Appel des étudiant-e-s de Nantes : Défendre la ZAD

Mis a jour : le jeudi 13 octobre 2016 à 23:46

Mot-clefs: Ecologie Resistances aéroport notre-dame-des-landes / lutte étudiant-e-s lycéen-ne-s mouvement
Lieux: / Nantes Notre-Dame-des-Landes partout ZAD

Publié par le groupe: Groupzad NDDL

Suite à la journée des luttes qui s'est déroulée hier sur la fac, voici un appel à défendre la ZAD !

14666160_1792887477650463_4638693609352481505_n-medium

 Étudiant-e-s, lycéen-ne-s défendons la ZAD !


Après la nouvelle démonstration de force de plus de 40 000 personnes le samedi 8 octobre et une journée des luttes sur la faculté de Nantes, nous, étudiant-e-s nantais-es, dans la continuité du mouvement social du printemps, réaffirmons notre soutien à la zad de Notre-Dame-des-Landes.

Alors que l'écologie et la démocratie sont présentées comme des sujets au centre des préoccupations, les actes du gouvernement prouvent le contraire. De la mascarade de la COP 21 au Climate Chance à Nantes, de la répression du mouvement contre la Loi Travail à l’expulsion très prochaine de Calais, tout est fait pour empêcher la population de s'emparer des questions qui la concernent. Cette volonté de détruire toute résistance et alternative naissante se vérifie tous les jours. Le mouvement contre l'aéroport a pris ces questions au sérieux et y a apporté des réponses concrètes en construisant une zone de vie et d’expériences hors des contraintes de l’Etat.

En allant sur la zad, nous avons compris que cette zone de « non-droit » est en réalité un véritable lieu d’habitation où se sont installées au fil du temps des familles, où des enfants ont grandis et où s'expérimente au quotidien une autre façon de vivre et de penser le monde, plus joyeuse, plus vivante, plus liée et plus respectueuse de l'environnement. C'est un lieu de rencontres, de résistances, d'échanges et de partages que nous devons absolument préserver.

C'est pourquoi nous prenons les menaces d'expulsions sur la zad et sa défense comme une continuité du mouvement de mars. Blocages, occupations, mobilisations, notre réponse sera rapide, déterminée et prendra toutes les formes nécessaires pour repousser le gouvernement.

Nous appelons les AG de lutte des universités constituées ce printemps et toutes les personnes qui se sentent concernées à répondre à cet appel et à s'organiser en conséquence. Faites bouger vos facs et vos lycées, prenez contact avec les comités locaux contre l'aéroport, zbeulifiez vos villes de manière à ce que la police et le gouvernement soient débordés par la multiplicité des initiatives !

Suivez les nouvelles sur zad.nadir.org et sur Non à l'aéroport à Notre Dame des Landes