1er numéro de “Merhaba Hevalno mensuel” – des nouvelles du Kurdistan

Mis a jour : le jeudi 18 février 2016 à 12:14

Mot-clefs: Guerre Répression Resistances antifascisme libérations nationales
Lieux:

Voici le premier numéro de "Merhaba Hevalno mensuel", une revue de presse dans laquelle nous publierons chaque mois des textes à la fois d’actualité et d’analyse sur les mouvements de résistance en cours au Kurdistan.

Télécharger le pdf

Bien que les luttes du peuple Kurde commencent à apparaître, de manière très limitée, dans les médias classiques français, cela ne signifie pas pour autant que ces luttes soient quelque chose de nouveau. Il n’est pas question d’un groupuscule armé faisant son apparition soudaine sur la scène politique du Moyen-Orient, mais bien d’un vaste mouvement populaire révolutionnaire qui a su combiner les luttes armées, politiques et sociales, tenant une position très importante, et souvent ignorée, dans les conflits de la région. Nous voudrions, en publiant ce bulletin, mettre en mot et en acte notre solidarité avec les mouvements de résistance au Kurdistan. Malgré la complexité de la situation là-bas (des dizaines de partis politiques, d’organisations, de groupes armées, etc.), sans parler du fait que la région nommée « Kurdistan » soit actuellement divisée entre quatre pays, nous tenterons de rendre les articles aussi accessibles que possible, en prenant bien en compte le fait que, de loin et de nos points de vue (majoritairement) occidentaux, nous sommes très loin d’avoir une compréhension globale de la situation.

Nous pensons à toutes celles et ceux qui, dans leurs montagnes, dans leurs quartiers, à la campagne ou en ville, résistent et se battent pour que le peuple kurde, ainsi que ses luttes et sa résistance, ne se fassent ni enterrer par les États et groupes fascistes du Moyen-Orient, ni récupérer par les puissances coloniales occidentales, dont bien sûr notre chère France fait partie.

Nous saluons aussi toutes celles et ceux qui se mobilisent déjà en Europe pour que cette révolution continue à faire écho ici, et pour qu’elle ne tombe pas dans l’oubli ni dans la déchetterie de l’ignorance générale créée par les médias classiques. Nous espérons, enfin, que cette publication puisse donner, si petit qu’il soit, un souffle à l’élan de solidarité avec les mouvements kurdes, et que les mots puissent renforcer et nourrir nos luttes à nous tout-e-s, là-bas comme ici.

Ce bulletin mensuel autour de l’actualité du Kurdistan est notamment rédigé depuis la ZAD de NDDL, mais pas seulement ! Un certain nombre de camarades de Toulouse, Marseille et d’ailleurs y participent...

Pour nous contacter : actukurdistan@riseup.net

Téléchargez le pdf (16p A4), imprimez et photocopiez-le et diffusez-le autour de vous, partout !

Sommaire :
 Massacres à cizre
 Panorama historique des luttes au Kurdistan
 Guerre et paix
 Les YPS-Jin aux femmes du monde
 Un volontaire français dans les YPG
 Appel du collectif Solidarité Femmes Kobanê suite aux attentats du 13 nov.
 Sakine, Leyla et Fidan
 Brèves du Bakur, du Rojava, d’Irak et d’Iran, de Turquie et d’Europe
 Carte, glossaire, agenda

Commentaire(s)

> Kobanê ou pas Kobanê: LES ANARS VA-T-EN GUERRE

Ce n'est que la petite clique de pétitionnaires bobos intellos de l'OCL, machin fédéralo-hétérogène, et tout petit mégaphone du géant impérialiste US ("sauveur des peuples"... surtout près de la mare nostrum pétrolière), qui pétitionne et veut ramper dans la rue derrière les médias. Bien sûr que Daesch est une troupe de tueurs (mais encore faudrait-il dire aux ordres de qui ou plutôt comment on en est arrivé là) et personne n'a envie d'appeler à la désertion les enragés d'Allah (ou surtout du couteau et de la kalach). Mais nous ne sommes pas plus séduits par les "femmes en armes" qui excitent tant nos anars "démocrates". Que les Kurdes se défendent comme population martyrisée nous ne le contestons point ni ne le leur reprochons, qu'ils quémandent une aide américaine, pourquoi pas. Mais de là à nous faire croire à une "révolution kurde", "autogestionnaire" villageoise et prendre fait et cause pour une guerre de défense pas plus révolutionnaire qu'exemplaire, il n'y a que des anars crétins et suivistes pour mettre le doigt à la couture du pantalon kaki-diversité. Certes on ne peut, comme combattants du prolétariat universel révolutionnaire que déplorer les crimes commis par toutes les armées bourgeoises en lice, mais pas seulement; au lieu de se coucher dans un camp, on a le devoir d'analyser les magouilles impérialistes en présence, les complicités, c'est encore le meilleur service à rendre au prolétariat en général et aux kurdes en particulier. Voici la prose de surenchère dérisoire des ânes couchés, quelques pucerons nourris au breuvage démocratique puant :

