Au mépris de la trêve hivernale, la ronde infernale des démantèlements de bidonvilles continue, 40 familles expulsées à Sainte-Luce.

Mis a jour : le dimanche 4 mars 2018 à 15:23

Mot-clefs: / squat logement immigration sans-papieres frontieres
Lieux: Nantes

Communiqué collectif Romeurope de l'agglomération nantaise, samedi 3 mars 2018

Le 25 janvier 2018, une instruction visant à donner une nouvelle impulsion à la résorption des bidonvilles est envoyée aux préfets. Cette instruction appelle les pouvoirs publics à agir en assurant le respect des lois de la République : par exemple, les droits à la scolarisation et à la domiciliation ou au bénéfice de la trêve hivernale…

Le 2 mars 2018, à 3 semaines de la fin de la trêve hivernale, une quarantaine de familles réparties dans 2 terrains sur la commune de Sainte-Luce sont expulsées par les forces de l’ordre, sans anticipation, sans propositions de relogement, sans tenir compte de la scolarisation des enfants, des parcours de santé, du travail d’un grand nombre d’adultes.

Une fois de plus, le Collectif Romeurope de l'agglomération nantaise dénonce le coût humain et financier de ces expulsions sans préparation et sans solution de relogement, qui mettent à mal une population précarisée, discriminée et particulièrement vulnérable.

Le Collectif Romeurope dénonce également l’hypocrisie des pouvoirs publics qui, lorsqu’ils expulsent des familles dans ces conditions savent très bien qu’elles vont aller s’installer sur un autre terrain tout aussi illégalement, et que le cycle infernal va recommencer.

Le Collectif Romeurope demande que la résorption des bidonvilles ne reste pas au niveau de l’intention mais fasse l’objet d’une vraie politique qui associe réellement tous les acteurs concernés et en premier lieu les habitants, avec des moyens suffisants et adaptés.            

________

Le Collectif Rom Europe de l’agglomération nantaise est composé :

- d’associations de défense des Droits de l’Homme : LDH, MRAP, GASPROM-ASTI

- d’associations humanitaires : Médecins du Monde, CIMADE, CCFD-Terre Solidaire

- d’associations d’éducation populaire : Ligue de l’Enseignement-FAL 44

- d’associations de solidarité locale : Soleil rom Ste-Luce, Romsi Indre, Sol'Rom St-Herblain, Ame Sam Rezé, Solidaroms Vigneux, Treillières Solidaire, Avec Carquefou, Action Solidaire Orvault, Droujba Clisson, Solida-Roms-Bouguenais, Association Solidaire Roms Nantes Est, Citoyens Solidaires Montaigu, Solidarité Nantes centre, Cell’Accueil, ADIS Sautron, Fraternité couëronnaise, Roata Nantes.

- ainsi que de citoyens.

Commentaire(s)