[Sam 27 janv] Rassemblement de solidarité avec les prisonniers en lutte devant la MAH de Fleury-Merogis

Mis a jour : le dimanche 28 janvier 2018 à 12:06

Mot-clefs: Répression / prisons centres de rétention transports gratuits lutte anti-repression étudiant-e-s lycéen-ne-s mouvement
Lieux: fleury-merogis

Pour s’y rendre en transport en commun :

* bus 109, direct depuis la porte d’Orléans : départ à 12h20- arrivée à 13h00 à la MAH (le suivant 50’ plus tard, donc faut pas le louper !)
* RER C ou D, jusqu’à Juvisy prendre la sortie Condorcet et prendre le bus DM05 : départ 12h23- arrivée à 12h51 à la maison d’arrêt des hommes (le suivant 40’ plus tard).
* RER D direction Corbeil-Essonnes jusqu’à Grigny Centre. Puis prendre le bus 510 à la gare RER : départ 12h17- arrivée à la maison d’arrêt des hommes à 12h35 ; ou le suivant départ à 12h47, arrivée 13h05.

Pour s’y rendre en voiture :

* Depuis le périph’ suivre la A6 en direction d’Evry, puis prendre la sortie n°7 fleury-mérogis. Suivre l’avenue Victor Schoelcher puis avenue du Docteur Fichez (entre 2 ronds-point), la maison d’arrêt est indiquée sur la gauche.

Rivolta_carcere_uomini-medium

Depuis une dizaine de jours les syndicats de matons sont en grève. On est habitué à les entendre pleurnicher mais cette fois, ils passent à l’acte et de manière durable. En cause une agression d’un maton par un détenu. Que les matons (comme les flics) soient la cible « d’agressions » est inhérent à leur condition : ils sont le bras armé du pouvoir. Et c’est autant une manière hypocrite de cacher les violences quotidiennes dont ils sont les acteurs. De la plus simple humiliation aux personnes battues à mort : nous ne sommes pas dupes et nous savons parfaitement qui en prison subit la violence et ce n’est certainement pas les matons...

Dans un système où l’alternative se trouve entre galérer pour quelques miettes ou la taule pour qui d’une manière ou d’une autre essaye de se débrouiller, y compris de manière illégale, pour sortir de la misère dans laquelle les Grands de ce monde voudraient nous voir rester sans broncher. Parce que oui, les prisons sont remplies de « délinquants économiques ».

Les matons, avec ce mouvement demandent la reconnaissance de l’État et de la société pour leur boulot infâme, puisqu’ils sont, à juste titre, méprisés par tous, y compris par leurs propres maîtres ! Donc ils bloquent les prisons, une manière de se venger encore sur tous les détenus et leurs proches, de leur faire payer.
Ce sont des retards voire des annulations de parloirs, pas d’extraction pour les audiences, peu ou pas d’accès aux soins, aux promenades ou aux activités etc.
Un peu partout les détenus mais aussi leurs proches à l’extérieur, s’organisent pour se défendre et faire sortir au delà des murs ce qu’ils subissent. Des détenus refusent collectivement de remonter en cellule et les familles président les abords des prisons.

Hier un communiqué est sorti de la MAH de Fleury-Mérogis et nous leur répondons par notre solidarité active : nous serons donc devant la prison de Fleury-Mérogis à partir de 13h aux côtés des familles et face aux matons pour leur montrer que non, les prisonniers ne sont pas seuls et leur rappeler que le seul moyen pour eux de ne plus être d’agressé c’est de changer de métier !

Solidarité avec les détenus en lutte !

Les prisons en feu, les matons au milieu !!!

Rassemblement devant la MAH de Fleury-Mérogis, samedi 27 janvier à partir de 13h

Commentaire(s)