[Kurdistan] Merhaba Hevalno mensuel #6 mensuel n°6 19 juillet 2016 nouvelles du kurdistan

Mis a jour : le mardi 19 juillet 2016 à 16:38

Mot-clefs: Guerre Genre/sexualités libérations nationales kurdistan
Lieux:

Ce numero a été finalisé avant la tentative de coup d'état en Turquie; nous en parlerons plus dans le prochain numero. À ce sujet, les sites kedistan et susamsokak ont déjà publié des textes d'analyses.

 

Au sommaire:

* Edito

*Solidarité Critique

* Solidarité et Priviléges...par Dilar Dirik

* LGBTI: violences policières aux marches pride d'Istanbul

* Le feu à LIce: Communiqué du CDKP et Appel urgent à former une Délégation Internationale

* "Les Animaux aussi ont une vie"

* L'offensive de l'alliance kurde demantèle l'État Islamique au nord de la Syrie

* "Komîna Film" affiche Charlot à Kobanê

* Appel à la solidarité de la Plateforme de Lutte des Femmes Séquestrées

* Après une longue "pause" de 20 ans, et en pleine division interne, les kurdes Iranien.ne.s reprennent les armes

* KNK: "La tâche du peuple kurde en ce 100eme anniversaire des accords de Sykes-Picot"

* Amalgames ou Infos? Réaction sur le traitement médiatique de l'attentat à Istanbul

* Agenda

* Glossaire

 

Pour télécharger le ficher pdf: https://we.riseup.net/actukurdistan/mh6-final2+364939

Téléchargez le pdf (20p A4), imprimez et photocopiez-le et diffusez-le autour de vous, partout !
(Pour imprimer en mode "livret", choisissez du papier A3 pour faire tenir 2 pages sur chaque face.)

Pour télécharger les numéros précédents, cliquez sur:
http://www.kedistan.net/category/editions/merhaba-hevalno/

 

 

Images

Cela fait maintenant 6 mois qu'on essaye de diffuser un maximum d'informations, d'analyses et de nouvelles de la, ou plutôt les, situations dans les quatre parties du Kurdistan. Alors que le premier numéro apparu en février était pas mal centré sur les conflits armés au Bakur et au Rojava, nos regards se sont désormais plus tournés vers les analyses ainsi que les contextes historiques de la région, afin de mieux comprendre les pourquoi et les comment des situations d'aujourd'hui.
Nous pensons toujours aussi fort qu'au début à toutes celles et ceux qui luttent dans leurs montagnes, leurs villages, leurs quartiers, au sein des assemblées, ainsi qu'à toutes celles et ceux qui luttent ici en Europe pour visibiliser cette révolution, pour la création et le renforcement des liens entre les luttes et les gens qui y participent.
Pour ce numéro, nous avons traduit deux textes qui tentent de redéfinir la solidarité internationale. La première réflexion, formulée depuis la position d'activistes occidentaux, invite à une solidarité critique, alors que le deuxième article, écrit par une activiste kurde en Europe, analyse le rôle dangereux de la solidarité basée sur les privilèges du militant blanc qui ne cherche pas à confronter sa position.


Pour télécharger le ficher pdf: https://we.riseup.net/actukurdistan/mh6-final2+364939

Téléchargez le pdf (20p A4), imprimez et photocopiez-le et diffusez-le autour de vous, partout !
(Pour imprimer en mode "livret", choisissez du papier A3 pour faire tenir 2 pages sur chaque face.)

Pour télécharger les numéros précédents, cliquez sur:
http://www.kedistan.net/category/editions/merhaba-hevalno/

 

 

 

Email Email de contact: actukurdistan_AT_riseup.net

Commentaire(s)

> "visibiliser cette révolution"?

Son de cloche difféfrent d'un sociologue (beurk) qui (lui au moins) a passé du temps auprès des Kurdes :

https://www.youtube.com/watch?v=g-TttCeojoU

> Coke en stock

Les FARC ayant conclu un accord de cessez-le-feu avec le gouvernement colombien ils veulent envoyer certains de leurs combattants se battre auprès des YPG et, pour le transport, ont demandé de l'aide au régime cubain. Pour l'unité de révolutionnaires !

http://en.hawarnews.com/farc-fighters-to-join-ypgs-struggle-against-isis-gangs-in-rojava/

> Les internationalistes n'ont jamais défendu un État !

