elles n'étaient pas dans les organisateurs.

Pour Éberluée en particulier. Non je ne dis pas qu'ils sont membres du POI :) ! Que celles et ceux qui sont venus pratiquer ce mode de fonctionnement, à minima, ce ne sont pas mes "amis politiques", et là comme le POI ou le PS ne sont pas mes "amis". De marxistes-lénnistes, oui, car dans la pratique ils mettent en pratique la théorie d'avant-garde et tous vos discours, énormément en tout cas, font penser à ce registre. En résumant, mais pas en caricaturant pour moi, je trouve que vous êtes à fond dans le "Nous on sait", "le faut faire comme ça", etc. Et ça n'a rien à voir avec les vitrines de banques.
Je partage en grande partie ta reflexion sur la police, la justice ; MAIS, pas tout. Je trouve que dans les milieux de la gauche radicale, pour faire simple, il y a une méconnaissance terrible de la réalité sur certains aspects de la vie. Je vous invite à lire le numéro de la revue Refractions sur la Justice, le droit, revue qui se définit comme anar de mémoire. Si on vraiment changer la société, il faudra bien à un moment avoir un "truc" qui permet de discuté de certaines violences (viols par ex) et les moyens coercitifs d'écarter le danger ? Ce sont des trucs concrets qu'on doit envisager, être constructif et pas seulement destructifs. D'ailleurs j'ai pu lire qu'au moins une organisation libertaire avait reflechi sur la situation.
Toujours pour toi, le terme d'ultra-gauche ne m'évoque pas grand chose. Le terme de casseurs, un peu plus oui. Si je perçois bien les banques je saisis pas bien le matériel urbain du type abris bus et autres trucs dans le genre. Ça m'évoque le même genre de truc débile que ceux qui brûlent la voiture du petits vieux d'un peu plus loin parce qu'ils s'emmerdent. En gros. Ça a pas de sens.

Je ne dis pas que les autonomes ne font pas un travail politique. Ce n'est pas l'autonomie que je critique, c'est l'insurectionnalisme ; la théorie de l'instant, de la violence regénératrice et qui permet de tout justifier. Je refuse le culte de l'individu ou de la bande affinitaire. Ça ce ne construit rien. Tu parles d'histoire, justemment, avant il y avait les deux faces : construire et détruire ; il y avait des projets pour le plus grand nombre de contre société : société d'agrément, coopérative de consommation et production, les Bourses du TRavail, les Maisons du peuple un peu plus autonome ; les pupilles, les jeunesses syndicalistes, etc.etc.

Je reviens à Jean-marc, c'est décousu, mais il y a plein de trucs que je veux dire et votre petit cadre sur le site est pas pratique (je suis pas un pro).
Si, plein de "posts", je supposes que tu parles des commentaires, justifient la casse de la première partie de manif. J'ai essayé de répondre sur les medias. Les flics, ils n'ont pas parlé aux flics, vous vous construisez un truc dément. Je connais pas tous les camarades, certes, mais quand même un bon nombre. Vous hallucinez grave, vous exigez des excuses, vous insultez, vous menacez sur des trucs de journaleux !

Même si je modère un peu avec le message d'éberluée qui n'a pas tort sur la présomptions d'innocences et tout ça ; je suis bien plus dur sur mes commentaires sur l'insurrectionnalisme, sur ce qui s'est passé, sur les menaces, etc. Je le répête je suis pour condamner les faits sur ce qui s'est passé dans la première partie de manif, la manière de faire et d'agir ; pas un-e me traite de flics pourtant.

Par contre, sur le communique de solidarité avec les deux qui se sont fait gauler (dont un s'est rendu tout seul selon la presse) a essayer de foutre le feu à l'alvarium avec des habitations au-dessus. Vous trouvez ça normal ? Je cite :
"Il semblerait que le tumulte angevin se soit poursuivi jusque tard dans la nuit puisque le local des fachos a été la cible d’un incendie. Deux personnes auraient malheureusement été interpellées."
Certes avec du bois mouillé, ... Mais si le feu avait pris, si il y'aurait eu des morts, ceux qui pondent ce communiqué de soutien "vous" auriez soutenu aussi ? Ça me semble moins grave d'éventuellement parler à des journaleux, quoique vous en pensiez, que d'essayer de foutre le feu dans un immeuble d'habitation.

Les voitures de flics caillassées. Si ce sont les trois d'en bas de la rue ou il y a le local faf ; rien de glorieux non plus. Entre les flics et ceux qui balançaient, des voitures qui circulaient, des passants qui comprenaient rien avec des pierres et des bouteilles qui tombaient à côté d'eux. Le top.

> Au moins c'est festif

Appel à manif festive, réjouissance collective d'après le Larousse, manif festive! Où est le problème?
Peut être dans le sens que chacune donne à ce terme. Après si tu veux faire une manif PlanPlan, tu te démerde autrement. T'appelles à une manif joyeuse, déclarée, ...
Bon et puis si tu appelles à un rassemblement large, pour une déambulation non déclarée, t'organises pas un concert après ! C'est un véritable charnier à facho, de la police ou autre! Si un concert est jugé indispensable tu le fais avant. Ce qui permet aussi de faire passer l'ambiance que tu souhaites dans le cortège.
À vous lire il y a eu une succession de maladresses de l'organisation, sans que ça parte d'un mauvais sentiment. Des pauvres bougres qui se font serrer c'est le lot de toutes les manifestations olé-olé, faut pas non plus leur faire porter le chapeau des arrestations. J'ai suivi cette affaire que sur indy, mais il semble qu'il y a eu des imprudences de tous les côtés, une légal, c'est un plus, pas un du. Quand je décide d'aller sur un évènement je regarde pas si il y a une team!...
En gros faîtes gaffe. Et posez vous la question de l'utilité d'un concert ! Faire la bringue pour l'ouverture d'un local de fafs, sans déc'!!!!!

> "tourisme émeutier"...

