autodéfense contre le viol

Mis a jour : le lundi 11 juin 2018 à 14:11

Mot-clefs: actions directes
Lieux: st-malo

Actuellement, une compagnone se fait manipuler par un type, très gentil au premier abord, mais...

Ce gars travaille dans la sécurité, il est aussi gardien de la gendarmerie maritime de st-malo, et il y a de forte chances que ce soit lui qui ait fait le faux témoignage condannant le compagnon Damien à 4000 euros de dommages et intérêts sur les flics qui l'ont tabassé.

De plus, 2 femmes ont déjà été violés en réunion chez lui.

Un appel à la solidarité combative me semble plus que neccéssaire...

Je m'excuse de ne pas trouver la force de m'exprimer mieux et plus à ce sujet.

Lobo.

Commentaire(s)

> .

De loin : courage à voues. Je sais combien c'est dur de s'opposer aux violeurs, surtout avec l'inertie et la mauvaise foi des personnes autour de noues sur qui on espèrerait pouvoir compter.

Si le mec est dans la sécurité et poukhave, vous aurez *peut-être* un peu plus de soutien que d'habitude. (Allez, j'arrête le cynisme).

Je pense fort à voues.

> ^^

voues ?

> Droit de réponse

La justice n’étant pas parfaite , elle juge les faits mais pas les intentions, je m’offre un droit de réponse sur les propos diffamatoires portés par ce monsieur Lobo...Je suis la compagne de la personne cité dans ces écrits et l’autre femme soit disant violée est l’ex amie de Lobo,qui soit dit au passage est aussi le Damien de l’histoire.... Mon compagnon ne connaissait aucunement ce Damien aux moments des faits de juillet 2017 (faux témoignage ????) .Quant au viol, il n’existe que dans l’esprit dérangé de ce Damien qui ne supporte pas d’avoir été rejeté suite à de nombreux actes de violences alcoolisés sur sa compagne.Les médias sont un bel outil lorsqu’ils sont utilisés à bon escient mais ils peuvent devenir dangereux quand ils sont manipulés par des esprits dérangés..Le viol est effectivement un acte très grave qui relève de la justice...

> Re droit de réponse

Ce n'est ni ta compagne ni mon ex compagne qui a été violé chez toi, et ce n'est d'ailleurs pas par toi non plus qu'elles ont été violés, mais par deux amis à toi, Dominants (pour les lecteurs/trices qui ne comprennent pas il s'agît de termes relatifs au BDSM).
Il s'agît d'une information que je tiens de toi-même, très cher, et c'est bien pourquoi ta plainte en diffamation (et autres élucubrations de violence et de projet d'attentat contre toi et contre la gendarmerie maritime n'a pas abouti...), et que je sors de la garde à vue dans laquelle vous m'avez plongé libre et sans aucune poursuite.
Les femmes violées chez toi, selon tes propres dires, sont 2 soumises, qui, lorsque tu es parti au travail laissant avec elles tes 2 potes Dominants complètement bourrés ont abusé d'elles, au point qu'elles se soient réfugié dans les toilettes, et, toujours selon tes propres dires, ils ont ensuite défoncé la porte des toilettes pour finir ce qu'ils n'avaient pas pu terminer.
Alors, très cher (ironie quand tu nous tiens), tu n'es pas un violeur, certes, mais tes amis le sont et tu les protèges, par contre ce que tu es, pour sûr, c'est un flic, un ennemis, qui fait de fausse déclaration et utilise la justice dans l'espoir de me faire condamner à de nombreuses années de prison.
Par chance, l'inspecteur chargé de l'affaire, que j'ai encore était voir aujourd'hui pour lui présenter mes respects diplomatiques, d'ennemis à ennemis, de ne pas être tombé dans la facilité d'un procès à charge de type stalinien. Lui même a admis que n'importe quel autre inspecteur aurait profité de ces plaintes pour me mettre une 10aine d'année de prison, mais que lui, selon ses propres dires, malgré qu'il soit flic, recherche avant tout la vérité, et que, en effet, vos dépositions contre moi, ainsi que la confrontation que j'ai moi-même exigé, prouvait toute l’incohérence de vos propos alors que les miens sont clair. La personne que tu manipule a renié ses idées anarchiste, elle a tout renié, le flic chargé de l'affaire a volontairement posé cette question pour vérifier la bonne foi de cette personne. Ensuite est venu l'histoire du faux certificat médical, celui de ton amis médecin. Faisant preuve de lésions que bizarrement elle ne portait pas (remarque de la police, non la mienne). Tout dans ces propos était incohérent, jusqu'à la mention d'un médecin d'urgence qu'elle avait sois disant appelé suite à des violences que je lui aurait faite, la police à enquête, contacté le médecin, et dis que non, elle n'avait strictement aucune lésion mais qu'elle était dans un état proche du coma éthylique, et que de plus, ce n'est pas elle qui a appelé les secours, mais moi même...
Tout ceci, ce n'est pas moi qui le dis, ce sont les flics et le magistrat instructeur, selon leur enquête personnelle, étant donné que moi, aux flics, je ne dis rien, et ils le savent.
Quand ils m'ont posé la question si je pensait vraiment qu'un bon flic est un flic mort, j'ai répondu oui.
Lorsqu'il lui ont posé la question de si elle était anarchiste, elle a répondu non.
Et je suis entièrement disculpé de vos accusations.
Mais je vais faire une autre publication, car celle que tu as si bien manipulé en est venu au point de porter plainte aux flics pour me nuire (déjà ça...), mais de plus, elle m'a mis en relation avec des anarchistes parisiens et grenoblois, ainsi que certains membres du grand banditisme, qu'elle aurait pu mettre en danger si elle en avait connu les noms, les pseudo, ou leur visage. Heureusement que de mon côté j'ai cloisonné et coupé tout contact avec le milieu depuis ma dernière peine afin de protéger les divers compagnon(nes).

> Re droit de réponse 2

Le viol est un fait gravissime, en effet, mais là tu te trompe de média, celui-ci n'en est pas un... Le viol ne relève pas pour nous de la justice, tout simplement car nous ne reconnaissons pas la justice, et que nous n'en voulons pas. Pour nous, anarchistes, le viol relève de l'auto-défense et de la solidarité. Nous n'utilisons jamais l'ennemis, que vous êtes, pour régler nos problèmes. Nous comptons sur la solidarité anarchiste.
A bon entendeur...

> commentaire caché

un commentaire a été caché car pouvant mettre en danger la personne cité vu les détails.