Solidarité avec le mouvement d’émancipation kurde ! ne laissons pas rojava se vider de son sang !

Mis a jour : le mercredi 10 février 2016 à 13:09

Mot-clefs: Guerre Resistances libérations nationales
Lieux: kurdistan lille rojava

Des pansements contre les hémorragies pour les combattantes et combattants du Rojava !

Participez à la campagne de financement des pansements hémostatiques ici :
http://www.leetchi.com/c/ne-laissons-pas-le-rojava-se-vider-de-son-sang

Notre démarche

L’insoumise est un lieu occupé, à Lille, ouvert depuis 2012. Il s’y trouve une bibliothèque et une librairie, ainsi que des organisations d’événements : rencontres, débats, projections… Organisé de manière autogérée, notre but est d’amener des réflexions pour un changement radical de société. Parmi les nombreuses discussions que nous avons pu avoir, nous avons trouvé particulièrement inspirantes celles sur le Kurdistan syrien, le Rojava.

Elles nous donnaient bien plus qu’un message d’espoir, mais un exemple de réalisation concrète d’un territoire autogéré, fonctionnant de manière démocratique et égalitaire. Après avoir accueilli de nombreux invité(e)s, des discussions et des projections, le collectif de l’Insoumise a décidé d’organiser un projet de soutien concret pour le Rojava (Kurdistan syrien).

Plus d’informations : http://www.linsoumiselille.net/

Collecte-b2046-medium

Kurd2015_04_carte_kurdistan-c4722-medium

La situation au Rojava

Qu’est-ce que le Rojava ? Littéralement, Kurdistan « de l’Ouest », le Rojava est constitué par trois cantons kurdes disjoints – Afrin, Kobané et Cizîrê. C’est un territoire auto-administré et contrôlé en majorité par des milices kurdes, sans cesse menacé par Daesh et l’armée turque.

Les populations du Rojava se sont soulevées depuis deux ans contre les forces réactionnaires qui oppressent la région depuis des décennies. Ils ont réussi à libérer Kobane des mains de l’état islamique.

Si les combattantes et combattants kurdes résistent avec un tel acharnement contre des islamistes aguerris et dotés de matériel lourd, c’est aussi parce qu’ils se battent pour une révolution sociale, culturelle et éducative – une société post-étatiste, multiethnique, laïque, écologiste, féministe – dont ils proposent d’étendre le modèle à l’ensemble des peuples de la région. Au Rojava le dernier mot dans les prises de décision revient aux communautés de base.

Après avoir libéré le Rojava de l’Etat Islamique, les habitants du Rojava et les nombreux révolutionnaires étrangers qui sont venus les soutenir inquiètent à présent les impérialistes américains et l’OTAN, ainsi que les régimes réactionnaires et fascistes du Moyen-Orient : la Turquie, l’Arabie Saoudite et l’Iran. Tous à présent interviennent par bombardements ou ingérence, reproduisant les stratégies qui ont abouti à la création des nombreux groupes islamistes comme l’Etat Islamique, al Qaïda ou le front al-Nosra, des golems qui ont échappé au contrôle des pays capitalistes qui les ont façonnés.

Pourtant aucune « puissance » ne vient en aide aux Rojava. Les blessés sont soignés avec le coton des oreillers car les soldats turcs bloquent les secours à la frontière. Que ce soit par les attentats meurtriers, par les bombardements de civils, par les arrestations massives de militants révolutionnaires, par les attaques permanentes contre les guérillas populaires ou par les marchandages capitalistes, les ennemis du peuple ont bien du mal à arrêter la lutte de libération qu’ont entreprise les populations du Rojava, du Kurdistan et de tout le Moyen-Orient, et particulièrement les femmes armées du Rojava qui sont le pire cauchemar des islamistes. La Turquie en a décidé autrement. Après s’être entourée de ses alliés habituels et historiques : USA, OTAN, Union Européenne, ONU, social-démocrates et régimes réactionnaires, elle a entrepris une large campagne de répression à travers les territoires kurdes en Turquie, en Irak et en Syrie, avec pour objectif prioritaire de saboter les ambitions révolutionnaires des peuples opprimés du Rojava.

Pourquoi des pansements hémostatiques ?

Aucune aide internationale n’est apportée au Rojava !

60% des blessés par balle meurent d’hémorragie en attendant d’être pris en charge : ces pansements stoppent l’hémorragie rapidement et coûtent 40€ l’unité. Ils peuvent parfois provoquer des embolies pulmonaires, mais seulement dans 5% des cas.

Ce matériel de guerre est difficile à trouver. Nous les achèterons en France et les enverrons directement au YPG et YPJ.

10 000€ permettrait de financer l’achat de 250 pansements hémostatiques.

