Nantes: communiqué du collectif pour la création de maisons d'accueil pour toutes et tous

Mis a jour : le lundi 5 mars 2018 à 21:30

Mot-clefs: / précarité squat logement immigration sans-papieres frontieres exclusion chômage
Lieux: Nantes

Alors que la menace d'une expulsion imminente pèse sur les personnes sans abris qui ont trouvé refuge à l'université, le collectif pour la création de maisons d'accueil pour toutes et tous, soutenu par 60 associations vous remercie de bien vouloir publier le communiqué suivant :

Communiqué

Le collectif pour la création de maisons d'accueil pour toutes et tous dénonce la situation faite aux personnes à la rue, qui, faute d'un accueil réel, ont trouvé refuge à la faculté Censive et au château du Tertre.

En effet, depuis novembre 2017, en occupant d'abord l'ex-école des beaux-arts puis la faculté, des étudiants ont voulu mettre en évidence l'insuffisance de l'offre d'hébergement et de logement à Nantes.

Ils ont réussi puisque ce sont aujourd'hui environ 150 personnes (des familles, des enfants, des femmes enceintes, des mineur·e·s, des majeur·e·s, des personnes malades, des sans ou avec papiers, aux histoires de vie multiples, complexes, difficiles) qui sont là, certaines envoyées par le 115 (qui n'a plus de place d'hébergement à proposer), et qui sont sous la menace permanente d'être expulsées, alors qu'aucune solution n'a été envisagée par la préfecture dont c'est la compétence.

Le collectif pour la création de maisons d'accueil pour toutes et tous, soutenu par 60 associations demande depuis plusieurs mois l'ouverture d'une table ronde afin de " Coordonner une réflexion commune pour identifier et mettre en place des solutions à partir d'une table ronde avec institutions, associations, organisations syndicales, citoyen-ne-s et personnes concernées". Seule, à ce jour, la mairie a répondu positivement.

Le collectif pour la création de maisons d'accueil pour toutes et tous continue et continuera d'exiger des moyens supplémentaires à la hauteur des besoins. 

Le collectif pour la création de maisons d'accueil pour toutes et tous appelle la population à se mobiliser pour soutenir les personnes réfugiées à la faculté ainsi que toutes les personnes qui dorment aujourd'hui à la rue, dans des squats ou dans des bidonvilles indignes.