Arrêter d'employer le terme "touristes émeutiers",
il n'y a pas eu d'émeute à Angers samedi, une émeute c'est un soulèvement populaire mis en œuvre par une partie importante et significative de la population dans un espace donné.
Rien de tout ça à Angers, même pas d'affrontement avec la police, juste des bris de vitrines et un p'tit fumi qui a mis le feu aux rideaux.

> vocabulaire

Oui les mots ont une importance je propose le thème de tourisme de bris de vitrine
Cela vous paraît t'il plus adéquate ?

> 5 sur 5

C'est bon, on a compris vous êtes chez vous et vous n'allez pas vous laisser emmerder par des parasites venus d'ailleurs!
Celles et ceux qui iront à Angers sauront à quoi s'en tenir maintenant

> chauvinisme

Finalement, vous pourriez reprendre à votre compte le slogan du bloc identitaire: "On est chez nous!"

> non mais allo quoi!

etranger d'ailleures de quelle "vous" parle tu svp. il me semble que tu sur-interpretre.
je crois reconnaitre le la mauvaise foi.
. je pense que tu parle de Generation identitaire. Faut etre precis lorsque l'on veut atteindre le point Godwin.

> re urtiquent

urtiquent pas tout a fait d'accord avec toi sur le fait d'organiser ou non un concert apres ou avant la manif. De plus ce concert cloturais une semaine de rencontre sur l'anti-fa et surtout pas l'ouverture de l'alvarium qui date du 27 janvier.

> Salissez il en restera toujours une trace

Je trouve fascinant la propension à accorder crédit aux journalites. D'habitude Ouest-Torchon et le Bourrier de l'Ouest ne trouvent pas la moindre grâce à nos yeux et là par un revirement assez magique ce qu'ils avancent n'est pas remis en question et vous en faites l'éxégèse comme si c'était parole divine. La justice intitutionnelle est moins prompte à la condamnation que certains commentateurs lus ici.

Quand au point Godwin atteint sur le "On est chez nous" c'est pathétique et vous devriez vous confondre en excuses. Il semblerait Laurent Baumont appuie là où ça vous fait mal alors vous sortez des arguments en dessous de la ceinture. N'empêche essayez de répondre à la question qu'ils vous a posé : "quel est le gain politique pour la lutte antifasciste locale ?"

Merci d'éclairer ma lanterne.

> @ Barnabouchebé

"Quel est le gain pour l'antifascisme local ?" Question importante à première vue. Mais pour y répondre, ne faudrait-il pas d'abord se poser la question "existe t-il, à Angers, un antifascisme local ?"

Parce qui mis à part un collectif de poukaves certifiées nommé "RAAF" qui se répand dans les médias pour procéder à la délation la plus immonde, je ne vois pas d'antifascisme local digne de ce nom. De toute façon voir autant de drapeaux "AL" (cette orga de balances cryptos-trotskystes qui utilise la rhétorique policière) dans une manif antifa suffit pour se dire que ledit "antifascisme local" est mal barré...

Je suis contre la casse débile qu'on a pu voir samedi, effectivement ça n'apporte rien. Mais franchement, poussez un coup de gueule dans ces cas là ! Pour moi il y a un monde qui sépare le fait d'être contre de la casse un peu bête, et dénoncer des "totos venus d'ailleurs" dans la presse.

Si dans les luttes on pardonne aux imbéciles, sachez qu'on ne pardonne jamais aux balances.

Respectez-vous un peu et fermez-là, si il vous reste une once de dignité.

> @ ni dieu ni maítre capello

Ok, pour un concert qui clôture une semaine de rencontre, je me suis un peu emballé !!
Mais pas après une manifestation pas déclaré.
;-)

>  pour urtiquant et d'autres plus ouvert

sans doute ; mais ici à Angers, que l'on regrette ou pas, je le répète, nous n'avons pas cette culture du bris de vitre dans les manifs.
Les manifs, voici jusqu'à peu, y compris pour la cgt, aucune n'était déclarée. Donc ici ça n'avait rien d’exceptionnel de ne pas déclarer la manif du raaf et de faire un truc après.

Pour les autres : "on" est fachos, on est flics, on est pouckaves, etc. Personne ne commente ma question sur la tentative d'incendie d'un immeuble d'habitation. Faut pas condamner ?

> ...

C'est pas le problème de l'habitude, c'est un problème de réflexion stratégique préalable. Quand tu fais une manif' sandwich/merguez, locale, c'est éventuellement adapté. Quand tu lances un appel large, donc des personnes pas familière de l'ambiance et de la configuration de la ville, sur l'antifascisme, donc des bourrin-es en face. C'est pas la même. C'est comme ta ''revendication'' de défiler à visage découvert. Tu fais ce que tu veux mais tu t'exposes aux coups de pression des flics et des fafs. Regarde un peu ce qui est déjà arrivé du côté de Lyon ou Lille, entre autre, pour les exemples les plus caricaturaux qui me reviennent. La cagoule c'est d'abord une affirmation politique, mais aussi une protection minimale.
Après, condamner un geste, c'est être juge. Non merci. En plus pour juger faudrait être sûre que les personnes savaient que c'était habité, etc..., Bref tout un tas de circonstances qui te paraissent évidentes mais qui ne le sont pas forcément. Je suis pas fan de ces actions mais ça vaut pour moi, chacun-e se déterminé en fonction d'éléments que je n'ai pas à juger.

> @ maître capello

Tout compte fait je pense que même le terme "touristes" n'est pas adapté.
Car les touristes sont des gens passifs avec un fort potentiel de dépense économique.
Soit tout l'inverse de mettre à bas des vitrines.

Maître, je vous écoute.

> @Laurent

Laurent, crâmer un local avec habitation au dessus c'est débile, je pense que tout le monde est d'accord là-dessus, on dirait que tu prend les autonomes, l'autonomie, ainsi que tout les commentateurs/trices ici qui ne vont pas dans ton sens, comme un parti, un bloc homogène et donc une seule capacité d'action et de réflexion, rien de plus faux.

C'est des jeunes un peu isolés je pense, qui ont voulu bien faire mais n'ont pas réfléchi avant...

