Berlin: Une semaine de soutien à la révolution syrienne face à la propagande des prétendus pacifistes

Mis a jour : le mercredi 16 mai 2018 à 12:10

Mot-clefs: Racisme Resistances antifascisme anti-repression
Lieux:

 

Trois évènements avec des ressemblances frappantes, vus à travers les yeux d’une Berlinoise : Une manifestation pro-Assad, Les veilles du lundi (« Montagsmahnwachen ») et une manifestation de Die Linke.

 

Comment est-ce possible que, depuis 7 ans, les Syriens meurent sous les bombes de Poutine et d’Assad pendant que le monde entier les regarde et qu’au lendemain de l’intervention des Etats-Unis et ses alliés, qui dure à peine une heure, 1000 personnes descendent dans la rue à Berlin pour crier « non à la guerre ! » ? Qu’au-dessus de ces prétendus rassemblements « pour la paix » flottent les drapeaux fascistes d’Assad et de Poutine, se mélangeant en parfaite harmonie aux couleurs arc-en-ciel et au blanc de la colombe ?

Parler des réfugiés tout en niant leurs aspirations politiques

L’Allemagne se vante souvent d’avoir bien géré l’accueil des réfugiés. Certes, depuis 2011 environs 700 000 Syriens ont trouvé refuge en Allemagne et cela n’aurait pas été possible sans les milliers de bénévoles.

Mais avons-nous vraiment réussi cet accueil si, de l’extrême-gauche à l’extrême-droite, le seul soutien revient à Assad et Poutine et non pas aux démocrates syriens ? Quand les deux bords politiques tiennent parallèlement des manifestations qui pourraient être confondues par leurs titres et leurs allures et où même le public se recoupe ? Quand on refuse la parole aux Syriens dans les évènements qui se disent être « pour la paix en Syrie » ? Quand nous sommes qu’une dizaine d’Allemands se réunissant depuis 7 ans chaque semaine avec les révolutionnaires syriens ?

« Hands off Syria » – Berlin, Samedi 14 avril 2018, U.S. Embassy (Brandenburger Tor)


Fondé en 2016 par un comité de gens qui se disent pacifistes, Hands off Syria relie la propagande du Kremlin, ainsi que d’Assad point par point :


« It is a well-known fact that the Syrian “rebellion” is being led by Islamists manipulated by Gulf states including Qatar and Saudi Arabia on the behalf of the United States and Israel, in order to gain dominance in the region » est écrit dans le “qui sommes-nous” de leur commission.

 

- « Il faut que je fasse attention à ne pas leur cracher à la figure. Tu vois, c’est comme de voir le drapeau de Hitler flotter librement à Berlin »

 

Il faut que je fasse attention à ne pas leur cracher à la figure. Tu vois, c’est comme de voir le drapeau de Hitler flotter librement à Berlin », dit un ami syrien pendant que nous sommes en train de passer à côté du rassemblement pro-Assad, d’environ 70 personnes, sous le thème de « OTAN : touchez pas à la Syrie ! » (NATO : Hände weg von Syrien !).

Dans leur descriptif de l’évènement sur Facebook du 14 avril, Hands off Syria parle d’une attaque chimique « sous faux drapeau » dans la Ghouta Est, prétendent qu’il n’y jamais eu aucun groupe en Syrie qui défendait la démocratie. Ils reprennent mot pour mot la définition d’Assad du terrorisme, et sont pour « une Syrie moderne sous Bachar al-Assad ».

L’évènement est organisé entre autres par des Syriens pro-Assad ayant à Berlin un statut de réfugiés, comme certains shabihas (tortionnaires d’Assad), qui ont quitté la Syrie, mais continuent à soutenir Assad depuis l’Allemagne tout en luttant contre les révolutionnaires syriens vivants ici en exil. Avec eux, de vieux Allemands russophiles, le cerveau resté bloqué dans une logique de Guerre Froide où il faut absolument s’allier avec la Russie contre les USA et Israël.

