« Appel au calme » Et Aboubakar Fofana , il appelle à quoi ?

Mis a jour : le vendredi 13 juillet 2018 à 16:20

Mot-clefs: Racisme Répression quartiers populaires
Lieux: Nantes

Parce qu’après chaque meurtre il y a un appel au calme.
Parce que la rage est légitime et nécessaire.

36635936_1755352491167583_1366469468997287936_n-medium
image des émeutes à Nantes

C’est comme le jour de la marche du 19 mars 2017 contre les violences policières à Paris, on chante le slogan "Pas de Justice, Pas de Paix" et à la fin on nous demande au micro de rentrer chacun chez soi "dans le calme et dans la paix" en passant à côté des policiers qui encerclent la place de la République, fouillent au faciès et interpellent.
Quelques jours plus tard, c’est dans notre "chez soi" que la police viendra à nouveau tuer l’un d’entre nous.

Avons-nous demandé l’avis des morts ?

Peut-être qu’on devrait tou.te.s faire cette déclaration : "Si je meurs sous les balles d’un policier, je ne souhaite pas d’appel au calme", afin que nos familles ou proches ne prennent pas ce droit de "l’appel au calme" sur nos vies. Avant de tirer sur la gâchette, cela fera réfléchir à 2 fois ceux qui ne sont "pas là pour penser". Certes, ce ne sera pas un grand changement dans la cervelle du flic mais cela amènera sûrement une évolution de notre réaction collective : il s’agit d’être offensif, la peur doit changer de camp. Lorsque l’on regarde l’histoire, l’oppresseur n’a jamais plié face à des gens calmes, c’est dans l’agitation, dans les rapports de force qu’avaient su instaurer les opprimés, que les changements ont eu lieu.

Attaquons-nous à la racine, à cette violence de la société qui laisse la police tuer en toute impunité. Avant d’en vouloir à la réaction, laissant sous-entendre une volonté de gestion de la réaction, supprimons ensemble son origine et nous réglerons les deux. La réaction violente disparaîtra mais pas sans ce qui l’a fait naître.

On appelle au calme de l’opprimé, alors que c’est à l’oppresseur de se calmer !

Appeler au calme quand règne l’agitation de l’injustice, quel paradoxe.
Le calme ? Celui que relayent à outrance les médias, le calme face à l’oppression, le silence de la soumission. "Laissez faire la justice, laissez faire la police des polices", ces structures puant la corruption et les conflits d’intérêts. Les décisions injustes de ces institutions ne manquent pas pour exporter notre passion de la justice et de l’égalité en d’autres lieux et horizons.
La police fait résonner un coup de feu mais surtout, ne faites aucun bruit ni écho de révolte !
La police souhaite continuer à noyer des vies, sans vagues ni agitation de l’eau !
C’est des dizaines de vies ôtées injustement en France par an [1] mais surtout, restez calme, que la police puisse continuer ainsi !
Aucun coup d’éclat, c’est l’État qui donne les coups !
L’uniforme vous tue ? Ne tuez pas l’uniforme !
Par contre : Vous tuez l’uniforme ? l’uniforme vous tue !
Obéissance à la loi, dispersez-vous !

Aux mains de l’individu, le force s’appelle « crime »
Aux mains de l’État, la force s’appelle « droit ».

  • Max Stirner

Quand on appelle au calme, eux continuent à tuer.
On change de stratégie ?

un révolté

Au passage, si je me prends une balle, je risque d’être bien calme. Mon corps sera inerte et sans vie.
Ne prenez pas cela comme un appel !
L’appel, c’est la vie, c’est le mouvement, c’est le pavé !

"Encore un discours anti-flic hypocrite, vous êtes bien content quand ils sont là pour..."
— -> On est bien content quand ils ne sont plus là du tout : [2]

"Et les voitures alors tu trouve ça normal ??"

En Mai 68, c'était des centaines de voitures qui brûlent dans Paris.

Il y a quelques jours c'est même la voiture de la maire de Nantes qui a brûlée.

Viens cramer ce qui fait sens pour toi ! La révolte a besoin de monde et de diversité.

