News des luttes des exilé.e.s à Angers

Mis a jour : le lundi 23 juillet 2018 à 23:18

Mot-clefs: / squat logement immigration sans-papieres frontieres
Lieux: Angers

Expulsions de squat d'exilé.e.s passées et à venir, été 2018 à Angers

5 juillet : Expulsion du squat de la Rose

Presque un an après les expulsions du 11 juillet 2017 qui jetèrent à la rue 120 personnes dont des enfants, expulsion ce matin des habitants de l'auto-réquisitions de La Rose !
Nous revendiquons encore et toujours la liberté de circulation et d'installation pour toutes et tous ainsi que la régularisation de toutes les personnes sans-papiers !

Concernant l'auto-réquisition de la Rromanerie, les habitant.e.s avaient quitté les lieux avant l'arrivée de la police. Par ailleurs, grâce à la lutte acharnée de militant.e.s, d'habitant.e.s et de bénévoles, plusieurs familles devraient enfin, et ce après des années de galère, être logées prochainement. Ça n'est pas le cas pour toutes les personnes qui vivaient dans ce lieu.
On continue la lutte tant qu'il le faudra ? Un toit pour toutes et tous !

Force aux habitant.e.s, aux camarades qui luttent à la Vendange et Chez Paûle, on lâche rien !

 

11 juillet : Squat la Vendange expulsable

les militant.e.s.du Collectif de Soutien aux Sans Papiers 49 - Cssp49 ont occupé la mairie d'Angers en réaction à la décision inflexible de Christophe Bechu prise lundi dernier lors du dernier conseil d'agglo.
Celui-ci ordonne, après les expulsions des squats de La Rose et de La Romanerie, celle de la quinzaine de mineurs isolés étrangers réfugiés sous le toit du squat de La Vendange.

#OnLacheraRien

15 jeunes migrants en attente d'un jugement pour une reconnaissance de leur minorité, ont trouvé refuge depuis plusieurs mois dans une maison inoccupée, située à la périphérie d'Angers et promise à la démolition : La Vendange.

Une injonction à quitter les lieux a été prononcée par la justice avec une mise à exécution dès le 17 Juillet.

En dépit des différentes tentatives de médiation, le président de l'agglomération angevine a rejeté lundi dernier toute possibilité de maintien dans les lieux arguant des conditions sanitaires du logement ce qui a été infirmé par deux organismes (Médecins du Monde et une association habilitée dans l'hébergement d'urgence) lors de leur visite sur site.

Ces jeunes ne bénéficient d'aucune prise en charge par les pouvoirs publics.
Seules les associations caritatives et de soutien aux sans papier leur apportent une aide tant sur le plan alimentaire, matériel, sanitaire, que scolaire.

Cette maison est l'unique lieu qui leur donne un peu de stabilité et de sécurité dans ce parcours d'exil où les chances d'être régularisés, de pouvoir suivre une scolarité et préparer un avenir professionnel s'amenuisent de jour en jour.

Pour que ces jeunes ne soient pas condamnés à la désespérance
Pour qu'ils ne soient pas exposés à la rue et à ses dangers

Nous vous invitons à signer et partager cette pétition : https://www.change.org/p/m-le-pr%C3%A9fet-du-maine-et-loire-non-%C3%A0-l-expulsion-du-lieu-dit-la-vendange

 

 

Link_go FB Collectif de soutien aux sans-papiers 49

Commentaire(s)

> + de détails

En complément deux articles de ouest france :

- Le squat de la Rose a été évacué : https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/angers-49000/angers-le-squat-de-la-rose-ete-evacue-5865107

- Évacuation du squat de la Rose?: et après?? : https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/angers-49000/angers-evacuation-du-squat-de-la-rose-et-apres-5867352