Renforcement des troupes américaines en Algerie

Mot-clefs: Archives
Lieux:

Cent trente quatre ans et une vingtaines de kilomètres séparent ces deux épisodes de l'histoire Algérienne
Renforcement des troupes américaines en Algerie et partage de renseignement sur de jeunes immigrés avec la CIA.

Le gouvernement Algérien autorise de nouvelles forces étrangère à s'installer sur son territoire. D'ailleurs le quotidien "La Croix" suite à l'article "A genoux et lâche devant l'Amérique, debout et fière dans la répression" parus sur STCOM.NET titra à ce sujet dans son édition du 28 mai 2004 "L'Algerie et les États Unis se sont découvert des intérêts communs" sur lequel on pouvais lire en première page "Le désert du saharien base arrière d'Al-Qaida". Il est claire qu'un nouveau front pour la GHAZWA viens d'être ouvert en Algerie et que le nouveau but des "Coalisés" est le sahara algériens. En effet, la ceinture énergétique du monde musulman représente aujourd'hui le principale objectif des croisé judeo-chretients sous prétexte de lutte antiterroriste.

Hier comme aujourd'hui, les traîtres restent des traîtres, depuis cette nuit du 13 au 14 juin 1830 ou le capitaine Paté de la compagnie du 4ème léger de l'armé française débarqua sur la cote Algérienne de la plage de Sidi-Ferredj, le destin de l'Algerie ne fut pas seulement lancé vers les horreurs des tortures du colonialisme, mais vers un cauchemar encore plus atroce mélangeant actes mafieux à des fins commerciales et massacres gratuit de populations par la contre guérilla gouvernementale (GIA) financé par les exploitants pétrolier étrangers et tout particulièrement par les Français.

Le 15 juin 1964 à environs 8 heure du matin, sur le quai militaire du port d'Alger, les dernières troupes Française sont rassemblées aux ordres du lieutenant colonel Thimonier commandant de l'état major des forces armés française en Algerie pour un dernier salut aux couleurs avant le départ. Alignés sur les ponts des bâtiments de la marine, les unités présentent les armes, les amarres larguées, dans le silence seulement rompus par le cri des mouettes c'est l'adieu des forces Française a l'Algérie.

Cent trente quatre ans et une vingtaines de kilomètres séparent ces deux épisodes de l'histoire Algérienne. Aujourd'hui c'est un nouveau paragraphe de cette histoire qui débute, après plus de quinze années de guerre civile et de massacres de populations civiles par la junte au pouvoir, voici que les gouvernants d'aujourd'hui autorisent des troupes étrangères à s'installer sur le territoire national pour faire assassiner des citoyens Algériens. (Note de la redaction: Autrement dit : puisque vous n'y arrivez pas à le faire pour nous, nous le ferons nous même)

Selon le quotidien "La Croix" la CIA s'est félicité de la collaboration réelle des autorités d'Alger, les États Unis veulent tenir à jour un fichier des Algériens en Europe et au Canada soupçonnés de soutenir politiquement et logistiquement les mouvements de résistances islamique, autrement dit ils veulent ficher les immigrés.

En échange, Alger a pus obtenir de Washington des lots de matériel de visions nocturne et thermique, des hélicoptères de la part de Paris et a pus renégocier un contrat avec la firme russe RSK MiG sur l'acquisition de 42 chasseurs monoplace MIG-29SMT dernière générations et de 7 biplaces MIG-29UBT qui viendront bientôt remplacer les MIG-29C acquis en seconde main, ce contrat prévoirais aussi la fourniture de 80 MIG-AT, un nouvel avion d'entraînement doté de réacteurs franco-allemands LARZAC, ce contrat pourrait aussi aboutir sur la livraison de 42 hélicoptères Mi-171 Sh.

Il est claire qu'aujourd'hui les jeunes "rebeux" ne peuvent plus se voiler la face et se détourner de la situation actuelle en Algerie. Ils devront malgrés eux, prendre part à la lutte contre le gouvernement Algérien qui vient honteusement de tourner une nouvelle page de l'histoire en livrant des informations et des noms les concernant à la CIA qui ne se gênera pas pour les transmettre au Mossad.

Les autorités d'Alger on donné le feu vert aux États Unis pour renforcer leurs forces dans le sahara Algérien et aujourd'hui, elle sacrifie les jeunes beurs pour faire plaisir à leurs nouveaux maîtres de la maison blanche. Le seuil de patiente de ces jeunes viens d'être dépassé, nés et coincés dans des pays racistes qui les emprisonnes pour un oui ou pour un non et dont les polices, elles aussi racistes, les harcèlent et les maltraitent en permanence, parqués dans des cités ou les odeurs de pisse vous remonte jusqu'aux naseaux, livrés à la délinquence et au chômage, ces jeunes que l'Algerie viens de vendre finiront peut-être par s'organiser d'une part dans l'insurrection envers les pays dans lesquels ils sont nés et d'autre part dans la lutte armés contre la trahison des Harkis qui aujourd'hui gouvernent l'Algerie. Bouteflika et en particulier les généraux feraient mieux de se méfier car menaces pourraient se concrétiser.

"Car demain sonneras la reveange des petit bâtard de la marâtre Algérienne".