Forum-Social-Aquitaine

Mot-clefs: Archives
Lieux:

Le coût du réexamen de dossiers des recalculés a plombé les comptes de l'UNEDIC fragilisés en juillet par des recettes plus faibles que prévu.
100 millions d'euros de dépenses supplémentaires



Citation:
Le coût du réexamen de dossiers des recalculés a plombé les comptes de l'UNEDIC fragilisés en juillet par des recettes plus faibles que prévu.


Une manifestation de chômeur en avril dernier (Sipa)




La situation financière de l'Unedic fin juillet était plus mauvaise que ne le prévoyaient les économistes de l'assurance-chômage, avec une dérive des comptes de près de 200 millions d'euros, selon un document interne communiqué mardi 7 septembre aux membres du bureau de l'Unedic.
Selon cette note les dépenses du régime d'assurance chômage au mois de juillet ont été supérieures aux prévisions à hauteur de 143,5 millions d'euros, tandis que les recettes ont été plus faibles que prévu pour un montant de 45 millions d'euros.
Selon cette note, la dérive des dépenses serait due à hauteur de 100 millions d'euros au "surcoût lié au réexamen de dossiers dans le cadre de la convention 2004", autrement dit la réintégration des "recalculés", qui ont été rétablis dans leurs droits et dont le nombre s'élevait à 360.000 en mai dernier. Leur nombre total pourrait avoisiner les 600.000 d'ici fin 2005, pour un surcoût global estimé par l'Unedic à 2 milliards d'euros.

Résorption en 2005
Les recettes plus faibles que prévu en juillet seraient dues, pour leur part, à "de moindres encaissements de contributions" et "de moindres cotisations licenciements", selon cette note. Publicité


Le mois de juillet 2004 "ne présente ainsi qu'un excédent de 61,2 millions d'euros" et la situation financière cumulée de l'Unedic s'établit, au 31 juillet, à un déficit de 8,085 milliards d'euros.
Selon les prévisions de l'assurance-chômage, rendues publiques fin juin, le déficit cumulé devrait s'établir à 9,365 mds EUR cette année, puis 11,177 mds EUR en 2005 et 10,238 mds EUR en 2006.
Hors emprunt et contribution exceptionnelle, le déficit courant du régime (concernant les résultats de l'année), devrait atteindre 3,529 milliards d'euros cette année, puis commencer à se résorber en 2005 à 1,811 milliard d'euros.

Baisses des entrées en indemnisation chômage
La dérive des comptes observée en juillet n'a pas conduit les économistes de l'assurance-chômage à revoir leurs prévisions pour l'instant, a indiqué mardi la direction de l'Unedic.
Par ailleurs, selon la note de l'Unedic, le nombre de chômeurs indemnisés était en très légère hausse fin juillet par rapport à l'année précédente (+0,5% en données corrigées des variations saisonnières, soit 24.200 personnes de plus), mais les entrées en indemnisation chômage (ARE, allocation de recherche d'emploi) ont en revanche diminué fortement sur le mois de juillet, avec une baisse de 16,2% par rapport à juillet 2003.
Source :

http://social-aquitaine.forumactif.com/viewtopic.forum?t=588&highlight=

Email Email de contact: c.mathieum_AT_free.fr