INVITATION à ACTION en soutien à la lutte à BURE contre le projet de poubelle nucléaire - vendredi 18 mai

Mis a jour : le lundi 14 mai 2018 à 18:49

Mot-clefs: Ecologie Resistances nucléaire
Lieux: Bure partout

-- PARTICIPATION A ACTION - INVITATION A FAIRE TOURNER LARGEMENT !

-- RDV VENDREDI 18 MAI 15h30 METRO SAINT MICHEL sur le quai de la ligne 4 direction CLIGNANCOURT

Bonjour à toutes et tous,

En réaction aux expulsions de février dernier des habitant-e-s du bois Lejuc et en attendant la grande journée de mobilisation du 16 juin à Bar-le-Duc, nous vous invitons à rejoindre l'action du vendredi 18 mai 2018 à Paris. Nous avons besoin, pour cette action, de toutes les forces disponibles pour que l’appel des chouettes hiboux de Bure puisse résonner bien au-delà de la Meuse et la Haute-Marne.

Cette action … késako ?

En juin 2016, une forêt (le bois Lejuc) est libérée de l’emprise (illégale et surtout illégitime) de l’Agence Nationale pour la gestion des Déchets RAdioactifs (ANDRA). Un long mur de béton est alors abattu par les opposant-es. Les "hiboux", résistant-es qui vivaient avec les arbres, sont violemment expulsé-es le 22 février dernier. Le territoire est actuellement sous occupation militaire : brutalités et surveillance policières permanentes à l'encontre des habitant-es, perquisitions à grand spectacle, condamnations pénales de nombreux-ses opposant-es …

C’est le moment d’étendre la lutte, de reprendre un peu de force et de visibilité et de (ré)affirmer la solidarité entre tou-tes les opposant-es. Un appel à une journée décentralisée d’actions synchronisées circule et propose pour cela de monter une ou plusieurs cabanes dans les arbres, dans un maximum de villes. Cette action doit nous permettre de communiquer sur l’expulsion illégale de février dernier, ainsi que sur les multiples procès passés et en cours qui caractérisent la répression que subissent les opposant-es au projet de poubelle nucléaire Cigéo.

Pour soutenir cette installation de cabane, tracter et échanger avec les passant-e-s, faire entendre nos slogans avec joie et détermination, nous vous donnons rendez-vous le vendredi 18 mai à 15h30 à la station St Michel sur le quai de la ligne 4 direction Porte de Clignancourt, pour un départ collectif vers le lieu de l’action.

Pour plus d’infos : contacter cabaneidf18mai(at)riseup.net - se renseigner sur vmc.camp

PS : même si cette ballade s’annonce plutôt tranquille, rappelons-nous que titiller l’État nucléaire et ses complices (même sans pelle à tarte), c’est s’exposer à de grandes chances de répression.

Commentaire(s)

> Action Intercomité: Le territoire des hiboux est partout cest bientot!!!!

!!!proposition d'action (inter)nationale avec les intercomités, 18 Mai 2018, partout !!!!!!!!!!!!!!!
-------------------------------------------

(pour)QUOI?:
-----------

Comme réaction contre les interdictions du territoire on propose une action avec les intercomités, suite à l'expulsion du Bois le Juc, La présence policière autour de la foret reste assez forte (mais diminue quand même ces derniers temps). C'est peut être le moment de délocaliser la lutte et de reprendre un peu de force et visibilité. comme action on propose de monter une ou plusieurs cabanes dans les arbres, dans un maximum de villes en France (et ailleurs en même temps, autours des préfectures, palais de justice, bureaux de Areva, siège de l'andra,la commission européenne... Partout où vous pensez avoir un maximum de impact. L'action nous permet d'avoir plus de visibilité, et la possibilité de mettre un expulsion illégale en lumière, pareil pour les multiple procès, jugés de manière disproportionnés.
Cette action pourrait aussi être un moyen de montrer notre solidarité aux opposants de cigeo qui vivent un moment difficile et leur redonner du courage