"...C’est pourquoi une mobilisation globale contre l’EI – pour Kobanê – pour l’humanité – est vitale"
La soi-disant coalition internationale de lutte contre l’EI n’a pas apporté une aide efficace à la résistance kurde bien qu’elle soit témoin du génocide contre Kobanê. Ils n’ont pas rempli les obligations qui sont les leurs en matière de droit international.
Plusieurs des pays membres de cette coalition, en particulier la Turquie, font partie des soutiens financiers et militaires des terroristes de l’EI en Irak et en Syrie.
Si le monde veut la démocratie au Moyen Orient, il doit soutenir la résistance kurde à Kobanê. L’autonomie démocratique du Rojava contient la promesse d’un avenir libre pour tous les peuples de la Syrie. À cet égard, le ?modèle Rojava” – laïc, non sectaire et démocratique – est un modèle qui met en pratique l’unité et la diversité."

> guide du routard

"quand on parle des kurdes on fait référence a une culture ancestrale implantée depuis plus de 5000 ans en mésopotamie..." c'est beau ces histoires de civilisations pures,cultures halaf et hourrites,on en apprend tous les jours en vérifiant les dires du pkk...5000 ans sur?pas plus...et dieu créa les kurdes...un peu bizarre non cette histoire d'unité culturelle,civilisationnelle,oserai-je "raciale"...5000 ans,mais en fait,c'est la plus vieille nation du monde,réveillons nous...

> Nationalisme et PKK

Relou a parfaitement raison de souligner l'absurdité du roman national defendu dans ce bulletin anarcho-nationaliste. Le kurdistan est autant une nation que les francais descendent des gaulois et de charles martel. Les libertaires qui se sont lancés dans ces aventures nationalistes kurdes dans lesquelles ils servent d'instrument informel de propagande d'Etat (du proto-Etat kurde) et, sur place, de petits coursiers. C'est toujours impressionnant de voir une kalach dans sa vie, et la propagande est bien ficelée, les kalachs sont portées (pour les photos) par les plus jolies frimousses du PKK. Il y a quelques décennies on mettait des flingues aux pin ups pour attirer le GI.

Compagnons, vous savez vous-même tout cela, alors pourquoi continuer à faire main d’œuvre pour une armée hiérarchique, defenseuse des valeurs démocratiques et social-democrates, dans laquelle le culte de la personnalité d'un chef à moustache soude des troupes abruties au lavage de cerveau guerrier depuis le berceau ?

Victime ou pas victime, car boureaux et victimes n'ont cessés d'inverser les roles à travers l'histoire, et le PKK est bien potentiellement un bourreau de demain, pour sur meme. Ce jour là vous ferez quoi ? vous ecrirez votre petit texte pour dire que la revolution est partie en sucette alors qu'on vous previent depuis 1917 ?

> idéologie ? histoire

qd les anarchistes font dans la magouille idéologique cela traduit des appétits politiciens réactionnaires ou non, issus de la base ou 'd'en bas', un désir de distinction ou une quête de reconnaissance fut-elle uniquement symbolique. même des bourgeois réacs sont plus honnêtes...
qd ils - et ceci est valable pour nombre de marxistes, antifascistes etc - arrêteront de confondre volontairement ou non idéologie et histoire, alors on pourra pt-être commencer à discuter. d'ici là vous nous faites marrer !

> et

ce serait sympa qu'un anar proPYD nous explique l'actuelle coordination militaire(stratégique et tactique) entre YPG et forces du régime et russes dans l'offensive contre les rebelles d' alep ...pas besoin d'attendre un hypothetique futur pour juger de leur coté bourreau...il me semble que les faits démentent toute la réthorique que vous avez dévelloppé jusque là(notamment le mythe d'un PYD opposé a bachar)...

> ;)

enfin bon,si les elements de languages sont arrivés ds vos boites aux lettres(n'en demandons pas trop a des personnes qui n"ont pas vu les USA soutenir les YPG a maintes reprises,ou bachar payer les fonctionnaires de la révolution au rojava,entre autres choses)