[La Roche sur Yon] La démagogie du FN sur le mal-logement

Mis a jour : le jeudi 13 juillet 2017 à 23:31

Mot-clefs: / précarité antifascisme squat logement immigration sans-papieres frontieres exclusion chômage
Lieux: Challans la-roche-sur-yon vendée

« Et on vient nous donner des leçons comme quoi il faut aider ces clandestins alors qu'on est incapable d'aider une pupille d'état de 19 ans! »

Que cette phrase en dit long. Prononcée par Jean-Patrick Fillet, là on comprend mieux.

Que cette jeune fille dorme dans la rue soit un scandale, on en convient tous. Il est anormal de dormir dans la rue dans un pays aussi riche avec autant de logements vides. Il faut connaître la situation : près de 3 millions de logements vides ! Et avec ça des milliers de personnes à la rue ? Oui on marche sur la tête ! Le gros chef du FN Vendée a t-il parlé de ça ? Bien sûr que non, il ne va pas embêter les propriétaires de ces logements, au FN on se garde bien de toucher là où ça fait mal, le porte feuille des riches (électeurs-soutiens). Et l'exemple vient d'en haut, avec l’hôtel particulier de Montretout à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine), 4800 m2 de jardin, 430 m2 habitable sans compter les dépendances, et ça se dit proche du peuple avec tout ça chez les Le Pen millionnaires !

19989295_1225441890912019_5791595938570161848_n-medium

19961158_1225441714245370_2164769847480911669_n-medium

20106318_1225441740912034_6248836601245923575_n-medium

19956960_1225441774245364_2800062498197226873_o-medium

Fillet c'est sur les réseaux sociaux qu'il a sué sang et eau pour faire connaître la situation de Lucie, mais pas pour trouver de solution par contre. Il a bien demandé à Luc Bouard (maire de La Roche) et à la préfecture de faire quelque chose mais lui en tant que responsable politique qu'a t-il fait pour elle ? Rien, mis à part attiser le feu sur les réseaux sociaux en comparant les situations totalement différentes de Lucie et des migrants. Il se réjouit que le site raciste F-Desouche reprenne l'info et ose sortir cette phrase : « Pour une cause juste les gens se mobilisent peu importe leur couleur politique. Il y a encore de l'espoir dans ce pays. » Mais sur la couleur de peau, il fait bien la différence !

En suivant le sillon du mal-logement il accuse la mairie de Challans et la CIMADE de ne pas trouver de solution à une famille qui dort elle aussi sous des tentes mais qui accueille quelques réfugiés, là aussi il ne répond pas au problème, des logements vides sur Challans il y en a mais il préfère faire croire que quelques réfugiés prennent la place à des français "de souche". Et sa maison à Brétignolles sur mer il l'a ouverte à cette famille le temps de trouver une solution ? (Dehors les romanos!)

Voilà sur quoi le FN Vendée s'est mobilisé dernièrement (sur internet) : mettre dos à dos des situations difficiles sans apporter aucune solution, comme d'habitude.

A ce jour, Lucie est dans un studio sur La Roche trouvé grâce à la solidarité. La famille sur Challans attend elle encore une solution pour être sous un vrai toit. Les réfugiés arrivaient en Vendée il y a quelques mois sont hébergés dans des centres d'urgence.

------------------

Une autre situation nous alerte sur La Roche sur Yon et nous nous excusons de la diffusion tardive (le texte est un copié collé du Conseil FCPE Yonnais) :


Conférence de presse, rassemblement mercredi 12 juillet 2017, à 18 h, salle 14 du pôle associatif, boulevard Briand à la Roche sur Yon.
Le rassemblement se fera devant le pôle associatif.

Les associations FCPE (fédération des Conseils de Parents d’Elèves), RESF (Réseau Education sans Frontières), La Cimade (aide juridique et culturelle aux migrants), La LDH (Ligue des Droits de l’Homme), la Pastorale des Migrants vous invitent à un rassemblement à l’occasion de la conférence de presse qui est organisée à la suite de l’arrestation, à la Roche sur Yon, vendredi dernier de madame Peqini et de son fils âgé de 5 ans, scolarisé à l’école Montjoie de la Roche sur Yon.

La police est venue chercher la famille dans la maison qu'elle occupait le matin du dernier jour d'école. Le papa était parti chercher de l'eau à ce moment car la maison n'avait pas l'eau courante.

La police a donc emmené Marcella, la maman, et Ledjon, le petit garçon, sans le papa, avec pour objectif de les expulser dès le soir à 20h00 par un avion en partance pour l'Albanie...

Les conditions de l’arrestation et du transfert vers l’aéroport Charles de Gaulle sont inacceptables et des limites ont été franchies par les autorités.

Nous ne pouvons accepter que les autorités démembrent une famille très fragile, en acheminant la mère et son fils, malgré l’absence du père.

Nous trouvons particulièrement inhumain que le transfert vers Paris se soit fait sans que la mère et son enfant n’aient eu le droit de manger et de boire, sauf une fois dans les toilettes d’une aire d’autoroute. Vendredi, c’était un temps caniculaire.

Madame ayant eu une crise sérieuse d’étouffement et de panique, une fois dans l’avion, le pilote a refusé de la transporter. La mère et l’enfant ont ensuite été livrés à eux- mêmes en pleine nuit, sans aucune aide, à l’aéroport.

La maire de Paris ou encore le maire de Grande Synthe viennent d'interpeller le chef de l'Etat sur l'inhumanité du traitement des migrants par les services de l'Etat.

La réponse de l'Etat est d'affirmer que les choses sont faites dans les règles. Mais il n'y a aucune règle qui permette de séparer les familles pour les expulser ! Ni aucune règle qui oblige à ne pas laisser boire ou manger les personnes expulsées qui plus est quand ce sont des enfants.

Nos associations se mobilisent aujourd'hui pour que ni ici, ni ailleurs en France une autre famille n'ait à connaître le même sort inhumain !

#FNVendée #Lucie #larochesuryon #challans #cimade #fcpe #resf #refugeeswelcome #jeanpatricklol

Commentaire(s)

> aux personnes qui ne veulent pas être tracé-e-s

attention les mots clef de la fin de l'article renvoient vers facebook !