> Re

J'avais oublié de parler de l'annulation du concert,
l'excuse invoqué c'est "POITIERS".
Tout le monde ne doit pas être au courant de cette fameuse manicasstation antcarcérale du 10 octobre 2009.
Cela fait 9 ans mais le trauma est toujours là dans les mémoires des environs à ce que je vois.

Effectivement la centaine de personnes présentes le soir au 23 s'en souviendra toute sa vie j'en conviens, mais les deux situations sont-elles comparables? (un mot, qui plane comme un spectre sur ce débat vigoureux, n'a pas été encore invoqué, comme marqué d'une malédiction, appe...istes...)

à vous les studios.

> Derrière Monabanq, le chômage technique

J'ai pas suivi, pourquoi les angevins sont des poukav ?
À cause la dissociation ou y'a d'autres trucs ?
On dirait qu'on sur un schéma assez classique de "je répète de la merde sans avoir d'info solide", je me trompe ?

En tout cas j'étais dans le cortège, ça faisait bien tiep
Manif qui zigzag et trucs pétés sans conviction, la pei. Tire sur des spots semi légaux, le mode guérilla urbaine alors qu'il n'y avait presque aucun schmidt, ça sent pas la première division tout ça.
L'après manif était grandiose aussi, qu'on ne me fasse pas croire que se rendre au local faf était un objectif réel, on dirait un vieux match truqué cette affaire, ou alors faut changer de coach...
Et puis dans le fond c'est bien le symbolique, on a que ça à faire, c'est pas comme si les fafs avaient 2 trains d'avance
Le top 2 des trucs foireux ici pour moi c'est:
- les accusations de xénophobie, trop gênant
- le "ba ça se passe comme ça partout", gros potentiel révolutionnaire derrière ce genre de raisonnement, qui plus est lorsque ça vient de personnes critiquant les milieux (militants). Je propose qu'on se sape toutes de la même façon et qu'on reproduise exactement les mêmes actions aux mêmes moments mais dans des lieux différents sans prendre en compte le contexte où demander l'avis aux autres, qui me suit ?
Dans l'absolu j'aime aussi les bonbons croco mais y'a de la gélatine animale dedans...

> Derrière Monabanq, le chômage technique

*peinture sur des spots semi légaux...

> Mieux, mieux edith

Paraît que y a des totos qu'ont monté une boîte de pose de carreaux ! Les bouttes en train l'ont appelé ''the kid''*
Iels pètent les vitres, et les remplacent. Iels appellent ça, l'économie circulaire.

* Vise un peu mes références culturelle :-)

> Ici cognacq-jay

@ edith:
definition du larousse 2005
tourisme: action de voyager, de visiter un lieu pour son plaisir.
Ce qui donerais pour le cas qui nous interesse:
Action de visiter un lieu pour son plaisir de briser des vitrines.

@urtiquant:
lorsque l'on fait une action directe , on ne fait pas ca par dessus la jambe il suffisait d'ouvrire les yeux devant l'alvarium, etre revolutionnaire c'est etre un minimum minimum rigoureux.

@Zinedine Zidane:
tu dois etre du Bureau Veritas des certifications ISO9001 Poucave
mais je voudrais savoir dans quel sens tu utilise ce mots:
1 mouchard ou 2 renegat.
ci tu sous entend que le Raaf est un collectif de mouchard des fais, des documents, des preuves s'il te plais.
Le Raaf se repand dans les médias des sources , des liens s'il te plais.
un peu de rigueur dans tes affirmations.

> Redescendez

"Manif qui zigzag et trucs pétés sans conviction, la pei. Peinture sur des spots semi légaux"

C'était exactement ça. Une manif un peu ridicule, avec très peu de monde, une majorité de gens venus d'ailleurs, en soutien. L'ambiance globale était achi-calme, et même chiante. Le rythme particulièrement lent. Ça "zigzaguait" tout simplement parce qu'au bout de 50 mètres IL n'Y AVAIT MÊME PLUS D'ANGEVINS pour gérer le parcours et que les gens ont du improviser un itinéraire. Bref, un sketch de A à Z. Mais rien de grave.

Le plus drôle c'est le discours des organisateurs après, au lieu d'en rire. On dirait que l'apocalypse s'est emparée d'Angers. Arrêtez de parler du spectre de Poitiers (une manif qui date d'il ya 10 ans et qui n'a juste rien à voir), "d'émeute" (MDR, où ça ?), ou encore d'inventer des soi-disant conséquences irréversibles pour quelques vitres brisées. Même la préfecture n'a pas dramatisé autant. Redescendez.

> @maître capello

Je m'inscris en faux maître, le touriste est définit par son inaction même autre que celle de vider son porte-monnaie, briser une vitrine demande de l'investissement, de l'énergie, de l'huile de coude bref de l'action fougueuse, ce qui ne correspond pas à la définition du Larousse maître.

> @ cappellovici

Je suis d'accord, bien sûr, mais iels ont aussi le droit de faire des conneries, même majuscule, et j'ai pas plus envie de les condamner publiquement, en privé je dis pas, que de les féliciter.

@ vous le jet de cognac

> l'élèvee veux t'elle dépasser le maître?

Visiblement nous ne sommes pas d'accord sur la définition de touriste . Je pense que dans ce débat il est employé avec un sens péjoratif quelqu 'un qui débarque de façons nonchalante.

> Lollilol

Assez d'accord avec le com précédent.
ça fait beaucoup d'énergie dépensée pour chier sur une Manif qualifiée de calme voire chiante...
Sinon je ne vois pas trop le problème dans le fait que les angevins aient déserté la tête de cortège, si avant garde éclairée il y a, autant prendre du recul et observer l'unique façon d'agir de près pour rester à la page. Ah... on me glisse dans l'oreillette (hihi) que les angevins, pas plus que les autres n'aiment recevoir des ordres ("stop" "on avance" "assis" "debout" "couché"), c'est peut être ça qui sait ?

