Féminisme et néo-patriarcat: le cas de la prostitution

Mot-clefs: Archives
Lieux:

Faudrait-il dénoncer le néo-patriarcat et le néo-libéralisme partout, sauf dans le système proxénète?
«La mondialisation des industries du sexe», un livre du sociologue Richard Poulin qui paraîtra en octobre prochain, fait prendre conscience de l'émergence d'un nouveau patriarcat soutenu par la mondialisation capitaliste et dont le mouvement international en faveur de la libéralisation de la prostitution est l'une des plus fortes ripostes à des années de luttes féministes pour l'égalité.

Quand la démonstration est faite que l'entrée dans la prostitution se produit à un âge de plus en plus précoce; que 90% des personnes exploitées par l'industrie prostitutionnelle sont des femmes et qu'une forte majorité d'entre elles n'est pas libre d'en sortir; que la situation des personnes prostituées a empiré dans tous les pays qui ont libéralisé leurs lois sur la prostitution; que la décriminalisation des prostitueurs et du proxénétisme entraîne incontestablement la traite des femmes et des enfants à des fins de prostitution à l'échelle planétaire; quand, enfin, il est admis et démontré que le crime organisé contrôle la prostitution et les autres industries du sexe, comment expliquer le silence de nombreuses personnes pourtant vouées à la défense des droits humains?

Comment des féministes et des groupes féministes peuvent-ils justifier leur appui à la décriminalisation des prostitueurs et des proxénètes? Cette position me semble tout, sauf une position féministe. Par ailleurs, il faudrait que la recherche s'intéresse davantage aux prostitueurs (clients). Au lieu de se demander à l'avenir pourquoi des personnes «se» prostituent en si grand nombre - on commence à le savoir - , il conviendrait peut-être de demander pourquoi tant d'hommes «les» prostituent, pourquoi certains paient pour «ça».

- Lire l'article intégral.

- Autre article: La prostitution, un "droit des femmes"?

- Rubrique Prostitution, pornographie et trafic sexuel.

- Sur le CMAQ, "les femmes sont toutes des salopes" et les féministes "des chiennes".

- Faire l'amour, pas la haine. NON! à la virilité machiste!.

- Le droit des femmes, un sujet très subversif en Afghanistan

- De nouveaux titres dans la page d'accueil de Sisyphe.


Commentaire(s)

> > La Macdonaldisation du travail du sexe

La prostitution ne se trouve pas "que" dans l'illégalité... Lisez donc

par Saloua Chaker sur infokiosques.net.