Affaire Battisti : prise de position illégale du CNL

Mot-clefs: Archives
Lieux:

 
Le Centre national des Lettres (CNL) s'est rendu coupable, le 8 juin 2004,
du grave délit de discrimination. Réuni en commission pour attribuer une
subvention, comme chaque année depuis sept ans, au Festival littéraire de
Billom (Auvergne), la Présidente de la commission a déclaré qu'aucune
subvention ne serait allouée par le CNL si le nom de l'écrivain Cesare
Battisti était maintenu dans la programmation du Festival, dont il devait
être le parrain.

A cette date, la Cour d'Appel de Paris n'avait pas encore rendu son avis sur
l'extradition de C. Battisti (30 juin). Cette demande d'exclusion
s'apparente donc à une mesure de discrimination arbitraire à l'encontre de
l'écrivain. Les organisateurs du Festival de Billom ont d'ores et déjà
déclaré que le nom de Cesare Battisti serait maintenu. Une protestation
nationale est en cours pour dénoncer l'illégalité de l'injonction du CNL.

Comité de soutien de Paris

Email Email de contact: ano_AT_numo.us

Commentaire(s)

> > Affaire Battisti : prise de position illégale du CNL

Centre national « des lettres » ou « du livre » ?

Source(s) ?

(il faut diffuser largement et d’urgence, mais pas de diffusion sans recoupement.

Merci pour les précisions à venir en vitesse (!)

K.-G. D.

> > Affaire Battisti : prise de position illégale du CNL

C'est le centre national du livre après vérification sur leur site web,ils se sont renommés depuis 1993