Après bon si les gens ne savent pas quel est le parcours de la Manif, ça démontre au moins un manque de concertation avec les orga non ?
Ah il faudrait que les angevins organisent un truc, se laissent bien piétiner comme des merdes, maintiennent un concert dans un lieu de plus de 20ans coûte que coûte (alors que même sans la Manif c'est bien chaud pour sa gueule), et si possible en passant le balai et sans râler svp.
Ça parlait tourisme, visiblement y'a un marché pour une offre all inclusive

> @ Cojacques Niais

Ici le bureau de la certification des grosses poukaves. Le label "poukave certifiée" est une appellation d'origine contrôlée, qui s'obtient notamment dans les conditions suivantes.

- Se dissocier de la manière la plus lâche dès le samedi 22 septembre en pointant des actions "commises par d'autres". La certification poukave n'évalue pas la nullité ou l'utilité de la dite action condamnée, ce qui importe pour être une grosse poukave certifiée est bien se dédouaner en public, en émettant un jugement moral sur des gestes qui peuvent être réprimés par la loi, exposant ainsi des gens à la répression et en aiguillant le pouvoir sur les personnes qu'il faudrait réprimer. Critiquer de tels gestes (inutiles il est vrai dans cette situation) dans des espaces militants adéquats (bilan, discussion off lors du concert ou autre espace adapté insaisissable par la flicaille) ne donne pas droit de recevoir sa certification de poukave, puisqu'il s'agit d'une conduite tout à fait nécessaire pour faire avancer le débat sans se balancer les uns les autres.

- Le label poukave certifiée (AOP) s'obtient également en bavant dans les médias mainstream (CF le Courrier de l'Ouest), dans lesquels ont peut retrouver tout un tas de citations émanant des organisateurs (y compris le fait d'être surpris de ne pas avoir été en lien avec les renseignements territoriaux). Certains émettent une objection à cette possibilité, en disant qu'il ne faut pas accorder de crédit à un article de presse mainstream. Dans ce cas, il est malgré tout possible de recevoir sa certification poukave, en n'écrivant aucun communiqué visant à réfuter les allégations prétendues mensongères des journalistes, et ce, même plusieurs jours après la parution de leur torchon.

> Mode avion

Donc si ton banquier t'appelle parce que tu as dépassé ton solde négatif autorisé, ça fait de toi un complice du système bancaire ? Qu'importe ta réponse, ou non réponse à cet appel ?

Sur la dissociation, je ne sais pas quelle est la position des orga mais en tout cas quand je lis le communiqué du 22, je ne lis que des faits
Qui revendique des actions qu'il ou elle n'a pas commise ?

> Mode mauvaise foi Tropicool

Quelques perles lues mardi dans le courrier de l'ouest, ça aurait pu être hilarant si derrière des gens ne risquaient pas d'être ciblés :

"On a trouvé bizarre de de ne pas être contactés par les services de renseignements territoriaux, ce n'est pas vraiment dans la tradition", rétorque t-on au RAAF, rappelant avoir bien appelé à la dissolution de la manif devant la mairie."

Il y a de drôles de traditions au RAAF ...

"Organisateurs du festival antifasciste angevin et policiers s'accordent sur ce point, les initiateurs des débordements de samedi à l'intérieur et en marge du défilé ne sont pas d'Angers"

Oups pas très fair-play ces "organisateurs" ...

"Les organisateurs disent s'être faits déborder par des éléments extérieurs : "Certains étaient là dès le début de la manifestation"

Regardez Monsieur le Préfet, on vous aide à attraper les méchants totos venus d'ailleurs.

A quelle moment, peut-on en tant que groupe politique antifasciste ou révolutionnaire, ne pas réagir immédiatement si ces citations de journaleux sont mensongères ? Enfin sérieux c'est quoi votre manière de faire là, si ce n'est celle de grosses balances ? Cela fait partie de votre stratégie de dissociation de balancer, quelle honte.

Je le répète, je trouve que c'était ridicule d'éclater autant de vitrines sans essayer de donner forme à un peu autre chose dans la manif en termes de stratégie, pour autant, doit-on dénoncer les gens qui ont fait ça ? Vous déconnez ou quoi qu'est-ce qui ne va pas chez vous ? Quelles sont ces méthodes ?

J'arrêterai de débattre ici avec des gens d'une aussi grande mauvaise foi. Vous êtes en PLS depuis une semaine, parce que vous avez organisé un événement "régional" comme des grosses merdes et que maintenant vous mettez toutes les personnes venues d'ailleurs dans le même sac, livrant en pâture tout le monde, pour quelques gestes qui vous ont déplus. C'est lamentable.

PS : Un ptit communiqué refusant de reprendre la rhétorique policière qui vise à séparer les bons des mauvais manifestants, les gentils organisateurs et les vilains black blocs aurait été de mise. Un rapide texte pour dire que quelques vitrines, ce n'est pas si grave au vu des violences d'état et des agressions fascistes, et que les médias en font toute une histoire pour éviter de parler de tout ce qui est intéressant politiquement. Mais d'écrire de tels textes, nécessite un peu de courage, associé à une lecture un peu plus fine du contexte dans lequel nous sommes. A vous lire je crains que ce soit hors de votre portée...

> domage...

oh zizou dommage que tu te retire de cette conversation. Car pour avoir deja vecu des situations similaires a celle de samedi dernier et avoir toujours fermée ma gueule sur mes veritables critiques a l'encontre de comportement similaire en manifs ET SURTOUT APRES en justifications de mauvaise foi ... j'avais decidé cette fois ci de ne rien lacher dans l'argumentaire.
je te rends l'antenne.

> bof

"Organisateurs du festival antifasciste angevin et policiers s'accordent sur ce point, les initiateurs des débordements de samedi à l'intérieur et en marge du défilé ne sont pas d'Angers"

Elle est trop bien cette phrase, on a l'impression que les organisateurs et les flics étaient dans la même salle de visionage et de contrôle de la manif.

C'est si facile de fabriquer des "poukaves" avec une peu de rien et de mauvaise foi.

C'est pas une accusation, c'est un sophisme. Vous vous débinez de vos propres errements sur les organisateurs.

