[Plouharnel / Erdeven] Plages interdites, tirs militaires

Mis a jour : le dimanche 23 juillet 2017 à 21:58

Mot-clefs: Ecologie Resistances militarisme
Lieux: bretagne erdeven morbihan plouharnel

Pour tous ceux qui ne seraient pas encore au courant du projet de classement des dunes de Plouharnel et Erdeven, et tous ceux qui n’auraient pas vraiment pris le temps d’étudier le pavé bureaucratique, voici un petit résumé de ce qui nous attend :

20046286_10209779992161996_5239288166837579876_n-medium

La présence humaine sur le site est considérée comme néfaste pour l’environnement, à l’exception de l’activité militaire, qui selon les avis ont permis de préserver le site ! Je ne sais pas si les experts en protection de l’environnement ont étudié les conséquences des tirs de missiles sur les dunes de Plouharnel, mais pour avoir été témoin de nombreuses fois à ces exercices, je peux assurer qu’ils causent des dégâts dramatiques pour la faune et le paysage. Sans parler de la nuisance occasionnée par le bruit des avions de chasse, et dont la population locale subit de plus en plus fréquemment le désagrément.

Afin de restreindre la fréquentation des zones qui vont des plages de Ty-Hoche/ La guérite (Plouharnel), jusqu’à Kerhillio (Erdeven), il est question d’en supprimer, ou limiter les accès (le texte reste flou sur ce point). Le hasard veut que les accès visés par ces restrictions, sont situés à proximité, ou en périphérie immédiate de la zone de tirs militaires. Le parking de Sainte-Barbe, mais aussi ceux de kerhillio sont plus précisément visés. A noter que l’accès piéton depuis le village de Loperhet, via Keravel, en direction de Kerhillio est aussi concerné, et pour cause il mène à proximité de la zone de tirs. Autre exemple d’incohérence, le texte soulève le problème d’un algeco posé sur le parking de Ty-Hoche. Cette structure mobile utilisée par une école de surf doit être soumise à la loi littoral, mais bizarrement le village de Penthièvre, construit directement sur la dune, mais plus éloigné de la zone de tirs, ne semble pas soulever de problème?

A la lecture du projet, on comprend que le but est d’éloigner la population de cette zone de tirs, tous les usagers réguliers de ces plages ont d’ailleurs pu observé une intensification de l’activité militaire ces derniers temps, mais également un élargissement de la zone, la plage de Kerhillio étant désormais fermée durant les sessions de tirs, ce qui n’était pas le cas il y a 2 ans seulement. L’armée qui utilisait la zone pour des tirs depuis les avions de chasse, mais également depuis des hélicoptères, étend son activité à des tirs contrôlés par des drones, ce qui demandera une mobilisation de la zone de plus en plus importante à l’avenir.

Les pratiquants de sports nautiques apparaissent dans le texte comme la population à bannir en priorité de ces zones. La raison n’est pas évoquée, mais on sait que les activités nautiques sur la zone de tirs posent problème, de nombreuses sessions de tirs ont du être annulées à cause de ces pratiquants.

Vous l’aurez donc compris, le prétexte environnemental est mis en avant ici pour éloigner la présence humaine, mais il m’apparaît clair que la zone va progressivement devenir une exclusivité de l’armée. Vous avez jusqu’au 27 juillet pour faire savoir votre désaccord avec ce projet, en envoyant un recommandé au commissaire d’enquête publique à la mairie d’Erdeven.

Voici le lien pour signer la pétition en ligne (en 1 minute):
https://www.change.org/p/repenser-le-classement-des-dunes-erdeven-et-plouharnel