Infos du GROUPE GPII sur la marche contre Europacity à Gonesse le 21 mai

Mis a jour : le mercredi 10 mai 2017 à 16:40

Mot-clefs: Ecologie Resistances aéroport notre-dame-des-landes gpii
Lieux: paris

Publié par le groupe: Groupzad NDDL

Saviez-vous que le groupe de grande distribution Auchan, allié à un investisseur chinois, veut bétonner des terres agricoles à proximité de Paris pour en faire un centre commercial géant et un parc d’attractions climatisé. Son nom ? Europacity. Ce projet qui se présente comme une initiative entièrement privée, doit en réalité bénéficier d’un financement public de plus d’un milliard d’euros pour créer une gare... destinée à desservir ce seul site.

Rassemblés avec le Collectif pour le Triangle de Gonesse (CPTG), des associations, des syndicats, des citoyens, indignés par ce gâchis et ce détournement d’argent public, lancent un appel à mobilisation.

Pour sauver les terres près de Paris, Plantons, marchons contre le mégaprojet Europacity à Gonesse

RDV dimanche 21 mai 10h-18h

Le Groupe GPII (Grands Projets Inutiles Imposés) de la Coordination soutient le mouvement contre ce méga-projet et appelle les citoyens en lutte contre le projet d’aéroport de Notre-Dame des Landes - en particulier les comités d’Île de France et comités Nord-Ouest -, à soutenir ce mouvement et à apporter leur solidarité à cette journée de mobilisation.

Il est prévu d’organiser un car pour participer le plus nombreux possible à cette journée d’action à Gonesse le dimanche 21 mai prochain. Aller et retour dans la journée,
 ce car partirait de Notre-Dame des Landes, à 4h00 passerait par Nantes Cardo à 4h30 puis Angers à..5h30
 pour un retour vers 23h00 à Notre dame des Landes

Inscrivez-vous vite en précisant le nombre de passagers et le lieu de départ souhaité, SOIT à l’adresse suivante : contact.gpii.ndl@free.fr SOIT au numéro suivant : 06.37.73.39.74

Flyer_bandeau-medium

EuropaCity serait un pôle de commerce, de loisirs, de culture et d’hôtellerie qui ouvrirait en 2024

Un projet démesuré favorisant l’étalement urbain.

A Gonesse, dans le Val d’Oise, le groupe Auchan via sa filiale immobilière Immochan, rêve d’ériger EuropaCity, qui serait le plus grand centre commercial et de loisirs du monde : 230 000 m2 de surface commerciale représentant 500 boutiques, 20 000 m2 de restaurants, 50 000 m2 d’activités culturelles, 150 000 m2 de loisirs avec parc aquatique et parc à neige dont une piste de ski.

Ce gigantesque temple de la consommation serait bâti au cœur du Triangle de Gonesse, un espace agricole d’environ 700 hectares situé en Plaine de France entre les aéroports de Roissy et du Bourget, près de l’autoroute A1. Alors que Disney Land Paris, première destination touristique européenne, peine à remplir son site avec 15 millions de visiteurs par an, EuropaCity prétend en recevoir plus du double.

Un coût faramineux et des promesses d’emploi fallacieuses Le coût du projet en termes d’investissement publics est faramineux et indécent : environ un milliard d’euros (gare du Grand Paris et accès routiers). La filiale d’Auchan a quant à elle, prévu d’investir 3,1 milliards d’euros. Immochan fait miroiter la création de 11 800 emplois. Lors du débat public au printemps 2016, les différentes études d’expert, ont mis en évidence l’absence de fondement de cette affirmation qui ne prend pas en compte tous les emplois qui seraient déplacés ou supprimés dans les communes voisines, jusqu’à Paris. A côté d’EuropaCity, il est projeté de construire un centre d’affaires de 200 000 m2 de bureaux : un gâchis parce qu’aujourd’hui 7 millions de m2 de bureaux à Paris et en Ile de France sont inoccupés

Une atteinte à l’environnement et à l’autonomie alimentaire EuropaCity aurait de multiples impacts sur l’environnement avec l’artificialisation de 300 hectares de terres agricoles fertiles et cultivées, et la dégradation de la qualité de l’air déjà très mauvaise sur le plan des particules fines, en raison de la proximité du deuxième aéroport européen et de l’autoroute A1. N’oublions pas aussi que les crashs du Concorde et du Tupolef sont survenus dans cette zone où EuropaCity compte recevoir des milliers de visiteurs quotidiennement.

Alors que l’Ile-de-France possède les terres les plus fertiles d’Europe, elle ne produit que moins de 10% de son alimentation. Avec l’aggravation des crises énergétiques et climatiques, la préservation de terres agricoles est devenue un enjeu vital pour les générations futures.

Face à ce projet d’autres alternatives existent afin de répondre aux enjeux du 21ème siècle. La mobilisation ne cesse de s’amplifier, notamment autour du Collectif pour le Triangle de Gonesse(CPTG), comme le réseau des AMAP, le réseau des biocoop …. Il est encore possible d’arrêter ce projet nuisible et très coûteux.

Toutes et tous à Gonesse le 21 mai !

Link_go https://zad.nadir.org/spip.php?article4536