Bisou

> @zizou

Pour toi qui t'occupes de la certification de poukave, la phrase du communiqué du RAAF c'est "actions menées par d'autres" et non "commises" comme tu l'écris.

Simple éclaircissement que je me garde bien de commenter. Il y a assez de monde ici pour ça.

> @zizou

Nan franchement, je viens de relire ton cahier des charges de poukaverie, c'est trop facile de pécho le titre, même quand on remplit pas les 2 critères, t'arrives à poser un motif de non-communication qui simplifie tout par subsidiarité.

ça va pas ton truc, c'est pas interessant à décrocher, personne va vouloir ta certification, c'est trop laxiste comme attribution.

> Les temps modernes *

Ça rajeuni personne mais l'antifascisme fait toujours autant papoter !!
C'est pas réjouissant non plus.

* Référence culturelle monomaniaque

> Non

Le problème c'est que depuis
le début PERSONNE ne parle d'antifascisme...

> tout va bien

Ok donc des gens organisent une manif dans laquelle quelques personnes sont venues casser des vitrines, geste inutile mais pas grave en soi (qui va pleurer sur une agence bancaire sérieux ?). Incapables de maitriser quoi que ce soit les organisateurs se débinent et laissent l'ensemble du cortège sans repères dans la ville. Ils se dissocient gentiment de l'événement qu'ils ont eux mêmes organisés, n'écrivent même pas un texte pour soutenir les personnes arrêtées juste après la manif, annulent leur concert en mettant tout le monde dans la merde, se répandent dans les médias en pointant du doigt les gens qu'ils ont invité à ce fiasco et s'étonnent que des les qualifient de balances... LOL

> tout va bien

* que des gens les qualifient de balances ...

> pour ttolitto

""Il semblerait que le tumulte angevin se soit poursuivi jusque tard dans la nuit puisque le local des fachos a été la cible d’un incendie. Deux personnes auraient malheureusement été interpellées."

Je lis cette phrase sans doute avec un regard hyper critique ; mais cette phrase, je ne la trouve pas très critique dans le communiqué.
Je trouve qu'à un moment, que de ne pas critiquer de telles actions c'est approuver. Ne "pas se dissocier" c'est être -je ne vais pas dire complice car ça va repartir en un procès d'intention- au moins pas défavorable. Le risque c'est qu'un de ce quatre matin, il y en a qui réussisse à vraiment foutre le feu et tuer des gens.

À je ne sais plus qui : ayant longtemps dans une certaine forme d'autonomie, je ne confond pas, je ne mélange pas tous les courants de l'autonomie. Mes critique vont bien plus particulièrement à ceux qu'il convient d'appeler insurrectionnalistes.
Si je suis plus passé au syndicalisme, malgré toute les critiques qu'on peut avoir et que je partage pour un très grand nombres d'elles !, l'autonomie c'est usant : l'emballement sur des trucs à la con, une énergie dépensée à résoudre des conflits interpersonnels que certains vont après théorisé ; pas de recul sur son passé collectif car bien trop souvent dans son agir pour agir ici et maintenant; la violence parfois (attention je dis bien parfois vécu à Paris, et le Sud) comme mode dé résolution des pbs malfgré les grands discours,dans les squats et autres réquisitions. Aux puristes : je ne critiques pas les squats.

Les autres, rien de plus que ce qui est déjà dit :
1/ que le raaf et ses soutien ai fait des erreurs d'orgas, ben oui
2/ que le raaf et ses soutiens ne sont pas préparés à faire une manif de ce type : ben oui ;
3/ que le raaf et ses soutien aient été abusé par des méthodes qu'ils ne voulaient pas pour la manif : ben oui
4/ que le raaf, l'étincelle et les soutiens ça va être compliqué : c'est plus que probable ; la mairie a déjà annoncé qu'elle allait sans doute revoir son bail
5/l'extrême droite radicale angevine qui était acculée, qui n'arrivait plus à faire fonctionner son local ; en grande partie au travail de terrains mené par le raaf auprès des syndicats, des grandes assocs légales, des partis, des habitants des 2 quartiers proche ; y compris sur d'autres thèmes : les liens de la mairie avec des militants de la manif pour tous et de sens communs, l'école d'extrême droite; etc.... peuvent enfin reprendre du poil de la bête grâce/à cause à cette manif ; on le voit déjà sur la communication
6/localement, seul le raaf fait un travail de fond sur le racisme, les droites radicales, les relais. L'AJR (asso d'un quartier) sur son quartier en particulier. La LDH travaille un peu sur l'extrême droite, mais au coup par coup. Rien d'autres. Les Partis et collectifs politiques : rien de probant. Les syndicats : les SUD et Solidaires suivent le raaf par confiance; même l'UL de la CGT refuse de faire des appel à manif (les précedentes manifs sauf qqs syndicats isolés) : dans les syndicats : hormis pour les syndicalistes déjà investis au quotidien, la lutte contre l'extrême droite locale : ça risue d'être mort : on va retomber dans le discours très insuffisant : "le racisme c'est pas bien". Le raaf va t-il pouvoir continuer, ses membres vont-ils réussir à se relever individuellement non pas de la manif, mais des conséquences d'en ce moment-à moyen terme et à long terme- ; des insultes, des menaces de la part de gens en recherche d'un purisme; En ce cas restera la LDH, ....
7/ La dissociation : celles et ceux qui font du verbiage, qui causent bien, font des beaux mots : vous devriez être fier : je ne me dissocie pas de mes camarades ! Poucaves, fachos, racistes, flics, etc. etc. : mes poings se serrent. Y'en a que je connais des scalps à Angers ou ailleurs (ça date !) : malgré des desaccord : je sais qui est honnête, ne fait pas l'amalgame.
8/ sur ce même point : par le passé récent, des individus ou des proches de l'extrême droites ont menacés des camarades. Certains du raaf ont reçu des menaces physiques, des petites provocs à leur taf pour d'autres. Depuis samedi aussi, mais pas par les fafs ! Avec certains nous en avons discuté. Nous sommes peut-être des vieux face à la fougue de la jeunesse, des quadras bien tassé pour certain, mais, vis-à-vis des camarades du raaf, nous sommes certains de notre réaction, s'il y a passage à l'acte. Que ce soient les fachos ou d'autres.

