Bolivie : les mobilisations se préparent

Mot-clefs: Archives
Lieux:

La Centrale Ouvrière Bolivienne et le peuple rebelle de El Alto appellent à la désobéissance et la résistance civile pour empêcher le référendum pro-compagnie pétrolières de dimanche, tandia que le gouvernement a recours à la militarisation, soutenu par des dirigeants paysans du MAS, fidèles à Evo Morales, qui demandent la prison pour les leaders de la protestation sociale. Les marches et les mobiliations de masse sont de retour.
Rédaction de Econoticiasbolivia.com.
La Paz, 12 juillet 2004.

Remontée par le soutien du peuple rebelle de El Alto, la Centrale Ouvrière Bolivienne COB a convoqué tous les travailleurs et les secteurs appauvris de la campagne et des villes à mettre en déroute le référendum néolibéral de ce dimanche par des mobilisations de masse et le boycot et la destruction des urnes.

A six jours de la consultation, la COB a appelé les travailleurs et es habitants de La Paz à se rassembler ce mardi lors d'une Assemblée ouverte et à se manifester par une offensive populaire pour nationaliser le gaz et le pétrole, demande qui n'a pas été inclue dans le référendum malgré la croissante clameur populaire.

L'objectif de la COB est de parvenir à ce que les travailleurs, professeurs, paysans, étudiants et habitants des quartiers les plus pauvres de la capitale s'engagent à suivre l'exemple de la puissante Fédération des Assemblées de Quartiers de la ville voisine de El Alto, qui a décidé le week-end dernier, lors d'un congrès de se mobiliser et de décrêter une grève de trois jours pour empêcher le référendum, consultation qui selon les syndicalistes et les secteyrs populaires, n'a d'autre but que consolider et légitimer le contrôle total des transnationaes sur les hydraucarbures boliviens.