Appel pour une Marche des Fiertés politique et révoltée.

Mis a jour : le samedi 30 juin 2018 à 14:32

Mot-clefs: -ismes en tout genres (anarch-fémin…)
Lieux:

A l’heure où la Marche des Fiertés a perdu de sa profondeur politique, des queers vnrs organisé-e-s appellent à une re-politisation de la Marche, en cortège de tête.

 

Sous le soleil, couvert-e-s de paillettes, au rythme de Beyoncé, les queers et leurs soutiens marcheront une nouvelle fois ensemble, pacifiquement, pour la Marche des fiertés 2018. Mais le 30 juin, pendant que tu sortiras ta tenue la plus queer, que tu riras aux jets de pistolet à eau du FLAG ou que tu te mouvras devant des chars scintillants de toutes les couleurs, rappelle-toi d’une chose : la première Pride était une ÉMEUTE. Depuis des années, la marche du 30 juin est dépourvue de toute profondeur politique.

A l’heure où des milliers d’homosexuel-le-s sont tué-e-s chaque année à travers le monde, où les agressions physiques envers les personnes LGBTI en France ont augmenté de 15% en 2017 [1], où les États et leurs polices tuent, violent et discriminent les gouines, les putes, les trans et les pédés, où l’Ecole apprend encore à « ses enfants » que l’hétérosexualité est la norme majoritaire et naturelle, où notre identité est devenue la propriété de gouvernements corrompus, où le Pink Washing se réapproprie nos luttes et nos identités collectives, où Paris a le toupet de recevoir le prix de la ville la plus « gay friendly » tandis que Macron et le gouvernement Phillippe imposent des lois qui nous précarisent davantage, où l’islamophobie et l’incrimination des femmes voilées font l’objet de lois, où la société civile, ultra binaire, nous rejette, nous genre, nous humilie, nous nie ; nous avons la nécessité de nous organiser politiquement, de trouver les moyens pour nous défendre et de contre-attaquer. Les bisous et la techno n’aboliront pas seuls le patriarcat.

Voilà pourquoi nous devons marcher ensemble en tête de la manifestation pour une Pride politique et révoltée. Nous revendiquons un féminisme total résolument queer, anti-raciste, anti-capitaliste, anti-impérialiste et anti-colonialiste qui ne se limite pas aux portes de « l’égalité homme-femmes ». Nous luttons pour un renversement total de l’ordre blanc-cishétéropatriarcal et ethnocentré dont le régime hétérosexuel, la dictature du genre, le racisme et le capitalisme constituent les organes. Nous luttons contre les instances fourbes qui alimentent ces systèmes d’oppression. Ce pour quoi nous dénonçons les pratiques répressives des États-Nations, des gouvernements droitistes, de la Police, des organisations fascistes et refusons la présence de tou-te-s leurs représentant-e-s.

Samedi 30 juin, RDV à l’entrée du métro Tuileries (côté jardin) à 13h30 heure pour partir ensemble. Le cortège ne se limite pas au cercle autonome ; tous les groupes se réclamant des mêmes revendications sont invités à nous rejoindre. Allié-e cis-hétéro : chek tes privilèges, ne prend pas toute la place dans le cortège, et écoute ce qu’on a à te dire.

Le genre tombera, le patriarcat mourra, le queer-féminisme vaincra.

Féministement et révolutionnairement,

Des queers vnrs organisé-e-s.

Si vous êtes intéressé-e-s pour participer à l’organisation rdv à l’Université de Nanterre à 16h le mercredi 13 juin (à confirmer).

Notes

[1] SOS homophobie, Rapport sur l’homophobie 2018, https://www.sos-homophobie.org/article/rapport-sur-l-homophobie-2018-les-temoignages-de-lgbtphobies-encore-la-hausse

Commentaire(s)

> Merci mais (un petit mais)

Ca fait longtemps que je suis pas trop connectée et puis en général les commentaires c'est pas trop mon truc mais l'appel fait du bien à lire.

Je me demandais juste si on pourrait faire tomber l'Etat, la justice, les prisons et les frontières aussi puis toutes les dominations. Puis en tant que queer pas "blanche" j'ai aussi envie de dire que l'anti-racisme c'est à prendre avec des pincettes notamment en ce qui concerne la religion. La religion chrétienne (dans la plupart de ses courants) opprime les femmes et les queers. Et oui les femmes voilées sont opprimées en France. Mais aussi parfois et souvent par la religion. C'est pas pour autant que je créerais des lois mais je trouve ça important de complexifier nos pensées et de pas foncer tête baissé dans le combat contre l'islamophobie. Si les lgbtiqa+ sont loin d'être mes allié.e.s pour la plupart il en va de même pour les chrétiens, les juifs (croyants) et les musulmans. Puis c'est pareil pour plein d'anarchistes aussi (particulièrement les fédérés mais aussi dans les non fédérés). Et si j'ai pas de problème avec tou.TE.s les croyant.E.s y'en a plein que j'emmerde et j'ai un problème plus particulier avec les religions (particulièrement les 3 monothéistes). Parce qu'ici comme ailleurs elle opprime les queers et les assignées femmes. Et que dans certains pays on se fait enfermer juste parce qu'on est queer et même pas vnr

Je voulais juste dire ça.

Mais des bisous, vous avez l'air chouette quand même hein ! J'espère que ça c'est bien passé même si j'imagine qu'il y a bien du y avoir quelques bourgeois.e.s gays et pacifiste pour vous emmerder et vous enlever vos cagoules.
Ce serait cool d'avoir un récit ! Si des personnes qui étaient présen.TE.s ont la motivation d'en écrire un

Vive la désintégration ! A bas l'unité et l'universalisme !

=D