> erreur

Dans plusieurs commentaires, j'ai parlé de marxisme léninisme, sur le côté avant gardiste. Après avoir eu des discussions avec des copain-e-s et camarades fan d'histoire sociale; le blanquisme serait, semble-t-il, plus adapté. :)

> stop drama

Arrêtez de niaiser sur "l'antifascisme local qui a reculé de plusieurs années" depuis samedi sérieux... gardez les pieds sur terre et arrêtez de dramatiser crisse!
8 agences bancaires pétées ok, les gens sérieusement antifascistes ne s'arrêtent pas à ça pour passer à droite, sinon le taf local n'était pas profond franchement...

et d'ailleurs vous n'en savez rien de ce que pense les "locaux" sur cette situation, les gens qui chialent resteront les gens qui chialent et n'agiront toujours pas plus.

Prenez soin de votre gauche et arrêter de vouloir draguer la droite ostie...

> tabernacle

@trud: Tu lis les messages depuis le debut ou tu fais du tourisme trollistisque. Tu te rendrais compte que plusieurs personnes ici semble proche voire plus du RAAF ou etait presant a la manif.
"le taf local n'etait pas profond franchement"
un verbe au passé tu enterre le RAAF bien vite apres nous avoir dis stop drama.
comment mesurer , compter le taf local une methode scientifique svp si tu pretend evaluer et je ne suis pas ironique.

> Ni dieu ni maitre même nageur

Capello, en quoi une manif où ça casse ça fait reculer l'antifascisme?

La manif nantaise du 25 février 2017 aux vu de l'intensité des affrontements et des bris de vitrine a fait reculer l'antifascisme?
Ce qui a fait reculer le fascisme à Nantes c'est l'action directe collective, si le FN n'a plus de local c'est qu'aucune assurance ne veut d'eux suite aux nombreuses dégradations et autre molo lancés dessus.
C'est les sabotages, les bus repeints...

Tu peux avoir toute la population avec toi, si rien ne se passe, rien ne se passe...vitrine brisées ou pas.

> pour parler d'anti-fascisme

j'ai regardé "histoire d'une nation" un documentaire de france2 sur l'histoire de l'immigration en france , tres bien fait.
a revoir en video a la demande.

> @ a ?

je me demande si certain suive le fil de la discution ou ce balade bref
? tu me prete deja des propos que je n'est pas tenu...

mais pour te l'avoué ma positions est en gros la méme que développée plus haut par laurent (sur plusieurs commentaires)

je n'est pas d'avis sur l'exemple nantais que tu cite.
par contre j'affirme (pour connaitre le contexte) que ce qui c'est passé a angers feras reculer la mobilisation (reunion du raaf, manifs , echange avec d'autres orga , soirée d'education populaire sur l'antifa , action directe ect)

> ?

on se donne rdv dans 1 ans

> Victimaire

Une situation politique ça se construit.

Les communiqués victimaires, la dissociation, les mensonges, la délation à peine masquée dans la presse, la dramatisation délirante autour de la casse : oui, ça, ça fait concrètement reculer l'antifascisme angevin.

Un communiqué qui aurait simplement dit que suite aux agressions d'extrême droite dans l'ouest, il est normal que des formes de colère s'expriment, que le combat continue, qu'il y avait des centaines de personnes dans les rues, etc ... ça aurait changé la donne ! C'était une façon de dédramatiser les faits, de se projeter vers l'avenir. Mais le RAAF a fait le choix de mettre en scène, et même de surjouer sa propre faiblesse.

Un peu d'intelligence politique !

> Stop drama Lolo

Bien d'accord avec Courrier de l'ouest. Malheureusement l'intelligence politique peut difficilement exister chez des personnes qui assimilent 8 vitrines cassées à du blanquisme ou de l'insurrectionnalisme...
Ce genre d'hyperboles fait le jeu de l'idéologie sécuritaire, heureusement qu'il n'y a pas d'affrontements sinon notre cher Laurent parlerait de "guerre civile".

> La victime n'est pas un sujet révolutionnaire.

Dans le milieu militant c'est de rigueur de se plaindre et jouer les victimes, c'est grâce à cela qu'on attire autant de gens et de jeunes, faut dire que ça donne tellement envie!...

> zizou : au royaume des aveugles, etc.

Beaucoup d'affirmation, beaucoup de verbiage pour tirer d'une phrase un déroulé logique.
Je ne critique pas les vitrines mais le mode d'organisation, je critique la mode aveugle de l'action pour l'action, je critique le "parjure" ; mais peut être fait tu parti de ceux qui ont raconté des histoires à plusieurs reprises.
Toujours pas de réponses et d'envolée lyrique sur ma distanciation des pseudo fouteur de feu ?
Désolé de ne pas applaudir.

> Pour notre cher Laurent

"mais peut être fait tu parti de ceux qui ont raconté des histoires à plusieurs reprises."
Je veux bien une explication de cet énoncé qui m'est particulièrement abscons je dois dire...

Une critique de l'action pour l'action est toujours la bienvenue, quand elle n'est pas un plaidoyer pour sa chapelle bourrée de stéréotypes sur l'autonomie (assimiler toutes les actions de samedi, y compris celles de deux jeunes le soir visant l'alvarium, c'est assez gênant pour quelqu'un qui se présente comme un militant chevronné...).

Par ailleurs, critiquer des gestes portés par des gens de notre camp et s'en dissocier dans la presse en pratiquant la délation, sont deux choses différentes et opposées. Si l'antifascisme angevin recule suite à cette manif, c'est bien à cause de votre faiblesse sur le plan politique, non en raison de quelques gestes idiots. Peut-être que c'est trop dur à admettre pour toi, dans ce cas tu devrais peut-être prendre des vacances...

Il y a une différence essentielle entre critiquer des camarades et des gestes qui ne nous font pas gagner en puissance, et les dénoncer dans la presse pour plaire aux droitards. Ne retenir que ça de la manif (pendant ce temps là, on ne parle pas des erreurs manifestes commise par le RAAF, en terme de préparation de la manif notamment), c'est refuser de se remettre en question.