Notre idée était de faire une sorte de « flash mob » – nous c’est-à-dire environs 50 révolutionnaires syriens et une poignée d’Allemands – jouer aux touristes pour ensuite sortir le drapeau de la révolution syrienne – avant de joindre la place de l’autre côté de la porte de Brandebourg que la police nous avait attribué pour la contre-manif.
L’idée étant évidemment foireuse face à des vrais fachos. Ainsi, après qu’un ami se soit fait violemment bousculé par une armoire à glace au crâne rasé et malgré l’intervention de la police, on renonce à l’action.

On reste sagement sur la place du 18 Mars (Platz des 18. März) pendant que les pro-Assad occupent la place de l’autre côté de la porte de Brandebourg, à peine à 50 mètres de nous. L’ambiance est tendue. Mais nous sommes là, plus nombreux qu’eux.

Ça danse, ça chante, ça crie des slogans de révolution, pour la liberté et la démocratie en Syrie et sous la devise : la révolution syrienne n’est pas morte.

 

-Les « veilles du lundi », un vrai nid de néo-nazis – Berlin, Lundi 16 Avril 2018, Pariser Platz

La semaine suivante commence avec un autre cauchemar : les soi-disant « Manifs pour la paix » ou « veilles du lundi » (« Mahnwachen für den Frieden » ou « Montagsmahnwachen ») – qui ne se pensent ni gauche, ni droite mais juste « Pour la paix dans le monde » – font leur réapparition.

Inspirées, par le nom et la date, des manifs du lundi en 1989/90 en ex-RDA (Montagsdemonstrationen) et fondées en 2014 par Lars Mährholz avec pour principaux intervenants le populiste d’extrême droite Jürgen Elsässer et le journaliste, antisémite et conspirationniste Ken Jepsen, les « veilles du lundi » représentent un vrai nid de néo-nazis.

Comme il est insupportable pour les révolutionnaires syriens de voir que des fachos pro-Assad occupent de cette manière l’espace publique – avec des drapeaux du dictateur et des drapeaux russes – nous décidons d’y aller.

Mon ami syrien, introduit par le modérateur avec les mots : « Vous n’êtes pas obligés d’être de son avis », prends le micro:

« Vous-êtes-vous demandés pourquoi aucun Syrien n’est venu manifester avec vous aujourd’hui ? (…) Où étiez-vous ? Vous voulez la paix. Nous aussi on veut la paix. Vous êtes-vous demandés au moins une fois ce que nous, les Syriens, voulons ? (…) Vous-êtes-vous demandés pourquoi les Syriens mourraient depuis sept ans ? Évidemment nous voulons la paix et je ne fais aucune confiance à l’Amérique pour amener la paix en Syrie, mais vous êtes-vous interrogés sur ce que vous pouvez faire ? Depuis 7 ans nous mourrons et le monde entier nous regarde. Mon propre frère a été tué – et vous savez par qui ? Par un putain de missile russe! Et malheureusement je viens ici aujourd’hui et je vois que vous portez le drapeau russe ! Comment est-ce possible ? Comment on pourrait faire la paix avec un criminel de guerre ? ». (Ami syrien d’Alep, Pariser Platz, Berlin 16. Avril 2018)

Entretemps, le public d’une trentaine de personnes crie « enlevez-lui le micro » et « Tu as des preuves qu’il y a eu des armes chimiques », « as-tu des preuves que c’était les Russes ? » et d’autres atrocités, comme un « ne soit pas si émotionnel » de la part du modérateur.

Un homme, qui visiblement était déjà au rassemblement de « Hands off Syria » nous reconnait et dit dans le micro: « Ce sont ceux qui ont tenu des propos incendiaires contre Assad et Poutine à la porte de Brandebourg samedi dernier ».

Si les gens ne sont même pas capables d’écouter un Syrien qui a vécu la dictature dans sa chair, leur perte d’humanité est déjà assez avancée.

Impossible de rester longtemps en présence de tant de fascisme. Nous partons.

-“Non à la guerre!” Die Linke – Berlin, Mercredi 18 Avril 2018, Pariser Platz

Le mercredi, un autre évènement « pour la paix en Syrie », présente une ressemblance frappante avec les deux mouvements fascistes précédents.

