On a tous des bonnes raisons de bloquer le bac

Mis a jour : le dimanche 27 mai 2018 à 12:27

Mot-clefs: Education / actions directes lutte étudiant-e-s lycéen-ne-s mouvement
Lieux:

Tract et appel issus de l’AG anti-autoritaire, illégitime et sauvage du 21 mai 2018. Tract et autres imprimables, photocopiables à l’adresse bloquerlebac.noblogs.org.

Bloquer-le-bac2-1-medium

Bloquer-le-bac2-2-medium

Cette proposition de blocage du bac s’inscrit dans le mouvement social en cours, et notamment dans la continuité des blocages de partiels et des transports, des sabotages et autres formes de ruptures avec la normalité. Il est évident que bloquer le bac permettrait de faire passer la mobilisation à un niveau supérieur.

Il n’y a que des bonnes raisons de bloquer le bac.

  • Pour notre enfance perdue sur les bancs de l’école.
  • Parce que le bac est un moment clé de la normalisation forcée qu’on nous impose tout au long de nos vies.
  • Parce qu’on ne veut pas du dressage actif qu’est le bac et qui, à la sortie, attribue une place à chacun. Le bac est encore une autre évaluation des compétences à laquelle on est soumis de la maternelle à « l’insertion dans le monde du travail ».
  • Parce que le bac est une étape de plus dans les emmerdes.
  • Pour empêcher que des morceaux de papier viennent valider notre état d’employabilité, nous trie, comme d’autres servent à nous trier aux frontières comme dans les facs et les tribunaux.
  • Parce que Parcoursup, comme le bac, est une manière de laisser un algorithme gérer nos vies, chiffrer nos avenirs.
  • Parce que nous ne voulons pas de cette porte d’accès à l’âge adulte et au droit de se faire gérer, parce que parvenir dans ce monde, c’est trimer pour gagner l’ennui du métro-boulot-dodo.
  • Parce que si le bac a lieu, c’est la normalité qui gagne, et la plage recouvrira les pavés.
  • Parce que le bac n’est qu’une des expressions du monde que l’on combat.

Bloquer le bac, c’est facile…

Malgré les délocalisations, les gaz et les matraques, les partiels ont déjà été mis en échec, par le sabotage à Montpellier ou le blocage à Arcueil par exemple. Il y a une infinité de moyens d’empêcher des examens de se tenir :

  • en refusant de les passer.
  • en bloquant les centres d’examens.
  • en refusant de rendre sa copie.
  • en sabotant les transports et les infrastructures.
  • en rendant impossible le déroulement physique des examens.
  • en refusant de surveiller, de corriger ou d’enregistrer les notes.
  • en rendant la surveillance des examens impossible.
  • en faisant fuiter les sujets dès que possible.

Un seul centre réellement bloqué met en péril l’ensemble du déroulement du bac : bloquons partout !
Chacun peut s’emparer de cette idée et la réaliser selon ses moyens et ses perspectives. Le bac est une mauvaise habitude, il est temps d’y mettre fin !

AG anti-autoritaire, illégitime et sauvage du 21 mai.

Pièces jointes

Report Tract impression

Commentaire(s)

> Commentaire caché

C'est con de gacher un texte avec une insulte sexiste au milieu quand meme. Tant pis, ce truc de Noiret a pas sa place ici.

> Visuel

Le visuel est pas passé à la publication (sans doute un bug), on peut le trouver ou pour le mettre?

> twilight zone

Insulte sexiste ? Wahouuuuu c'est la cinquième dimension ici, faut sortir du squat et écouter le monde parler.

> Démagogie...

Wow !
La proposition (démagogique) du siècle : bloquer le bac.
Et bien sûr en mode "faites ce qu'on vous dit, suivez des ordres sans décider par vous mêmes".
Quitte à ce que celleux qui en portent les conséquences ne soient bien entendu pas les auteur.euses de cet appel, mais bien les petit.e.s soldats sacrifié.e.s à la Cause.
On a eu droit à l'insurrection qui vient, désormais ce sera la révolution qui vient ?
Encore un effort, les léninistes...

> Le grand soir

Au bon vieux temps les chefs de la classe ouvrière endormaient leurs troupes avec des appels à la grève générale.
Aujourd'hui les roitelets des classes d'école essayent d'endormir les lycéens avec la grève du bac.
Il y a aura-t-il aussi un blocage blanc ?
Ça sera tout après ça ?

> et oui toujours

oui toujours il y aura des appels à la révolte,de tout temps de partout, de gréce,de rome, de France
pas besoin d'être léniniste en 1789,juste vouloir que l'oppression cesse.
""On a eu droit à l'insurrection qui vient, désormais ce sera la révolution qui vient ?
Encore un effort, les léninistes...

oui l'insurrection,oui la révolution existe depuis des millénaires et toujours des appels ont lieu.Alors leniniste ? quel beau compliment !!

> Commentaires cachés

Des commentaires qui commencaient à troller ont été cachés.

Et oui, y'a des mots qui portent une charge sexiste, dans les squatts et partout ailleurs.