« le deuxième article, écrit par une activiste kurde en Europe, analyse le rôle dangereux de la solidarité basée sur les privilèges du militant blanc qui ne cherche pas à confronter sa position »

Ah bon ? ! ? Nous aurions en Europe des « privilèges »? L’absence de guerre serait un « privilège »? Il serait bon de requalifier le terme : en ce qui me concerne, ce sont les bourgeois qui sont des privilégiés, ceux qui vivent d’une façon ou d’une autre de l’exploitation du prolétariat et n’ont pas besoin de vendre leur force de travail ! Et des « privilégiés », selon cette définition, il y en a au Kurdistan, ils sont à la tête de l’État kurde et des partis se revendiquant du nationalisme kurde ! Mais apparemment, pour l’auteure de ce texte réactionnaire et culpabilisateur, ce ne sont pas ces privilégiés-là qui posent problème ! Ajoutons que la base du racisme, c’est de juger les gens sur leur couleur de peau : en quoi un « homme blanc qui s’adresse à un autre » pose-t-il problème ? Que sont exactement des « opinions d’hommes blancs », à part une remarque fondée sur un racisme inavoué ? Il n'y aurait que des « Blancs » en Europe ? Le fait de laisser passer ce genre de réaction qui n'est rien d'autre qu'une forme de racisme en dit long sur les conceptions politiques des gens qui rédigent ce torchon nationaliste !

Donc on arrête d’utiliser certains termes à tort et à travers : il n’y a aucun « révolutionnaire internationaliste » que ce soit qui défende le Kurdistan, puisque l’internationalisme dans la définition qu’en ont toujours donnée les révolutionnaires consiste à considérer qu’il n’y a qu’une classe ouvrière, qu’elle n’a aucun intérêt à se laisser diviser par les frontières nationales bourgeoises et que par conséquent elle ne soutient aucun État ou nation capitaliste, vu que tous les États sont pareillement impérialistes et des « organes spéciaux de répression des exploités » (Lénine). Etre internationaliste est incompatible avec la défense de n’importe quel nationalisme, y compris le kurde !

Tout ce texte pue le gauchisme petit-bourgeois d’origine stalinienne que nous connaissons bien dans les pays développés. Apparemment, il y a encore beaucoup de gens issus d’autres régions du monde qui se laissent avoir par cette rhétorique puante…

> contre le nazisme de daech

Le FLNC rejoint la lutte antifasciste contre Daech ! S'inspirant, et c'est nouveau, des écrits du Sous-Commandant Marcos, l'organisation politico-militaire qui lutte depuis 40 ans contre la colonisation de l'Etat français annonce qu'elle rejoint le front de la lutte contre la barbarie. YPG, FARC, FLNC même combat ! Pour l'unité de révolutionnaires !

Lire ici le communiqué du FLNC :

http://www.corsematin.com/article/derniere-minute/flnc-lintegralite-du-communique

> Le FLNC révolutionnaire ? Première nouvelle !

« YPG, FARC, FLNC même combat ! Pour l'unité de révolutionnaires ! »

Les FARC et le FLNC seraient révolutionnaires ??? Première nouvelle ! Si c'est du second degré, c'est très réussi. Si c'est sérieux, la seule réponse à donner est qu'aucune organisation nationaliste n'est révolutionnaire et ne peut l'être : le nationalisme est l'idéologie de la classe dominante et rien d'autre. C'est même pour cela qu'il n'y a jamais rien eu de révolutionnaire dans le nationalisme kurde, qui est réactionnaire par essence.

> nuances sur nuances

Dis VSGCI tu sais que tu te rendrais service même à toi en arrêtant de faire des généralités et des amalgammes et de faire le vieux qui connait tout le monde, tous les trucs politiques, toute la vérité ? sérieux, à force, tu te caricatures toi même. alors oui le nationalisme est une VRAIE plaie dans les luttes. et oui c'est important de le signaler. mais tout foutre à la poubelle à partir du moment ou un drapeau est sorti dans de tels contextes de guerres de territoires, c'est avoir une vision totallement égocentrée qui mène très vite à la dictature de concept, ce qui n'est pas mieux, tu en conviendras. alors merci de laisser un peu de champ aux possibles.

> a modo perso

tu fais des jolies phrases avec des jolis mots,mais tu penses avec les oiellères d'uen vieille carne a moustache nommée "oca l'ane"...vsgi(dont je ne partage pas certaines positions et formes d'expression-ce dont on se fout royalement) te dit justement qu'il n'y a pas de "possibles" révolutionnaires au rojava,notamment parce qu'on y sort tte sorte de drapeaux(pkk,ou u.s.a a l'occase;) pour habiller la bourgeoisie,ce qui lui semble etre un vetement trop etroit pour l'humanité(il dirait "proletariat)...çà ,çà se discutte,çà se balaie pas du haut de tes certitudes(aussi peu informées et sourcées que les siennes quant a la situation en syrie-ce qui n'empeche pas d'en parler mais invite a la retenue les esprits humbles)...l'age n'a rien a voir dans tes présomptions l'ami(e)