[Nantes - 25 mars] Ballade des lieux à défendre : en route contre la métropole

Mis a jour : le mercredi 28 mars 2018 à 00:33

Mot-clefs: nantes_nécropole gentrification urbanisation
Lieux: Nantes

Plus de 150 cyclistes, précédés par un véhicule de tête diffusant à plein tube des morceaux de musique, ont traversé la ville de Nantes d'est en ouest ce dimanche 25 mars. Une forme d'intervention originale et joyeuse contre la métropole et ses aménagements toujours plus délirants.

1-medium

2-medium

3-medium

4-medium

5-medium

6-medium

Parti du jardin des ronces, qui résiste à un projet "d'écoquartier" dans le vieux Doulon, le défilé a fait un passage par le stade de la Beaujoire, où les élus veulent faire construire un nouveau stade et un immense complexe résidentiel et commercial comportant notamment une tour de 120 mètres de haut, puis par le square de Dalby qui sera réaménagé, et le bâtiment réquisitionné par les exilés et leurs soutiens à Chantiers Navals, pour finir dans le bas Chantenay, où est prévue l'implantation d'une attraction touristique gigantesque et hors de prix ainsi qu'un vaste plan de constructions commerciales qui chassera les plus pauvres du quartier. La destruction programmée du square Daviais en plein cœur de Nantes a également été abordée.

Autant de lieux à défendre, contre les projets des décideurs qui veulent fabriquer une métropole "attractive", "connectée", "innovante", "compétitive", qui chassera les indésirables et les récalcitrants. La mosaïque de mouvements opposés aux aménagement a pu converger et échanger pour la première fois,

Des discussions se sont poursuivies sur des gradins montés pour l'occasion, après un excellent repas du Réseau de Ravitaillement des luttes du pays nantais. Après cette belle journée, d'autres rendez-vous sont envisagés prochainement pour tenir tête à la métropole !

Suivez : La Commune de Chantenay pour plus d'informations.

Commentaire(s)

> et pas que

Après le forum, une vingtaine de motivé.es ont poursuivi la BLAD encore plus à l'ouest en visitant le jardin du Bois Hardy puis le village de la Bernardière, tout deux menacés de destruction par des projets urbains...