Exemple de pansement hémostatique : le Celox

Le CELOX est un nouveau produit hémostatique d’urgence. Le CELOX peut stopper même les hémorragies potentiellement létales rapidement. Facile à utiliser, très sûr et extrêmement efficace, le CELOX sauve des vies. Mélangé au sang, le Celox forme un gel résistant comme un caillot en moins de 30 secondes. Il agit indépendamment des processus normaux de coagulation de l’organisme. Lors des essais cliniques menés par la Marine US, le Celox a été le seul produit à apporter 100% de survie.La sécurité du Celox a été testée selon les standards exigeants de classe III du marquage CE. Le Celox est composé de chitosan, catabolisé par le lysozyme, une enzyme humaine, en glucosamine, sucre normalement retrouvé dans l’organisme.CELOX est indiqué pour toute hémorragie modérée à sévère, les hémorragies artérielles ou veineuses, les plaies superficielles et profondes, les plaies du crâne, de la face et du cou.L’introduction du Celox dans la plaie stoppe les pertes sanguines grâce à la formation d’un caillot sous forme de gel, par la liaison de Celox sur la surface des érythrocytes.Les nouvelles versions CELOX Gauze et CELOX Gauze "Z" FOLD combinent l’action des granulés hémostatiques et de la bande pour contrôler la perte de sang qui met directement la vie du patient en danger.

Pour participer, c’est ici :
http://www.leetchi.com/c/ne-laissons-pas-le-rojava-se-vider-de-son-sang

Si vous voulez participer, mais vous ne voulez pas payer par internet, contactez nous sur cette adresse : linsoumiselille@riseup.net

Pour plus d’informations sur le Kurdistan syrien et turc :

http://www.kedistan.net/
https://nevarneyok.noblogs.org/

Link_go http://lille.indymedia.org/spip.php?article29797

Commentaire(s)

> Un tissu de mensonges, encore un !

« c’est aussi parce qu’ils se battent pour une révolution sociale, culturelle et éducative – une société post-étatiste, multiethnique, laïque, écologiste, féministe – dont ils proposent d’étendre le modèle à l’ensemble des peuples de la région. Au Rojava le dernier mot dans les prises de décision revient aux communautés de base. »

Décidément, on en revient toujours à citer Goebbels : « plus un mensonge est gros, plus il y a de chances qu'il soit admis comme vrai »!

Il n'y a pas, il n'y a jamais eu de « révolution sociale » au Rojava, et quand à la société « post-étatique » promise par ce tissu de mensonges, à qui fera-t-on croire que l'État kurde va se saborder une fois la guerre gagnée contre ses ennemis ?

« Les promesses n'engagent que ceux qui y croient » (Napoléon, un connaisseur !), et « en politique, celui qui croit sur parole est un indécrottable idiot » (Lénine). Il faudrait quand même que les auteurs de ce genre de texte nationaliste et qui défend la participation d'un État à une guerre impérialiste arrête de nous prendre pour ce que nous ne sommes pas !

> libertaires pragmatiques?

Dans le canton d'Afrin, les YPG viennent de lancer une offensive "à côté" des troupe d'Assad et du Hezbollah contre les "rebelles" avec lesquels ils étaient plutôt alliés jusqu'ici.

Profitant de l'attaque de l'armée d'Assad au nord d'Alep et des bombardements russes, qui mettent es rebelles en déroutes, les YPG ont attaqué plusieurs villages et pris le 10 février l'importante base aérienne de Menagh.

Pour les occidentaux les rebelles sont de gentils démocrates et pour les pro-Asad et pro-YPG il s'agit (depuis peu) du Front Al-Nostra.

Reste à savoir si les YPG profitent de la débâcle de leur ancien allié pour agrandir leur territoire à peu de frais ou bien s'ils agissent en coordination et avec l'appuie des Russes (comme dans l'Est ils le font avec les Américains).

Ne peut-on pas être anarchistes/révolutionnaire/féministe/etc. et très pragmatique?

> a ding

les ypg n'étaient pas plutot du coté de l'opposition jusque là,voire plutot du coté du régime(d'ailleurs les russes voulaient imposer la présence du pyd a genève,l'opposition rétorquant qu'elle voulait bien de leur présence mais dans la délégation du régime),il n'est donc pas surprenant que les ypg "participent"(en solo surement ;)) a l'offensive généralisée et coordonnée des russes,du régime,du hezbollah et des milices iraniennes(jihadistes?) contre alep,bastion de l'opposition...l'aeroport que les ypg viennent de prendre n'est ni une zone kurde,ni aux mains de l'EI,c'est juste un point stratégique du dispositif des rebelles d'alep...les anars proPYD auront tout le loisir de justifier la participation de leurs idoles a ce massacre

> aide internationale

les ypg ne reçoivent aucune aide internationale,si on oublie que les américains leur ont largué quelques tonnes d'armes,ont appuyé par bombardements chacune des opérations ypg contre l'EI(l'appui est plutot dans l'autre sens d'ailleurs)...ils ont de bonnes relations avec les russes(ouverture récente de bureaux a moscou,déclarations de soutien a l'intervention russes des chefs du pyd...)...leur stratégie(au pyd) seras peut etre payante,si bachar et les russes mettent au pas la rebellion(ce qui semble se faire-ça dépendras de la réaction turque)...si je peut me permettre d'avoir un avis ici(les informations factuelles sont aisément vérifiables)