Auto défense anti raciste que commence a trembler la gauche blanche

Mis a jour : le vendredi 25 novembre 2016 à 22:44

Mot-clefs: Racisme Resistances quartiers populaires
Lieux:

 

"Contre des racistes de gauche qui organisaient un débat à Marseille http://tinyurl.com/gsr4lo3 pour contester ce qu'ils appellent la montée en puissance des racialisateurs, c'est à dire, dans notre langage, la montée en puissance d'un antiracisme autonome mené par les premiers concernés, des camarades racisés sont intervenus pour perturber l'événement vendredi 28 octobre. Voici le tract qu'ils ont diffusé (cf le post que je partage).

 

"Contre des racistes de gauche qui organisaient un débat à Marseille http://tinyurl.com/gsr4lo3 pour contester ce qu'ils appellent la montée en puissance des racialisateurs, c'est à dire, dans notre langage, la montée en puissance d'un antiracisme autonome mené par les premiers concernés, des camarades racisés sont intervenus pour perturber l'événement vendredi 28 octobre. Voici le tract qu'ils ont diffusé (cf le post que je partage).

En effet, on ne peut pas laisser en toute impunité s'organiser un débat avec des gens qui écrivent des textes tels que "racialisateurs go home", le "go home" = "rentrez chez vous" étant l'invitation classique à nous dire de nous casser, et n'étant que l'expression de l'inconscient raciste de ces personnes se cachant derrière la lutte des classes. Des gens qui entre blancs, décident de quels termes et quelles formes doit prendre la lutte antiraciste. Et qui prétendent s'opposer à la non mixité, alors qu'encore une fois, ils ne sont qu'entre blancs et cet entre soi leur paraît tout à fait normal. L''événement s'est achevé sous forme de bastons, et ces racistes de gauche n'ont pas hésité à envoyer des sms dans lesquels ils traitent les racisés qui ont mené l'action de "cafards" (cf en commentaire, j'ai pris en photo les SMS). Voilà où nous en sommes avec une partie réactionnaire de l'extrême gauche, et sous le regard complice de celle qui se prétend notre allié.

Morale de l'histoire en attendant plus de retour des camarades racisés qui ont pris part à l'action ? Ben cela veut dire que la montée en puissance d'un antiracisme politique autonome menés par nous-mêmes conduit à des affrontements entre racisés et gauchistes du même type que ceux entre racisés et gens d'extrême droite, c'est à dire des bastons. Bref, affaire à suivre et je relayerai dès que j'ai plus d'infos. Et une fois publique, il sera très important de relayer la parole des racisés qui ont mené l'action car la diffamation raciste est déjà puissamment en oeuvre contre eux au moment même où j'écris ce post."

Via Le blog de João
#LeRacismeDeGaucheCest

https://www.facebook.com/quartierslibres2014/?fref=ts

 

https://joaogabriell.com/

Commentaire(s)

> commentaires modérés après validation par la modération

J'ai passé les commentaires en validation après lecture, vu les commentaires qu'on a eu sous les textes du même theme diffusés sur le site. On ne les interdit pas mais ils seront validés après que l'équipe de modération les lise.

Aussi on a reçu pas mal d'article d'un coup et alors la politique de modération sur Indymedia Nantes quand il y a pas mal d'articles - en global - sur un même sujet (ici sur ce qui s'est passé à Milles Babords) qui sont publiés, c'est qu'on fait passer d'autres infos globales sur d'autres thèmes/villes qui arrivent avant de valider les articles. Du coup on laisse cet article en attente, pour qu'on ai un peu différent articles publiés en global. On le laisse en attente histoire de pas le cacher dans la rubrique "en débat".

Pour les deux autres articles de revendication, c'est ici :
https://nantes.indymedia.org/articles/36067
https://nantes.indymedia.org/articles/36052

> Article en débat.

Finallement comme on reçoit quasi que des articles sur ce sujet en “global”, je passe tous les articles qui étaient en attente en débat, parce que du coup ça fait l’inverse et ça les visibilise un peu trop d’attendre d’autres articles.
Ceci dit Indymedia Nantes, qui n’est pas à Marseille, n’a pas pour but de servir d’espace d’expression à la planete mars.
Du coup cet article est peut-être le dernier validable sur ce qui s’est passé à Mille Babord et le reste, tout ce qui est de l’ordre du récit ou de l’explication ou de la réponse, devrait être des commentaires aux articles déjà publiés (même s’ils sont modérés à priori il est possible de les commenter)
On va discuter de tout ça avec l’équipe de modération et on reviendra appliquer ce qui fera consensus.