Témoignages d'occupant.e.s de la FAC de Nantes reccueillis par deux jeunes exilés

Mis a jour : le samedi 9 décembre 2017 à 11:38

Mot-clefs: Resistances / squat lutte logement étudiant-e-s lycéen-ne-s mouvement immigration sans-papieres frontieres
Lieux: Nantes

[Occupation] L'article suivant est rédigé par deux jeunes exilés qui se sont rendus sur la fac pour cueillir des témoignages plein d'espoir.

20171205_203514_occupation_universit__nantes_web_cc_valk-medium

En ce moment au château du Tertre les jeunes exilés et étudiants ont pris possession du lieu. Il est devenu un lieu de vie où les gens dorment.
Nous avons su au début de la semaine l'autorisation de M. le Juge pour l’expulsion du lieu.

Je suis allé sur le lieu pour recueillir les témoignages de certaines personnes, et des journalistes venus de partout.

J'ai eu la chance de tomber sur une jeune étudiante de 18 ans, voici son témoignage:

« Nous avons ouvert la Censive à la fac pour éviter que les jeunes se retrouvent à la rue!
Depuis l'expulsion des «Beaux Arts», on était obligé de réagir pour éviter la case de départ.
Hier, j'ai reçu un sms d'alerte qui disait qu'il y avait une intrusion des fascistes, mais j'étais chez-moi et je ne pouvais pas grand-chose parce que je devais aller au travail le matin, et j'ai été mal à l'aise lorsque j'ai appris qu'il y a des jeunes qui se sentaient coupables, ils ont rien à avoir avec tout ça.
Le pire on ne peut pas compter sur la police parce qu’elle préfère ces jeunes nazis que nous en faite !

 

2ème témoin à 23 ans photographe indépendant et étudiant en master sociologie.

Selon lui « ce château fait 888 m²,alors c'était grand espace pour héberger assez de jeunes. Je suis venu ici pour un photo-reportage. C'était pas pour diffuser directement parce que tout simplement cela pouvait mettre les jeunes en danger.
Hier soir entre à 23h j'ai vu une personne, un gars à la trentaine avec des cagoules, des matraques, mais on lui a pas pris au sérieux et ensuite il s'est mit à dégrader les coins et fallait agir tout de suite, c'est après que je me suis rendu compte qu'il était pas seul, et une fille de 23 ans je crois à été blessée à la main.
Cette nuit disons que ça a été soûlant et autres, mais on sait que les pouvaient gérer la situation parce que je connais leur capacité à gérer ces choses dans les squats!
C'était un groupe spécialisé dans ces genre d'attaques.

 

3ème témoin à 16 ans mineur isolés :

Je suis là depuis 2 semaines j'apprécie le fait d’être là, tout se passe bien avec les étudiants... Entre nous les jeunes on vit en solidarité, seulement avant hier et la nuit dernière il y a eu une intrusion des fascistes c'est à dire des racistes et on était obligé de monter la garde du Censive par des créneaux !
Chacun de nous a son matelas, on est pas trop coincé, je dirais que ça va.

La Censive est l'endroit idéal aujourd'hui pour les jeunes mineurs isolés pour revivre dans une véritable famille. Faites des visites surprises et vous verrez la réalité. Ils avaient oubliés le sens de l'hospitalité jusqu'à ce qu'ils rencontrent ces différentes associations qui les entourent. Ces jeunes mineurs isolés sont des vrais combattants, ils assurent leurs souffrances et galères en gardant leurs sourires.

Link_go source facebook