Le nombre de drapeaux russes et la présence d’un gros drapeau d’Assad qui flotte tranquillement au-dessus de la foule d’environs 1000 personnes étonnent même moi, qui m’attendait au pire. Nous sommes quand-même à une manif de die Linke (parti d’extrême gauche allemand). On dirait le portrait craché des lecteurs de RT-Deutschland et Sputniknews.

Sur une pancarte d’une manifestante on peut lire : « Irak : Mensonge de la couveuse, Syrie : Mensonge sur l’emploi d’armes chimiques. Non aux bombes d’OTAN, des USA et d’Israël » sur une autre « Merci Monsieur le président Wladimir Wladimirovitch Putin » en Russe et Allemand et « Pas de dénigrement contre la Russie ».

Nous sommes une dizaine de personnes avec des drapeaux de la révolution syrienne, quelques Allemand*es et des Syriens. Des commentaires directement racistes ne se font pas attendre. Des manifestants viennent vers nous en nous disant que nous portons le drapeau terroriste, que nous sommes des « Zion-Nazis », des « Trump-Angels » et des « Anti-Deutsche ». Les syriens se font harceler avec des : « mais pourquoi tu ne repars pas en Syrie ? On ne veut pas de terroristes ici.». Un homme m’interpelle:


- « Toi t’es blonde et tu ne portes pas le voile… donc peut-être ce ne sont pas des terroristes»

« Toi t’es blonde et tu ne portes pas le voile… donc peut-être ce ne sont pas des terroristes. S’il y avait eu des femmes voilées avec vous, j’en aurais pensé autre chose ». Des dizaines de personnes m’interpellent directement sur ma pancarte « Assad et Poutine sont des criminels de guerre » en me demandant comment j’osais dire une chose pareille.

Sur notre tract, on peut lire notamment « Chère die Linke, merci de rappeler que la Syrie existe (…) car la neutralité représente le lieu le plus sombre de l’enfer ». Nous posons la question de comment il est possible que die Linke se rappelle seulement maintenant de la guerre en Syrie sans citer les crimes d’Assad et de Poutine.

Nous demandons pourquoi die Linke défend une position anti-américaine au lieu de défendre l’humanité des syriens. Nous nous faisons massivement critiquer par la plupart des manifestants qui nous interpellent directement à coups de : « Vous faites donc une contre-manif de paix ? »

Pendant ce temps-là, (vidéo) Sahra Wagenknecht *1 chef fraction au Bundestag de die Linke, parle du danger d’une Troisième Guerre Mondiale que Trump provoquerait avec des tweets concernant la Russie (plus précisément « Get ready Russia »). Elle met l’accent sur l’amitié russo-allemande, sur le besoin d’une « politique de détente » avec la Russie, qui elle protège la Syrie, pendant que les USA mènent une guerre d’agression. Elle parle de l’importance du gaz et pétrole en Syrie, de la « prétendue attaque chimique » et du devoir de cesser les propos incendiaires contre la Russie.

Les autres intervenants, dont Dietmar Bartsch, parlent de « stopper toutes les guerres » et de l’importance de négocier au lieu d’intervenir militairement.

Ute Finckh-Krämer, femme politique du SPD (parti social-démocrate allemand), relève même qu’il faudrait que « toutes les parties du conflit se mettent autour d’une table » et pour cela il faut d’abord « arrêter de démoniser ceux dont on a besoin ». La foule applaudit face à tous ces propos pro-Assad et pro-Poutine.

Quand les révolutionnaires syriens demandent de prendre le micro pour quelques instants, on leur répond « pardon, mais cela ne sera pas possible ».

Le lendemain de la manifestation, Ursula Behr (peintre), participante à la manifestation, publie sur son blog un article complètement délirant où elle nous qualifie de FSA-terroristes, de bellicistes et parle de comment on aurait agressés et encerclés des vieilles dames manifestants paisiblement. Elle poste notamment des photos avec les vrais noms de certains Syriens les nommant terroristes, ce qui relève d’une vraie stratégie fasciste et met en danger les Syriens vivants à Berlin.