> Au royaume des autoritaires...

Moi ce que je comprends pas c'est le "parjure"...

Pour ce qui est du "verbiage pour une petite phrase", ben en même temps cette petite phrase tout le monde l'a compris pour ce qu'elle voulait dire, et pas qu'ici. je pense que les lecteurices du courrier de l'Ouest, la mairie, la prefecture ont très bien compris aussi, et les derniers ont du bien apprécicé.

Y'a beaux expliqué dans tous les sens, ça a l'air trop compliqué à comprendre. Alors je recolle ces phrases pleines de bon sens d'un autre commentaire :

"Un communiqué qui aurait simplement dit que suite aux agressions d'extrême droite dans l'ouest, il est normal que des formes de colère s'expriment, que le combat continue, qu'il y avait des centaines de personnes dans les rues, etc ... ça aurait changé la donne ! C'était une façon de dédramatiser les faits, de se projeter vers l'avenir." Et j'ajouterais, de pas enfoncer les personnes qui risquent le procès.

M'enfin bon, faut pas trop en attendre des trotsko-"libertaires" (sic) d'AL, iels détestent les "totos". Continuez à pleurnichez dans la presse, comme ça ptet vous serez assez crédible à draguer la CGT. Elle se casse la gueule, y'a une opportunité!

> @ viviane ovomaltine

"Dans le milieu militant c'est de rigueur de se plaindre et jouer les victimes"
d'accord avec toi pour dire que certain individus(es)se sont tres vite senti victime d'une affreuse delation de la part du RAAFlic.
c'est de la dynamique.

> hyperboles

LA PUTAIN DE DÉLATION DU RAAF QUI BAVE DANS LES MÉDIAS!!

Parce qui mis à part un collectif de poukaves certifiées nommé "RAAF" qui se répand dans les médias pour procéder à la délation la plus immonde, je ne vois pas d'antifascisme local digne de ce nom.

C'était exactement ça. Une manif un peu ridicule, avec très peu de monde, une majorité de gens venus d'ailleurs, en soutien

> Quand on parle de communiqué

Celui là a un peu plus de gueule : https://nantes.indymedia.org/articles/42852

> ça se soigne docteur ??

Donc si je saisis bien, il y a désormais deux maitres capelo, un angevin proche du raaf et un d'ailleurs...

Toujours pas le moindre début, d'une once de réponse aux multiples questions que j'ai pu poser; mais bon.... c'est tellement plus facile.

A zizou, ben j'avoue que quand même, oui je doute. J'ai eu l'impression, à un moment et c'est peut être faux -y'a pas de soucis- que tu as fait parti des gens qui était venu rencontré les angevins, avant la manif. D'ou l'expression, maladroite, de parjure.

Ce qui s'est passé à Strasbourg, c'est pas tout à fait la même chose, je trouve. Ce repose la question, une enième fois, pourquoi ne pas avoir respecté une partie calme, puis chacunE prenait ses responsabilités dans une deuxième partie de manif, pour aller au local faf ? Mais finalement, à Angers, vous grands militants devant l'éternel que nous devrions suivre avec bêlement, y'a rien eu plus que ça au final ? Ah, si !! deux nazes, sans doute chauffé à blanc par les discours guerriers, qui tentent de mettre le feu à un immeuble d'habitation....

Comme déjà écrit, des dizaines de personnes, ne sont pas resté au dès le départ du rassemblement. Les autres manifs organisés par le raaf, il y a avait plus de monde....

C'est rigolo de toujours croire les medias, je dis ça en passant...

Après fachos, balances, plus ou moins flics, syndicalistes, voici le tour de la grande insulte de trotskystes à la mode AL, ou un truc dans le genre. C'est mignon tout plein.

Je répete, je ne suis pas encarté, je suis syndicaliste. Tant que les vaillants donneurs de leçons de l'autonomie insurrectionnaliste, ne montreront pas comment ils gèrent la conflictualité sociale dans le cadre salarial, je daigne croire que le syndicat est l'outil adequat pou essayer de lutter, résister au taf. On s'éloigne, mais pas grave. À mon taf, c'est rigolo, on a réussit à imposer que ça fonctionne les réunions quand on est en grève -préavis obligatoirement posé par syndicat :) - de négociations avec les patrons avec les salariés en luttes. Et pas seulement les syndicalistes.... Ça rappelle un peu les conseil ? mais ça doit pas être pas bien, vu que c'est des gros mou de syndicalistes qui ont convaincu les collègues...

Au RAAF, dont je ne suis pas membre, sur les gens que je peux connaître, très peu sont syndiqués et encore moins dans une organisation ou un parti politique. Ça rappelle un peu l'autonomie....

À un des dernier qui a écrit : si t'aimes pas les antifa de salons qui milite dans leur petite ville et qui n'aiment pas qu'on leur impose la façon d'agir ; si t'aime pas les syndicalistes ; si t'aime pas les gens du NPA (oula, je vais même dire qu'à Angers, j'en connais deux ou trois qui sont plutôt chouette !), t'aime pas les gens d'AL ; t'aime pas les gens comme comme moi sans doute aussi ; sans doute t'aime pas plein d'autres mondes qui sont donc dans les syndicats, les clampins qui vont voter (tu vas peut être enfin mieux m'aimer, trop d'la balle mon loulou : j'ai pas de carte d'électeur ni inscrit ; mais à vrai dire j'm'en fout que tu votes ou pas) : ta vie doit être..... je sais pas pure ?

> le titre de maitre ne se partage pas

non laurent il n y a qu'un seul maitre mais peut etre que mes 2 derniers messages n'etaientt pas claire et surtout tres ironique.

