Quand les résidences secondaires veulent imposer leur lois sur une île du Morbihan

Mis a jour : le vendredi 31 août 2018 à 20:24

Mot-clefs: Resistances / précarité squat logement exclusion chômage
Lieux: bretagne morbihan

[Point de vue par des militant.e.s Dispac'h du Morbihan]

"Quand les résidences secondaires veulent imposer leur lois sur une île du Morbihan" .

40389402_2182768001958449_3388694390129033216_n-medium

L'île d'Arz, l'île aux capitaines, est desservie par une liaison maritime dite de DSP "délégation de service public" qui est aujourd'hui gérée par la compagnie des Bateaux Bus du Golfe et cela pour une durée de 6ans à partir du 1er septembre de cette année.

Contrairement aux autres îles du Ponant, il était pratiqué ici des systèmes de priorité aux embarquements qui généraient de grosses tensions sur les cales entre insulaires, résidences secondaires, locaux et touristes.

Aujourd'hui le système doit être changé en accord avec la région Bretagne (service public oblige) afin de remettre un peu plus d'équité pour le système d'embarquement sur les navires de bateaux Bus du Golfe ralliant le continent à l'île d'Arz.

Le système plus proche de ce que l'on peut trouver ailleurs, serait de garder une priorité d'embarquement pour les insulaires, (les vrais celles et ceux qui vivent à l'année sur l'île) ainsi que pour les travailleur.euse.s. Cela paraît légitime.

Malheureusement cela n'est pas du goût de tout le monde notamment du côté des résidences secondaires qui aimeraient aussi être considéré.e.s comme "insulaires" et donc embarquer de façon prioritaire, ne pas faire la queue à l'embarquement et passer devant tout le monde comme par exemple des familles du coin en visite sur l'île ou même en vacances mais qui par faute de moyen financier ne peuvent acheter ce titre de priorité, car oui la priorité aux secondaires s'achetait via un abonnement annuel qui pouvait peser fortement sur les revenus les plus modestes.

Il n'était malheureusement pas rare de voir des touristes et secondaires acheter leur priorité même si ils ne vont sur l'île que 2 fois dans l'année, mais eux ont de l'argent et ils veulent être "privilégié".

Ces résidents secondaires ont même été jusqu'à lancer une pétition pour pouvoir être prioritaire aux embarquements sur cette île. Cela même qui font déjà exploser le prix des terrains et maisons dans la région et de ce fait empêchent les jeunes breton.ne.s d'accéder un peu plus facilement à la propriété veulent maintenant imposer leur règles ici.

C'est triste, discriminatoire et encourage encore plus les inégalités.

Nous espérons que la région en accord avec la compagnie Bateaux Bus du Golfe ne cédera pas à ces caprices.

Commentaire(s)

> cons

Je savais que les cons existaient j'en ai rencontrés mais à ce point ... vous ne connaissez rien à l'ile d'Arz vous ne savez pas que sans les résidents secondaires il n'y aurait plus de superette sur l'ile, plus d'entreprises car 90% des travaux sont pour ces résidents qui sont pour la plupart des ildharais qui ont racheté la maison de leur grands parents à prix fort, vous imaginez que ces résidents sont millionnaires alors qu'ils veulent juste garder les biens dans la famille et avoir une priorité qu'ils paient 42€ ne fait pas d'eux des friqués.

salut les cons