L’antisémitisme au sein de la gauche Allemande

Ce que die Linke appelle « l’anti-impérialisme d’Israël » est critiqué sur la manifestation, qui a très clairement un caractère antisémite. déguisé en mode: l’ami (israélien) de nos ennemis (les Américains = impérialistes) n’est pas notre ami.

D’autres scandales antisémites au sein de die Linke ne sont pas rares, comme par exemple en 2011 quand Inge Höger portait une écharpe avec une carte de la Palestine sur laquelle Israël manquait, Hermann Dierkes qui appellait au boycott d’Israël, la manifestation antisémite de « Solid » (jeunes de die Linke) en Juillet 2014 où une foule de néonazis marchaient main dans la main avec die Linke, car ils félicitaient leurs propos antisémites ou le commentaire Facebook en 2017 de Mekan Kolasinac qualifiant Bernd Riexinger de « mauvais, perfide Juif », car il plaidait pour une sortie de Sahra Wagenknecht du parti die Linke. Toutefois, die Linke rejette bien évidemment tout caractère antisémite et se dit seulement « antisioniste ».

Plutôt que de se noyer dans l’antisémitisme et de relayer la propagande du régime d’Assad ainsi que du Kremlin, on pourrait faire une chose très simple: Commencer à écouter les révolutionnaires syriens.


https://www.lignes-de-cretes.org/berlin-une-semaine-de-soutien-a-la-revolution-syrienne-face-a-la-propagande-des-pretendus-pacifistes/


-1 voir sur:

https://www.facebook.com/linksfraktion/videos/10155561219193434/UzpfSTEzNTc1MTkxOTg0MTQ4NToxNzc1NjAzNzgyNTIyOTQ5/

Commentaire(s)

> ha ha

merci d'importer les textes anti-deutsch ici. il manquait plus que cela à la confusion abêtissante qui règne. *sarcasme*

> une petite phrase révélatrice

« Comment est-ce possible...... qu’au lendemain de l’intervention des Etats-Unis et ses alliés, QUI DURE À PEINE UNE HEURE, 1000 personnes descendent dans la rue à Berlin pour crier « non à la guerre ! » ?

Qu’auraient du faire « Les Etats-Unis et ses alliés », comme en Iraq et la Libye ?

Les anti-guerre sont-ils toujours des pro-Assad ?

Les 1000 pacifistes sont-ils forcément des « prétendus pacifistes » ? Existe-t-il même des pacifistes ?

La propagande et les fake news sont-elles toujours russes et jamais occidentales ?

Ce genre de raisonnement simpliste s’appelle du CAMPISME - en faveur des Trump Macron May dont on ne dit pas un mot.

Encore un effort pour etre crédible et sortir du manichéisme.

> Et le troll poutiniste

d'accourir défendre son führer Poutine et son duce Assad en brodant sur le thème du Grand Satan américain.

Vive la révolution en Syrie comme partout !

> Ah elle est belle la « révolution »!

C’est toujours comme ça ici ? On peut pas avoir un désaccord sans se faire insulter ? Autant supprimer les commentaires, c’est plus simple.

Et ça répond pas à la question :

A QUI on demande de bombarder la Syrie ?

Est-ce qu’on peut être contre la guerre sans se faire insulter ?

Est-ce que la « révolution » ne tolère pas la moindre déviance ?

Si on peut même pas poser ces questions c’est pas la peine de continuer.

> .

Sur la Syrie y a un livre très bien : Burning Country.

Les débats au sujet de la Syrie qui se font sans les syriens ça commence un peu à me courir sur le haricot .. et c'est pourtant pas le nombre de "révolutionnaires" syriens qui vivent en France ou en Allemagne qui devrait justifier que leur parole soit inexistante. Merde, c'est quand même pas compliqué de faire l'effort d'aller discuter avec ces gens, qui d'ailleurs sont ravis de parler de leur histoire, de leurs espoirs, de leurs désespoirs aussi. Ça aide à comprendre plein de choses, bien au-delà de ce qui se passe en Syrie.

