Nantes: Engie en cendres

Mis a jour : le lundi 16 avril 2018 à 00:00

Mot-clefs: / prisons centres de rétention actions directes immigration sans-papieres frontieres
Lieux: Nantes

action directe contre la métropole, les expulseurs et son capitalisme

Dans la nuit de samedi 14 avril à dimanche, à Nantes sur le boulevard Pasteur dans le quartier Zola, j'ai incendié un camion d'Engie Axima. Engie Axima, entre autre nuisances, collabore à l'enfermement et aux expulsions en participant à la gestion des centres de rétention. Vu ou était situé le camion, il devait aussi participer à la construction d'une résidence de standing comme il y en a beaucoup à Nantes qui poussent comme des champignons.

Nique la métropole, son capitalisme et ses larbins

Commentaire(s)