(auto)MEDIA:
-------------

Le but de cette action est de la médiatiser au maximum, mais bien sur la question se pose assez vite, quels médias on accepte, quelles infos on leur donne? Il y avait la proposition de collectivement écrire un tract (en cours de rédaction) et de diffuser le même partout, mais ceci n'est pas forcement nécessaire. Si ton comité veut écrire son propre tract ou ajouter des choses, ils sont, bien sure, complètement libre de le faire,l'idée d'utiliser le même texte partout pourrait montrer une solidarité et un signal plus fort... (peut-être)
Pour augmenter la visibilité et permettre à nos cabanes d'être prises en photo comme des vraies stars, c'est pas mal d'accrocher des banderoles, autours des cabanes, qui dénoncent l'expulsion ou les procès. Après il y avait l'idée de prendre des photos des cabanes nous mêmes, et les envoyer au Hibou Express (bulletin local entre les différents lieux à Bure) et a la maison de la résistance. Ceci pouvait donner plus de courage et montrer notre soutien aux gens qui habite sur place.

PRATIQUE:
----------

C'est pas mal d'avoir choisi son arbre déjà bien avant et choisir une branche assez solide et visible, plus haut que 2.5m (légalement la police a besoin d'une équipe spécialisée pour des interventions plus haut que 2m). On propose d'arriver sur place entre 3.00h et 5.00h du matin le 18 mai, et d'être prêt pour la journée qui vient. Une personne par cabane suffit, mais plusieurs cabanes au même endroit pourraient être occupées, pour ne pas se retrouver tout seul. Avoir des gens au sol est aussi important, pendant l'installation, pour protéger le grimpeur et pendant l'occupation pour diffuser de l'info. C'est surtout important d'être autour de l'arbre occupé pendent l'expulsion de la cabane pour filmer, prendre des photos et assurer la sécurité de l'occupant. Monter une petite table d'info avec 2/3trucs à manger et à boire à coté pourrait être sympa aussi et inciter les gens à rester un peu plus pour causer.
L'installation de la cabane ne prend pas forcement beaucoup de temps, si elle est construite avant. Il suffit de grimper et tout simplement de la lever avec une corde a grimper, à la force des bras ou avec une poulie.
Avec les matériaux qu'on propose vous auriez une cabane très légère et qui coûte que dalle. Un dessin est ajouté dans le mail pour mieux expliquer.

Les matériaux nécessaires sont:
- un sommier (métallique) d'un lit
- corde polyprop statique
- corde de grimpe élastique
- mousqueton costaud
- prusik 2x
- sangle (sling)
- bâche
- tapis ou matelas
et puis c'est tout!

LEGALITE ET EXPULSION
---------------------
l'idée c'est de rester dans son arbre jusqu'à ce que la police ou les pompiers vous expulsent. Il est important d'être accompagné par des camarades à ce moment-là.
Proposition de collectivement refuser de donner l'identité, les empreintes et l'ADN. Ce point est à discuter. Il y a la possibilité de donner des faux noms aussi,en tout cas c'est mieux d'éviter d'avoir encore des peines, si un procès suit cette action de soutien pour des gens (entre autre) déjà jugé ou en procès. Après, les risques sont pas énormes non plus et la plupart du temps une garde a vue et un interrogatoire aura suite, où on peut, bien sur, n'avoir rien à déclarer.
Egalement important, ne pas prendre de matériel coûteux (ou l'évacuer après usage) car tout sera probablement confisqué

TENEZ VOUS PRET, COMMENCONS A NOUS ORGANISER ET NOUS PREPARER!!! PLUS D'INFO VA SUIVRE AINSI QUE LE TRACT ET UNE DATE POUR UNE REUNION AVANT L'ACTION,
PROBABLEMENT PLUSIEURS PETITES INFO TOURS AURONT LIEU POUR FAIRE DES DEMONSTRATIONS. DEJA PLUSIEURS COMITES COMMENCENT A S'ENGAGER.
!ANDRA DEGAGE, RESISTANCE ET BRICOLAGE!

> où?

où mettre sse saloperies de déchets?
En surface? quasi à l'air libre ! ou à 500m sous la roche?
Pour habiter à un jet de pierre d'une centrale nucléaire,je suis pour l'enfouissement,comme la quasi totalité de la population. c 'est factuel !
je suis anti nuc,mais malheureusement les déchets sont là ,alors faut bien les mettre quelquepart hélas.
oui à 500 metres sous la roche !!
la solution du moins pire.on n'en veut pas en surface !!