passamontagna/contre les frontières et leur monde

Mis a jour : le lundi 10 septembre 2018 à 09:49

Mot-clefs: / antifascisme immigration sans-papieres frontieres
Lieux: col de montgenèvre

PASSAMONTAGNA, du 19au 23 septebre 2018

Col de Montgenèvre

Cinq jours de lutte pour partager réflexions, expériences et pratiques de lutte contre les frontières et les états qui les ont crées

PASSAMONTAGNA, du 19 au 23 sept 2018,

 cinq jours de lutte contre les frontières

Le long de la frontière franco-italienne, des chasses aux migrants sont institués et coordonnées parle gouvernement français:de nuit et de jour, flics en civil, en uniformes, militaires camouflés dans les hauteurs des sentiers, et civils collabos , guettent, traquent, interpellent, raquettent, frappent...refoulent.

Selon des propos de flics,ils sont là pour gérer des flux....en zone à haute valeur touristique, dans un contexte de militarisation croissante de la fRance et de montée du fascisme en europe.

Peins d'infos sur PASSAMONTAGNA ici

https://www.passamontagna.info/?p=448&lang=fr

 

 

 

FacebookTwitterEwww.passamontagna.info%2F%3Fp%3D448%26lang%3Dfr&title=Chez%20Jesus%20sous%20expulsion">Partager

Il passamontagna, ou passe montagne – sorte de cagoule utilisée pour se
défendre du froid. Est aussi utilisé par celleux qui veulent protéger leur identité

 

Cinq jours pour partager des réflexions, expériences et pratiquesde lutte contre les frontières et les États qui les ont créées.

CAMPING ITINERANT PASSAMONTAGNA
Du 19 au 23 septembre 2018

Le dispositif frontalier est beacoup plus qu’une ligne imaginaire.
C’est un système de controle qui selectionne et divise, qui s’ouvre et se ferme selon les necessités économiques et politiques.

Un système qui permet aux marchandises et aux capitaux de transiter où ils veulent, et qui bloque et réfoule ceux qui ne sont pas considerés « utiles ».

La frontières est fermée pour les indésiré.es. Mais ouverte pour le commerce.
Dans ces montagnes, qui n’a pas les « bons » papiers se retrouve coursé.e par les gendarmes sur les chemins, jetté.e hors des trains et des bus, empeché.e de décider librement où et comment vivre.

La violence d’Etat pratiquée à la frontière est un moyen d’intimidation qui a pour but de conditionner les copaines de passage. Le message est clair, ici aussi il faudra fermer sa gueule.

Ce camping nait de la volonté de partager expériences, pratiques, idées et analyses entre celles et ceux qui ont choisi de se battre pour un monde sans autoritarisme ni frontières.

Dans un moment où l’Europe est toujours plus fermée et controlée, où les frontières sont visibles dans chaque rafle, centre de détention, bateau bloqué à la mer, camp de travail, appareil de surveillance, on sent le besoin de s’organiser et de refléchir ensemble.

C’est pour cela que nous appelons à un camping de lutte ici à la frontière franco-italienne. Un camping qui se veut completement auto-géré, pour discuter ensemble de manière horizontale et pour partager pratiques de lutte, d’organisation, raisonnements et perspectives, et pour continuer à combattre toutes les facettes du dispositif frontalier.

Contre les Etats et le systeme economique que les frontières renforcent et maintiennent, nous nous retrouverons au Col de Montgènevre du 19 au 23 septembre, pour cinq jours de lutte, discussions et refléxions. Le camping se déplacera sur deux zones frontalières.

téléchargement flyer français 
lien programme

 

FacebookTwitterEmailwww.passamontagna.info%2F%3Fpage_id%3D139%26lang%3Dfr&title=in%20cammino%20verso%20un%20mondo%20senza%20frontiere">www.passamontagna.info%2F%3Fpage_id%3D139%26lang%3Dfr&title=in%20cammino%20verso%20un%20mondo%20senza%20frontiere">Partager

Email Email de contact:

Commentaire(s)