> la chaire à canon des révolutionnaires

Si les auteurs de ce texte ne sont pas des lycéens qui ne comptent pas passer leur bac je comprends pas trop le sens ... ou bien les personnes qui l'ont été écrit sont tous des diplômés, issus de la bourgeoisie, qui ont tous fait des études (et passé leur bac) ou n'ont pas eu à se soucier d'avoir des diplômes en ayant papa/maman pour les entretenir ...

Encore un effort les petits bourgeois pour manipuler les masses de jeunes gens manipulables !

> le lycée en feu, les profs au milieu

Moi je serais pour appeler les profs à renoncer à leur sale boulot, et à se mettre au RSA.

Et puis finalement, pourquoi pas plutôt un appel à aller foutre le feu à la Sorbone, l'ENS, l'EHESS, Sciences Po, l'ENA, et toutes ces écoles qui n'existent que pour produire des carriéristes qui veulent se trouver en haut de la pyramide ? Et que les auteurs d'un tel appel le fassent eux-mêmes, au lieu de donner des directives, tranquilous sur son canapé dans son appartement bourgeois.

Ça c'est une vraie proposition, pas un truc démago balancé pour attirer à soi des petits jeunes déboussolés bien incapables de faire la différence entre anarchistes et léninistes, et bien incapables de repérer des politiciens déguisés en camarades.

Franchement, vouloir utiliser des lycéens dans sa quête de pouvoir c'est à vomir !! On se demande bien quand est-ce que va cesser ce foutage de gueule ... entre Mélanchon qui organise des manifs, les léninistes qui veulent envoyer des lycéens au casse-pipe ... comment les communistes osent encore exister après tout ce que l'histoire nous a montré sur leur idéologie ? Vous n'avez donc aucune honte ?

> oui communiste

l'idéologie communiste commence peut être avec baboeuf puis continue avec marx ET Proudhon
Refus dune sociéte de classe, de l'oppression,de l'exploitation et fin de l'état.c 'st cela l'ideologie du communisme
alors dire cette connerie:
"comment les communistes osent encore exister après tout ce que l'histoire nous a montré sur leur idéologie ? Vous n'avez donc aucune honte ?"
c'est être bien ignard ou bien menteur,c 'est faire croire que le stalinisme fut le communisme .

> Un peu de désenfumage

Au fait cet appel ne vient pas de quelques lycéen.ne.s qui refusent de passer leur bac.
Il est issu de l'AG "anti(???)-autoritaire, illégitime et sauvage" (sic) qui a eu lieu le 21 mai au Parc de Belleville à Paris.
http://non-fides.fr/?On-a-tous-des-bonnes-raisons-de-bloquer-le-Bac
Autant dire la bande à autoritaires parisiens.
Voilà voilà.

> .

Oui bon on va se calmer ! C'est qui les anarchistes qui se sont opposés à eux sur Paris pour les empêcher de siphonner l'anarchisme ? Et qui c'est qui a fait des magouilles politiciennes avec eux, quand c'était déjà une évidence qu'ils essayaient de s'installer confortablement en utilisant l'etiquette d'anarchiste pour cela ?

Certains anarchistes parisiens leur ont ouvert un boulevard, en donnant du crédit à leurs mensonges et participant à leurs magouilles ... en clair, leur ont donné confiance, les ont écouté, leur ont donné une existence politique qu'ils n'avaient pas. Maintenant cette bande de stals décrédibilisent tout ce que les anarchistes ont essayé de construire sur Paris ces dernières années.

Mais va falloir plus que des petits commentaires en scred sur Indy, ou des textes venus d'ailleurs, pour nettoyer ce merdier qui est en partie de la responsabilité de ces anarchistes trop cons, et narcissiques, pour être capables de se rendre compte quand ils ont des coucous sous leur nez. Et le sexisme aidant, c'est vrai qu'on n'aura donné aucun crédit aux Cassandre qui s'en seront pris plein la gueule avant l'heure.

J'espère que ça va la geule de bois. Y a deux trucs pour l'éviter, ça s'appelle la lucidité et la sincérité dans les idées.

Crève le Communisme, vive l'Anarchie, toujours !

> Pour mémoire

Pour mémoire des faits et gestes de certains "anti-autoritaires" :
https://nantes.indymedia.org/articles/41516

> De l'idée à la pratique

L'idée de bloquer le bac exellente ? Peut être .

Dans la même veine , "on" peut aussi décider de bloquer l'entrée des magasins ou d'empêcher les gens de manger des protéines animales et tant qu'a faire "on" peut aussi décider de leur prendre leur salaire pour qu"on " décide quoi faire avec .

D'un point de vue libertaire il ne suffit pas qu'une idée soit bonne il faut aussi qu'elle soit significativement partagée par ceux qui sont concernés .

Qu'en pensent les futurs bacheliers ?

Pourquoi les rebelles comme Coquerel si prompts a demander aux autres de se sacrifier ne montrent t ils pas l'exemple ?

Melanchon , Hazan , Coupat , et cie ont ils boycotté leur bac ?

> ne cédez pas aux provoc' trollesques

Pour le troll flic qu'est Patlotch (ou un autre déchet communisateur) : un texte repris par un site ne peut qu'être issu de ce site

puis il brodera et brodera sa dentelle ...

> Commentaire caché

On a encore caché des commentaires, ça troll et ça poukav' des noms.

Bref on en a un peu marre de passer du temps à modérer les histoires parisiennes, alors on a passé les commentaires en modé à priori.