> ne venez plus

Merci de ne plus venir sur Angers, si saccager Nantes et Rennes vous amuse restez y. casser une pauvre agence bancaire c'est quoi le message ? Surtout que le lundi ce sont de pauvre smicard qui ont nettoyés. Je m'adresse aussi a ceux qui déteste les banques, la sociétés, j'espère que vous ne travaillez pas et refusez de toucher le RSA. Car tout ceci est capitaliste. Des tags ok, on met un message, des vitrines casser ? J'ai jamais compris. Alors le RAAF se dissocie, mouais ça m'étonne pas d'eux. Nous sommes venu pour la Zad nous avons suivi vos règles, la manif devait être festive, des consignes étaient tacite. Donc restez chez vous. De toute façon vous refusez de vous organiser, donc laissez les orgas se démerder.

> on se calme

Je vous prie de cesser d'affirmer que les personnes qui ont brisé des vitrines de banque "venaient d'ailleurs" en nommant des villes.
Indymédia, je vous remercie de bien vouloir supprimer de genre de commentaire qui ne fait que renforcer les flics et les services de renseignements dans leur fantasmes délirant autour de certaines villes.
Les "restez chez vous" sont tout de même passablement problématique en outre, dans la mesure où ils font référence à une idéologie dégueu.
Ensuite, où avez-vous vu que Nantes et Rennes sont saccagées? La police, dans ces villes, saccage des vies en mutilant et en blessant, en harcelant des personnes dont elles connaissent le nom. Alors arrêtez un peu avec la question du saccage quand vous parlez de vitrines brisées. Il me semble que c'est sans commune mesure avec des yeux en moins et autres blessures graves causées par les armes létales de la police.
Sinon, puisqu'on parle d'antifascisme, Bréa a été expulsé, des personnes ont été embarquées, et vous parlez de "saccage dans les villes"? Elle est où la décence? Encore une fois, les seules personnes qui saccagent dans les villes sont les tenants du maintien de l'ordre (police comme extrême droite). Revoyez vos priorités.

> On ne reviendra plus jamais

Angers, seule ville de France où les "antifas" se désolidarisent des manifestants, où les syndicalistes "révolutionnaires" injurient et poukavent d'autres révolutionnaires, et où même un type qui se définit "gauchiste" tient des propos dignes de Gérard Collomb au comptoir d'un bistrot.

Ne vous inquiétez pas, on avait déjà pris acte : plus personne ne viendra vous soutenir en cas de problème, et sous aucun prétexte. Cette manif aura au moins permis de tirer cette leçon.

> Je reviendrai

Eh ben je ne suis pas d'accord avec le dernier commentaire, juste sur le point de revenir: si, je reviendrai à Angers, d'une part parce que tous les angevins de gauche ne sont pas comme celles et ceux qui se désolidarisent de tout ce qui vient d'ailleurs, d'autre part parce que chaque apparition fasciste doit être combattue. Que des fachos aient pignon sur rue me semble suffisamment grave pour que je revienne dans cette ville pour lutter contre. Angers, c'est tout autant chez moi que chez eux, même si je n'affectionne pas particulièrement cette ville, on ne peut pas se permettre de dire qu'on s'en fout de l'alvarium, de ce qu'il permet et représente.
Si c'est possible de supprimer le commentaire "ne venez plus", ce serait top, je ne peux pas supporter de voir de tels propos de délation sur indymedia.

> pfff

Vous allez être heureux et heureuses les puristes, je suis ok avec vous !! sisi, j'aime pas le commentaire intitulé restez chez vous !

Autrement, vous qui aimez tant critiquer avez vous lu le communiqué du raaf ? ""...En ce qui concerne la manif du 22 septembre regroupant environ 400 personnes, le Raaf regrette de ne pas avoir atteint les objectifs qu’il s’était donné. Nous veillerons aussi à offrir notre soutien aux éventuelles personnes inculpées lors de cette journée de mobilisation.""
Mais bon c'est pas écrit dans le courrier de l'ouest, c'est peut être pas vrai ? Ben oui, toute vos critiques portent aussi au départ sur 1/ l'annulation d'un concert dans un lieu où il ne pas membre ; 2/ sur un article du courrier de l'ouest ?

Tient pendant qu'on y est : sur le blog du raaf, si vous descendez plus bas, eux les fameux copains du même journal, selon le qualificatif dont certains les affublent, ont publié un truc sur ce journal.

Pour beaucoup d'entre-vous, vous écrivez bien, un peu trop deromantisme révolutionnaire à mon goût :) -je vous charrie, vous emballez pas.
Mais, j'ai toujours pas eu de réponses à mes questions ?

> Mise au point rapide

Bonjour tout le monde,

Juste pour préciser qu'il y a plusieurs personnes de l'Etincelle (puisqu'il en est question dans plusieurs commentaires alors que l'Etincelle n'a rien demandé) qui ne sont PAS DU TOUT D'ACCORD avec certaines choses qui ont pu être dites dans certains posts, et qui considèrent que de savoir qui est le/la meilleur stratège (ou le ou la plus grosse bourrine) en matière de lutte antifa est plus un délire d'égo qu'autre chose.

Et non, l'Etincelle ne pondra pas de communiqué sur qui c'est les méchant-e-s qui c'est les gentil-l-e-s parce qu'elle a juste AUTRE CHOSE A FAIRE et qu'elle s'en fout. Déso.

Juste MERCI également DE NE PARLER QU'EN VOTRE NOM et de ne pas parler au nom de toute la sphère militante angevine libertairo-machin-truc.

Et merci aussi aux personnes qui ne sont pas d'Angers de faire preuve de sens critique et de prendre les infos qui sont données dans les médias avec des grosses pincettes. On sait très bien qui écrit les articles des journaux; c'est pas nos potes et c'est pas nouveau. Donc merci de ne pas tout gober tout cru.

Merci aussi de ne pas oublier que le petit lieu associatif dont certains parlent dans les posts aurait pu se payer une fermeture administrative, ce qui aurait juste fait trop plaisir à "certains" qui n'attendent que ça. C'aurait quand même été un peu con de leur servir ça sur un plateau franchement.

Voilà. En attendant,la lutte antifa ne s'arrête pas là, y'a effectivement Ludivine de La Rochere qui vient par ici raconter de la merde sur la PMA le vendredi 29 septembre prochain à titre d'info...