A bas la délation - G20 Hambourg

Mis a jour : le samedi 23 décembre 2017 à 03:51

Mot-clefs: Contre-sommets Répression
Lieux: allemagne hambourg

Lundi 18 décembre 2017, la police allemande a publié sur son site internet une centaine de photos et de vidéos prises lors des évènements qui ont eu lieu pendant G20 en juillet à Hambourg.

104 personnes recherchées par la police

La police annonce sur son site internet chercher à identifier 104 personnes, dont elle publie des photos : l’objectif est donc d’obtenir des noms par délation. D’autres photos et vidéos seront probablement encore publiées dans les prochains jours.
Ces images ont été prises par la police elle-même, ou proviennent d’images de vidéo-surveillance. Mais une partie a aussi été récoltée auprès des centaines de personnes qui ont répondu à un appel à témoins sur un site internet officiel, créé par la police juste après le sommet.

54 policiers recherchés par les autonomes

En réponse à cet appel à la délation, des autonomes ont décidé de publier sur le site de.indymedia.org les photos de 54 policiers impliqués l’année dernière dans l’expulsion du vieux squat berlinois rigaerstrasse 94.
Les camarades allemands appellent à communiquer toute information concernant les adresses des flics, ou les bars où ils traînent.
Ces publication ont évidemment immédiatement été condamnées par les syndicats de flics.

Prudence

Faites attention, à partir de lundi 18 décembre 2017 (et de manière générale) des précautions sont à prendre si vous visitez le site de la police de Hambourg :

  • Si vous visitez la page d’avis de recherche, faites le de manière anonyme.
    Utilisez Tor, ou encore mieux Tails, car il est déjà arrivé que les flics enregistrent les adresses ip des personnes qui se connectent à leur site
  • Dans le cas où vous reconnaissez des ami-es sur des photos, ne paniquez pas, et surtout : taisez-vous !!!.
    Si vous voulez en discuter avec vos proches, faites-le uniquement en direct (et surtout pas au téléphone, sur facebook, dans des bars ou tous les lieux publics ou militants…)

Une atmosphère nauséabonde

La police allemande se vante de mener à travers cet appel la plus grande action de recherche de ce genre qui ait jamais eu lieu en Allemagne.
Dans le cadre de ce dossier, ce sont 3 343 enquêtes qui ont été ouvertes par le commando spécial d’investigation, qui possède plus de 13 Terrabytes de données à traiter.
Dès l’année prochaine, la police aura aussi à sa disposition un logiciel de reconnaissance faciale pour aider à analyser les images.
Cet appel à délation évoque bien sûr les souvenirs les plus sombres des périodes de l’histoire de l’humanité, et crée une atmosphère des plus angoissantes.

On peut imaginer l’impact psychologique considérable d’une telle chasse médiatique, qui, à terme, va s’appliquer à l’ensemble de la société.
On risque malheureusement de devoir s’habituer à de telles actions, avec le développement des technologies de récolte et d’analyse automatique de données, et les possibilités nouvelles qu’elles offrent en matière de traquage de grande ampleur.
Une telle opération policière vise évidement aussi à essayer de détruire tout esprit de résistance et de révolte qui continuerait d’exister en dépit des évolutions actuelles désastreuse du monde et de la société.

C’est notre devoir de faire en sorte que cet esprit ne soit pas détruit par la lourdeur de leurs foutues données.
Solidarité avec les personnes traquées.
Nique les délateurs aujourd’hui comme en 39...

Link_go https://paris-luttes.info/a-bas-la-delation-9255?lang=fr