Ps : Ce texte avait était écrit suite à la mort de Liu Shaoyo, tué par la police. Il est reposté par la même personne suite à cette nouvelle personne tuée par la police. Lien origine : https://paris-luttes.info/appel-au-calme-et-liu-shaoyo-il-7834

Commentaire(s)

> DEMANDE DE RETRAIT DU TEXTE

Je vous demande de retirer ce texte paternaliste écris par de idéologues qui ne comprennent pas grande chose. En donnant un tel titre, on renvoie de fait la violence à la famille de notre frère tombé sous les balles de la police. On vient lui donner une leçon de morale politique et lui disant que son fils, son frère, son oncle...n'aurait pas appeler au calme. Se rendent-ils compte de ce qu'ils écrivent? Une fois de plus, il faut rappeler que pour nous les gens des quartiers, la violence policière est quotidienne, tout comme l'est l'affrontement. S'ils connaissaient la vie des quartiers, ils sauraient qu'il n'y a rien de calme mais que la tension est toujours présente et qu'à tout moment nous nous révoltons. Nous n'avons pas besoin de vous pour savoir quand il faut se révolter ou quand il ne faut pas le faire.

Dans votre petit confort, ne subissant pas au quotidient les opppressions et la répression, vous avez tout le temps pour écrire des textes, penser votre révolution et lire des livres pour donner une "légitimité" à vos "analyse".

En écrivant un tel texte, basé sur des références idéologiques écrites par des bourgeois, vous nous prenez pour de la chaire à canon.

JE DEMANDE A INDYMEDIA DE RETIRER CE TEXTE.

> barrières anti emeutes au TGI NANTES

LA JUSTICE A PEUR DU PEUPLE ET EST OBSOLÈTE ?
Ce n'est pas en construisant des barrières que l'on solutionne les injustices . il faut que Rémi LE HORS descende de sa tour d'ivoire (qui est bien noir ..;)
au palais de justice règne la collusion et le trafic d'influence , les avocats bénéficient d'une impunité constante (même quand il s passe en correctionnelle (voir LAPALUS Ancien Bâtonnier). le passé négrier de Nantes n'est pas enterré; Nantes est une république bananière, il faut fuir ! c'est irrécupérable

> d'une merde à l'autre

ceux / celles qui dénoncent le paternalisme le font sous forme de familialisme

misère

> L'Etat assassine !

Le changement dans la continuité .C'était un slogan à la con d'une personne qui se présentait aux élections présidentiel en 1969 .

Qu'est qui a changé en matière d'assassinat de personne originaire de l'Afrique par la police française bien blanche ?

Rien !

Deux flics m'ont contrôlé dernierement et je leur ai tenu tête donc les échanges ont été tendus ... Si j'avais été d'origine africaine je pense que j'aurais été en danger !

L'Etat assassine et c'est pas fini

https://www.youtube.com/watch?v=2uIhOT5WQV4

> Commentaire caché

On a caché un commentaire qui nie le racisme de la police : que celui qui appuie sur la gachette soit racisé n'empêche pas que la police dans son ensemble hérite de pratiques coloniales. Les systèmes de domination trouvent toujours des relais parmi les personnes dominées, ça ne les invalide pas pour autant.

> Autre commentaire caché

Le jour ou il y aura des porsche dans les quartiers, ce sera plus possible d'en bruler. Mais surtout le jour ou il y aura plus de gens qui ont des porsche et d'autres pas, y'aura plus besoin de bruler des voitures.

Bref, comme on dit : tant qu'il y a des porches, y'en aura pas pour tout le monde.

> A propos du retrait de ce texte

On est bien d'accord que ce texte a l'air écrit par des gens loin de ce qui se passe ici, qu'en plus c'est juste un copié-collé d'un autre (pour une autre histoire de meurtre par la police), avec un titre modifié provoque/sensas. Mais il est pas vraiment en dehors de notre charte, c'est une sorte d'opinion. Sur laquelle on peut se retrouver sur les appels au calme qu'on cautionne pas, mais pas le cote hors sol c'est sur. Aussi le commentaire de "a la bonne place" dézingue bien un peu ces côté chiant de ce texte, c'est à ça que sert aussi la fonction commentaire. Alors ptet ca vaut pas le coup de le cacher.

> Commentaires cachés

On a cachés quelques commentaires qui semblaient vouloir nier le racisme qui existe ici sous pretexte qu'il existe dans d'autres régions du monde.

On a aussi passé les commentaires en modé à priori, vu comment ça dérape sur des trucs craignos loin du sujet de l'article, et qu'on a d'autres trucs à faire que de se taper ça.

> A quel moment?? où çà??

A quel moment vous voyez dans mon commentaire que je nie le racisme ici? Quand on habite une ville négrière comme Nantes, où de nombreuses plaques de rue portent le nom de négriers célèbres (c'est comme si dans des villes allemandes on avait des rues Adolf Hitler, Goering ou Himmler!), il est impossible à nier. Ce que je conteste, c'est que vous semblez affirmer qu'un dominé d'origine arabe se fait forcément laver le cerveau par des blancs et devient raciste à cause d'eux!