Rassemblement samedi 4 septembre - 15h00

Mot-clefs: Archives
Lieux: Bordeaux La Rochelle Nantes

Tout on sera de fous, plus... ça pèsera.
RASSEMBLEMENT : Samedi, 4 septembre à 15h00 devant la Gare Sncf (côté Nord)


François THONIER, militant associatif, actif, est reconvoqué le 9 septembre prochain devant le Tribunal Correctionnel de Bordeaux et le 13 septembre devant celui de La Rochelle.
Son crime ? - Vouloir que les chômeurs et les précaires puissent voyager gratuitement sur l'ensemble du territoire.

Déjà, le 12 novembre 2002, François Thonier s'est opposé à une justice qui entendait limiter son droit à la mobilité. Comdamné à 800 euros d'amende et 769,40 euros de dommages à verser à la Sncf, c'est «en solidarité avec tous ceux et celles qui ne peuvent pas payer le train » qu'il a fait appel contre la décision du Tribunal de Bordeaux .

La LSQ ( Loi de Sécurité Quotidienne), adoptée en novembre 2001, a instauré le « délit de fraude habituelle » ( 10 infractions = un délit). C'est à ce titre que l'on condamne tous les jours des précaires à des amendes pouvant aller jusqu'à 7500 euros et à des peines de prisons pouvant aller jusqu'à 6 mois fermes.
Les personnes ainsi sanctionnées sont, de fait, celles qui ne peuvent pas payer chômeurs, RMIstes, sans-papiers et autres pauvres…
De plus en plus de procès ont lieu et des personnes sont mises en prison pour ce motif. Ainsi, à Nantes, un homme a été condamné en décembre dernier à deux mois de prison ferme. Un autre à Marseille a été condamné à six mois ferme.


Ce ne sont pas les pauvres qu'il faut combattre, c'est la pauvreté.


On sanctionne des personnes ne pouvant pas payer leurs déplacements qui, faute d'avoir un revenu décent, sont déjà des victimes ; on désigne ainsi les pauvres comme nouvelles classes dangereuses. Il est plus facile de mettre les gens en prison que répondre à la montée de la misère (chômage, précarité galopante, crise du logement, etc...) Aucune personne ne doit être poursuivie pour motif de pauvreté.


Au nom de quoi plus de 6 millions de pauvres seraient-ils assignés à résidence ?

La priorité n'est-elle pas de favoriser le déplacement des individuEs plutôt que « la libre circulation des capitaux et des marchandises » ?

{{RASSEMBLEMENT
Samedi, 4 septembre à 15h00
devant la Gare Sncf (côté Nord)}}

Pour Exiger :
- La relaxe de François Thonier
- L'arrêt de toute plainte de la SNCF contre les usagers socialement précaires
- L'amnistie de toutes les amendes et peines de prison
- L'abrogation de la LSQ
- La gratuité des transports


Des déplacements collectifs seront organisés pour Bordeaux et La Rochelle Contacts : Tél : 02.40.89.51.99 ou 06.77.21.31.22 (AC! Nantes) - e. mail : soutien.ft@free.fr

Comité de soutien à François Thonier : AC! Nantes - Les Alternatifs - CIP LA (Coordination des Intermittents et Précaires de Loire-Atlantique) - CNCDSPDL -CNT - EMANCIPATION 44 - GASPROM ASTI de Nantes - LCR44 - Ligue des Droits de l'Homme - SCALP-No PASARAN ! et des Individu-e-s …liste en cours