En Allemagne avec le mouvement nationaliste kurde ça devient hallucinant les saloperies qui se disent ... récemment un abrutis qui est allé faire du tourisme avec les YPG m'a sorti "non mais en Syrie en dehors du Rojava y a que les pro-assad ou les islamistes" ... déjà, les YPG ont aidé Assad à "libérer" Alep, donc en gros ce sont des alliés, donc les pro Rojava sont hypocrites de faire de Assad le gros méchant, vu que justement ils ne luttent pas contre lui, et seraient capables de se satisfaire de leur petite autonomie dans la Syrie de Assad (s'ils croient cela faisables).
Ensuite, je me demande comment il y a si peu de choses diffusées au sujet de personnes telles Omar Aziz, et de ce qui s'est passé en Syrie dès 2011.

J'en peux plus de voir dans le milieu anti-autoritaire tout ce merchandising nationaliste pour envoyer du fric à l'armée d'un parti politique autoritaire qui pisse sur les cadavres de tous les gens sincères qui sont morts dans les geoles d'Assad ... toutes les armées sont de la merde, même quand y a des meufs dedans ! Quelqu'un a déjà eu l'idée de trouver Khadafi cool parce qu'il s'entourait de meufs en treillis ? Et quelqu'un a l'idée de se demander pourquoi des meufs acceptent de devenir soldate ? Et on m'expliquera comment on se libère on ayant l'interdiction de baiser et d'établir n'importe quel contact avec des hommes.
À ce sujet un ami syrien m'a sorti récemment "quelle vraie révolution se fait sans amour ? Ces femmes qui rentrent dans l'armée seulement pour échapper à leurs conditions de vie, un mariage non voulu, etc, on leur interdit d'aimer".

Et bon, j'ai aussi l'impression que les français sont incapables de comprendre le mouvement anti-deutsch ... y a des gens très cons, et des gens très intéressants dedans ... un peu comme en France chez les anars, y a la FA, l'OCL, l'AL, et y a des gens non organisés qui eux aussi se disent anarchistes. Le mouvement anti-deutsch a le mérite de développer une réflexion critique sur l'anti-impérialisme, et sur les diverses réactions identitaires, et le fait souvent de façon très sérieuse, à travers des journaux et des textes qui ne se contentent pas de balancer leur opinion. Oui y a des caricatures dedans aussi ... mais on aurait l'idée de résumer les totos aux autoritaires qui vidaient les squats d'"artistes" à la barre de fer ou se butaient entre eux dans des squats ?

> Et ouais hélas

"Les anti-guerre sont-ils toujours des pro-Assad"

En France, en Angleterre, en Italie, un peu moins en allemagne Ouais TOTALEMENT et le pire c'est qu'ils se croient encore de "gauche" et anti impérialistes, alors qu'ils soutiennent les mêmes régimes totalitaires que les fachos et les neo nazis.

Quand aux media russo Poutiniens comme RT et Sputnik News ce sont des medias ouvertement fascisants qui ne cachent même pas dans leur lignes éditoriales qu'ils roule pour le F-Haine et l’extrême droite ne t'en déplaise chér-e Camille.

> Bon ben j’ai enfin eu ma réponse

C’est bien que ça soit écrit : il y a un axe du mal et un axe du bien , ça n’a jamais été dit avec autant de clarté. Et celleux qui ne sont pas d’accord iront au goulag.

Je suis peut-être naive, mais je vois pas en quoi sputnik serait pire que BFM TV au niveau de la désinformation. Et que pensent nos chers « révolutionnaires » de l’alliance des « démocrates » syriens avec les djiadistes et Erdogan, le bourreau du peuple kurde ?

Je me suis toujours méfiée des gens qui résolvent tous les problèmes par des bombardements.

> -

sortir du campisme ou des campismes : ni usa, ni russie et plus dur pour les gauchistes occidentaux : ni israel, ni palestine (ou ni chine, ni tibet) .

Sortir des nations et du nationalisme

> Sortir du simplisme et du négationnisme

BERNARD-HENRI LEVY LE VRP DE LA GUERRE

Quel culot, quelle imposture, quel ignoble individu que ce sinistre pseudo philosophe qu'est Bernard-Henri Levy !

Non satisfait d'avoir appelé en 2003 à la guerre désastreuse menée contre l'Irak par l'Amérique de Georges Bush qui a fait plus d'un million de morts ;

Non satisfait d'avoir influencer la politique étrangère de la France en 2011, et conseiller à Nicolas Sarkozy d'attaquer la Libye aux côtés de la GB et des Etats-Unis qu'ils ont fini par détruire, avec au passage l'assassinat du guide libyen Mouammar Kadhafi, ce qui facilitera la dissémination en Afrique Subsaharienne de son arsenal militaire dans les mains des groupes terroristes, situation qui va favoriser par la suite le développement du terrorisme dans tout le Sahel avec son cortège de morts ;

Le voilà qui vient nous resservir sa même musique funèbre pour inciter le chef de l'Etat, Emmanuel Macron à s'engager dans une guerre aux côtés des américains pour bombarder cette fois-ci la Syrie, comme si ce pays n'était pas suffisamment bombarder et n'avait pas payer un lourd tribut en termes de vies humaines anéanties sous les bombes du tyran Assad et de son allié russe, sans oublier les bombardements américains et ceux des autres membres de la coalition.

Et le plus ignoble, ce que cet affreux personnage, ce messager de la guerre et de la mort, veut nous faire croire qu'il en appelle à la guerre en Syrie pour sauver les vies des enfants et des civils innocents, en oubliant que c'était déjà le refrain qu'il nous avait servi pour pousser à la guerre en Irak et en Libye !

Autre point inadmissible, ce que ce philosophe de la guerre semble oublier que les guerres auxquelles il avait appelé tout comme celle en cours en Syrie, ont eu pour conséquences des vagues d'attaques terroristes qui ont endeuillées notre pays, nos voisins européens et continuent aujourd'hui encore d'ensanglanter le monde musulman.

Enfin, dernier point de l'imposture et de l'hypocrisie de cet apôtre de la guerre, ce qu'on ne l'entends jamais appeler à la guerre sur d'autres terrains de conflits que ceux du monde musulman.

En effet,il a été curieusement très silencieux face au génocide des rohingyas devant lequel il a semble-t-il été en manque d'informations au sujet de cette tragédie qu'il découvrait, et quand bien même il a fini par la découvrir, on ne l'a pas vu endossé son costard de VRP de la guerre pour demander une intervention militaire contre la junte militaire tortionnaire et son égérie de la démocratie, le prix Nobel de "sa" paix, Aung San Suu Ki, qui se sont rendues coupables de crimes contre l'humanité pour la mort de milliers de personnes appartenant à cette minorité musulmane de Birmanie victimes des exactions toujours en cours de l'armée et des moines bouddhistes extrémistes.

Et que dire de sa position au sujet de la politique de colonisation de l'Etat sioniste d'Israël contre le peuple palestinien dont le calvaire dure aujourd'hui depuis 70 ans ?

Que ne l'a-t-on pas vu parcourir les plateaux de télévisions et les émissions radios, sans oublier ses nombreux écrits dans la presse et les réseaux sociaux pour justifier l'injustifiable, soutenir aveuglement l'innommable, accorder son soutien et sa solidarité à l'oppresseur au mépris des souffrances de l'oppressé, et fermer les yeux toute honte bue, devant ce qui est à ce jour la plus insupportable oppression d'un peuple dans le monde, la plus insolente atteinte au droit international et aux droits de l'homme tout simplement, sans que pour autant il ait appelé un jour à la mise en place d'une coalition militaire pour mettre fin aux crimes de guerre et aux crimes contre l'humanité perpétrés depuis 70 ans par l'Etat sioniste d’Israël contre le peuple palestinien !

Au regard du bilan de ses "engagements", la décence incombe à cet intellectuel qui a déshonoré la philosophie et sa fonction, de se taire à défaut de s'excuser pour les nombreux morts auxquels ses appels à la guerre ont mené.

Et comme il semble être en manque de décence et de capacité d'auto-critique, il appartient aux médias d'en avoir, en évitant de l'accueillir régulièrement comme ils le font, et servant en ce sens, de caisse de résonance à ses campagnes de VRP de la guerre.

https://blogs.mediapart.fr/abdourahmane/blog/110418/bernard-henri-levy-le-vrp-de-la-guerre

> le camarade anarcho communiste Trump

Et oui le Front Fatah al-Cham et l'EI sont contre Poutine et Al Assad ce sont des gens qui sont dans le camp du BIEN avec Les USA, l'Arabie Saoudite, l'UE, Israël, Turquie.
Les Kurdes ne sont pas complétement dans ce camp même si..= PURGATOIRE.
Poutine, Assad,Iran , Hezbollah, Palestiniens, Yemen, Chine c'est le MAL ASOLU.
Voilà c'est facile à comprendre.

> Mare des anti deutsch pro OTAN

"D’autres scandales antisémites au sein de die Linke ne sont pas rares, comme par exemple en 2011 quand Inge Höger portait une écharpe avec une carte de la Palestine sur laquelle Israël manquait"
Tout est dit. Anti sionisme = antisémitisme.
Les Allemands responsables du plus grand génocide mondial feraient bien de cesser de donner des leçons aux autres.
C'est les mêmes qui appelaient à bombarder l'Irak.
Qu'ils s’occupent de foutre en l'air leur propre pays puisqu'ils se proclamant anti deutsch et qu'ils cessent de soutenir les bombardeurs de gens qui ne leur ont rien fait.

> ------

Allez on reprend le chouette refrain de plus haut qui sonne bien :

Ni, Ni ! (remplissez avec vos états, camps, empires, alliances...)

Calmez vous derrière vos ordis et vos connexions fliquées à désigner les bon-ne-s et les mauvais-e-s ...

Respirez, commencez à penser hors du cadre étatique - nationaliste

> Ah Dieu ! que la guerre est jolie…

Ah Dieu ! que la guerre est jolie
Avec ses chants ses longs loisirs
Cette bague je l'ai polie
Le vent se mêle à vos soupirs

Guillaume Apollinaire (1880 - 1918)

Pourquoi nos va-t'en-guerre ne vont-ils pas se battre en Syrie au lieu de demander à Trump et à Macron de bombarder à leur place ?

Avec un peu de chance ils y resteront comme Apollinaire ou Peguy, et ça nous fera des vacances.

> Hymne à la guerre

Heureux ceux qui sont morts
Pour la terre charnelle.
Mais pourvu que ce fut
Dans une juste guerre.

2
Heureux ceux qui sont morts
Pour quatre coins de terre.
Heureux ceux qui sont morts
D'une mort solennelle.

3
Heureux ceux qui sont morts
Dans les grandes batailles.
Couchés dessus le sol,
A la face de Dieu.

4
Heureux ceux qui sont morts
Dans un dernier haut lieu
Parmi tout l'appareil
Des grandes funérailles.

5
Heureux ceux qui sont morts
Car ils sont retournés
Dans la première argile
Et la première terre.

6
Heureux ceux qui sont morts
Dans une juste guerre
Heureux les épis mûrs
Et les blés moissonnés.

> Le troll poutiniste

fait lui-même la propagande belliciste qu'il prétend ensuite dénoncer, c'est du joli

Vive la révolution en Syrie, en Russie, aux États-Unis, en Chine, en Arabie, en Iran, au Brésil, au Venezuela, en France, partout et c'est tout !

> Le Troll Poutiniste bien connu en effet

Troll Poutiniste bien connu en effet qui est de plus en plus en train de virer tendance conspi rouge brun foncé.

Ses sources toutes les poubelles du net, des tas de merde comme le grand soir et autres pourritures rouges brunes en voie de décoposition avancées

Son vocabulaire limité d'ou ses copiés collés radoté jusqu'a la corde

Mais ca bouge au proche Orient et ce sera bientot fini pour ses potes du Hezbollah en Syrie et son pote Qasem Soleimani en Irak et bientot en Iran ça va péter aussi et s'en sera fini pour les potes Mollahs di troll Poutiniste

lui restera que le cadavre du Bolovarisme alter décompo comme os à ronger.